Le Bandeau sur les yeux forum maçonnique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

confiance en la science ?

5 participants

Aller en bas

confiance en la science ? Empty confiance en la science ?

Message par patos Mar 22 Mar - 17:54

il me semble qu'on n'est pas sortis de l'auberge . Méfiance dans la science = interdiction de recherche chez nous, nos chercheurs se barrent à l'étranger, dépôt de brevet à l'étranger, et nous paierons pour profiter des nouveautés. La désindustrialisation et le chômage ne sont pas dus qu'à nos salaires élevés. Qu'en pensez vous ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
patos
patos
Admin

Messages : 4297
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 69
Localisation : Drôme

Luciole aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par Planck Mar 22 Mar - 21:50

Il est le propre de la science de douter de ce qui n'est pas prouvé (hormis les axiomes par définition) car tout cela ne reste donc qu'hypothèses. Cela m'a rappelé un post que j'avais écrit l'année dernière sur l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une théorie scientifique ne reste qu'une théorie, jusqu'à ce qu'elle soit prouvée. Elle devient alors incontestable. Oui la Terre est ronde, et non il n'est pas admissible d'affirmer qu'elle repose sur une tortue et quatre éléphants, même si l'image me plait énormément, je dois bien l'admettre ! D'ici la preuve d'un sujet précis, toute hypothèse peut être permis, je dirais, tant que cette hypothèse ne contredit pas d'autres preuves sur des sujets liés.

Le savoir est un des capitaux de l'humanité le plus important à mes yeux. La science depuis ses balbutiements est certainement une des sources principales. Mais le savoir ne se limite certainement pas à la connaissance issue des sciences dures. On parle également de sciences humaines et sociales. Le savoir est aussi issu de l'expérience, de la démarche empirique. Par exemple une transmission orale sur la connaissance de plantes médicinales sans aucune preuve scientifique mais un constat vérifié par les anciens. Au final pas si facile que de définir ce qu'est le savoir (toute connaissance est-elle un savoir ?) ou ce qu'est la science (quelle est sa limite pour les arts et la psychologie par exemple ?)

Concernant l'indépendance de la communauté scientifique, il me semble idiot de le présenter comme cela. Oui certains scientifiques sont parfois sponsorisés ouvertement ou corrompus par de grands groupes industriels jusqu'à en pervertir la démarche scientifique et fausser les résultats. Mais cette question ne peut se poser que de manière unitaire et non sur la communauté globale qui dans sa grande majorité adopte très certainement la démarche scientifique dans son véritable esprit, y compris au sein de multinationales. Il sera difficile d'avoir des chiffres précis à ce sujet !

Comme écrit plus haut, un fait scientifique est validé par la preuve et ne peut être discuté ou débattu ... sauf si celui-ci repose sur un postulat j'imagine ?  scratch

Et justement ... dire que les théories scientifiques ne changent jamais, cela est faux puisque certains postulats sont justement parfois remis en question suite à de nouvelles preuves qui changent la donne, et tant mieux, car cela montre une avancée. Les postulat étant humains, il est normal qu'ils soient parfois faux  Razz
Planck
Planck
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 559
Date d'inscription : 23/02/2020
Localisation : Rhône-Alpes

patos, Luciole et Philbour aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par patos Mer 23 Mar - 13:56

Boris Cyrulnik : "le fait scientifique est fait par un scientifique qui n'échappe pas à sa vision du monde et le lecteur interprète le fait selon ses désirs pas toujours conscients."
patos
patos
Admin

Messages : 4297
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 69
Localisation : Drôme

Luciole aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par patos Mer 30 Mar - 11:25

une autre du même Cyrulnik :

"quand la littérature scientifique tâtonne, les écrits totalitaires claironnent"
patos
patos
Admin

Messages : 4297
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 69
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par Planck Sam 2 Avr - 11:19

La science a parfois aussi servi de prétexte au totalitarisme ou bien l'a servi directement, comme le complexe militaro-industriel nazi, dont il est ressorti d'ailleurs de véritables avancées, expériences facilitées par l'absence de morale et une profusion de cobayes malgré eux ... La science n'a pas de conscience, c'est aux scientifiques de l'orienter vers le bien.
Planck
Planck
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 559
Date d'inscription : 23/02/2020
Localisation : Rhône-Alpes

Luciole aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par patos Mer 8 Juin - 18:41

d'importantes clarifications autour des sciences de l'évolution, et de la science en général, dans cette chouette conférence de Guillaume Lecointre


patos
patos
Admin

Messages : 4297
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 69
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par Ornoub Ven 10 Juin - 16:19

Selon mon opinion, la science est avant tout la confrontation d’une idée ou hypothèse à l’expérience de la vie qui nous entoure. La science c’est le doute intelligent. Pour citer nietzsche (car c’est toujours cool de caser une citation) « ca n’est pas le doute qui rend fou, c’est la certitude »
Ornoub
Ornoub
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 47
Date d'inscription : 10/11/2018
Age : 40
Localisation : Nouvelle aquitaine

patos aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par patos Mar 4 Oct - 10:10

Plusieurs livres ont promu la thèse que l'industrie possède les moyens parfois énormes nécessaires pour faire la recherche scientifique, alors que les organismes publics non.

De là découle la tentation de biaiser les résultats dans un sens qui permette de maximiser les bénéfices, et tant pis pour quelques bavures dues à des produits pas parfaitement bien conçus, notamment pour la santé des consommateurs ou riverains.

On retrouve là les dénommés Foucart, Horel et Laurens, qui donnent un parfum de "tous pourris" à leurs ouvrages. Ils accusent aussi les pro-science, comme Gérald Bronner, de soutenir cela.

La clé de leurs accusations  est toujours le conflit d'intérêt. " L'expert a un jour fait une conférence rémunérée pour un des industriels, il est donc à jamais soupçonné de bidouiller ses avis ". Ces journalistes critiques semblent privilégier un tout-Etat, comme s'il n'y avait pas de corruption en URSS ou en Chine maoïste.

Comme lecteurs grand public, nous avons soit un écran journalistique entre nous et la question, ou alors nous devons avoir une culture scientifique dans le domaine concerné. Bref nous avons du mal à nous faire une opinion solide, et ne savons pas qui a raison en final.

Il n'empêche que les comités d'éthique réfléchissent. Il existe maintenant un OFIS : office français pour l'intégrité scientifique. Et un "serment doctoral d'intégrité scientifique " est par décret en 2022 introduit dans le processus qui mène au doctorat. C'est y pas une bonne nouvelle ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
patos
patos
Admin

Messages : 4297
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 69
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par danielsan Mar 4 Oct - 16:24

Oui c'est une bonne nouvelle, mais je n'y crois pas, je ne crois qu'en la politique du fric.
Même s 'ils existent des scientifiques intègre ils sont toujours rattraper  par le fric ou empêcher de faire le bien à cause du fric. Par exemple si un médicament ou un invention quelconque efficace existe si elle ne rapporte pas de fric, il ou elle disparait.
danielsan
danielsan
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 71
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par patos Mar 4 Oct - 17:42

snif Sad

si tu pouvais avoir tort..
patos
patos
Admin

Messages : 4297
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 69
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par danielsan Jeu 6 Oct - 14:33

J'ai du mal à croire que j'ai tort, mais je n'ai pas  la science infuse et les vérités cachées je n'en suis pas bénéficiaire. 
Ce que je crois mon trés cher frère c’est que faire des tests sur les animaux , ce qui n’entre déjà pas dans ma philosophie, même si cela parait parfois nécessaire, quoique je ne vois pas le rapport entre la physiologie humaine et celle des animaux ;  puis faire breveter ensuite des substances destinées soit disant a réduire les effets des maladies chroniques et endiguer parait -il d’autres maladies plus dangereuses, ne sert que la politique du fric. 
Quand on subodore que les laboratoires pharmaceutiques travaillent  avec les plus gros distributeurs en Afrique qui achètent  les médicaments périmés que certains pays finissent  par interdire pour causes d’effets secondaires potentiellement mortels  et qu’ils  les  écoulent dans ces pays pauvres ,comme cela pas de perte, ça laisse rêveur sur  l’éthique des  grands patrons des laboratoires.
 
Rien que la vente de leurs actions  du présumé vaccin contre le covid  leur a rapporté en 2020 plus de 145 millions de dollars, le pactole. 
Leur branche c’est le profit c’est la seule chose qui les intéresse que les gens se sentent mieux grâce à leurs médicaments ou pas ils s’en fiche. L’objectif c’est LE PROFIT, le fric,  le flouze, l’artiche, la maille, le pognon, le pèze, l’oseille, le blé, les radis, les pépètes etc. Les scientifiques intègres et désintéressés sont souvent les proies de c’est magouilleurs, ils sont bernés, trahis, volés de leurs recherches. 
Je suis un maçon amer qui ne croit plus en la générosité humaine, mais…je me soigne heureusement en franc-maçonnerie.
danielsan
danielsan
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1827
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 71
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par Luciole Jeu 6 Oct - 19:30

Je suis par nature un pessimiste souriant.Mon père à la suite d'expériences malheureuses ne croyait ni à l'amitié ni à l'amour ou au désintéressement.
Il m'avait communiqué une sainte méfiance pour tout ce qui n'était pas dument prouvé!
A la suite d'expériences heureuses j'ai pu croire à la qualité de plusieurs personnes que j'ai fréquentées.
Je crois donc qu'il y a des dirigeants honnêtes,qui donnent de l'argent pour de bonnes causes et pas seulement pour le déduire des impôts ou calmer leur conscience.

La FM ne m'a pas rapporté un fifrelin mais des amis,des rencontres magnifiques et des sources d’intérêt.

Je crois qu'à d'autres activités il y a beaucoup de chercheurs,d'humanistes,de savants dont la motivation est belle et honorable.....mais il me reste une petite méfiance quelque part. clown
Luciole
Luciole
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 4348
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

patos et YNRJ aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

confiance en la science ? Empty Re: confiance en la science ?

Message par patos Mar 25 Oct - 10:25

la version complète de mon post ci-dessus à propos du serment permettant de solidifier la barrière intérêt personnel / intérêt collectif


Science sans éthique risque fort de se fourvoyer


Les experts scientifiques et les industriels peuvent être tentés de biaiser les dossiers de certification de nouveaux produits issus de la recherche. Il était urgent de mieux définir l’intégrité éthique attendue des personnes concernées. Des actions concrètes sont en cours en ce sens.



Dans un précédent papier nous analysions l’influence de la soumission sur nos comportements . Au travers des expériences de Milgram, réanalysées, il était montré que l’argument scientifique peut servir à endormir notre vigilance . Ici nous revenons au cœur de la science en marche, j’ai nommé la recherche scientifique.

C’est en effet la recherche qui permet aux industriels, parfois la durée d’un brevet, d’engranger de plantureux bénéfices. Mais qui dit appât du gain dit tentation de tricher.



Plusieurs livres ont promu la thèse que l'industrie possède les moyens parfois énormes nécessaires pour financer la recherche scientifique, alors que les organismes publics non. Cela se passe d’ordinaire dans le petit monde des experts dont les avis sont déterminants lorsqu’il s’agit d’autoriser la commercialisation d’un nouveau produit.

La tentation pour l’industriel est de biaiser les résultats du dossier sur lequel repose la demande d’autorisation, et tant pis pour quelques bavures dues à des produits pas parfaitement bien conçus, notamment pour la santé des consommateurs ou riverains. Alternativement, ou en complément, les experts des organismes de surveillance nationaux ou non ( on pense ici aux organismes de la Communauté Européenne ) peuvent être incités à fermer les yeux sur certaines irrégularités des dossiers.

On retrouve là les auteurs Stéphane Foucart, Stéphane Horel, Sylvain Laurens, et d’autres, qui donnent un parfum de "tous pourris" aux scientifiques qu’ils prennent sous la loupe dans leurs ouvrages. Ils accusent aussi les pro-science, comme Gérald Bronner, d’au moins minimiser le danger. Souvenons-nous des «  gardiens de la raison ».

La clé de leurs accusations  est toujours le conflit d'intérêt. L'expert a un jour fait une conférence rémunérée pour un des industriels, il est donc à jamais soupçonné de bidouiller ses avis.



Ces journalistes critiques semblent privilégier un tout-Etat, comme s'il n'y avait pas de corruption en URSS ou en Chine maoïste.
Comme lecteurs grand public, nous avons soit un écran journalistique ou idéologique entre nous et la question, ou alors nous devons avoir une culture scientifique dans le domaine concerné. Bref nous avons du mal à nous faire une opinion solide, et ne savons pas qui a raison en final. Probablement, nous en resterons avec nos propres croyances. Ainsi va le monde de la post-vérité.

Nous les maçons savons tout cela. Si le bâtiment n’est pas d’équerre dès les fondations, c’est déjà fichu.  Les égyptiens appelaient «  Ma’at » la vérité, justice, beauté, harmonie et rectitude morale, symbolisés par la pureté des fondations. Dans notre langage moderne nous parlons de pierre angulaire.

La bonne nouvelle, c’est que nos pouvoirs publics se sont saisis de la question.


Au commencement, il y a eu le HCERES . Les missions du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) sont définies par la loi du 22 juillet 2013. L’indépendance, la transparence et l’équité sont ses valeurs. Sa méthode ? Elle se fonde sur son engagement auprès des entités évaluées. Pour être, à leurs côtés, un partenaire de progrès.

Seconde étape : l’OFIS, qu’il ne faut pas confondre avec l’Ofis-à-papa.  L’Office français de l’intégrité scientifique (Ofis) a pour mission nationale de promouvoir et coordonner les politiques en faveur de l’intégrité scientifique, et d’accompagner tous les acteurs qui concourent au respect des règles garantissant une activité de recherche honnête, rigoureuse, fiable et crédible. Pour construire et partager une culture commune de l’intégrité scientifique, l’Ofis déploie ses actions selon trois axes : observatoire, ressources, animation et prospective.

Troisième étape : de l’action concrète. Un "serment doctoral d'intégrité scientifique " est par arrêté du 26 août 2022 introduit dans le processus qui mène au doctorat.



Texte du serment
« En présence de mes pairs. Parvenu(e) à l’issue de mon doctorat en [champ disciplinaire], et ayant ainsi pratiqué, dans ma quête du savoir, l'exercice d'une recherche scientifique exigeante, en cultivant la rigueur intellectuelle, la réflexivité éthique et dans le respect des principes de l'intégrité scientifique, je m’engage, pour ce qui dépendra de moi, dans la suite de ma carrière professionnelle quel qu'en soit le secteur ou le domaine d'activité, à maintenir une conduite intègre dans mon rapport au savoir, mes méthodes et mes résultats. »
Le serment revêt une forte vocation symbolique. Sa pratique est ancrée dans un  cadre légal et engage moralement la docteure ou le docteur, qui peuvent l'invoquer  pour refuser d'effectuer des actions en tension avec les principes de l'intégrité scientifique.
Sa mention dans la charte du doctorat souligne la responsabilité partagée du doctorant ou de la doctorante, des encadrantes et encadrants, et des laboratoires d’accueil. La charte peut également faire figurer un paragraphe dédié à l’intégrité scientifique qui rappelle notamment l’offre de formation à l’intégrité scientifique de l’établissement.

Oserions nous dire que nous  voilà enfin devant un exemple de nos valeurs mises en œuvre dans la société profane ? 
Pas certain que ceci soit l’étape finale , bien entendu. Restons vigilants !
patos
patos
Admin

Messages : 4297
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 69
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum