Le Bandeau sur les yeux forum maçonnique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Mannesmann – Set de tournevis – 18 ...
Voir le deal
13.02 €
-54%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS HI5910/99 Centrale Vapeur – effet pressing + Rase peluche
59.99 € 129.99 €
Voir le deal

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par patos Mer 14 Avr - 12:11

Trouvé sur internet cet article :


"L’expérience est fascinante. Vous prenez un macaque, vous lui implantez des capteurs (2.000 électrodes) dans le cerveau et vous lui apprenez à se servir d’un jeu vidéo en usant d’un manche à balai* pour déplacer un objet sur l’écran.

Pendant ce temps, l’activité électrique de son cerveau est mesurée, enregistrée, analysée, décryptée, de façon à déterminer quels signaux à quels endroits précis du cerveau induisent quelle réponse motrice. Une fois que les modèles ont été déterminés, vous débranchez le manche à balai et vous reliez directement le logiciel qui réceptionne et analyse en temps réel les signaux perçus par les 2.000 électrodes avec le jeu vidéo.

Le cerveau du singe se passe d’un ensemble de médiateurs sensoriels (sa main et le manche à balai relié à l’ordinateur de jeu) pour agir directement, pour jouer et bien jouer. C’est Neuralink, une start-up financée par Elon Musk, qui a réalisé cette expérience dont vous pouvez voir une présentation en vidéo.







Ces recherches, ces expériences ouvrent, bien sûr, une voie à de futures solutions thérapeutiques qui pourraient pallier des handicaps graves. Cette interfaçage de l’homme et de la machine peut permettre à un handicapé incapable de contrôler de sa main son fauteuil roulant de retrouver une autonomie : son cerveau pourrait formuler directement des ordres qui seraient directement décryptés et retransmis à l’exécutant, le fauteuil. Ce n’est pas, à proprement parler, guérir une maladie qui serait invalidante mais pallier des effets de cette maladie. C’est déjà ça. Bien sûr, il est possible d’applaudir à la prouesse technique.



Des signaux, parfaitement naturels et de nature biochimique, de simples interactions entre neurones sont initiés ici par le cerveau et captés et exploités par une machine. Mais peut-être qu’un jour, ces électrodes, au lieu d’être de simples agents passifs en charge d’une observation, deviendront capables d’initier au sein même du cerveau, et sur ordre d’un système extérieur, une de ces réactions biochimiques qui font que notre cerveau commande à notre corps. Il se trouvera des personnes pour affirmer que ce sera dans un but thérapeutique, pour pallier des dysfonctionnements du cerveau lui-même.



La métaphore du coin qui fend le tronc fonctionne ici aussi : pour des motifs acceptables d’un point de vue éthique en apparence, l’irruption d’un progrès est validée. Puis à force de taper sur le coin, le bois se fend, le même progrès sert des desseins moins avouables. La réponse éthique n’est plus booléenne, elle devient un problème de curseur et s’invitent alors tous les relativismes.



L’idée que nous puissions être contrôlés nous est odieuse. Nous tenons à notre libre-arbitre, dont nous nous faisons une haute opinion, même si les conditionnements passés et les autres causalités antérieures sont en grande partie responsables de ce que nous pensons. Et nous nous soumettons aussi à tant de doxas véhiculées par ces écrans grands ou petits qui ont pris tant de place dans nos vies, jusqu’à prétendre devenir des pourvoyeurs de liens à l’animal social que nous sommes. Et si ces électrodes implantées dans un cerveau n’étaient même pas nécessaires ? Si l’agit-prop ou la Propagandastaffel des forces du progrès mondialisé disposaient déjà du moyen de nous contrôler ?

La promesse transhumaniste d’un homme éternel et réparable à l’infini, multipotent et capable de s’affranchir des limites qui s’imposent à lui, continue de générer des rêves et des investissements colossaux. J’espère qu’elle se fracassera un jour, bientôt, contre un mur bien réel dont j’ignore s’il sera de nature technique, économique ou social. Ou mieux : spirituel. Je radote, mais relisez la très prophétique lettre au général « X » d’Antoine de Saint-Exupéry."

le rédacteur de l'article part des risques éthiques liés aux avancées de la technologie pour espérer que la science tombe sur un mur infranchissable...celui de certaines croyances bien sûr. Il est comme tant d'entre nous prêt à tout sacrifier pour sauver ses croyances. C'est fascinant cette force d'attachement à nos croyances.

bon, avec des gars comme ça chez les chasseurs-cueilleurs on ne risquait pas d'inventer le feu !

c'est en fait courant dans la société actuelle : une technologie présente un défaut ? Faut virer le bébé avec l'eau du bain. En bons enfants gâtés, on exige le zéro risque et la perfection.

nos frères humains sont restés scotchés aux dualités et au manichéisme (et ça a empiré avec les réseaux sociaux ) ... et les francs-maçons sont inaudibles.

m'en fous, je crois quand même au possible progrès de l'humanité.

et vous, qu'en pensez vous ?


Dernière édition par patos le Jeu 15 Avr - 17:53, édité 1 fois
patos
patos
Admin

Messages : 3520
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 68
Localisation : Drôme

Luciole et danielsan aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par danielsan Jeu 15 Avr - 17:27

C’est vrai la science a amélioré notre niveau de vie, malheureusement pas pour tout le monde il n’y a qu’à simplement penser aux pays du tiers-monde qui faute d’être économiquement rentables ne profite pas du scientifiquement faisable. Tel au point de vue santé avec les maladies qui subsiste, le paludisme par exemple. 
La science et la connaissance dont nous disposons augmentent sans cesse la maîtrise de notre environnement là aussi malheureusement pas toujours avec des résultats positifs, mais permettent l’amélioration du quotidien. Aujourd’hui qui pourrait se passer de son portable, qui de l’internet, qui d’aller voir son médecin même pour de la bobologie etc. etc.? Même si la science progresse, peut-on parler de progrès pour l’humanité, puisque tous n’en profitent pas. 
Des enfants meurent encore de faim et de soif alors que chez nous ils deviennent obèses, tout ça pourquoi ? Parce que ces pays pauvres où les gens meurent du manque justement de science ne sont pas rentables pour les pays riches. Où est l’humanité, où est la fraternité où est la compassion ?

Alors que des sommes phénoménales sont dispensées pour que la science fasse progresser des armes toujours plus terrifiantes, comme celle dont les russes viennent d’informer le monde et qui est capable de provoquer un tsunami pouvant recouvrir New York.
Le seul budget des armements dans le monde pourrait permettre de faire reverdir tous les déserts de la planète, comme l’ont fait je crois les Israéliens. 
Amener l’eau dans tous les pays pauvres évitant aux femmes de faire une dizaines de kilomètres parfois sinon plus, avec une cruche d’eau sur la tête seulement pour une utilisation d’un jour.
Alors mon Patos tu dis je te cite « M’en fous,, je crois quand même au possible progrès de l’humanité ». Ok moi aussi j’y crois je l’ai d’ailleurs déjà dis, mais il faudrait surtout qu’elle fasse des progrès en humanité, en fraternité et que le monde riche procède au partage, que tous nos frères humains soient sur le même pied d’égalité ; je ne dis pas tous riches, mais que plus personne ne meurt de soif ou de faim et puisse vivre de son travail.
J’ai dis.
danielsan
danielsan
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1434
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 70
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par patos Jeu 15 Avr - 18:00

bien d'accord cher francdaniel ; quand je dis possible progrès de l'humanité je pense d'abord réduction de la violence, parce que ceux qui aujourd'hui meurent encore de faim c'est surtout dans des zones en guerre où un des camps fait un blocus de l'autre pour le faire céder.

et si on ne réduit pas ce goût pour la domination les améliorations de techno resteront réservées aux dominants.

néanmoins,  il y a encore tant de maladies qu'il ne faut pas espérer que la marche des innovations s'arrête, comme l'auteur de l'article.
patos
patos
Admin

Messages : 3520
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 68
Localisation : Drôme

danielsan aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par danielsan Jeu 15 Avr - 18:59

Tu as tout à fait raison mon cher frère les conflits contribuent largement à la faim dans certains pays, je crois à 60 ou 70% ; la faim est d’ailleurs devenue une arme de guerre, la technique de la terre brûlée également pour affamer les populations.
Puis viennent la pauvreté, le manque de progrès du à la science, les changements climatiques, l’accès aux principales ressources nécessaires pour vivre, l’eau, les terres cultivables, l’éducation, la santé.
Mais que font les grandes puissances ? De la diplomatie, des mots des mots qui n’apportent que des maux.
A l’heure actuelle, une dizaine de pays sont en guerre et on ne peut les appeler « grandes puissances » alors qu’attendent les autres pour bloquer tous ces conflits. Il faut parfois prendre le taueau par les cornes pour lui faire baisser la tête. Je sais, je sais mon très cher frère tu vas me dire facile à dire mais cela ne se passe pas comme ça.
Pourquoi ? Comme disait feu mon grand-père : « Quand tu ne connais pas la réponse à une question, tu pense FRIC ! » Il avait raison mon ancien. La seule raison pour que les conflits ne s’arrêtent pas, pour que les progrès n’arrivent pas dans les pays du tiers-monde c’est la réponse FRIC !
Déjà si les grandes puissances arrêtaient de vendre des armes, d’ailleurs la France n’est pas la dernière, par la force des choses ça cesserait. Plus d’arme plus de combattant, plus de combattant plus de conflit.
Excuse mon coup de gueule Patrick, mais j’en ai marre de tous ces politicards hypocrites, cette société politique me dégoûte. Pendant que nous francs-maçons du monde nous nous posons les questions existentielles pour faire le bonheur de l’humanité, aucun n’écoute, d’ailleurs ils n’ont jamais appris comme nous à écouter…mais ils parlent… pour ne rien dire.
Je crois que je vais me retirer dans une grotte en haut de l’Himalaya [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
danielsan
danielsan
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1434
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 70
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par patos Jeu 15 Avr - 19:26

oui, mais sans vouloir défendre les dirigeants des grandes puissances, le don direct vers les nécessiteux des pays en souffrance est la plupart du temps impossible...sans qu'une part substantielle ne soit détournée par plein de vautours locaux.
patos
patos
Admin

Messages : 3520
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 68
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par danielsan Jeu 15 Avr - 19:46

Je sais bien Patrick, mais ce n'est pas des dons qu'il faut faire, c'est neutraliser les dirigeants et placer des gens surs à la tête de ces pays quitte à ce qu'ils soient des "pantins" mais "animés" de bonne intentions et que les puissances intervenantes aient elles aussi de bonne intentions...ça c'est une autre affaire.


Mais bon pour revenir à nos moutons, d’après un éminent ingénieur transhumaniste  José Luis Cordero, il ne fait aucun doute que les technologies d’augmentation des capacités humaines seront dans un futur proche, à la portée de tous les humains. Il dit que nous abordons l’âge d’or d’une humanité débarrassé de tous ses maux grâce aux nouvelles technologies. Il ajoute que dans vingt ou trente ans, toutes ces nouvelles technologies dont nous parlons seront accessibles partout car elles seront extrêmement peu chères ».
J’ai un doute quant à ses paroles, car je pense que comme aujourd’hui, les inégalités seront toujours aussi présentes et que seuls comme d’hab, les riches pourront se payer le luxe de côtoyer l’immortalité.
Je verrais plus un transhumanisme technoprogressiste  utilisant d’abord les nouvelles technologies pour améliorer  rapidement la condition humaine au regard de la santé, l’éducation, l’accès à l’eau potable, à l’alimentation saine, à des logements décents et abordables. La durée de vie  et l’immortalité peuvent attendre.
Si déjà les améliorations des conditions de vie des populations se bonifient, la vie en sera d’autant préservée et augmentée dans le temps…l’immortalité peut attendre.
danielsan
danielsan
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1434
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 70
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par patos Ven 16 Avr - 11:36

"c'est neutraliser les dirigeants et placer des gens surs à la tête de ces pays"...l'étiquette de néocolonialisme sera inévitablement apposée !



bon , nous avons dévié du sujet :  l'anti-science
patos
patos
Admin

Messages : 3520
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 68
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par Luciole Ven 16 Avr - 12:03

Petit à petit nous avançons tout de même.Plus de "Guerre de 100 ans" et si ,sans armes ont peut parfaitement zigouiller son voisin avant même de découvrir la pierre,le bâton et la machette,il y a progrès dans la morale internationale.
Je crois simplement que ce sera beaucoup plus long que ce que prédisent les optimistes.
Je souhaite que la FM soit encore là dans un siècle pour réaliser vos beaux objectifs.
N'aspirant pas à l'immortalité (c'est trop loin d'un "bonheur de vivre" à mes yeux),je vous regarderai faire,d'en-haut,et vous donnerai ma bénédiction.
D'ici la,je vous embrasse. anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant 2426379332
Luciole
Luciole
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3632
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

patos aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par patos Ven 16 Avr - 12:08

ah bon, tu imagines
- que "la-haut" ça existe ?
- et que tu l'as mérité, mécréant comme tu es ?


blague à part, je suis à fond comme toi dans l'optimisme très prudent

bizàtoi
patos
patos
Admin

Messages : 3520
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 68
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par Luciole Ven 16 Avr - 13:07

Mécréant je suis.Optimiste? pas vraiment, je dirais pessimiste souriant,mais partisan de l'action"quand même".Je corrige "vos objectifs" par NOS objectifs.
Me voulant lucide et bienveillant je suis pour l'action proche.
Quand je vois l'affaire Evian que relaie Hiram.be je pense que c'est nécessaire.Trizous Surprised
Luciole
Luciole
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3632
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant Empty Re: anti science : le transhumanisme, un cas parmi tant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum