Le Bandeau sur les yeux forum maçonnique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 Empty Re: Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail

Message par exmo le Ven 18 Jan - 9:32

bonjour à tous/tes

ANNE Sélene..

Que de colère je sens dans ton message. je comprend aisément que cela puisse heurter ta sensibilité , la haute opinion que tu avais de F Mitterrand et surtout que parfois il faut bien savoir admettre que la route est fausse ,et c'est la que ça coince intellectuellement. admettre l’inadmissible qui pourtant est tellement documenté rempli de témoignage , pour ma part à la lecture des documents qui sont à la bibliothèque de France ( ni faux ,ni malveillant) j'ai simplement eu un peu honte de moi  d'avoir un temps cautionné un tel personnage. A tu raisons , ai-je tord? 
A ce moment la si j'ai faux,si tout est faux les signatures fausses ,les photos ,les documents ,les témoignages et que les têtes des guillotinés ont repoussé et que les balles des mineurs tués en 1946 sont des bonbons , je m'engage à m 'excuser publiquement en reconnaissant mes tords.

Des 1941 beaucoup avaient compris que l’Allemagne a perdu la guerre ,en 1943 c'est sans espoir . alors devenir résistant à la fin du bal en se faisant interner c'est du grand art.
je préfère prendre exemple sur JEAN GABIN , il n'a pas attendu engagé du début à la fin de la guerre dans la 2eme DB, blessé ,courageux il n'a jamais voulu en parler . voila un homme qui mérite le respect ,non pas pour l'action de faire la guerre ,mais celle d'avoir eu  une conduite irréprochable et digne.. ce qui manqua à beaucoup.   
     
 pour FM ,ce n'est pas sa dernière adresse qui va me réconcilier avec lui.." JARNAC"..moi qui suis farceur dans l'âme ,je n'en ri pas.
tu m'écries que tout est faux est à l'avenant. Comme l' attentat de l'observatoire par exemple?

retour en arrière et séquence nostalgie

rançois Mitterrand a-t-il été pétainiste pendant la Seconde guerre mondiale ?
Rétrospectives · 26 fév. 2008 à 23:37

 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est l'un des aspects les plus sombres et les plus secrets de la vie de François Mitterrand. Le futur président de la République a-t-il été pétainiste pendant la Seconde guerre mondiale ? Bien que polémique, cette question n'est pas dénuée de sens historique. Sur ce sujet délicat, un travail historique sérieux a déjà été accompli.

François Mitterrand a eu plusieurs vies : un passé trouble pendant la guerre, une carrière de ministres sous la IVe République, 23 ans d'opposition avant devenir le premier, et pour l'instant l'unique, président de gauche de la Ve République. A cette vie professionnelle si remplie s'ajoutait une double vie personnelle et une personnalité énigmatique. Homme de lettres, souvent distant, le 4ème président de la Ve République fascine encore aujourd'hui, 12 ans après sa mort.

Politique.net publie la biographie de François Mitterrand sous la forme d'un feuilleton en 15 épisodes, du 25 février au 10 mars 2008.

2ème épisode : Mitterrand pendant la Seconde guerre mondiale
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mitterrand, pétainiste


Le 19 juin 1942, il arrive à Vichy et parvient à trouver un emploi de documentaliste à la légion des combattants et des volontaires de la Révolution nationale, sorte de parti unique qui reprend la propagande pétainiste. 
Dans les premiers mois de l'année 1942, François Mitterrand éprouve de l'admiration pour le maréchal Pétain et collabore à une revue de Vichy : "France, revue de l'Etat nouveau". Mitterrand est donc pétainiste. Dans une lettre retrouvée dans ses archives, François Mitterrand fait même l'éloge du SOL (Service d'Ordre Légionnaire), groupe paramilitaire chargé de pourchasser les ennemis du régime. 
Pendant la collaboration, Mitterrand est donc à Vichy et fait la connaissance de René Bousquet, secrétaire général de la police. En juin 1942, ce dernier négocie avec le chef de la police allemande les modalités de collaboration de la police française pour participer aux rafles des juifs. 
Les rares fois où François Mitterrand a accepté de parler de cette période, le président de la République se justifiait en expliquant qu'il n'était pas au courant de ce qui se passait pour les Juifs. Lors du vote des lois de 1941 qui excluent les Juifs de la communauté nationale, Mitterrand était en Allemagne. Toutefois, on peut remettre en cause cette version. Il est difficile de croire que Mitterrand ignorait le sort qui était réservé aux Juifs. Il était à Vichy lorsque les fonctionnaires de la police française arrêtaient les Juifs à Paris et dans la zone sud, sous les ordres de René Bousquet.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le double-jeu de Mitterrand à Vichy


En juin 1942, Mitterrand entre au service de presse du commissariat général au prisonnier. Au sein de cette organisation chargée de faire parvenir des colis aux soldats qui sont emprisonnés en Allemagne, Mitterrand s'occupe du bulletin de propagande. C'est au sein de cette organisation qu'il va faire la connaissance d'un groupe de résistants qui ont infiltré le commissariat général. Dès lors, François Mitterrand va jouer un double-jeu et participer à des actions illégales, qui consistent à fabriquer de faux-papiers pour des hommes évadés d'Allemagne. Excellent faussaire, Mitterrand sculptait des pommes de terre pour en faire des tampons imitant le cachet de l'Etat français. Parallèlement à ses activités clandestines, François Mitterrand poursuit son travail au service de Vichy et rencontre même le maréchal Pétain en octobre 1942.
En janvier 1943, Laval renvoie Maurice Pinault du commissariat général au prisonnier pour placer un de ses hommes. Les principaux collaborateurs de Pinault, dont fait partie Mitterrand, démissionnent également. A partir de cette date, Mitterrand prend ses distances avec Vichy. Il prend des contacts avec des groupes de résistants sans rompre définitivement avec Vichy puisqu'en avril 1943, François Mitterrand reçoit la francisque. Or, pour obtenir cette décoration, il faut en faire la demande en remplissant un formulaire sans ambiguïté : "Je fais don de ma personne au maréchal Pétain, comme il a fait don de la sienne à la France. Je m'engage à servir ses disciples et à rester fidèle à sa personne et à son oeuvre". Plus tard, Mitterrand atténuera la portée symbolique de cette déclaration en affirmant qu'il était en Angleterre quand la Francisque lui a été remise. Sauf qu'il a signé avant de partir le formulaire pour l'obtenir. 
Par conséquent, au printemps 1943, Mitterrand hésite entre la résistance et le pouvoir de Vichy.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le basculement définitif dans la Résistance fin 1943


Dans la nuit du 15 au 16 novembre 1943, François Mitterrand s'envole pour Londres pour s'assurer de la légitimité de son organisation résistante auprès des responsables de la France libre. Il se rend ensuite à Alger où il est reçu par le général de Gaulle. Ce dernier lui demande d'accepter la dissolution de son organisation au sein d'une seule organisation résistante placée sous l'autorité de son neveu. Mais Mitterrand refuse la proposition de De Gaulle.
Lorsqu'il rentre à Paris en 1944, Mitterrand est un homme traqué par la Gestapo. Il change d'identité des dizaines de fois et échappe de peu à l'arrestation. De l'avis de ceux qui l'ont connu à l'époque, Mitterrand faisait preuve d'un réel courage physique. Il avait un sang-froid distancié qui lui était naturel. Mitterrand, qui se fait appeler "Morlan", est à la tête d'une importante organisation résistante en 1944, composée notamment de tous ces amis connus au 104 et au stalag.
En 1944, De Gaulle désigne Mitterrand comme commissaire général du ministère des prisonniers, sorte de ministre par intérim avant la mise en place du gouvernement provisoire. Dès le début de l'insurrection à Paris, Mitterrand, l'arme au poing, occupe le bâtiment du commissariat aux réfugiés.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





il est certain que les photos de FM avec petain sont réelles.. aussi certain que s'engager dans la résistance à la fin de la guerre est aussi pathétique que de voir certains de nos politiques trahir leurs camp en passant chez l’ennemi avec armes et bagages oubliant femmes et enfants.  

saine lecture et belles photos. car Anne tu oublies de mentionner la cagoule en 1935 et engagement sans réserve de FM. 
tu as lu Wikipédia ,qui est une merveilleuse source de savoir , mais faite par celui qui a envie alors forcement en occultant les faits concrets on invente à FM une vie d'homme d'action... ma foi.

Anne tu cites l'engagement de FM dans :
 
.....................................
 ...Sous le régime de Vichy, il travaille de janvier à avril 1942 à la Légion française des combattants et des volontaires de la révolution nationale en tant que contractuel 5, puis au Commissariat au reclassement des prisonniers de guerre
.............................................

mais ANNE , as tu bien lue ce qu'était cette joyeuse bande de scouts.??  complètement pétainiste.
Légion française des combattants


Sauter à la navigationSauter à la recherche






[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ne doit pas être confondu avec Légion étrangère ou Légion des volontaires français contre le bolchevisme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Pour les articles homonymes, voir Légion.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La Légion française des combattants (LFC) est une organisation mise en place par le régime de Vichy et issue de la fusion de l'ensemble des associations d'anciens combattants. Cette organisation a été formellement créée par la loi du 29 août 1940 par le maréchal Pétain sur proposition de Xavier Vallat1. L’État français lui assigne comme mission de « régénérer la Nation, par la vertu de l’exemple du sacrifice de 1914-1918 ». Son siège se trouve à l'hôtel de Séville, boulevard de Russie, à Vichy2. En dépit de la dissolution de leurs associations, tous les anciens combattants ne rejoignent pas pour autant la Légion[/ltr]


[ltr]
édifiant non?[/ltr]


[ltr]
Pour le reste donc les fusillés (mineurs de 1936) les guillotinés  45+96 d’Algérie et droits communs.
tout est faux et malveillant donc d’après toi.. même attali ,rocard ,jospin l'ont dit et écrit.. faux la aussi?
Sur ce sujet sensible ,nous avons une opinion divergente j'assume la mienne sans colère ,ni malveillance comme tu l'écries, et cela me désole vraiment que tu penses cela. les faits sont les faits et nuls ne peut les oublier .[/ltr]





[ltr]revenons sur le sujet de claude .[/ltr]



[ltr] malgré que cela soit" faux ,ce qui est vrai" c'est que FM est l'homme politique qui a le plus guillotiné, raccourci ,fait rouler les têtes dans la sciure. Que de sang et ce n'est pas L fabius qui va s'en plaindre avec l'affaire du sang contaminé.. fausse aussi bien évidement..Comme faire éditer des livres rares par hachette à la gloire du  chien baltique avec des préfaces écrites par la nomenklatura bobo socio de l'époque.. c'est honteux. Surtout avec notre argent.. mais chutttttt. 

sans rancune Anne

exmo  Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 3706916646 [/ltr]





















[ltr]désolé. Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 565686907 [/ltr]









[ltr]exmo vous avez tout faux Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 3239715687 prof , au coin.. Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 984231954 [/ltr]









[ltr]Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 945394132 Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 945394132 je l'ai dit enfin libre.. Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 2333381174 et encore je n'ai pas parlé de l’Après 1960.. aiee Evil or Very Mad [/ltr]

exmo
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 317
Date d'inscription : 02/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 Empty Re: Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail

Message par Anne Selene le Ven 18 Jan - 10:51

En 1935, il avait 18 ou 19 ans...il était contractuel, et non secrétaire d'État...
Oui, il s'est servi des possibilités de sa place au gouvernement de Vichy pour faire des faux papiers et aider la résistance. Etc..
Je te laisse à tes délires complotistes et à ta pensée binaire.
Anne Selene
Anne Selene
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1690
Date d'inscription : 22/05/2015
Localisation : Sud des Landes

Revenir en haut Aller en bas

Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 Empty Re: Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail

Message par exmo le Ven 18 Jan - 11:31

Anne

Oui, il s'est servi des possibilités de sa place au gouvernement de Vichy pour faire des faux papiers et aider la résistance. Etc


exmo


me voila complotiste ,quel bonheur ,mon rêve..
 je vais pouvoir téléphoner à tapie pour lui dire que tonton est ok pour fabriquer un news passeport à benalla...


plus sérieusement Anne
.. calme toi et respire.. Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 1503668926


exmo
exmo
exmo
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 317
Date d'inscription : 02/11/2018
Age : 62
Localisation : lot et garonne. 47170

Revenir en haut Aller en bas

Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 Empty Re: Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail

Message par Luciole le Ven 18 Jan - 11:51

FM est probablement l'un des plus intelligents et des plus fourbes hommes politiques que la France ait portés.Je ne crois pas qu'une seule action bienveillante de sa part soit connue (l'abolition de la peine de mort était un acte politique).
Luciole
Luciole
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3251
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 Empty Re: Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail

Message par Kalix le Ven 18 Jan - 15:06

Bételgeuse a écrit:Je trouve cela étrange aussi alors qu'il y a deux ans je n'aurais pas hésité. Mais pour moi la meilleure solution c'est de trouver un ou des moyens qui permettront de diminuer la criminalité et pourquoi pas la faire disparaitre.
Je peux avoir des doutes et des certitudes, mais les premiers interviennent quand les choses ne sont pas si simples qu'on ne le pense.
Si c'est cela qui t'inquiète, je pense que tu pourrais faire des recherches sur l'efficacité de la peine de mort. Ce doit être difficile de tarir la source de la criminalité, mais il semblerait que l'on peut réduire de façon notable la récidive avec des centres de rééducation comme en Suède, et pas des prisons comme en France ou aux USA. Je n'ai pas de sources précises, mais dans mon souvenir, la peine de mort n'est pas un outil efficace pour supprimer la criminalité. Mais c'est à vérifier.
Kalix
Kalix
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 283
Date d'inscription : 11/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 Empty Re: Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail

Message par Tao le Ven 18 Jan - 17:55

Saluton al vi, Gefratoj !

Je trouve ça toujours hallucinant que quand on parle de criminalité, des gens qui n'ont aucune connaissance sérieuse sur le sujet préfèrent adhérer à une des revendications du Front National depuis toujours plutôt que de lire les passionnants travaux de Laurent Mucchielli, spécialiste de la question... Ses écrits et interviews sont renversants de révélations scientifiquement étayées qui balayent d'un revers de main les a priori grossier ("Il y a de plus en plus de délinquance et de criminalité"...)

Et puis ayons en tête que les sociétés qui ont durci leur répression au point de faire diminuer drastiquement la délinquance de leurs pauvres (parce qu'on ne touche jamais à la délinquance des riches) étaient tous des régimes autoritaires et dictatoriaux.

Spirite,
Tao
Tao
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1595
Date d'inscription : 25/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail - Page 3 Empty Re: Le retour de la peine de mort, le grand épouvantail

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum