Le Bandeau sur les yeux forum maçonnique
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

Beau texte

+3
Hilde
danielsan
Goriot
7 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Beau texte Empty Beau texte

Message par Goriot Dim 21 Fév - 18:14

Le Corbeau et le Renard


Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. "
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. "
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus


                      Jean de LA FONTAINE
Goriot
Goriot
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 32
Date d'inscription : 02/01/2021

Hilde aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Dim 21 Fév - 19:07

Beaux textes ? Pourquoi pas. Very Happy Beau texte 1585073469

Extraits de "L'utilité du beau" Victor Hugo.

Un homme a, par don de nature ou par développement d’éducation, le sentiment du Beau. Supposez-le en présence d’un chef-d’œuvre, même d’un de ces chefs-d’œuvre qui semblent inutiles, c’est-à-dire qui sont créés sans souci direct de l’humain, du juste et de l’honnête, dégagés de toute préoccupation de conscience et faits sans autre but que le Beau ; c’est une statue, c’est un tableau, c’est une symphonie, c’est un édifice, c’est un poëme. En apparence, cela ne sert à rien, à quoi bon une Vénus ? à quoi bon une flèche d’église ? à quoi bon une ode sur le printemps ou l’aurore, etc., avec ses rimes ? Mettez cet homme devant cette œuvre. Que se passe-t-il en lui ? le Beau est là. L’homme regarde, l’homme écoute ; peu à peu, il fait plus que regarder, il voit ; il fait plus qu’écouter, il entend. Le mystère de l’art commence à opérer ; toute œuvre d’art est une bouche de chaleur vitale ; l’homme se sent dilaté. La lueur de l’absolu, si prodigieusement lointaine, rayonne à travers cette chose, lueur sacrée et presque formidable à force d’être pure. L’homme s’absorbe de plus en plus dans cette œuvre ; il la trouve belle ; il la sent s’introduire en lui. Le Beau est vrai de droit. L’homme, soumis à l’action du chef-d’œuvre, palpite, et son cœur ressemble à l’oiseau qui, sous la fascination, augmente son battement d’ailes.......


........Par degrés, lentement, à mesure qu’il contemple ou à mesure qu’il lit, d’échelon en échelon, montant toujours, il assiste, stupéfait, à sa croissance intérieure ; il voit, il comprend, il accepte, il songe, il pense, il s’attendrit, il veut ; les sept marches de l’initiation ; les sept noces de la lyre auguste qui est nous-mêmes. Il ferme les yeux pour mieux voir, il médite ce qu’il a contemplé, il s’absorbe dans l’intuition, et tout à coup, net, clair, incontestable, triomphant, sans trouble, sans brume, sans nuage, au fond de son cerveau, chambre noire, l’éblouissant spectre solaire de l’idéal apparaît ; et voilà cet homme qui a un autre cœur.
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

patos, Hilde, Goriot et ILozine aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Hilde Lun 22 Fév - 13:24

La haine et l'amour vus par Cynaro de Bergerac (Edmond Rostand, 1897). A une époque, j'en savais de nombreux vers, tant je trouve émouvant ce héros trop malheureux et trop fier.

"Eh bien, oui c'est mon vice.
Déplaire est mon plaisir. J'aime qu'on me haïsse.
Mon cher, si tu savais comme l'on marche mieux
Sous la pistolétade excitante des yeux !
Comme, sur les pourpoints, font d'amusantes taches
Le fiel des envieux et la bave des lâches !
Vous, la molle amitié dont vous vous entourez,
Ressemble à ces grands cols d'Italie, ajourés
Et flottants, dans lesquels votre cou s'effémine :
On y est plus à l'aise... et de moins haute mine,
Car le front n'ayant pas de maintien ni de loi,
S'abandonne à pencher dans tous les sens. Mais moi,
La Haine, chaque jour, me tuyaute et m'apprête
La fraise dont l'empois force à lever la tête;
Chaque ennemi de plus est un nouveau godron
Qui m'ajoute une gêne, et m'ajoute un rayon:
Car, pareille en tous points à la fraise espagnole,
La Haine est un carcan, mais c'est une auréole !"

[...]


Cyrano
"Baiser. Le mot est doux !
Je ne vois pas pourquoi votre lèvre ne l’ose ;
S’il la brûle déjà, que sera-ce la chose ?
Ne vous en faites pas un épouvantement :
N’avez-vous pas tantôt, presque insensiblement,
Quitté le badinage et glissé sans alarmes
Du sourire au soupir, et du soupir aux larmes !
Glissez encore un peu d’insensible façon :
Des larmes au baiser il n’y a qu’un frisson !

Roxane
Taisez-vous !

Cyrano
Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ?
Un serment fait d’un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ;
C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille,
Une communion ayant un goût de fleur,
Une façon d’un peu se respirer le cœur,
Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme !

Roxane
Taisez-vous !

Cyrano
Un baiser, c’est si noble, madame,
Que la reine de France, au plus heureux des lords,
En a laissé prendre un, la reine même !"


Dernière édition par Hilde le Lun 22 Fév - 17:31, édité 1 fois
Hilde
Hilde
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 271
Date d'inscription : 30/10/2020

patos, exmo et Goriot aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Lun 22 Fév - 15:51

Superbe Hide Laughing j'aurais bien aimé avoir la réplique du nez Laughing
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Hilde Mar 23 Fév - 16:26

Parler de beaux textes, c'est me lancer sur une pente glissante. Alors voilà deux incipits, deux débuts de romans qui m'ont marquée, notamment par l'emploi magistral qu'ils font du langage.


L'incipit de Belle du Seigneur, d'Albert Cohen (1968)

"Descendu de cheval, il allait le long des noisetiers et des églantiers, suivi des deux chevaux que le valet d’écurie tenait par les rênes, allait dans les craquements du silence, torse nu sous le soleil de midi, allait et souriait, étrange et princier, sûr d’une victoire. À deux reprises, hier et avant-hier, il avait été lâche et il n’avait pas osé. Aujourd’hui, en ce premier jour de mai, il oserait et elle l’aimerait.
Dans la forêt aux éclats dispersés de soleil, immobile forêt d’antique effroi, il allait le long des enchevêtrements, beau et non moins noble que son ancêtre Aaron, frère de Moïse, allait, soudain riant et le plus fou des fils de l’homme, riant d’insigne jeunesse et amour, soudain arrachant une fleur et la mordant, soudain dansant, haut seigneur aux longues bottes, dansant et riant au soleil aveuglant entre les branches, avec grâce dansant, suivi des deux raisonnables bêtes, d’amour et de victoire dansant tandis que ses sujets et créatures de la forêt s’affairaient irresponsablement, mignons lézards vivant leur vie sous les ombrelles feuilletées des grands champignons, mouches dorées traçant des figures géométriques, araignées surgies des touffes de bruyère rose et surveillant des charançons aux trompes préhistoriques, fourmis se tâtant réciproquement et échangeant des signes de passe puis retournant à leurs solitaires activités, pics ambulants auscultant, crapauds esseulés clamant leur nostalgie, timides grillons tintant, criantes chouettes étrangement réveillées."


Et celui de Lolita, de Vladimir Nabokov (1955).

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta. She was Lo, plain Lo, in the morning, standing four feet ten in one sock. She was Lola in slacks. She was Dolly at school. She was Dolores on the dotted line. But in my arms she was always Lolita.
Did she have a precursor ? She did, indeed she did. In point of fact, there might have been no Lolita at all had I not loved, one summer, a certain initial girl-child. In a princedom by the sea. Oh when ? About as many years before Lolita was born as my age was that summer. You can always count on a murderer for a fancy prose style.
Ladies and gentleman of the jury, exhibit number one is what the seraphs, the misinformed, simple, noble-winged seraphs, envied. look at this tangle of thorns.


La traduction française ne vaut pas l'originale, mais je vous la mets quand même :

Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-li-ta : le bout de la langue fait trois petits bonds le long du palais pour venir, à trois, cogner contre les dents. Lo. Li. Ta.
Elle était Lo le matin, Lo tout court, un mètre quarante-huit en chaussettes, debout sur un seul pied. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l’école. Elle était Dolorès sur le pointillé des formulaires. Mais dans mes bras, c’était toujours Lolita.
Avait-elle eu des devancières ? Oui, certes oui. En vérité, il n’y aurait peut-être jamais eu de Lolita si je n’avais aimé, un certain été, une enfant initiale. « Dans un royaume auprès de la mer ». Quand cela ? Environ autant d’années avant la naissance de Lolita que j’en comptais cet été-là. Un style imagé est la marque du bon assassin.
Voici, Mesdames et Messieurs les jurés, la première pièce à conviction : cela même que convoitaient les séraphins de Poe, les séraphins ignorants, aux ailes altières et au cœur simpliste. Voyez cet entrelacs d’épines.
Hilde
Hilde
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 271
Date d'inscription : 30/10/2020

exmo et Goriot aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Mar 23 Fév - 20:44

Magnifiques Hilde, merci ! Voilà un texte d'un livre que je possède encore "La boite à pêche" de Maurice Gennevoix. Moi qui suis pêcheur j'ai avec lui rêvé de pêches miraculeuses Laughing


Une belle route au bord du coteau, large, droite, plantée de très vieux acacias. Le soleil se levait juste au bout, dans un azur pâle et blond. Ses rais allègres, d’un jet de flèche(s), traversaient de légers nuages qu’ils exaltaient de flammes roses. Ces nuages montaient, baignés d’une fraîcheur ardente, peu à peu s’effaçaient et fondaient, se volatilisaient dans le rayonnement bleu du ciel. La naissante lumière bondissait et vibrait en trilles, comme un vol d’alouettes innombrables. Il pédalait d’un essor soutenu, et rythmait son élan d’une chanson fredonnée, toujours la même sans que jamais il l’eût choisie. La cadence en était franche et vive, et déroulait sa trame, sans malice, avec les coups de pédale(s) circulaires. […] Des silex giclaient sous ses roues, cailloux de Loire poudreux dont la tranche soudain apparue ruisselait comme d’un glacis mouillé. Sans descendre, les muscles bandés, il gravissait au flanc de la levée un raidillon couturé de ravines. Un souffle large et frais lui coulait au visage ; la vallée s’éployait, lumineuse, un infini de ciel et d’eau, vivifié(e)*de vent libre et d’allègres courants. Au pied de la levée s’arrondissait un cirque herbu, troué d’une mare où se renversaient dans le bleu des fûts dorés de peupliers. Près de la mare, accotée au talus, une cabane de pêcheurs laissait déborder à son seuil des nasses d’osier rouge (l’osier rouge est bien une espèce d’osier), des verveux qui séchaient au soleil ; des perches en faisceau(x) s’appuyaient aux planches du toit. Un peu plus loin la Loire coulait, froncée au passage du vent de moires rapides plus bleues qu’ellemême, et qui la ternissaient comme la buée d’une haleine une vitre. […] En se penchant, on voit nager au fond des gardonneaux musards, de petites brèmes pareilles à des écus d’argent ; on voit des algues mollement balancées, un peu plus loin une coquille de moule, un peu plus loin encore une tache vaguement blanchissante, un tesson de faïence tombé là on ne sait comment. […] La grève se peuple de flâneurs. Depuis la culée du pont, sur la lande, des silhouettes se suivent à la file, disparaissent un instant derrière les touffes d’osier. Il y en a de minces qui prestement sautent au bas du talus, d’autres, solides et prudentes, qui s’assoient et dévalent sur les fesses. Dès qu’elles sont sur la grève immense, elles s’apetissent toutes, se réduisent toutes à de minces formes noires dont on voit tricoter les pattes, à des fourmis processionnaires.
 Maurice GENEVOIX . La boîte à pêche. Paris : Grasset, 2005)
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

exmo, Hilde et Goriot aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Jeu 4 Mar - 20:19

William Shakespeare disait :
Je me sens toujours heureux, savez-vous pourquoi ? Parce que je n'attends rien de personne; attendre fait toujours mal. Les problèmes ne sont pas éternels, ils ont toujours une solution, la seule chose qui n'a pas de remède est la mort. Ne permettez à personne de vous insulter, de vous humilier ou de diminuer votre estime de soi. Les cris sont l'instrument des lâches, ceux qui ne pensent pas.
Nous rencontrerons toujours des gens qui nous considèrent comme coupables de leurs problèmes, et chacun aura ce qu'il mérite. Nous devons être forts et ressusciter des chutes que la vie nous impose, pour nous rappeler qu'après le sombre tunnel plein de solitude, de très bonnes choses viennent
Avant de discuter ... Respirez
Avant de parler ... Écoutez
Avant de critiquer ... Examinez-vous
Avant d'écrire .... Pensez
Avant de faire mal ... Regardez
Avant d'abandonner .... Essayez
Avant de mourir ..... LIVE !!
La meilleure relation n'est pas celle d'une personne parfaite, mais celle dans laquelle chaque individu apprend à vivre, avec les défauts de l'autre et admirant ses qualités.
Qui ne valorise pas ce qu'il a, un jour il se plaindra de l'avoir perdu et celui qui souffrira un jour recevra ce qu'il mérite.
Si vous voulez être heureux : rendez quelqu'un heureux si vous voulez recevoir : donnez un peu de vous-même, entourez-vous de bonnes personnes et soyez l'un d'entre eux.
Rappelez-vous, parfois, quand vous vous y attendez le moins, il y aura ceux qui vous feront vivre de bonnes expériences!
Ne gâches jamais ton présent pour un passé sans avenir.
Une personne forte sait comment garder sa vie en ordre. Même avec des larmes dans les yeux, il s'adapte pour dire avec un sourire : JE SUIS BON.
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Pelerin12 Mar 22 Aoû - 16:09



Je fais du Ciel et de la Terre mes Parents 

La vie entière est source de connaissance, d’expérience et de sagesse. 

Tous les êtres et les phénomènes peuvent m’apprendre. 

C’est à moi d’en profiter par mon ouverture d’esprit, ma curiosité et mon désir de connaître, d’apprendre et de vivre. 

Mon école est la vie…


Je fais de l’Esprit mon Ami 

Je suis seul responsable de ma connaissance, de ma compréhension, de mon apprentissage par mon entière présence d’esprit, ma concentration totale sur le présent dans la vie…


Je fais des Facultés d’Adaptation mes Principes 

Apprendre des autres, apprendre de notre expérience pour mieux faire face aux épreuves de la vie. 

Aucune magie ne peut me donner le bonheur, Aucun Maître ne peut m’enseigner si ce n’est le chemin qui mène à la connaissance de soi…

Je fais de la Soumission mon Dharma : Je me soumet au destin. La vie m’apporte des épreuves que je ne peut éviter. Les principes me permettent de m’adapter à ces épreuves, au Dharma…


Je fais de l’Égo mon Ennemi : Il amplifie ou détruit la réalité par le sentiment démesuré, le préjugé ou la conviction. C’est contre «lui» que je dois combattre pour percevoir la réalité comme elle est vraiment. Gagner avant de combattre…


Je fais du Silence de l’Esprit mon Sabre : Je vide mon esprit du passé et du futur. Je vide mon esprit de mes préjugés et de mes convictions. Je ne nie rien et je n’affirme rien : je pense sans penser, l’intuition, la clé de la vrai connaissance. L’outil ultime de l’adaptation à la vie…


Je fais de la Volonté et de la Droiture mon Armure : Le sage n’a pas besoin de loi car il respecte LA LOI : le Dharma. En me donnant corps et esprit à l’apprentissage; en respectant ses principes; Je n’aurai jamais rien à me reprocher et serai toujours protégé.  Ainsi, je ne perdrai jamais même si je perds parce que j’apprends…


Je fais de l’Esprit Immuable ma Forteresse : Fixé sur chaque instant présent de la vie, l’Esprit immuable me protège des illusions et des remords, des rêves et des cauchemars. Il me permet de vivre pleinement ce que j’ai à vivre et d’apprendre tout en demeurant en Harmonie avec l’Univers…


Je fais de l’Honnêteté ma Force : Par la connaissance de mes forces et de mes faiblesses, je peux orienter mon travail afin de transformer mes faiblesses en forces; accepter celles que je ne peux transformer et agir en conséquence; exploiter mes forces afin de m’adapter à l’Ordre Universelle. Mon honnêteté envers les forces et les faiblesses d’autrui me permet d’apprendre, de comprendre et de m’adapter à l’autre tout en demeurant en Harmonie avec le Dharma…

Je fais de ma Force Intérieure ma Magie : Je suis seul responsable de ma victoire dans la vie par mes propres efforts à pratiquer, à connaître, à comprendre et à appliquer les principes le plus intensément possible, avec tout mon coeur, à chaque moment de ma vie. Chaque pensée, chaque geste, chaque mot influence l’Univers positivement ou négativement. C’est à moi d’équilibrer mon destin…


Je fais du Dharma mon Miracle : L’opportunité doit être investie avec tout mon être comme si c’était ma dernière chance. J’évite ainsi les remords de l’inaction et j’apprends par l’action…

 Le Bushido, la voie du samouraï est une fusion entre le bouddhisme et le shintoïsme. Elle peut être résumée en 7 principes essentiels : 

– Gi : la juste décision dans l’équanimité, la juste attitude, la vérité. La droiture passe par le respect de soi-même, et engendre le respect à l’égard des autres et de la part des autres. Être fidèle à ses engagements, à sa parole, et à l’idéal que l’on s’est choisi.


– Yu : la bravoure. Le courage n’est pas donc l’absence de la peur, mais d’affronter les épreuves malgré nos peurs et nos craintes.


– Jin : l’amour universel, la bienveillance envers le genre humain, la compassion. Ogawa :  » Quand les autres disent du mal de toi, ne rends pas le mal pour le mal, mais réfléchis que tu n’a pas été non plus toujours fidèle dans l’accomplissement de tes devoirs « .


– Rei : l’action juste. Le respect, n’est que l’expression de l’intérêt sincère porté à autrui, au travers de gestes et d’attitudes pleines de sollicitude. Il faut éviter la critique et le dénigrement des autres, car cette néfaste habitude a pour but inconscient de se louanger soi-même. Rabaisser autrui est un moyen facile de se grandir, relativement à peu de frais.


– Makoto : la pleine sincérité, la spontanéité.

– Melyo : l’honneur. L’honneur est attaché à la manière d’être, à la fidélité, à la parole, à un ami, un Maître, un Idéal, ou à la vérité.


– Chugo : dévotion, loyauté. Le devoir de loyauté n’est pas uniquement une attitude envers les autres, mais aussi envers des principes et des valeurs. Elle symbolise la nécessité de tenir ses promesses et remplir ses engagements, ainsi que la sincérité dans ses paroles et dans ses actes.



Voici un exemple de code moral qui se retrouve dans bien des religions et philosophie, il a pour but d’élever l’homme plus que dans la dignité, dans sa pleine conscience, ainsi celui ci se retrouve en harmonie avec ce qui est, sa conscience se trouve libéré de tout calcul pour lui même et pour son avenir. Ainsi libre il ne peut être que plus présent à la vie et ainsi la prendre pleinement comme Guide, Maître, et instrument du dépassement de soi. Il inspire confiance aux autres mais bien plus important il vit lui même dans la confiance de la vie et de lui même. Ainsi fait l’idée du refus, du tragique de la mort ne l’atteint pas car celle ci s’annonce comme une inéluctable continuité de ce qu’il est, une inéluctable continuité du juste. 



Pelerin12
Pelerin12
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 83
Date d'inscription : 01/08/2023
Age : 63
Localisation : ARDÈCHE

patos, Luciole, danielsan et Philbour aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Mar 22 Aoû - 20:04

merci pour ce texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Pelerin12 Mar 22 Aoû - 20:49

Avec moult plaisir 🙏
Pelerin12
Pelerin12
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 83
Date d'inscription : 01/08/2023
Age : 63
Localisation : ARDÈCHE

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Pelerin12 Mer 30 Aoû - 17:15

LA BONTÉ NATURELLE

j'apprends à exercer ma bonté naturelle. Je fais en sorte de ne pas m'attacher à mes actions égocentriques, à mes attentes idéalistes, à un besoin malsain de reconnaissance ou à un esprit matérialiste ou calculateur, mais fais en sorte que toutes mes actions partent vraiment du fond de mon cœur.

J'apprends-moi à être bon sans aucune arrière-pensée, simplement pour la douceur d'agir. J'apprends-moi à obéir au désir de mon âme, au désir de me rapprocher des autres et de les aider.afin de  connaître la joie véritable et l'apaisement du cœur et de l'âme.

Tiré d'une prière

Pelerin12
Pelerin12
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 83
Date d'inscription : 01/08/2023
Age : 63
Localisation : ARDÈCHE

Luciole et danielsan aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Sam 2 Sep - 15:17

En lisant Trente mille jours de Maurice Genevoix, écrit en 1980, j’ai trouvé ce texte qui m’a rappelé une dictée que j’ai faite en classe du certificat d’études en 1964, issue du livre «  La boite à pêche », Je n’ai pas résisté au plaisir de le recopier et de le partager avec vous.  C’était le français que nous apprenions à l’époque à l’école primaire. 

Avant-goût ? Préfiguration des vacances ? Elles étaient proches, assez déjà pour que leur imminence vînt conjurer la lassitude dont le risque eût pu menacer après dix  mois de claustration. C’est à l’époque de mes premières années lycéennes, la sixième, la cinquième, que je suis devenu pêcheur. Et d’abord pêcheur d’ablettes. Il y avait alors, à Châteauneuf et de part et d’autre du pont, deux bateaux- lavoirs à quai. On disait pour les distinguer : le grand bateau et le petit bateau. Ils flottaient sur leurs amarres, balancés imperceptiblement au gré d’un courant nonchalant. Retentissants de jacasseries, béants sur des profondeurs d’ombre où rougeoyait parfois le brasier de la chaudière, ils s’ouvrait du côté de la berge sur la rangée des lavandières qui savonnant et frottant de la brosse le linge étalé sur la selle, qui se penchant sur le bordé, la croupe haute, et rinçant au fil d’une eau inépuisable des draps flexueux, longuement déployés, et prolongés encore par la trainée savonneuse et bleuâtre qu’aspirait le remous, à l’aval, contre la muraille de planches. C’est là que grésillait le banc d’ablettes, là que je lançais la mouche, aussitôt happée par un museau invisible.
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

patos, Luciole, Philbour, Nowak et Pelerin12 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par patos Dim 3 Sep - 10:35

ben dis donc le plongeon qu'ont fait nos vocabulaires ! Passe encore que le subjonctif imparfait ait disparu, il y a le fait que tant de richesse était intégrée aux connaissances des enfants à de si jeunes âges. Mais depuis on se préoccupe surtout de les laisser dans un monde ludique d'où tout effort est banni. Gloire au travail est devenu une insupportable expression capitaliste.
patos
patos
Admin

Messages : 5235
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 71
Localisation : Drôme

Luciole, danielsan, Philbour et ILozine aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Lun 4 Sep - 20:19

Une ballade sur un vide grenier de l’Oise, bien entendu dans les rayons bouquins, je suis tombé sur un vieux bouquin scolaire édité en 1912 « Le Tour de France de deux enfants » livre de cours moyen qui était le bréviaire des enfants jusqu’en 1950 avec l’aval de notre frère Jules Ferry  promoteur de l’enseignement gratuit laïc. Sur la couverture dans le coin droit, un reste de tampon à l’encre bleue laisse distinguer « TE- GALITE-FRATERNITE » prix 1fr30 (émouvant). Dans ce livre scolaire, tout y est ; géographie, Histoire, science, histoire naturelle, technologie, agriculture, grammaire  et surtout la morale. Très chouette à lire. Je vous mets le résumé de Wiki. Un petit bijou de la langue française.
 
Paru aux éditions Belin en 1877, ce manuel sert à l’origine pour l'apprentissage de la lecture du cours moyen des écoles de la IIIe République1. « Livre de lecture courante »,
Ce livre d'édification patriotique vise à la formation civique, géographique, scientifique, historique et morale de la jeunesse. Rédigé comme un roman, pour apporter aux enfants des éléments vivants, éprouvés, d’une véritable culture1.
Les 121 chapitres exposent toutes les activités du pays, agricoles, industrielles, artisanales ou commerciales, évoquent les grands hommes et les faits glorieux de l'Histoire de France, et distillent une morale républicaine qui prône le travail, l'épargne et la discipline sociale. Chaque chapitre commence par une maxime moralisatrice et s’organise autour d’un thème principal par lequel est présenté un territoire de France pour en faire connaître toutes les activités.
L’ensemble relate le périple par de multiples moyens de transport de deux orphelins, À la suite de l’annexion de l’Alsace-Lorraine par les Prussiens (1871-1919) et du décès de leur père (charpentier lorrain et veuf de bonne heure), ils quittent Phalsbourg et partent à la recherche d'un oncle paternel habitant à Marseille à travers les provinces françaises1. La diversité des populations amène la curiosité et habitue aux différences. Des passages sur la saveur des nourritures du terroir ou sur l’étrangeté des patois atténuée par l’apprentissage méthodique du français, sont ainsi présents. L’histoire est apprise par les traces, monuments et symboles, les vies exemplaires des inventeurs, soldats patriotes et bienfaiteurs. À chaque rencontre, l’idée de paix gagne sur la réalité des luttes et des conflits. Ils accumulent une richesse de savoirs nés de l’apprentissage des techniques, de l’habileté dans le travail : ils s’initient à l’agriculture, à l’économie domestique, à l’hygiène.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

patos aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par patos Mar 5 Sep - 9:47

belle perle , maître Daniel !

nous régalerais tu de quelques-unes des maximes morales ?
patos
patos
Admin

Messages : 5235
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 71
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Mar 5 Sep - 15:37

Pas de problème mon Patos aussitôt demandé aussitôt fait. Voici un florilège de leçons de morale, une pratiquement à chaque chapitre et il y a 121 chapitres. C'est toute la poésie des hussards de la République.


L’espoir seul rend l’avenir fécond.

Avec du courage et du sang-froid on arrive à bout de tout.

Voulez-vous qu’au premier coup d’œil on pense du bien de vous ? Soyez propres et décents, les plus pauvres peuvent toujours l’être.

Vous a-t-on rendu un service, cherchez tout de suite ce que vous pourriez faire pour obliger à votre tour celui qui vous a obligé.

Voulez-vous mériter la confiance de ceux qui ne vous connaissent pas ? Travaillez. On estime toujours ceux qui travaillent.

Que votre main gauche ignore ce qu’a donné votre  main droite.

Si tu es honnête, laborieux et économe, aies confiance dans l’avenir.

Un homme en danger quel qu’il soit, a droit à notre aide.
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

patos, Luciole, Philbour et Pelerin12 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par patos Mar 5 Sep - 16:48

intéressant par sa simplicité. 

Hélas aujourd'hui les dialectiques idéologiques ont compliqué toute formulation .
patos
patos
Admin

Messages : 5235
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 71
Localisation : Drôme

danielsan, dominique et Philbour aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Pelerin12 Jeu 7 Sep - 18:40

Cadeaux d'insultes
« Près de Tokyo vivait un grand samouraï, déjà âgé, qui se consacrait désormais à enseigner le bouddhisme Zen aux jeunes.
Malgré son âge, on murmurait qu’il était encore capable d’affronter n’importe quel adversaire.

Un jour arriva un guerrier réputé pour son manque total de scrupules. Il était célèbre pour sa technique de provocation : il attendait que son adversaire fasse le premier mouvement et, doué d’une intelligence rare pour profiter des erreurs commises, il contre-attaquait avec la rapidité de l’éclair. Ce jeune et impatient guerrier n’avait jamais perdu un combat.
Comme il connaissait la réputation du samouraï, il était venu pour le vaincre et accroître sa gloire.

Tous les étudiants étaient opposés à cette idée, mais le vieux Maître accepta le défi. Il se réunirent tous sur une place de la ville et le jeune guerrier commença à insulter le vieux Maître. Il lui lança des pierres, lui cracha au visage, cria toutes les offenses connues – y compris à ses ancêtres. Pendant des heures, il fit tout pour le provoquer, mais le vieux resta impassible.
A la tombée de la nuit, se sentant épuisé et humilié, l’impétueux guerrier se retira. Dépités d’avoir vu le Maître accepter autant d’insultes et de provocations, les élèves questionnèrent le Maître :

« Comment avez-vous pu supporter une telle indignité ? Pourquoi ne vous êtes-vous pas servi de votre épée, même sachant que vous alliez perdre le combat, au lieu d’exhiber votre lâcheté devant nous tous ?
– Si quelqu’un vous tend un cadeau et que vous ne l’acceptez pas, à qui appartient le cadeau ? demanda le Maître.
– A celui qui a essayé de le donner, répondit un des disciples.
– Cela vaut aussi pour l’envie, la rage et les insultes, dit le Maître.
« Lorsqu’elles ne sont pas acceptées, elles appartiennent toujours à celui qui le porte dans son cœur« 

On prend facilement les reproches, colères, critiques, réflexions des autres pour nous-même.
Il est vrai que ce n’est pas évident de rester calme ou prendre du recul à l’instant T.

Mais lorsque l’on s’emporte, que l’on s’énerve à notre tour, c’est que cela a titillé notre égo et réveillé en nous certaines choses. En prendre conscience; comprendre à quoi cela renvoie et travailler dessus, nous apaise, nous aide et nous permet d’être par la suite plus libre face aux remarques et émotions des autres.

Pelerin12
Pelerin12
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 83
Date d'inscription : 01/08/2023
Age : 63
Localisation : ARDÈCHE

patos, danielsan, dominique, Philbour et Nowak aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Jeu 7 Sep - 19:17

Miyamoto Musashi " Traité des cinq roues" Ceux qui veulent connaitre ma tactique doivent obéir aux principes suivants selon lesquels ils peuvent pratiquer la Voie:

1. Éviter toutes pensées perverses.
2. Se forger dans la Voie en pratiquant soi-même.
3. Embrasser tous les arts et non se borner à un seul.
4. Connaitre la Voie de chaque métier, et non se borner à celui que l'on exerce soi-même.
5. Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose.
6. En toute chose, s'habituer au jugement intuitif.
7. Connaitre d'instinct ce que l'on ne voit pas.
8. Prêter attention au moindre détail.
9. Ne rien faire d'inutile.
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

Luciole, Philbour et Pelerin12 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Pelerin12 Jeu 7 Sep - 19:22

J'ai lu les livres sur sa vie, c'est certes romancé mais à l'époque j'ai bien aimé : la pierre et le sabre et la parfaite lumière. Le traité des cinq roues est aussi très intéressant
Pelerin12
Pelerin12
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 83
Date d'inscription : 01/08/2023
Age : 63
Localisation : ARDÈCHE

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Luciole Jeu 7 Sep - 20:40

Ce qui est intéressant c'est qu'après une vie de combats et d'affrontements il termina son existence en Maitre réputé de calligraphie. (le plus grand Art chez les Asiatiques.)

_________________
"Parmi les sons qui peuplent la Nature,court une mélodie secrète....pour celui qui écoute." (Schlegel)
Luciole
Luciole
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 5033
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

danielsan aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par patos Ven 8 Sep - 10:43

Pelerin12 a écrit:J'ai lu les livres sur sa vie,  c'est certes romancé mais à l'époque j'ai bien aimé : la pierre et le sabre et la parfaite lumière.  Le traité des cinq roues est aussi très intéressant

Est-ce que la 5e roue du carrosse vaut moins que les autres ? C'est pour un ami.
patos
patos
Admin

Messages : 5235
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 71
Localisation : Drôme

Luciole aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Pelerin12 Ven 8 Sep - 10:55

Ça, c'est une histoire de goût, à la médiathèque de valence, j'ai vu qu'il y avait un autre livre sur musashi, le samouraï de David kirk
Pelerin12
Pelerin12
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 83
Date d'inscription : 01/08/2023
Age : 63
Localisation : ARDÈCHE

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par danielsan Ven 8 Sep - 12:10

Mon trés cher frère Patos, la cinquième roue est la roue de secours, trés importante.


Plus sérieusement ; le livre s’appelait normalement  le livre des cinq anneaux ou  écrits sur des cinq éléments (gorin-no-sho) constitué de cinq volumes, le mot anneaux que je trouve plus poétique que les cinq roues mais la plus proche traduction serait le livre des cinq éléments.
 
Ecrits des cinq éléments
La Terre est une discussion sur les arts martiaux en général, la tactique et l’entrainement.
L’eau, les techniques de base.
Le Feu, les tactiques.
L’air, le vent, les méthodes et les faiblesses d’autres écoles de sabre.
Le cinquième livre, c’est sur le vide, l’idéal du samouraï en terme ésotérique.
 
N’y aurait-il pas un peu de franc-maçonnerie là dedans ?
 
«  Le chemin le plus long on avance pas à pas. Réfléchissez-y sans vous hâter ». Valable également dans la vie moderne.
Voilà mon livre de chevet. Un autre livre intéressant aussi HAGAKURE qui a servit de base au film Ghost dog.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
danielsan
danielsan
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2579
Date d'inscription : 16/02/2016
Age : 73
Localisation : HAUTS DE FRANCE

patos, Luciole et Pelerin12 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Luciole Ven 8 Sep - 14:17

Le FM ne taille que des bavettes et non pas des rondelles comme les Bushi.
Evidemment si le but est la Paix ,le cimetière convient parfaitement.
Nous autres (FM) cultivons l'harmonie des contraires, les Japonais préfèrent des solutions plus tranchées! 

_________________
"Parmi les sons qui peuplent la Nature,court une mélodie secrète....pour celui qui écoute." (Schlegel)
Luciole
Luciole
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 5033
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

patos, danielsan et Nowak aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Beau texte Empty Re: Beau texte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum