Le Deal du moment : -38%
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
Voir le deal
184.99 €

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par giraudet le Jeu 30 Juin - 17:01

Le philosophe est par nature citoyen de l'univers:



« L'esprit qui s'est accoutumé à la liberté et à l'impartialité de la contemplation philosophique, conservera quelque chose de cette liberté et de cette impartialité dans le monde de l'action et de l'émotion; il verra dans ses désirs et dans ses buts les parties d'un tout, et il les regardera avec détachement comme les fragments infinitésimaux d'un monde qui ne peut être affecté par les préoccupations d'un seul être humain. L'impartialité qui, dans la contemplation, naît d'un désir désintéressé de la vérité, procède de cette même qualité de l'esprit qui, à l'action, joint la justice, et qui, dans la vie affective, apporte un amour universel destiné à tous et non pas seulement à ceux qui sont jugés utiles ou dignes d'admiration. Ainsi, la contemplation philosophique exalte les objets de notre pensée, et elle ennoblit les objets de nos actes et de notre affection ; elle fait de nous des citoyens de l'univers et non pas seulement des citoyens d'une ville forteresse en guerre avec le reste du monde. C'est dans cette citoyenneté de l'univers que résident la véritable et constante liberté humaine et la libération d'une servitude faite d'espérances mesquines et de pauvres craintes.

Résumons brièvement notre discussion sur la valeur de la philosophie : la philosophie mérite d'être étudiée, non pour y trouver des réponses précises aux questions qu'elle pose, puisque des réponses précises ne peuvent, en général, être connues comme conformes à la vérité, mais plutôt pour la valeur des questions elles-mêmes ; en effet, ces questions élargissent notre conception du possible, enrichissent notre imagination intellectuelle et diminuent l'assurance dogmatique qui ferme l'esprit à toute spéculation; mais avant tout, grâce à la grandeur du monde que contemple la philosophie, notre esprit est lui aussi revêtu de grandeur et devient capable de réaliser cette union avec l'univers qui constitue le bien suprême ».

B, Russell, Problèmes de philosophie (1912),

Éd. Pavot, 1975, pp. 185-186.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
giraudet
giraudet
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 687
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 64

http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Nelson le Jeu 30 Juin - 18:51

Entièrement d'accord avec Bertrand Russel.
Merci Giraudet.
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par giraudet le Sam 2 Juil - 15:02

Merci à toi pour ce bon commentaire ! Je rajoute cet entretien sur la philosophie ,il est aussi très intéressant (vidéo) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
giraudet
giraudet
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 687
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 64

http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Questions, quand vous nous tenez !

Message par Invité le Sam 15 Oct - 21:44

Cela me rappelle une sensation qu'il m'est souvent arrivé de ressentir; Un sentiment de "fusion", d'appartenance totale à l'univers, comme si ma pensée s'y fondait ! Lorsque notre pensée s'élargit, au point de considérer que tout ce qui peut se produire dans cet univers nous concerne, nous devenons sans doute des citoyens d'une nature en perpétuelle évolution, et nous devons nous impliquer dans cette impermanence, en nous questionnant. Ne pas se poser de limite conceptuelle, du moins éviter de compartimenter de trop nos hypothèses et nos sensations. Au fait, l'important n'est-il pas de se poser toutes sortes de questions, même mauvaises ? Plutôt que de ne pas s'en poser du tout ! La réponse va de soi. La philosophie c'est le meilleur moyen qu'à trouver notre esprit pour se sentir exister ! Ha ! Et la poésie aussi, je ne peux pas la trahir ! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Nelson le Sam 15 Oct - 22:49

Tu es un passionné, Olive.
J'aime !
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Invité le Sam 15 Oct - 23:01

Oui Nelson, un passionné, c'est un euphémisme !

Trop parfois... Ma vie n'est faite que de passions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Invité le Sam 15 Oct - 23:06

Non, je voulais dire que j'étais encore plus passionné que passionné ! Le mot euphémisme n'est peut-être pas bien employé ici ! Rolling Eyes

J'aime la vie, j'aime dévorer la vie par mon esprit, et suis tellement heureux de partager tout cela avec vous que parfois j'en perd mon latin ! Very Happy

Amitiés, Olive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Nelson le Sam 15 Oct - 23:15

Il y a tant à découvrir dans cette vie; c'est en vieillissant qu'on s'en rend compte, hélas !
Carpe diem !
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Invité le Dim 16 Oct - 14:49

Parfaitement Nelson ! Et ce sont de très sages paroles... Qu'importe le temps qui nous est alloué, jamais nous ne saurons tout, même dans le cadre de ce qui nous est abordable... Carpe diem !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Nelson le Dim 16 Oct - 15:25

Pour rafraîchir ton latin, une de circonstance:
"Quod ratio nequiit saepe sanavit mora"
Lucius Seneca.

Le temps est souvent un remède aux maux que la raison ne peut guérir.
Sénèque. Wink
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Invité le Mer 13 Juin - 13:36

.


Dernière édition par Nâhämäar le Ven 22 Juin - 15:45, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Littlewingrunner le Mer 13 Juin - 14:26

La citation de Russel introduit une conception intéressante de la philosophie mais en gomme une autre : celle de répondre à des questions, en effet si on se réfère au courant russellien suivit par Wittgenstein il n'y a pas de véritable problème philosophique car ceux ci ne sont que des pseudo-problèmes absurdes ( le Tractacus développe très bien cela en disant que tout doit pouvoir se ramener à des propositions atomiques nées de l'observation, or les propositions philosophiques sont purement spéculatives et sont dans l'absurdes en se demandant, selon Wittgenstein si " Socrate est identique", ce qui n'a aucun sens, les autres questions dites philosophiques sont sinon mathématiques ou logico-mathématiques ).

Or je serais plutôt d'accord avec Popper sur ce point, évidemment il y'a du verbiage inutile en philosophie, surtout si l'on pense au néo-hégéliens, mais les questions soulevées ont plus d'importance que le seul fait de les énoncer. La réponse qu'on peut leur donner est à mon avis fondamentale. Pour prendre un exemple popperien : qu'est ce qui fait la scientificité d'une théorie ? Popper donne une réponse simple, claire et élégante par la falsification - to falsify en anglais - ou, autre traduction : le réfutation, son rationalisme critique. La réponse à mon sens à ces questions a autant d'importante que le fait de les poser pour s'ouvrir à l'univers.
Littlewingrunner
Littlewingrunner
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 460
Date d'inscription : 24/02/2012
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Invité le Mer 13 Juin - 16:45

Je suis d'accord LR, et je trouve qu'effectivement, il y a bien du verbage inutile en philosophie. Ce qui ne l'empêche pas d'être extrêmement intéressante dans ses fondements bien sûr. Récemment j'ai lu des ouvrages de Michel Lenoir, et j'ai trouvé qu'il était un excellent vulgarisateur, surtout pour des lecteurs comme moi qui ne maîtrisent pas tout le vocabulaire philosophique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Nelson le Mer 13 Juin - 16:51

Je trouve que la philo n'a plus rien produit de transcendant depuis l'antiquité.
Les grands penseurs modernes s'en sont inspirés, ajoutant une broutille de temps à autre, et surtout ergotant sur des détails épuisants, et en utilisant des termes que seuls quelques "initiés" comprennent.

A part Littlewingrunner, qui comprend encore Wittgenstein et Popper ? Very Happy
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Invité le Mer 13 Juin - 17:00

Certains disent que Platon serait le seul et unique philosophe de l'histoire ! Cela me semble un peu excessif, mais je ne suis pas assez compétent pour le confirmer (ou l'infirmer).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Littlewingrunner le Mer 13 Juin - 17:29

Notre discussion risque de tourner à l'Histoire de la philosophie si l'on part sur ses bases, je me risque à une petite digression ( il me semble que j'ai déjà cité la formule de Whitehead sur Platon disant que la philosophie moderne n'est que note en bas de page de ses dialogues ). Je ne suis bien évidemment pas d'accord avec Grumpy, dans tous les domaines de philosophie, politique, morale, épistémologique, esthétique, et quelques autres, il y'a eu des renversements importants par rapport à l'Antiquité. Evidemment l'antiquité, surtout grecque, constitue une tradition que l'on ne peut pas nier, néanmoins il y'a eu énormément de posture critique vis à vis d'elle. Si l'on en croit Léo Strauss, qui est une bonne référence pour penser les vagues de modernités il y'a eu trois mouvements de ruptures vis à vis d'une tradition. Tout d'abord pendant la renaissance ( même si déjà la scolastique prenait quelques subtiles distances vis à vis d'Aristote en théologie ) avec Machiavel comme figure centrale. Puis pendant le XVIIIème avec les lumières et enfin au XIXème siècle avec Marx, Nietzsche et Freud. Cela concerne principalement le domaine politique, sur la spéculation Descartes ouvre une nouvelle ère avec l'avènement de son cogito, qui rompt quelque peu avec une tradition antique par exemple. Les exemples sont nombreux à ce niveau, la philosophie a bien créé de la nouveauté, à mon sens il y'a un certain progrès dans cette discipline également, même si celui ci n'invalide pas les pensées antérieures. Aristote reste d'actualité et pertinent, tout comme Platon, sur bien des sujets. Néanmoins l'effort qui a été fait pour les dépasser ne peut être considéré comme vain.

Pour parler de Wittgenstein il est l'initiateur du linguistic turn qui peut se rapporter à une critique faite par Berkeley auparavant, et évidemment on en a des échos chez Platon dans le Cratyle. Mais réduire Wittgenstein au Cratyle est bien faible tellement celui ci ajoute véritablement quelque chose de nouveau dans l'Histoire de la philosophie et constitue, à Vienne, un nouveau mouvement qui sera central au milieu du siècle, formant une branche importante de la philosophie : la philosophie analytique ( avec Russel, Quine et qui aura des incidences sur les philosophes du continent comme Ricoeur ).
Littlewingrunner
Littlewingrunner
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 460
Date d'inscription : 24/02/2012
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Invité le Mer 13 Juin - 17:37

J'ai remarqué que tu as cité Freud dans la liste des philosophes marquant du XIX ème siècle, cela me rappelle le discours de Michel Onfray, où il dit que Freud était une sorte de "philosophe refoulé" qui refusa de se considérer comme tel. Que peux-tu nous dire là-dessus ?

En tous cas bravo pour ton historique clair et conçis LR ! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Littlewingrunner le Mer 13 Juin - 17:49

J'ai déjà écrit un long post sur Freud dans une rubrique, que tu as commenté : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Freud est bien évidemment aussi un philosophe, sa psychanalyse contient bien sur des éléments qui sont d'une pertinence véritable sur le point de vue psychologique mais comme l'a montré Popper il n'a aucunement, comme il le prétendait, fondé une science. En effet la psychanalyse n'est aucunement réfutable ( la réfutabilité étant le critère scientifique par excellence, ce serait un peu long à développer ici ), et d'ailleurs on peut expliquer à la perfection un cas par la méthode freudienne et l'autre par la méthode adlérienne ( Popper développe un long exemple dans le premier chapitre de Conjectures et Réfutations : une fille tombe à l'eau poussé par un homme, il peut, selon Freud, le faire poussé par un Oedipe mal résolu, une pulsion de mort, chez Adler on analysera le cas comme un complexe d'infériorité qui cherche à s'affirmer en se montrant qu'il peut commettre l'acte de tuer : les deux analyses ne coïncident pas du tout et semblent même contradictoires, ce qui montre qu'elles ne prennent aucun risque quant à leur réfutabilité ). En revanche Freud reprend des concepts philosophiques comme ceux d'inconscient, ou de moi ( chez Schopenhauer pour le premier, déjà chez Descartes pour le second ) en leur donnant une envergure supplémentaire, ce qui fait de lui un penseur du doute : le moi n'est plus maître en sa maison à cause de l'inconscient freudien. La position est intéressante philosophiquement, et d'ailleurs le système freudien ressemble fort à un système philosophique, desquels il s'inspire beaucoup : Jung ne reniera nullement sa dette envers les philosophes et continuera une oeuvre entre philosophie et psychologie.
Littlewingrunner
Littlewingrunner
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 460
Date d'inscription : 24/02/2012
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Guizmo le Mer 13 Juin - 17:52

La, tu vois, c'est exactement la bonne longueur de post quand on parle philo ou poesie.
Plus long, c'est dur a suivre Smile
Guizmo
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10986
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 40

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Littlewingrunner le Mer 13 Juin - 17:54

Oui enfin là je fais un résumé rapide ( et non précis ou exhaustif ) de la position freudienne ou avant d'une histoire de la philosophie. Si je dois développer mon avis pour qu'il soit pertinent ça risque de prendre plus de place que ça !
Littlewingrunner
Littlewingrunner
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 460
Date d'inscription : 24/02/2012
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Guizmo le Mer 13 Juin - 17:59

Tu le feras en plusieurs posts Smile
Guizmo
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10986
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 40

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Nelson le Mer 13 Juin - 21:15

Hé, hé, ricana le grumpy...
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love] Empty Re: Frontières:pourquoi la philosophie les transcendent [ Citation trouvée sur le blog de Mme Hansen-Love]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum