Le Bandeau sur les yeux forum maçonnique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

+2
odyseus
ishto
6 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Herodote Ven 30 Nov - 22:59

Un nouveau Trou Noir vient d'être découvert. Bien plus important que tous ceux qui avaient été découverts auparavant. On avait conclu à une origine des galaxies à partir de ce qu'on savait (ou croyait savoir). Le "Nouveau" vient rafler la mise semble-t-il. Il ouvrirait d'autres voies de recherche quant à l'origine des galaxies. Jusqu'à ce que nous voyions un jour une autre équipe, en tout microsimale, à notre échelle quoi!, découvrir que les Trous Noirs ne servent à rien, ou qu'ils servent à autre chose, que les galaxies se démultiplient comme les amibes ou autres protozoaires à une vitesse faisant rigoler nos petits satellites de la limite de la vitesse de la lumière. D'où le calcul des années-lumière ... C'est quoi une année ? Et c'est quoi la vitesse de la lumière ? C'est quoi le Temps, comme limite quelle qu'elle soit à quoi que ce soit. Le temps existe-t-il ou n'est-il qu'une commodité pour nous ? Tout mélangé Infini , Espace et Temps, Infinité de flagellations d'un cosmos qui n'en finit et n'en finira pas de s'allonger en tous sens vers un Infini que nous ne pouvons concevoir. Le temps s'abolit par lui-même, si tant est qu'il ait jamais existé. Oh! le beau ciel étoilé ! On ! la belle "étoile filante" ! Conscient de n'être plus que moins d'une infinitésimale particule de l'Univers, je n'en révère pas moins celui-ci, comme les Mathématiciens, les Astro-physiciens et les Astronomes révèrent leur découverte. Le nouveau Trou Noir pose une fois encore (et la posera toujours) la question de savoir si le Temps existe ou non. L'infini n'est pas mesurable . Bon. Alors au diable l'heure que nous vivons. Elle n'a plus aucune signification. Sinon dans notre petit coin du feu, contingent, des tagliatelles fraîches, contingentes, d'une jolie frimousse, contingente, d'une rose (celle de Ronsard), contingente comme Ronsard lui-même.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 98
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 1:22

J'ai vu l'article qui en parlait dans une revue spécialisée.

Je me souviens d'un reportage diffusé il y a quelques mois sur ARTE parlant du temps.
Leur explication en très résumé est qu'en effet le temps est une notion purement humaine et presque toujours relative à une autre donnée (l'espace, la vitesse ...).

Je n'ai quant à mois jamais eu de mal à considérer que le temps n'existe pas vraiment, ce qui semble toujours étrange aux yeux de beaucoup.
Si l'on se détache des règles dogmatiques de la notion du temps, il est assez facile d'en avoir l'intuition.

Je vois plus les choses dans une sorte de succession à sens unique, en tout cas dans notre système physique.
Je conçois aussi assez bien que ces successions d'événements (un peu comme des tranches de vie ou des tranches de "temps" ... voyez, même en n'y croyant pas il est difficile de se passer du mot... un peu comme pour Dieu ... ) peuvent être plus ou moins rapides, accélérées ou ralenties dépendant du système qui nous entoure.

A sens unique ? A priori dans notre système, oui, ce qui nous empêcherait de voyager vers le passé ... mais notre système est-il unique et le seul de l'univers ... on en est de moins en moins sur !



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 1:30

Le temps, aussi inutile soit il, nous aura bien aidé à construire... Heu, non, je n'ai rien dit en fait, en construisant, on a détruit des éco systèmes entiers à la pelle.

Si le temps tel qu'on le conçoit, existait, il n'échapperait pas à la règle de sa propre existence. Si la "fin du monde" ne se résume qu'à ça, pffff, je sors dès maintenant le pop corn.

Le jour où l'on aura tous la même perception du temps pour commencer, ce sera un bon point de départ... Pour le moment, nada. Il n'a pas le même effet sur chaque être humain, il n'est même pas perçu de la même façon par les humains... Bla bla reugneugneu (j'en ai mare d'écrire, ça me prend de temps en temps en ce moment).

Ps: Je me suis délecté de votre message sur le sujet, Sir Herodote.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 1:46

Je ne sais pas si l'heure tardive y est pour quelque chose mais je n'ai pas compris grand chose au fond de ton message, StephaneM

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 2:41

Justement, j'allais t'envoyer un message pour savoir ce que tu faisais encore debout à cette heure ci Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par ishto Sam 1 Déc - 6:17

Ce n'est qu'un avis:

La métaphysique, la philosophie... tout cela est de la pure nourriture à névrose, et plus la névrose est importante, plus ça gamberge là-dessus.

Mais l'essentiel est de trouver un équilibre personnel. Difficile de trouver un topic où ça parte pas en joute verbale, au nom de quelle "princesse"?
Difficile à dire, il semble tout de même s'il n'y a personne à séduire, que chacun soit susceptible de posséder en soi La personne à charmer et ce, sans qu'il le sache, une telle hypothèse viendrait un petit peu expliquer pourquoi tour à tour nous restons étonnés de certaines "inflammations écrites".
certains comme les artistes (pas forcément connus) peuvent même transcender leur névrose, un peu comme s'ils se retroussaient le cerveau et montrer ainsi une vision des choses, inédite, et édifiante. Être artiste c'est être son propre enfant, sa propre création, bref, je ne dis pas qu'ils sont suffisant au sens de prétentieux, non, ils se suffisent littéralement. Parmi eux des différences existent aussi dans le degré du besoin de "présenter son enfant".

Mais tout être humain n'est-il pas un artiste, quand bien même il refuserait ce terme? Persuadé que même chez ceux que j'appelle les "perroquets humains", dont le besoin d'identité est prédominant, pulse encore la singularité. Cette singularité, paradoxalement va à l'encontre de leur tendance à imiter, ou disons la rend imparfaite. Mais de cette imperfection, lorsqu'ils la sentent, au lieu de commencer à s'en supposer une "vraie" personnalité, ils se fustigent intérieurement immédiatement jusqu'à retrouver un faux semblant acceptable à leur yeux.
Me plait ce terme de singularité, c'est cette chose qui nous met au défie de ne pas se savoir au fond seul au monde, et en même temps nous fait "aller vers l'autre". Oui je suis en colère, contre mes préjugés et ceux des autres, finalement ça devrait s'annuler de soi-même?

Le trou noir, quel meilleur remède pour la redoutée page blanche de
l'écrit-vain

ishto
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Herodote Sam 1 Déc - 11:31

Je ne pensais pas que cette nuit vous alliez vous ruer sur mon pauvre texte, bien maladroit j'en conviens, d'ouverture de ce sujet.
Aussi bien ne répondrai-je, en répondant à tous, que pour y associer le fond des envois d Stéphane et d'Ishto, mes compagnons de route depuis...Ravel !

Stéphane, s'il était inutile, le Temps ne serait pas utlisable comme instrument de mesure, contingent, de notre activité constructive (ou destructrice comme vous voulez). mais on rentre là dans une logique à notre échelle que je voulais séparer de l'illogique de l'Univers, non point par construction mais parce que nous serons toujours incapables de le concevoir. Pouvons- nous répondre à la question: "Etes-vous capable d'énoncer une concept de l'Univers ?" La négation élimine ; Cher Ishto, toute tentative de ma part de recaser tout ce fatras dans le quel nous nous prenons les pieds en termes de métaphysique ou de philosophie (celle-ci n'étant qu'une partie de celle-là. Vous y ajoutez insidieusement la psychologie, autre terme de la philosophie, et vous avez raison dans votre propre message. On y reviendra ).
Stéphane, je ne sais plus à qui j'expliquais qu'un voiture neuve, sortie de l'usine, ne pouvait se mouvoir qu'en poussant dessus. Le moyen le plus pratique c'est quand même de lui mettre du carburant là où il faut, moyennant quoi elle rue toute seule vers son destin de belle voiture ! Le trou noir est l'occasion pour cette voiture de disserter sur les avantages de sa construction humaine, mesurables dans l'espace et le temps. C'est l'antinomie entre la nécessité du temps en tant qu'outil de mesure et de prévision et son inutilité universelle qui me dérange. Et qui me fiche la foi qui me resterait en l'air.

Ishto, vous savez à quel point, je le répète si souvent ici, je suis amoureux de mes jeunes années, celles qui ont jeté les premiers segments de ma construction personnelle, avec l'aide de mes semblables. Vous évoquez cela comme un art. Et, je vais peut-être vous surprendre, je suis de votre avis. La seule façon, que, littérature ou musique, je me soies trouvé d'exister artistiquement c'est de m'identifier avec mon enfance. Il est facile de rire en plasantant sur le fait que tout vieillard retourne en enfance. La construction ne tient plus que par ses souvenirs d'avoir été construite, comme la Tour de Pise, bancale qui a vu défiler sous sa masse couchée des millions d'êtres tous taillés dans la même pierre (pourquoi employé-je cette image ?) qui ne viendraient pas pour les fresques de Donatello peintes dans la basilique voisine. La Tour de Pise, tourne, en s'inclinant, le dos au "campo sancto", ce cimétière, comme si elle tendait dans un ultime effort à échapper à la mort (Elle est peut-être consciente, la Tour, de ce qu'elle deviendra une fois abîmée : des stocks de pierres affectées à je ne sais quoi, une canalisation d'égouts peut-être...). C'est là qu'il faut être artiste et artiste comme vous le dites, cher Ishto. Annuler le temps, du moins son Temps, en songeant que la première fois que je suis allé en Italie (c'était il y
a très très longtemps, je suis allé voir, avec mes parents, la Tour de Pise. Et..mon dernier voyage en Italie (je ne puis guère voyager maintenant) s'est achevé auprès de la Tour, après quoi j'ai foncé vers la frontière. Close cette parenthèse poétique entre la Tour qui refuse le destin que lui a assigné l'Univers : sa mort obligée, et moi, même qui l'ai ressenti comme une exaltation qui me donnait la capacité de tenir l'Univers par un tout petit bout de sa vêture infinie, ce qui n'est pas peu de choses.
Soyez des artistes, mes amies et mes amis, et pour celà ne coupez pas les liens avec votre enfance (même si elle vous a paru grise et regrettable). Vous en apprécierez mieux l'approche, à petits pas, de la fin de votre vie et le début d'une autre lumière qui se moque du Temps, devenu définitivement inutile.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 98
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 12:33

Merci pour vos explications Herodote.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Herodote Sam 1 Déc - 13:03

Je vais déjeuner maintenant. Tout cela est contingent et use du temps. Mais il faut bien remettre du carburant de temps à autre...
Je reprendrai le claviécritoire comme le fait Nelson, avec le bout des doigts, pour ne pas qu'ils soient rongés à l'acide.
J'ai prôné une fois la méfiance, mais je n'y ai pas pris garde pour moi-même: Gribouille qui se jette à l'eau pour échapper à la pluie !
Bon appétit, cher Stéphane, et à tout à l'hure. Votre scriptophobie dure combien de temps, en général ?
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 98
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par odyseus Sam 1 Déc - 13:27

Merci pour le partage
odyseus
odyseus
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1750
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 52
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Nelson Sam 1 Déc - 13:38

L'air de rien, Hérodote nous rappelle de temps à autre, ce que c'est que "bien écrire".
Génération ?
Hélas oui.

Merci Sir Hérodote. Vous méritez ce titre !
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par LordToms Sam 1 Déc - 13:49

Nelson a écrit:L'air de rien, Hérodote nous rappelle de temps à autre, ce que c'est que "bien écrire".
Génération ?
Hélas oui.

Merci Sir Hérodote. Vous méritez ce titre !

Génération ? Je trouve ça un peu rapide comme raccourci... Ça n'a rien à voir... Bref ce n'est pas le sujet... Mais je trouve que ce genre de raccourci de pensée est vachement dangereux quand même... On peut être vieux et ne pas savoir correctement écrire, et l'inverse est tout à fait possible aussi. Tout dépend de notre parcours personnel... Bref je m'arrête là sinon je vais tirer sur tout ce qui bouge.

Bon... Les trous noirs... le temps... temps qui est une mesure très importante et qui pourtant nous échappe souvent. Comment à notre échelle de créatures si mortelles et à l’existence de vie si éphémère à l'échelle de l'univers pourrions-nous évaluer l'immensité de l'existence et du temps ? Tout comme la mesure de l'espace... nous sommes si infiniment petits finalement...
LordToms
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP

Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 35
Localisation : Haute-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Nelson Sam 1 Déc - 13:59

Je parlais du style et de la classe que tu atteindras peut-être un jour, LT.
On n'écris plus comme Molière, c'est entendu.
Mais compare tes cours de français avec ceux qu'Hérodote reçut en son temps.
Allez ! Sois honnête !
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 14:00

Herodote a écrit:Bon appétit, cher Stéphane, et à tout à l'hure. Votre scriptophobie dure combien de temps, en général ?

Cette question m'était elle adressée? Je n'en saisis pas toute l'envergure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par LordToms Sam 1 Déc - 14:06

Nelson a écrit:Je parlais du style et de la classe que tu atteindras peut-être un jour, LT.
On n'écris plus comme Molière, c'est entendu.
Mais compare tes cours de français avec ceux qu'Hérodote reçut en son temps.
Allez ! Sois honnête !

Ouais c'est pas faux ! Un point pour toi ! Mais ça tu sais ça s'arrange si on a la motivation d'écrire et de s'exprimer correctement... Je connais des personnes qui s'exprime tout à fait bien et qui sont jeunes... Même qu'y en a surement des plus jeunes que moi qui rédige autrement mieux que moi. Idem dans l'autre sens... Je pense tout de même que nous ne sommes pas trop mal lotis comparés aux gens du moyen-age même s'il est vrai que... oui les cours aujourd'hui ne sont peut être pas ce qu'ils étaient il y a... 30 ans ? Oui... et encore le niveau a peut-être encore baissé... Mais bon ce n'est pas général non plus...

Non tout ça pour dire que c'était un peu gros même s'il est vrai que le niveau n'est plus tout à fait ce qu'il était "EN GENERAL". Mais je n'aime pas trop les généralités à bien y réfléchir...
LordToms
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP

Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 35
Localisation : Haute-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Nelson Sam 1 Déc - 14:40

Il faut reconnaître la qualité quand on la rencontre.
Allez ! Je retire (partiellement) ce que j'ai dit sur l'âge.

Mais admets qu'il y a un fond de vérité.

Sans rancune, petit ex-dragon. I love you
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 14:57

Comme je le disais dans un autre topic, le temps semble davantage utile pour donner du sens à notre monde matériel, lui donner une causalité qui pourrait justifier le déroulement des choses. Nous, petits êtres extrêmement curieux, nous aimerions bien savoir ce qu'il y a au centre d'un trou noir, fusse t-il hypermassif comme celui qui a été découvert récemment. Et ces objets mystérieux nous donnent beaucoup de fil à retordre (tant mieux) dans le cadre de la réflexion physique et philosophique. Mais en un sens tout se tient ! En effet, notre objectif de vie n'a jamais été relié à la physique des trous noirs, ils ont leur propre "fonctionnement", sont en quelques sortes "extérieurs" à la logique humaine, en ce sens toute la mécanique temporelle qui nous est familière ne les concerne pas. Si le temps est une dynamique matérielle, liée à la vitesse et à l'espace comme tel, alors il est normal que les trous noirs ne soient pas formatés de la même manière, relevant de la même logique. Etrangement, je ne perçois pas les trous noirs comme des objets exotiques, bizarres, mais comme des objets nécessaires, mais aussi intumescents, dont la masse croît proportionnellement à la matière ingurgitée. Je pense qu'il appartiennent à une autre logique, peut être plus transcendante pour nous mais tout à fait naturelle.

Le temps nous est nécessaire pour vivre, ou est-ce le fait de vivre qui est nécessaire pour le temps ? Peut-être que ce monstre de plusieurs milliards de masses solaires n'est qu'une porte, un point de passage d'une logique à une autre ? Peut-être n'est-il qu'une autre manière de construire le monde ? A d'autres échelles...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Herodote Sam 1 Déc - 15:26

Mon cher Stéphane, c'est bien vous qui avez écrit : "j'en ai marre d'écrire". d'où ma question sur le durée prévisible de votre "scriptophobie". J'aime beaucoup vous lire, d'autant que vous me dites les choses aimablement, ce que, je l'avoue, j'apprécie beaucoup. Ecrivez, écrivez avec votre style à vous, qui me convient très bien quoiqu'avec une retenue qui peut nuire parfois à la sincérité du style. Il y avait naguère sur ce Forum un écrivain qui écrivait fort bien et que j'appréciais beaucoup. Un clou chasse l'autre. Voici la parabole du clou vérifiée... et écrivez-moi surtout. J'aime beaucoup vous lire quand vous vous "lachez" comme on le dit à présent,comme si nos termes n'étaient que des baudruches.

Ishto, je n'ai jamais eu le vetige de l'écrit-vain (comme vous le dites plaiamment) pour le motif que je n'ai jamais considéré que j'en fusse un, même avec une orthographe rectifiée. J'écris lorsque j'y suis poussé pas quelque chose à dire, ou qui me semble "à dire".
"Si les gens parlaient moins ils diraient moins de sottises. Je pense que cela serait mon cas, si je me taisais moins souvent" écrivait André Gide, ce styliste incomparable, dans son "Journal". Et qui, à ma connaissance (j'en ai l'oeuvre complète) n'a jamais écrit une sottise. Voici cher Ishto, pourquoi je passe à côté du vertige de la page vide. Ou elle me sert à faire un cornet de bonbons pour mes petits enfants ou elle est vite remplie de mon écriture.
LordToms, vous conversons peu et il est vrai que nous nous retrouvons peu sur les memes sujets. Vous vous interrogez sur la finitude du Temps. Je ne l'ai pas résolu, vous vous en doutez. Quant aux vieux qui écrivent aussi mal que leurs cadets, cetains ont pour eux l'excuse de ne pas avoir été éduqués pour (et je ne mets pas en cause les enseignants, mais les familles). Je disais plus haut qu'il y a eu ici quequ'un qiu écrivait remarquablement. Et il semble qu'il aurait pu être membre de ma lignée. Je dois beaucoup à un profeseur de Lettres (Français, Laton, Grec) qui 'avait pris en amitié, et, chez qui, durant l'occupation avec le couvr-feu, il m'arrivait de dormir. Je lui dois non pas de m'avoir appris mais d'avoir (ce qui est bien plus précieux) appris à apprendre. Il m'a fait découvrir des auteurs interdits alors (dont Lautréamont...et Gide). Si j'ai conservé ce vernis culturel c'est que ma constitution s'y prêtait, certes, mais aussi grâce à lui. Il fini Professeur au Collège de France. Excusez du peu.
Sir Hérodote, c'est ainsi que m'appelle Stéphane et vous reprenez la balle au bond. Je vous en remercie, Monsieur l'Amiral. J'ai conscience de ne jamais devoir être porté à ce titre par ma cousine Elisabeth (elle a un peu de sang celte dans les veines), mais j'ai, je l'ai peut-être dit ailleurs, signé une pétition pour que le compositeur et organiste Robert Prizeman, fondateur et chef de mes petits chanteurs de Libera, soit annobli par la Reine, toute honte bue (elle porte encore la harpe d'Irlande sur les armes royales. Il est vrai qu'il y a la blessure toujours vive de l'Ulster). Nous ne serons pas trop d'un Amiral victorieux et d'un baronnet de la Couronne, pour faire face aux invasions qui se perpétuent sous nos yeux; et qui semblent vous combler de joie autant qu'elles le font avec moi.
Ceci étant j'allais dire : "le temps passe". Qu'importe puisqu'il est inutile. Quant au vaste Trou Noir qui nous ouvre des horizons encore "plus" infinis qu'auparavant, je m'asseois dessus! Je verrai bien si les galaxies en masse me chatouillent les fesses (Ah! M...! Voilà que je confonds ce topic, le mien, avec celui de Sylvie sur les "fesses". ) Il est l'heure de ma sieste. Bonsoir amis.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 98
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Herodote Sam 1 Déc - 15:52

Vous avez raison, Olive, dans votre distinction entre ce que nous ne pouvons que distinguer : les trous noirs et le gigantesque qui vient d'être découvert ont une densité qui est incommensurable avec nos mesures à l'échelle humaine? C'est ce qui fait frémir de terreur. Et si nous étions partie, avec notre paisible système solaire d'à un peine quelques milliards d'années, si nous étions partie d'un autre Trou Noir dont nous ne savons pas le devenir. Si toute notre galaxie, avec d'infinités d'autres se trouvaient dans le même cas, nous nous trouverions devant un Univers fait exclusivement de "trous noirs".
Vous avez raison. maya ou non maya ,vivons à notre échelle.

NOTA / j'apprécie beaucoup votre nouvelle signature, qui reprend mais en mieux que d'autres la nécessité du "doute". Elle est de Goethe, que j'aime particulièrement, depuis toujours et qui m'a bien servi dans l'exposé (je n'ose utiliser un terme de menuiserie de peur de me faire reprendre pour dévoilement du secret maçonnique !) que j'ai fait sur le "Mythe de Faust
De plus Goethe avait la chance, qu'il a peut-être méconnue, de porter -joints par un traits d'union-, mon prénom et celui de...Mozart : Johannes-Wolgang.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 98
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 17:11

Herodote a écrit:Mon cher Stéphane, c'est bien vous qui avez écrit : "j'en ai marre d'écrire". d'où ma question sur le durée prévisible de votre "scriptophobie". J'aime beaucoup vous lire, d'autant que vous me dites les choses aimablement, ce que, je l'avoue, j'apprécie beaucoup. Ecrivez, écrivez avec votre style à vous, qui me convient très bien quoiqu'avec une retenue qui peut nuire parfois à la sincérité du style. Il y avait naguère sur ce Forum un écrivain qui écrivait fort bien et que j'appréciais beaucoup. Un clou chasse l'autre. Voici la parabole du clou vérifiée... et écrivez-moi surtout. J'aime beaucoup vous lire quand vous vous "lachez" comme on le dit à présent,comme si nos termes n'étaient que des baudruches.

Merci Herodote, vos mots me vont droit au coeur. Je comprend mieux votre question désormais... Je pense que l'envie d'écrire m'est revenu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Herodote Sam 1 Déc - 17:49

Voici, Stéphane, un bien joli avatar, à qui l'on peut donner des significaions multiples !.
C'est l'Univers en ses compsantes ordonnées par un ordre naturel qui nous transcende tous. Les plus petits éléments, tous identiques, se serrent les uns conre les autres, comme nous désirons que les Etres le fassent, et, ainsi serrés, forment un vaste triangle, ce qui n'est pas sans symbole pour moi, vous vous en doutez.
Les petits éléments figurent des myriades de losanges, symbole automobile qui nous renvoie à la nécessité d'actionner avec le carburant approprié, le moteur universel. Un losange n'étant jamais que deux triangles accolés par leur base, c'est une autre symbole que celui-ci au sein de ce vaste triangle dans lequel ils se nichent, comme nous nous nichons dans le plus vaste triangle que que nous constituons et qui nous construit. Il n'est pont de hors-sujet en tout ceci. C'est toujours de notre construction dans le "monde" qui nous environne qu'il s'agit. Chacun y verra sa symbolique. Mais le temps n'a ici nulle importance. Quel que soit le nombre que nous lui assignons, il y toujours cette lumière qui brille (j'allais dire " qui brûle") en nous et nous frappe d'Eternité .

J'espère que vous avez retrouvé, Stéphane, votre capacité d'écriture qui n'est que la capacité de se sortir de soi de s'aérer au milieu de ce qui fut, de vivre au milieu de ce qui est, et de contempler les lumières qui s'allument au milieu de ce qui sera.

Ecrivez, écrivez. C'est tout ce qui nous reste avec ces machines. Et écrivez-moi.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 98
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 19:06

Vous pouvez y compter, je suis tout ouïe et prêt à discuter de sujets divers et variées... A condition de bien vouloir se hisser au-delà de ces conventions qui nous pourrissent la vie au quotidien... Du cadre de la pensée logique à celui de la pensée émotionnelle, car il est bien question de formuler en partie ses émotions sous forme de mots, afin de communiquer de façon primitive avec le monde qui nous entoure. Avec nous même? etc. Je vous connait très ouvert d'esprit et très tolérant, vous apparaissez comme un chercheur digne de ce nom, capable de se remettre en question pour mieux explorer les tréfonds de son être jusqu'aux limites du conscient. Ainsi, cela ne me surprendrait pas que nos échanges soient fructueux, une fois de plus.

Bien à vous très cher (Ps: Ce n'est pas forcément le kilométrage qui compte, mais peut être plus la longévité du véhicule qui importe dans tout ça). Au plaisir de vous reparler prochainement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Herodote Sam 1 Déc - 21:00

J'y compte bien.
La longévité du véhicule? je lis ici des gens très sympathiques mais qui se détruisent , d'après les récits qu'ils font, de telle sorte que leur longévité ne me semble pas du tout assurée. Il y a le respect des faits et gestes de chacun, mais il y a aussi la non-assistance à personne en danger. Le suicide physique ou mental sont à disposition de chacun. Je ne suis ni n'ai jaais été suicidaire, mais vraiment, pas le moindrement. L'Univers n'a pas besoin de morts supplémentaires. Il est aveugle, et répète, comme Homère, son éternel Poème. Nous ne savons si nous sommes dans l'Iliade ou dans l'Odyssée. Peut-être sommes-nous dans les deux en même temps ? Si Dieu existait, il serait bien contraint de s'y plier lui aussi, du moins le dieu des monothéïsmes ou autres sectes qui ont réussi. L'aède qui nous conduit ne sait pas où il va. Alors, comme vous le dites si bien, cher Stéphane, priorité à la pensée émotionnelle; puisque toute pensée logique est elle-même sa propre fin. Je répète ce que j'ai dit mille fois : soyons artistes. C'est ainsi que bâtissaient leurs chefs d'oeuvre les artisans qui bâtissaient les cathédrales à l'époque de la maçonnerie opérative. Il en reste un très beau musée, à Chalon-en-Champagne, je crois. C'est là qu'à "l'échelle humaine", comme Léon Blum titrait son dernier et plus émouvant livre, et que, ici, Olive reprend à son compte, nous sommes le plus confortablement installés pour contempler les ombres d'un panorama, dont la réalité nous est interdite. Nous en sentons le mouvment mais nous ne pouvons identifier l'origine , comme Homère (l'"Odyssée" ch. VI; excusez-moi je ne sais même pas comment on fait sur ma machine pour obtenir d'écrire en grec) le chantait sur les places et dans les rues, pleines d'enfants pour qui c'était l'école : "La houle si haute les entraînait dans un mouvemnt, tantôt par ci, tantôt par là.." ("tèn d'ephorei mega kuma kata röon entha kai entha.."). Mouvement, pour nous tous, paradoxalement immobile et infini.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 98
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Invité Sam 1 Déc - 22:51

Les bâtisseurs se fiaient à leur édifice intérieur pour créer l'héritage qu'ils nous ont laissé au travers des âges, héritage même qui se disperse dans le temps des origines à nos jours (puisqu'un seul être humain contemporain avait découvert le secret des bâtisseurs, celui ci même qui fit de son jardin un lieu impressionnant pour les chercheurs étudiant l'ancien monde. Il est mort il y a quelques temps déjà, emportant dans sa tombe le secret de l'édification de monuments anciens reposant sur le travail de construction de structures mégalithiques. Je vous enverrais un lien par la suite, si vous me le faites rappeler cher Herodote.

Un personnage mystérieux évoqué dans un reportage sur les mystères de l'égypte ancienne a également découvert le secret des bâtisseurs. La façon dont ils utilisaient le nombre d'or et pi pour pouvoir projeter ce type de constructions de la dimension de la pensée à une dimension plus concrète (le réel). Je vous enverrais également les infos concernant ce reportage, si vous en avez envie. La journaliste avait découvert aux 4vents, dans des structures de nature différentes, un procédé de construction en miroir qui se retrouve dans tous les monuments anciens dont nous n'arrivons pas à expliquer la construction avec des supposés outils d'époque servant à tailler des matériaux solides tel que le granite pour n'en citer qu'un. L'égyptologie y est mit à mal durant toute la durée du reportage. La journaliste d'investigations amènera tout naturellement une conclusion simple sur le tapis... Conclusion même qui reposera sur un principe simple, que la clé du mystère des anciens repose sur les structures du plateau de gizah (qui se trouvent au centre du monde, point de convergence des énergies magnéto telluriques: elle ne le dit pas ça, mais c'est une question de culture générale). Etant donné que toutes les structures mégalithiques du monde entier dont les Mohaï, sont orientées vers le plateau de gizeh a un angle précis de 30° par rapport à l'équateur et cela, quelque soit leur emplacement sur le globe.

Etc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Herodote Sam 1 Déc - 23:50

Même celles de Carnac, chez moi en Bretagne?
J'ai des amis égyptiens, j'en avais bien plus quand j'étais aux Nations-Unies dans ces coins-là, mais ils sont morts, sauf un, qui souffre de la situation de son pays; j'avais donc des amis égyptiens qui s'étonnaient de trouver les mêmes phonèmes dans Carnac de chez moi et Karnak de chez eux. Peu de gens , bizarrement, font le rapprochement. Les plus célèbres alignements de la Bretagne armoricaine seraient donc pour recopier vos termes : "orientés vers la plateau de Gizeh à un angle précis de 30° par rapport à l'équateur. " ?

Ceci résoudrait bien des problêmes sur la migration des Celtes dans cette région du monde. Je me suis fais rigoler dessus en voulant démontrer (à Ecole française de Damas, cette fois) que Néfertiti, "la pus belle femme du Monde" (musée de Berlin. Devant moi une reproduction achetée au Musée du Caire) était celte parce que mitanienne. Et que ce rameau était allé vers le centre de la Libye, chez les Garamantes (j'y suis allé, sans rien pour même faire une analyse au carbone 14).

Mais peut-être un jour découvrira-t-on le moyen de savoir si les hommes qui nous auraient précédé sur terre étaient allés plus loin que nous dans la mise-à-nu de certains vestibules de l'Univers ... C'est tout à fait dans le sujet et ce que j'ai trouvé dans les ruines de Jupiter à Baalbek (Liban, cette fois) était resté sans suite. J'avais assez fait rire de moi avec mes supputations (y compris dans les racines sanscrites de Djerma en Libye) pour, suivant l'exemple de Gide, me taire plutôt que dire des sottises. Pourtant j'ai ma petite idée à ce sujet...
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 98
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps Empty Re: Le nouveau Trou Noir et l'inutilité du Temps

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum