Le Bandeau sur les yeux forum maçonnique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-30%
Le deal à ne pas rater :
FAGOR – Appareil combiné 3 en 1 Raclette + Fondue + Grill pour 8 ...
42.49 € 60.40 €
Voir le deal

Rites et rituels : kézako ?

Aller en bas

Rites et rituels :  kézako ? Empty Rites et rituels : kézako ?

Message par patos le Ven 28 Aoû - 16:54

des définitions qui se veulent simples...(merci Georges trois-points )


Plusieurs fois par jour, nous nous plions à des rites et rituels (ex. le rituel des repas, de Noël…), nous communiquons inconsciemment par symboles, sans même nous en rendre compte. Aussi, avant d’envisager le « comment » et le « pourquoi » qui se mettront progressivement en place, il est nécessaire de définir chacun de ces termes, alors même qu’apparaitront les relations intimes entre rituels, rites et symboles ( symboles : voir autre sujet )

 

LES RITES

On peut distinguer

  • Les rites réservés à certains membres d'une société initiatique comme la Franc-Maçonnerie.
  • Les Rites rites communs à tous, pratiqués chez tout le monde.

Parmi les rites les plus connus et probablement parmi les plus anciens, citons les rites de passage :
o   La naissance : baptême, circoncision, excision
o   La puberté : confirmation, bar mitzva
o   La fécondité : mariage, fiançailles
o   La mort : enterrement, crémation
Ce sont des cérémonies destinées à aider le sujet à surmonter la crise représentée par un changement de ses caractères physiologiques ou sociaux. Elles ont un rôle important dans le renforcement de l'ordre social et dans la cohésion du groupe. En respectant les rites sociaux et les codes propres à la culture du groupe, chacun manifeste en fait son désir d'être pleinement admis en son sein.
Les constantes du rite sont :
o   Sa répétition,
o   Sa pratique renouvelée à l’identique
o   Dans un contexte perpétuellement similaire
o   Si nous prenons l’exemple du rite funéraire, il comporte :

  • un rituel de toilette funéraire,
  • un rituel d’inhumation (cercueil ou chez les musulmans à même la terre sur le côté droit en direction de La Mecque, 3 pelletées de terre par chaque proche chez lez israélites…),
  • des instructions concernant la pierre tombale
  • et d’éventuelles interdictions (crémation, don d’organes…)

 

QU’EST-CE QU’UN RITE MAÇONNIQUE ? 


La multiplication des rituels maçonniques au 18° siècle a conduit, pour normaliser les pratiques à les rassembler en rites.
Les rites maçonniques sont conçus pour conduire une progression.
Prenons l’exemple du rite le plus pratiqué dans le monde, le Rite Ecossais Ancien et Accepté[1]. Il permet une progression en 33 degrés (1° degré = apprenti, 2° degré = compagnon, 3° degré = maître…etc.). Chaque degré est un seuil, un palier, une pause, mais aussi une porte entre-ouverte.
Le rite désigne donc l’ensemble des rituels écrits (rituel au grade d’apprenti, rituel au grade de compagnon, rituel au grade de maître… etc.) se rapportant aux divers degrés de ce rite.
Le Rite Ecossais Ancien Et Accepté est un guide

  • il propose des valeurs sans les imposer, valeurs humanistes difficilement réfutable
  • il ne délivre aucune vérité indiscutable.

 

LES RITUELS

QU'EST-CE QUE LE RITUEL ?

C’est un ensemble de règles et habitudes fixé par la tradition
Notre vie profane est pleine de rituels individuels ou collectifs,
·      Rituels individuels….. Exemples :
o   Pour les croyants la prière
o   Pour d’autres la réflexion
o   L’heure des ablutions
·      Rituels collectifs :
Le principe de la sélection est une des particularités qui marque généralement ces rituels profanes collectifs.
o   On fête son anniversaire avec sa famille et ses amis,
o   on célèbre la fête nationale avec ses concitoyens,
o   on célèbre les cérémonies religieuses avec ceux qui partagent la même foi.
Les rituels individuels sont espacés dans le temps en fonction de nos besoins
Les rituels collectifs le sont en fonction des règles bien établies par le groupe.
 

QU’EST-CE QU’UN RITUEL MAÇONNIQUE ?

C’est un texte utilisé pour la pratique et l’étude d’un degré du rite (cf.supra). Il répertorie des gestes, des paroles, des attitudes, des déplacements…. Ainsi lors de l’ouverture des travaux est-il prévu un ordre d’allumage des lumières, puis la manière dont doivent être installés les outils.
Comme chaque symbole, chaque rite, l’intérêt de chaque rituel – nous le reverrons — réside dans une recherche individuelle, dans le but d’éveiller et de développer sa conscience personnelle.

À QUOI SERT LE RITUEL MAÇONNIQUE ?

Le rituel est un puissant outil de transmission.
a - le rituel est un code de comportement et de communication (gestes, paroles, déplacements, attitudes)
·      il libère du monde profane, et permet de mettre de l'ordre en soi. (dans ce but, il comporte un temps destiné à l’ouverture travaux, transition entre le mode profane d’où l’on vient avec son lot de difficultés, soucis, stress… et les travaux eux-mêmes)
·      le rituel joue aussi, au niveau des échanges de vues, un rôle de modération. Il fixe l’ordre des interventions, codifie les prises de paroles. Il maintient ainsi le calme, la concentration et le respect mutuel. Qui peut parler ? Quand ? Comment ?
·      il contribue à maîtriser le physique pour libérer l'intellect et le spirituel
·      dans le rituel chaque formulation signifie et enseigne
·      chacun s’approprie le rituel à son rythme : d’abord on l'accepte sans comprendre, puis on comprend le « comment », pour enfin saisir le « pourquoi »
·      ainsi, forme et discipline sont imposées, mais l'esprit doit rester et reste libre.
·      outil de pensée libre le rituel maçonnique diffère en cela des rituels religieux,
·      les rituels sont des formes à l’intérieur desquelles se construit du sens : ils visent à libérer les esprits et rendre possible la pensée créatrice.
                                                                          

b - Que génère le rituel ?


  • Le rituel provoque une rupture avec le monde profane
  • Le rituel invite à poursuivre au dehors l'œuvre commencée dans le temple.
  • Le rituel est important, mais il n'est ni sacré ni immuable.

Pour les francs-maçons, ce qui importe c'est de donner du sens. Par exemple l’entrée dans le temple avant le début des travaux :
o   parmi tous les frères et sœurs qui composent un atelier, certains sont élus chaque année pour occuper des fonctions au service de l’atelier (un président qui porte le titre de Vénérable maitre, un trésorier, un chargé de la solidarité… etc) ; ils sont nommés « officiers de la loge », car ils occupent des offices.
o   l’entrée dans le temple (nom donné au local dans lequel travaillent les francs-maçons) peut se faire d’au moins deux manières selon le sens que l’on veut attribuer à ce moment
§  soit…… tous les officiers sont à leur place et accueillent les frères et sœurs qui vont participer aux travaux quand ils entrent dans le temple dans l’ordre de leurs grades (apprentis, puis compagnons, puis maitres…)
§  soit… tous les participants entrent en 1° et accueillent debout les officiers et le Vénérable Maître pour témoigner le respect dû aux fonctions qu’ils assurent.

  • Bien vivre le rituel impose de l'avoir compris ; il doit donc être pensé, vécu et assimilé par chacun ;
  • Pour le décrypter il faut le travailler… apparaissent un sens premier puis un sens second et nous nous apercevons que comme avec les poupées gigognes, il y a toujours à découvrir.
  • Si gestes, paroles, déplacements et attitudes qui constituent le rituel étaient répétés sans en analyser ni en comprendre le sens ce ne serait que superstition.
patos
patos
Admin

Messages : 3016
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 67
Localisation : Drôme

hanako, LuciusPahlavi, GiacomettiRavenne, Smadchlo et Planck aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Rites et rituels :  kézako ? Empty Re: Rites et rituels : kézako ?

Message par patos le Lun 26 Oct - 9:28

un autre texte autour de l'utilité des rituels

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
patos
patos
Admin

Messages : 3016
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 67
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Rites et rituels :  kézako ? Empty Re: Rites et rituels : kézako ?

Message par danielsan le Lun 26 Oct - 14:02

Intéressants textes, le plus dur est de faire la différence entre le Rite, les rites et le rituel  Laughing ce qui n'est pas évident. Comme il est décrit dans ces textes, que tu nous a posté mon cher frère Patos,  dans la vie de tous les jours que l’on nomme la vie profane, il existe des rituels immuables que l’on pourrait qualifier d’habitudes puisque répétitifs ;  se lever le matin à la même heure, se doucher, petit déjeuner à la même heure, sortir le chien deux fois par jour à la même heure, emprunter le même circuit de promenade quand on est à la retraite ou sinon pour aller bosser, faire le tour des bureaux pour saluer les collègues etc..


 Ces rites, peuvent être journaliers ou annuels  et certains de ces rites sont individuels mais d’autre ne peuvent se faire que dans le collectif, anniversaire, fête nationale etc. dans un moment de partage mais sans aucun rapport avec le partage maçonnique.


En FM, le rituel sacralise l’espace et le temps que ce soit dans un Temple ou comme dans ma Loge en certaines occasions dans une clairière avec simplement pour toit le firmament et comme colonnes les arbres de la forêt.
Pour moi c’est le sens du rituel, sacraliser un temps qui permet une méditation, une recherche individuelle et pourtant en harmonie avec nos frères, avec l’émotion de la cérémonie et de l’instant vécu incitant au partage fraternel dans un silence apaisant comme sur une ile lointaine hors du monde profane. 

Un lien invisible semble nous unir, ce que je n’ai jamais ressenti dans une manifestation profane, même j’ose le dire lors d’une une manifestation familiale.
 Lors d’une tenue, chacun ressent que quelque chose qui nous dépasse arrive et c’est souvent inexprimable, ressenti que personnellement je n’ai jamais pu exprimer avec des mots.
Quand j’entre dans le Temple, moi le mécréant, j’ai l’impression de rentrer dans une Eglise ou le silence ou le murmure sont de rigueur. Le rituel ensuite apporte un état d’esprit que l’on ne connaît pas dans la vie profane, un recueillement  positif d’émotion et de gravité, un sentiment fort d’appartenance.
C’est pour moi le sens du rituel et je trouve dommageable ces divers changements qui surviennent épisodiquement et qui nous éloignent de son origine.
danielsan
danielsan
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 1149
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 69
Localisation : HAUTS DE FRANCE

patos et Planck aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Rites et rituels :  kézako ? Empty Re: Rites et rituels : kézako ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum