Le Bandeau sur les yeux forum maçonnique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : ...
Voir le deal

Un conte morale indien

+2
Philbour
danielsan
6 participants

Aller en bas

Un conte morale indien Empty Un conte morale indien

Message par danielsan Mer 29 Mai - 12:22

Un jour, un serpent rampait dans un hangar à outils, il s’est frotté à une scie qui était par terre et s’est blessé.
Pensant que cette scie était une menace, il a riposté et a mordu la scie se blessant gravement à la bouche.
Aveuglé par la colère d’avoir été blessé, il a décidé de se venger de la scie en l’étouffant. Il s’est enroulé autour de la scie et a commencé à l’enserrer de toutes ses forces. Bien entendu le pauvre animal s’est coupé encore et encore jusqu’à en mourir.
Si seulement il avait ignoré la petite coupure à l’origine de sa colère et était passé à autre chose il serait resté en vie.
 
La morale de cette histoire est que lorsque nous réagissons viscéralement avec colère et condamnons ceux qui nous ont fait du tort, nous finissons par nous blesser nous même. Dans la vie, il est parfois préférable d’ignorer certaines situations ou les insultes, car les conséquences peuvent être irréversibles et catastrophiques. Pardonnez aux personnes qui vous ont fait du tort et ne leur donnez pas de pouvoir sur vous.
Ne laissez  pas la haine prendre le dessus de votre vie car l'amour est plus fort que tout.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2549
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

patos, Luciole, Philbour et Nowak aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par Philbour Mer 29 Mai - 14:09

Attitude que l'on retrouve dans les Arts Martiaux mon cher Danielsan.
Philbour
Philbour
Chien fou
Chien fou

Messages : 202
Date d'inscription : 15/03/2020
Age : 82
Localisation : LYON

danielsan aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par patos Mer 29 Mai - 14:49

il y a aussi des cas où de la fermeté au début aurait économisé beaucoup de souffrances par la suite. Pensons par exemple à Hitler.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
patos
patos
Admin

Messages : 5222
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 71
Localisation : Drôme

danielsan et Nowak aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par Luciole Mer 29 Mai - 15:03

Hitler était peut-être un charmant bambin, c'est un peu facile d'en faire le plus horrible et le plus méchant,il a tout de même été bien
aidé par des milliers d'honorables citoyens. alien

_________________
"Parmi les sons qui peuplent la Nature,court une mélodie secrète....pour celui qui écoute." (Schlegel)
Luciole
Luciole
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 5029
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Philbour et Nowak aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par patos Mer 29 Mai - 15:09

Sa meilleure aide est peut-être venue des Français et Britanniques qui ne voulaient absolument pas de guerre et qui ont imposé cela à leurs dirigeants Chamberlain et Daladier
patos
patos
Admin

Messages : 5222
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 71
Localisation : Drôme

Philbour et Nowak aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par Charlemagne Jeu 30 Mai - 15:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quelques réflexions afin de relancer un fil qui devrait somme toute susciter plus de questionnements.

« Pardonnez aux personnes qui vous ont fait du tort et ne leur donnez pas de pouvoir sur vous ».

Bien que cette phrase ne soit jamais qu’un extrait du texte elle questionne néanmoins sur la notion de pardon. Pardonner c’est faire un pas vers l’autre et relève d’une haute qualité morale certes, mais n’est-ce pas une approche qui peut être biaisée ? L’offensé par le pardon donné se sentira peut-être soulagé, mais quid de l’offenseur ? Ce dernier par le pardon accordé à une action regrettable peut se sentir au contraire conforté dans son agissement, sans se rendre compte des conséquences qu’il a pu générer. Il peut estimer que le pardon reçu est un blanc seing à son offense. Pour que le pardon soit bénéfique pour chacun, il me semble qu’il faille que l’offenseur fasse part de ses regrets à l’offensé. De cette manière chacun réalise une part du chemin, et par là même s’en trouve grandi. Pardonner à quelqu’un qui n’a pas manifesté de repentance peut « satisfaire » l’offensé mais aussi conforter l’offenseur dans ses agissements, voir même l’encourager à recommencer.
Charlemagne
Charlemagne
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 89
Date d'inscription : 26/12/2023

patos, Luciole, danielsan, Philbour et Nowak aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par danielsan Jeu 30 Mai - 17:10

Le pardon peut être une libération personnelle, une libération du  ressentiment et de  l’amertume plutôt qu’une absolution de l’offense ou du tort car en refusant de pardonner on continue à ruminer sur le tort causé on ressasse la douleur émotionnelle supportée provoquant de l’anxiété, voire du stress. Pardonner permet de retrouver une certaine paix intérieure. Il est vrai que l’offenseur peut être conforté dans son attitude c’est pourquoi il faut combiner pardon et limites au pardon. Le pardon peut aussi avoir un effet tout autre ; l’offenseur peut ressentir une certaine gêne ou même de la honte face au pardon surtout lorsqu’il s’attendait à une réaction conflictuelle et ce sentiment de honte peut l’amener à réfléchir sur son attitude. Il est primordial de faire la différence entre pardon et réconciliation. Oublier l’offense et pardonner ne signifie pas que l’on doit se réconcilier ou nouer des liens avec l’offenseur. En bref, le pardon peut être avant tout un outil de guérison morale personnelle. Dans mon métier, j’ai quelquefois subi l’injure et sans me fâcher outre mesure, souvent j’ai mis l’offenseur devant le fait accompli avec une simple question se résumant en gros à : « Pourquoi ? »
Et le plus souvent aussi mon interlocuteur s’est trouvé mal à l’aise par cette question et il m’est arrivé d’obtenir des excuses sans les demander. Ceux qui n’ont pas fait d’excuses sont partis mal dans leur peau, plus mal que moi. Je ne sais mon cher Charlemagne si je me suis fait comprendre, mais ce n’est que mon humble avis.
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2549
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Nowak aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par Luciole Jeu 30 Mai - 21:00

On peut pardonner dans deux cas,si l'offense/action a été involontaire ou sans mauvaise intention,ou bien si son auteur regrette sincèrement son acte et s'en excuse.
La plupart de ceux qui tendent la joue gauche finissent martyrs (ce qui n'est pas particulièrement souhaitable) ou misérablement, ce qui ne vaut guère mieux. Neutral

_________________
"Parmi les sons qui peuplent la Nature,court une mélodie secrète....pour celui qui écoute." (Schlegel)
Luciole
Luciole
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 5029
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par Nowak Jeu 30 Mai - 23:30

YNRG, prenez un chouine-gomme... Laughing

(c'est quand que vous me dégagez ?)

Ah, la question du chantage au suicide. Very Happy

Vous ne m'aimez pas, je me tue, et ce sera votre faute.Trop mou du ventre pour te barrer de toi-même ? "Retenez-moi, retenez-moi !"  Bouh hou hou hou...pale pale pale pale pale pale pale pale pale pale 
(= dites-moi que vous tenez à moi)

Sauf que sur un "forum", tout le monde s'en fout : quelle empathie pour "quelqu'un" dont on ne connait ni le nom, ni le visage, ni la voix, au pseudo complètement abscon, "YNRG" : ça ne veut rien dire !...

Dans le monde réel, celui de la famille, des amis, plusieurs de mes proches, très proches ont mis fin à leurs jours. Laissant autour d'eux une souffrance infinie, démolissant les gens qui les aiment ad vitam eternam. C'est ce que tu souhaites ? Fais-toi d'abord aimer.

Je ne parle pas du suicide conscient, expliqué à ses proches, de la "fin d'une vie insupportable", mais du suicide égoïste, celui dont on est tellement con qu'on n'en mesure pas les conséquences sur tous ceux qui vous entourent.

YNRG (quel pseudo complètement con Rolling Eyes), on n'a pas envie que tu dégages je crois, juste que tu reviennes un peu dans le monde réel

Le petit jésus, ou les templiers cachés, ou les petits bonshommes verts auront tout le temps de s'occuper de toi, mais ici, c'est le monde réel

Ni tout blanc, ni tout noir, mais c'est en essayant de se connecter avec ce monde, et ceux qui le peuplent, que la vie vaut la peine. Essayer de faire le bien ici-bas, après, franchement, on s'en fout, non ? 

Si petit jésus existe, good karma, c'est OK. 

Sinon, good karma aussi : c'est bien pour les autres et soi-même, alors c'est pas pire, non ? Alors pourquoi se vriller le cerveau avec des religions à la con, elles ont toutes raison, ou ce sont toutes des illusions.

Faire le bien sur terre. Après, on verra, ou pas...

Allez, je ne conseille ni l'alcool, ni le cannabis, ni le LSD, mais peut-être qu'avec autre chose que des gourous, les "prêtres" et leurs écrits qu'on peut interpréter d'autant de façons que d'individus mal dans leur peau, une expérience psychédélique pourrait-elle aider certains à atteindre sinon l'illumination, du moins sortir de l'obscurité totale, évoluer...

Nowak
Nowak
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 324
Date d'inscription : 16/05/2023
Localisation : Loiret

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par Nowak Ven 31 Mai - 0:15

Dédicace spéciale :




Paroles en anglais (facilement traduisibles via une appli en ligne) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le plaisir sensuel d'un enfant qui se fichait totalement d'aller à l'église, et n'y allait que parcequ'à la sortie, on lui donnait un "petit jésus" en chocolat. 

Comme si on voulait créer un réflexe pavlovien entre le plaisir et la religion. C'est ainsi qu'on décervelle des générations, comme on dresse des chiens avec un susucre...

Il peut y avoir d'autres interprétations, encore pires.

When the weather gets rough and it's whiskey in the shade
It's best to wrap your savior up in cellophane
He flows like the big muddy but that's okay
Nowak
Nowak
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 324
Date d'inscription : 16/05/2023
Localisation : Loiret

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par danielsan Ven 31 Mai - 11:46

On me demande souvent pourquoi je suis devenu un "mécréant" alors que j'ai un passion pour l'Histoire de Jésus (en tant qu'homme) et les Templiers qui étaient "croyants", que j'ai été baptisé, fait ma communion solennelle et marié à l'Eglise. Aujourd'hui je suis agnostique, je crois en quelque chose de spirituelle mais pas à ce que m'a raconté l'Eglise. La réponse est ci-dessous:
En 325, au concile de Nicée, Constantin le Grand créa l’Église catholique après un génocide de 45 000 chrétiens, où il les tortura pour qu’ils renoncent à la Réincarnation. En même temps les livres religieux de tous les villages de l’empire sont collectés et créent ainsi LA BIBLE.
En 327, Constantin, connu comme l’empereur de Rome, ordonna à Jérôme de traduire la version Vulgate en latin, en changeant les noms propres hébreux et en falsifiant les écritures.
En 431, le culte de la VIERGE est inventé.
En 594, le PURGATOIRE est inventé.
En 610, le titre de PAPE est inventé.
En 788, le culte des divinités païennes est imposé.
En 995, le sens de kadosh (mis de côté) a été changé en saint.
En 1079, le célibat des prêtres est imposé >> un mot totalement catholique.
En 1090, le Rosaire est imposé.
En 1184, l’Inquisition est perpétrée.
En 1190, les indulgences sont vendues.
En 1215, la confession est imposée aux prêtres.
En 1216, le conte du pape Innocent III sur la terreur du pain (un dieu de la mythologie grecque), qui se transforme en chair humaine, est inventé.
En 1311, le baptême l’emporte.
En 1439, le PURGATOIRE inexistant est dogmatisé.
En 1854, l’Immaculée Conception est inventée.
En 1870, l’absurdité d’un pape infaillible s’est imposée, dans laquelle le concept de Contractualisation a été inventé
Il y a plus de 2 500 choses inventées par cette religion pour asservir les êtres humains au christianisme…
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2549
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

patos, Luciole et Nowak aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un conte morale indien Empty Re: Un conte morale indien

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum