Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Aller en bas
avatar
lumieretesagesse
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 19
Date d'inscription : 22/03/2017

les rites

le Lun 14 Mai - 15:27
Bonjour à chacun de vous

il existe tellement de rites maçonniques, plus d'une centaine, que je ne peux m'empêcher de me poser la question: est ce que chaque maçon peut composer son propre rite selon la manière dont il le trouve maçonnique ?

Si c'est le cas, alors qui y fait la reconnaissance ?
PoulpGluant
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 15
Date d'inscription : 13/05/2018

Re: les rites

le Lun 14 Mai - 15:36
Bonjour,

Si je ne me trompe pas, et spécifiquement au GODF (ne sachant pas comment cela se passe ailleurs) un atelier qui se créé ouvre au rite français. Il a un certain temps pour créer son propre rite ou en choisir un. Dans le cas d'une création il doit le soumettre au GODF afin de le faire valider avant de pouvoir l'utiliser.
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1657
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: les rites

le Lun 14 Mai - 20:48
Il y eut une période où régnaient des dizaines de degrés divers,reliés à des Rites invérifiables dirigés par des personnages plus ou moins recommandables qui en tiraient monnaie.
Petit à petit des groupes ont fini par se structurer en Obédiences qui se reconnaissaient entre elles.
Quel est l’intérêt de fabriquer un Rite de plus dont on serait évidemment le Grand Machin, reconnu par personne?
PoulpGluant
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 15
Date d'inscription : 13/05/2018

Re: les rites

le Lun 14 Mai - 21:21
Par exemple, un des frères de mon atelier, qui est au 33éme en haut grade est également fondateur d’une autre loge bleue.
Ses membres sont en train de créer un rituel exempt de toute source theologique.

Cependant je rejoins ton avis. Il faut vraiment avoir fait le tour 10 fois pour ne plus etre rassasié par la multitudes de rites différents.
avatar
horus
Chien fou
Chien fou
Messages : 198
Date d'inscription : 11/12/2015
Localisation : vendée 85

Re: les rites

le Lun 14 Mai - 21:25
Il y a aussi bien des rites qui se créer pour échapper aux contraintes des grosses obédiences. Libérées de l’hégémonie de ces obédiences, ils se trouvent un local privé, ne devant plus rien à personne. (et surtout plus de capitations...) Ils y trouve une liberté certaine!
Si l'égo de son créateur m'est pas remis en cause, où est le mal?
Après la reconnaissance ... les patentes...
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3313
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: les rites

le Lun 14 Mai - 23:59
Petite lueur a écrit:
Quel est l’intérêt de fabriquer un Rite de plus dont on serait évidemment le Grand Machin, reconnu par personne?
C'est peut-être un peu rapide comme analyse, non ?

Je pratique le Rite Opératif de Salomon qui a moins de cinquante ans et qui est, aujourd'hui, reconnu par toutes les obédiences françaises.
Tous nos visiteurs s'accordent à dire que c'est un très beau rite, d'une haute portée symbolique.
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 2041
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 65
Localisation : Drôme

Re: les rites

le Mar 15 Mai - 13:08
je trouve aussi les textes du ROS très bien écrits.

bien sûr nous cherchons de l'intemporel, néanmoins nous avons plus facile à nous glisser dans une cérémonie avec des textes qui utilisent notre manière actuelle de nous exprimer et non la manière d'il y a quelques centaines d'années.

j'aime aussi le Rite Source et Lumière, qui date également de moins de 50 ans
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1657
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: les rites

le Mar 15 Mai - 13:21
Dans ma réponse à la présentation de Yoz je disais qu'une certaine diversité est bien agréable mais l'inconvénient est cette multiplicité et cet éparpillement.
Si on se réfère aux tailleurs de pierre ils n'avaient pas besoin de créer sans arrêt des nouveautés,je suis d'accord pour évacuer les formes trop théïstes mais on peut aussi symboliser.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1092
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: les rites

le Mar 15 Mai - 20:30
Saluton al vi, Gefratoj !

Les tailleurs de pierre ne pratiquaient pas de rites... Et sur le plan opératif, ben ils ne faisaient que ça, créer des nouveautés, justement.

Le texte du ROS, c'est à 90% du RF 1801...

Spirite,
avatar
odyseus
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1747
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 46
Localisation : Là où je prends place

Re: les rites

le Mar 15 Mai - 22:07
Lorsque les tailleurs de pierre recevaient un nouvel apprenti, n'y avait il pas un rituel? Cela faisait partie aussi du métier non?
avatar
Anne Selene
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1109
Date d'inscription : 22/05/2015
Age : 69

Re: les rites

le Mer 16 Mai - 0:11
Il semble qu'il y ait eu une façon spécifique d'accueillir les nouveaux apprentis, puis, compagnons, etc..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1657
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: les rites

le Mer 16 Mai - 10:25
Doux Jésus,c'est pire que la Guépéou!Je généralisais comme vous vous en doutez bien.
Je parle des anciennes réceptions dans une corporation,un métier,un groupe structuré.Et puis je laisse chacun libre de faire ce qu'il veut.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1092
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: les rites

le Mer 16 Mai - 22:28
Saluton al vi, Gefratoj !

D'après ce que j'ai retenu de mes lectures, les premiers bâtisseurs de l'âge roman, puis gothique, étaient membres de corporations. Des systèmes féodaux rigides et figés, catholiques, inféodés à un patron (donc à l’Église et à son représentant local) et prêtant allégeance au souverain en place. On y était intégré par la simple lecture d'un texte biblique. Les corporations ont disparu à ce jour.

Le compagnonnage émerge bien plus tard, dans l'illégalité la plus totale, puisque seules les corporations sont légales, et que les premières sociétés de compagnons souhaitent se libérer de leur joug. Contrairement aux corporations, eux ont développé toute une mythologie autour du roi Salomon, de Maître Jacques et du Père Soubise. Ils développent alors des rites propres qu'ils appellent Devoirs, également tournés autour d'épisodes bibliques (la construction de la Tour de Babel, entre autres) et sont pourchassés, suspectés de paganisme. Ceux qu'on appelle aujourd'hui Compagnons du Devoir, des Devoirs, des Devoirs Unis ou du Devoir de Liberté, en sont les héritiers après maintes réorganisations qui n'ont plus grand chose à voir avec leurs origines.

La franc-maçonnerie est en Angleterre une société d'entraide entre commerçants notamment. Les aristocrates arrivent plus tard, dans les années 1720, une fois que l'institution a sa forme telle qu'on la connait. En Écosse son origine est légèrement différente, car liée à "l’État" (désolé pour l'anachronisme) qui gère la construction des bâtiments dans ce territoire encore indépendant. La franc-maçonnerie n'a aucun lien effectif ni avec les corporations ni avec le compagnonnage. Elle développe ses propres rites qui seront d'ailleurs pillés par un certain nombre de branches du compagnonnage au XIXe siècle.

Tout ceci est certainement rempli d'inexactitudes et d'imprécisions, mais je fais ça de tête. Lire Roger Dachez sur les corporations et la Franc-maçonnerie (L'invention de la franc-maçonnerie) et François Icher sur les compagnonnages (Les Compagnonnages en France au XXe siècle, Histoire, Mémoire, représentations).

Dont parler des "tailleurs de pierre" ne signifie pas grand chose : à quelle époque ? dans quelle structure ? En fonction de la réponse, on peut parler de "rites" ou non. Dans les corporations il n'y avait pas véritablement de rites, et dans les compagnonnages, il y avait deux rites/devoirs concurrents qui ont connu toute une série de réinventions à partir du XIXe. De même, le lien vers le musée du compagnonnage de Tours ne donne une description que sur ce qui se fait depuis une période non pas antérieure mais contemporaine de la franc-maçonnerie.

Bref, je ne crois pas trop à la pureté d'une tradition (plus ou moins) "ancestrale" et immuable. Ce qui fait de moi un non-guénonien patenté. On a toujours créé, modifié, recréé, changé, pris des virages à 180° pour finalement revenir de nouveau à 180° mais différemment...

Et j'espère retomber sur mes pattes avec le sujet du fil : les rites et leur diversité !

Spirite,

Tao,
Yefreïtor de la "Guépéou" *

* Référence permettant habilement d'éviter un point Godwin. Champion !
avatar
odyseus
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1747
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 46
Localisation : Là où je prends place

Re: les rites

le Jeu 17 Mai - 22:05
Je ne pensais pas a une tradition primordiale ou quelque chose dans ce sens, je m'interroge seulement sur le fait que , dans un métier traditionnel , il n'y ait pas de rite ou a minima un rituel...Si lecture de la bible il y avait lors de la réception d'un nouvel apprenti, compte tenu de l'abondance des références bibliques dans le métier, je ne suis pas persuade que c’était aussi simple que cela...
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1092
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: les rites

le Ven 18 Mai - 0:44
Saluton al vi, Gefratoj !

Les deux références que j'ai données, lues il y a un bout de temps maintenant, t'apporteront des réponses plus précises que mon résumé approximatif.

Spirite,
avatar
odyseus
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1747
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 46
Localisation : Là où je prends place

Re: les rites

le Ven 18 Mai - 17:43
si tu es un non guenonien, je suis moi un non dachezien...j'ai lu son livre sur l'invention de la franc maçonnerie qui ne m'a pas enthousiasmé...Par contre je rechercherai l'autre bouquin sur le compagnonnage....je te recommande "Hiram, les mystères de la maîtrise et les origines de la franc maçonnerie" de David TAILLADES.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1092
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: les rites

le Sam 19 Mai - 1:02
Saluton al vi, Gefratoj !

Dachez écrit comme un pied. Il est donc très difficile à lire, puisqu'il fait de grandes tournures grandiloquentes inutilement complexes. A cela s'ajoute un ton cynique des plus désagréable.

Voilà pour la forme.
Malgré tout, ce type m'enthousiasme au plus haut point ! A travers l'Histoire, il apporte des explications à nos symboles, lesquelles, si on ne fait pas l'erreur de les interpréter littéralement, viennent éclairer d'une manière indispensable notre maçonnerie actuelle. L'exemple qui l'illustre le mieux à mes yeux est sans doute son article sur les trois piliers/chandeliers.

Voilà pour le fond.

Spirite,

PS : Je ne connais pas ce livre de Taillades, mais au vu du titre, j'en déconseillerais la lecture à tous les non-maçons, ainsi qu'aux Apprentis et Compagnons. A un paquet de monde, donc.
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 2041
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 65
Localisation : Drôme

Re: les rites

Hier à 11:20
on peut classer les auteurs maçonniques, et leurs lectorats, en deux groupes : le premier ce sont ceux qui cherchent inlassablement la vérité dans les racines, et même antérieurement comme Guénon à la recherche de la tradition primordiale, donc antérieure à la tradition tout court ( l'autre jour j'ai même discuté avec un frangin qui étudie la tradition d'avant la tradition primordiale ) ; l'autre groupe est plus dans le temps présent, la vie des symboles au jour le jour ; ce dernier accepte bien sûr le risque de dévier des intentions des fondateurs...le premier groupe court le risque de devoir tordre les textes anciens pour y trouver l'interprétation juste à donner à des faits contemporains, comme par exemple des découvertes scientifiques.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1092
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: les rites

Hier à 19:54
Saluton al vi, Gefratoj !

patos a écrit:l'autre jour j'ai même discuté avec un frangin qui étudie la tradition d'avant la tradition primordiale )
Il étudie un truc dont on sait pas si ça existe, et qui se situerait avant un autre truc dont on ne sait déjà pas si ça existe, quoi... Smile

Spirite,
avatar
odyseus
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1747
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 46
Localisation : Là où je prends place

Re: les rites

Hier à 23:34
La tradition avant la tradition primordiale j'ai du mal à saisir ce que ça peut être...Guenon qui n'est pas un auteur maçonnique spécifiquement mais qui rend compte de plusieurs traditions
Contenu sponsorisé

Re: les rites

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum