Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 14:20
Imaginez une école qui n'en est pas une ! Un lieu où les enfants peuvent faire ce qu'ils veulent, assister au cours ou pas, jouer ou discuter entre eux, et ce librement. Une école où les enseignants sont à pied d'égalité avec les élèves, où nulle punition ne vient accabler un enfant, qui d'ailleurs n'en avaient pas besoin ! C'est l'école de Summerhill à 160 kms de Londres, fondée en 1921. Le psychanalyste britanique Alexander Sutherland Neill (1883-1973), voulu créer une école tout à fait originale, dont les fondements étaient le respect de l'enfant avant tout, et le détachement vis-à-vis des valeurs d'une société industrialisée qui fabriquaient des enfants soumis et des adultes "formatés"* ! Son idée était de permettre aux enfants d'évoluer selon leur propre rythme, leur propre personnalité. Dans sa globalité l'école fut un grand succès, et pour avoir tenté ce genre d'expérience unique, AS Neill fut la proie de violentes critiques, et son école fut longtemps controversée. Toutefois, bien des adultes peuvent en témoigner, Summerhill les a épanouis. C'est ce qui ressort de son passionnant livre "Libres enfants de Summerhill", dans lequel le psychanalyste explique tous les détails de son école, les bons comme les mauvais, et c'est absolument passionnant. Il observa que les enfants ne se comportaient que rarement mal, et il expliquait cela par le fait qu'ils n'avaient pas à "réagir" contre une autorité répressive, et que par conséquent, nul défi ne venaient s'instaurer entre un adulte et un enfant. En outre les enfants finissaient toujours par s'adapter, et ce avec grand plaisir. C'est une expérience très intéressante, qui a ébranlé les fondements même de l'école traditionnelle...

*= je cite plus ou moins ses propos.

PS: J'ai hésité à publier ce sujet dans "remue méninges", car il me semble relever autant de la philosophie que de l'organisation socio-éducative.
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 14:52
On peut croiser ça avec le sujet sur l'anarchie Wink
Intéressant effectivement, par contre il doit être difficile de trouver des parents volontaires pour ce genre d'expérience Very Happy
Par contre tu entends aucun interdit, vraiment ? C'était pour quel âge ? (dès que ça devient ado, ça peut vite devenir une pouponnière sans interdits ...)

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 28
Localisation : Haute-Garonne

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 15:00
Moi j'aimerai bien voir ce que ça donne... Intéressant comme concept... "Libre enfant de Summerhill"... faut que je me souvienne du titre...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 15:01
L'école était divisée en trois sections d'âges, donc les ados ne se retrouvaient pas en compagnie des plus jeunes. Mais Neill expliquait que les ados n'étaient pas particulièrement pénibles, étant donné qu'ils avaient toujours connu cette école (pour la plupart), aucun sentiment de défi ou d'agressivité ne les animaient, du moins cette agressivité était toujours "auto-canalisée" comme s'ils avaient appris que cela était inutile au sein de cette institution.

Il racontait aussi que les parents qui avaient fait le choix d'inscrire leurs enfants dans cette école l'avaient fait d'une manière réfléchie, et pour eux l'école traditionnelle n'était pas la bonne solution. Bien sûr il arrivait que des parents rencontrent des difficultés avec cette école, mais c'était surtout parce qu'ils avaient des réticences à accepter certains détails, auquel cas Neill leur disait qu'il était inutile d'aller plus loin car il y avait un risque de déséquilibre pour l'enfant, tout devait être consenti bien sûr, y compris par l'enfant lui même.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 15:02
LordToms a écrit:Moi j'aimerai bien voir ce que ça donne... Intéressant comme concept... "Libre enfant de Summerhill"... faut que je me souvienne du titre...

Ah je te conseille le livre Toms, très intéressant.
avatar
Clio
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1977
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 68
Localisation : Languedoc

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 15:10
Faudrait aussi que je le retrouve ce bouquin, il faisait fureur dans les écoles d'Educateurs dans les années 60/70...
Je crois qu'on en est revenu...comme dans tous les domaines, la loi du balancier ...
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 15:12
Je note aussi - à commander / chercher à la bibliothèque Smile

Non en fait Olive pour les ados, ce n'était pas pour une histoire de défis, mais plus qu'à cet âge tu commence à vouloir jouer au papa et à la maman pour de bon Wink

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 15:21
Wink Oui je vois Mathieu, mais je n'en suis pas encore à ce chapitre ! Wink

Ce qui me semble intéressant dans ce principe, c'est que l'enfant pouvait évoluer sans crainte, c'est à dire sans contrainte psychologique. Est-ce mieux pour lui ? C'est une question à laquelle Neill n'a cessé de chercher à répondre, y est-il parvenu ? Il faut aussi se replacer dans le contexte de l'époque, il n'y avait ni ordinateur, ni téléphone portable, et tout le monde n'avait pas la télé... Les enfants évoluaient dans un environnement médiatiquement pauvre, donc peut être plus proches les uns des autres ? C'est une idée... En fait je n'y comprends rien, je trouve simplement le sujet fort intéressant.

Je sais que l'école de Summerhill a marqué l'éducation jusque dans les années 70 je crois.
avatar
febus64
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 726
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 55
Localisation : Béarn

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 15:58
lien wiki
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 16:00
Merci febus ! En ce moment je n'arrive pas à faire passer un lien internet, c'est quand même dingue ça ! fou
avatar
Clio
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1977
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 68
Localisation : Languedoc

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 16:10
un autre lien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes
Messages : 1821
Date d'inscription : 27/05/2012
http://luxcoppola.wordpress.com

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 16:43
Olive1968 a écrit:Il racontait aussi que les parents qui avaient fait le choix d'inscrire leurs enfants dans cette école l'avaient fait d'une manière réfléchie, et pour eux l'école traditionnelle n'était pas la bonne solution. Bien sûr il arrivait que des parents rencontrent des difficultés avec cette école, mais c'était surtout parce qu'ils avaient des réticences à accepter certains détails, auquel cas Neill leur disait qu'il était inutile d'aller plus loin car il y avait un risque de déséquilibre pour l'enfant, tout devait être consenti bien sûr, y compris par l'enfant lui même.
On est donc d'accord : si cela fonctionne, c'est parce qu'il s'agit d'un public particulier (des parents qui font très attention à leurs enfants, s'interrogent sur quelle école leur offrir, sont probablement présents pour les devoirs, et je suppute donc qu'il doit s'agir de classes sociales assez favorisées...)

Personnellement, j'avoue que j'ai un peu de mal à entendre la rengaine de l'oppression dès lors qu'on parle d'autorité. Des milliers d'enfants ont appris à lire, écrire, compter avec des maîtres autoritaires et en gardent des bases parfaites (demandez à vos grand-parents d'écrire : ils ne font pas une seule faute en général, par exemple ma propre grand-mère qui était agricultrice sait toujours écrire parfaitement à plus de 80 ans). Alors venir maintenant nous dire que c'est parce qu'on force les enfants à faire quelque chose qu'ils n'y arrivent pas...
Je crois tout simplement qu'on a bien trop donné de libertés aux enfants, et qu'ils sont maintenant incapables d'accepter n'importe quelle contrainte. Or les contraintes, on en connaît toute sa vie, et c'est la capacité à les assumer et les accepter qui fait de nous des adultes, certainement pas l'inverse.

Je peux comprendre certaines formes d'enseignement particulières, comme les écoles Freinet, par exemple, où on essaie de suivre le rythme de l'enfant. J'admets parfaitement qu'on ne peut pas exiger les mêmes choses aux enfants d'un même âge. Il suffit d'observer des nourrissons qui grandissent pour s'en rendre compte : ils ne font pas les mêmes choses en même temps ! Mon neveu de 2 ans parle très bien, mais refuse catégoriquement d'aller sur le pot, alors que tout le monde commence à stresser ses parents parce qu'il faut qu'il aille sur le pot. A l'inverse, certains de ses petits camarades vont déjà sur le pot mais parlent moins bien, par exemple. Le rythme n'est pas une chose qu'on peut forcer, même s'il y a bien sûr des marges sur lesquelles on peu s'appuyer : un enfant qui ne lit pas à 8 ans, c'est quand même un enfant qui a pris du retard.
Je suis donc d'accord avec un enseignement différencié, presque particulier, pour chaque enfant ; mais je ne suis pas d'accord pour qu'on en arrive à ne plus leur imposer aucune contrainte ni aucune autorité. On peut écouter leurs rythmes, leurs envies, sans pour autant les laisser maîtres de tout — c'est d'ailleurs un cadeau empoisonné que d'offrir tant de responsabilités à un si petit enfant qui a besoin avant toute chose de repères.
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 28
Localisation : Haute-Garonne

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 16:52
+1 Lux ! Entièrement d'accord... A force de laisser faire y a plus de respect, plus de repère... Et malheureusement à un âge avancé, on ne peut plus rien y faire... C'est très jeune qu'il faut apprendre aux enfants à accepter certaines contraintes, pas à 12 ans... C'est trop tard...
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 17:08
+1 bis.
En fait je serais curieux de voir ce que sont devenus les enfants ayant suivi cette école - qui sait ... Et le travail, une contrainte ? Pour consommer oui, pour vivre pas forcément (soyons utopiques Very Happy)

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 17:16
D'accord avec toi, Lux.
Et idem avec Mathieu.
On pourrait très bien vivre sans la contrainte du travail.
Puisque des gens au-dessus de nous font du fric avec de l'argent qui n'existe pas et plombent l'économie des gens qui travaillent.
avatar
the loner
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 778
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 61
Localisation : Côte d'Opale

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 18:24
Lu il y a quelques temps maintenant... ma période maoïste, d'ailleurs il me semble que la couverture du livre était rouge.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 18:38
Merci pour les docs, The Loner.
Wink
avatar
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes
Messages : 1821
Date d'inscription : 27/05/2012
http://luxcoppola.wordpress.com

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 18:40
MathieuMf a écrit:+1 bis.
En fait je serais curieux de voir ce que sont devenus les enfants ayant suivi cette école - qui sait ... Et le travail, une contrainte ? Pour consommer oui, pour vivre pas forcément (soyons utopiques Very Happy)
Je ne veux pas faire d'un cas personnel une généralité mais j'avais une amie qui avait étudié dans une école de ce genre, je ne me souviens en revanche plus du nom mais ses parents étaient des hippies qui estimaient qu'un enfant ne doit subir aucune contrainte, rien. Résultat, alors que c'est une fille brillante, elle a échoué plusieurs années de suite en 1ère année à l'université (elle finissait par ne plus aller en cours) et le mieux qu'elle ait réussi à faire, c'est des remplacements de surveillance dans des musées ou surveillante dans un collège.
Après, je sais qu'on peut s'épanouir aussi dans un métier qui ne demande pas de diplômes, mais c'est vraiment quelqu'un de très très brillant qui aurait largement pu aller jusqu'en master ou en thèse ; mais ne supportant pas la contrainte elle n'y est jamais parvenue. Pour ce qui est du privé, elle est aussi du genre à n'avoir aucune règle et à ne respecter rien ni personne, d'où le fait que j'en parle en tant qu'ex-amie...
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 18:55
J'ai commencé à regarder un peu les vidéos, il y a un truc que j'ai bien aimé : le fonctionnement en cas de problème. Tout problème est abordé en comité - chaque élève dit ce qui ne va pas et celui qui est visé réfléchie à ce qu'il a fait, et doit réparer. Ce n'est pas une punition venue "d'en haut" - ce qui la rend plus comprise et acceptée.

Par contre pour ta copine ... effectivement, c'est ce que je craignais. D'où ma question : qu'est-ce que l'on devient en sortant d'une école de ce type ?
L'exemple que je cite au dessus me fait penser qu'il y a quand même une conscience de ce qui est bien et mal, et d'autrui.

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Ijja
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1365
Date d'inscription : 04/05/2011

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 19:39
Lux, je redoute la même chose avec ce genre d'école. Une amie prof a vu arriver une élève dans sa classe de 6ème venant d'un primaire privé avec ces idées très génereuses en place mais ils commençaient à douter. L'enfant ne savait pas grand- chose pour les contenus, visiblement elle n'avait pas eu envie d'apprendre bcp de choses, et pour justement la colone vertébrale dont nous parlions ailleurs, l'autonomie, une catatstrophe. Ils culpabilisaient bcp à rebours alors qu'ils voulaient bien faire pour leur enfant. Pour moi ce ne sont pas des écoles qui forment en ouverture sur le monde mais fermées sur leur conception, pour moi dépassée, du monde et donc, loin d'être un cas unique ton amie Lux, vont former des gens en décalage, sans qu'ils aient appris un autre fonctionnement.
Il y a certainement des choses postives dans ces expériences mais moi cela ne me fait pas rêver du tout. Pour être franche, et sans méchanceté, vraiment un pur produit du flower power, très rousseauiste dans les fondements, l'homme est bon, etc. L'enfant apprend quand il veut, il ne faut rien imposer. Cela me semble une gentille et généreuse chimère. La relation pédagogique est hiérarchique par essence, celui qui sait et celui qui veut( le plus souvent il ne veut pas) apprendre. Hiérarchie ne veut pas dire mépris, méchanceté mais de fait les deux éléments ne sont pas à la même place et c'est justement cette dialectique qui est passionnnante. Et parfois se renverse quand les élèves nous apprenent des choses. Mais la relation hiérarchique, verticale est.
Autre chose, il y a longtemps que je ne pense plus que le monde des enfants est merveilleux, il est très cruel très jeune. Le monde merveilleux des enfants je n'y crois pas pour ma part. Les mêmes choses, cruautés, méchancetés qu'à l'âge adulte, adaptées à leur âge.
Enfin, on a vu que des petites structures et là les enfants semblent bien car c une petite structure mais cela me semble absolument inappliquable à grande échelle.
Bah finalement, je crois que je n'aime vraiment pas beaucoup. Mais il y a de bonnes choses à prendre dans ces enseignements alternatifs, et à adapter à la vraie vie. Avis personnel et contestable.
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 19:54
Je pense que c'est un peu différent, je sais que mon voisin a ses enfant dans une école Steiner Waldorf ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ).
Sur ce qu'il m'en a décrit, ça avait l'air pas mal : il faut y bosser, les plus grands s'occupent et partagent avec les plus petits, chacun est responsabilisé, l'apprentissage se fait par un exposé pratique avant de passer sur la théorie, etc ...
Je ne connais pas plus que ça Smile Apparemment pas mal de "célébrités" (dans le monde du spectacle / cinéma) y ont leurs petits.
Peut être est-ce un mix entre la méthode classique et cette méthode "libre" ?

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Ijja
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1365
Date d'inscription : 04/05/2011

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 20:09
Cette gamine vient justement d'une école Steiner, c'est drôle. Autonomie zéro, contenus très faibles. Jamais je ne mettrai un enfant dans ce genre d'école. Et la gamine rencontre de gros soucis maintenant d'intégration, elle est perdue à tous niveaux. Les partents s'en veulent énormément et ont même fini par trouver le fonctionnement limite sectaire, en tout cas très en vase clos. Le contraire de l'enseignement qui ouvre sur le monde, enfin qui est censé dans un monde parfait.
Honnêtement pour moi, gros pipeau. Cela doit dépendre le niveau des écoles bien sûr mais je n'ai aucune confiance en ces établissements. Ils disent souvent ce que les parents veulent entendre et je trouve cela très démago, très bisounours et malhonnête car ce sont des structures privées.
avatar
Ijja
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1365
Date d'inscription : 04/05/2011

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 20:16
Rien que de dire que l'enfant est sur un pied d'égalité avec l'adulte pour moi est hypocrite, une vue généreuse mais une vue de l'esprit. Une absurdité en plus: je provoque mais on s'embrasse tous et on joue. Non, la relation entre l'enfant et l'adulte pour moi, l'enseignant n'est pas horizontale, elle est verticale. C'est la structure même de tout enseignement et même du dévoilement du savoir dans les structures ésotériques d'après ce que j'ai compris. Il y a des étapes, des stades, qu'il faut atteindre, s'approprier pour justement évoluer.
Et encore, cela n'empêche pas d'être compréhensif, à l'écoute dans le partage bien au contraire mais chacun à sa place, à sa juste place pour justement pouvoir en changer pour l'enfant.
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 20:44
Ah oui, effectivement Very Happy
C'est vrai que j'avais des doutes en lisant les méthodes d'enseignement sur leur site ... notamment en voyant ce qui était prévu selon le niveau, sans suivre tout leur cursus je voyais mal comment un gamin allait gérer.
Bon, j'ai ma réponse Wink

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: L'école de Summerhill

le Ven 19 Oct - 21:09
Soit, Ijja. Chacun sa place : l'enfant et l'enseignant. Seulement la vision que tu sembles vitupérer, à savoir l'enfant sur un même pied d'égalité que l'adulte, est assez conforme à celle que nous avons connue enfant. Je ne sais pas le parcours de chacun mais perso j'ai fait ma scolarité primaire-collège-lycée dans un établissement privé catho. On nous traitait non comme des enfants mais comme de vrais adultes : vouvoiement, uniforme, prière chantée tous les matins avec sœur machin qui nous donnait le la avec son diapason à air soufflé, messe non obligatoire mais très fortement conseillée au risque d'être discriminé, la totale ! Et ce dès l'entrée au CP. Je te garantis le matin, du CP au CE2, j'avais l'angoisse d'aller à cette école. C'était d'un terne, d'un poussiéreux ! L'impression de franchir le portail du château des ombres de Skeletor ou cette vieille demeure victorienne gothique qu'Hitchcock a judicieusement choisie pour son Psycho. Je ne sais pas si tu seras d'accord mais revenir à cet enseignement-là : non merci. Tu me diras, je n'en suis pas mort, et des amis d'alors que je revois toujours ont très bonne situation. Mais de toute façon je donne là un mauvais exemple puisque tu sembles n'être pas trop favorable - et je comprends largement - à l'enseignement privé, religieux ou non, sans sous-entendre non plus que tu mets dans le même sac ces écoles, type Steiner, et celle que j'ai connue. Seulement quand j'entends - et je ne dis pas que tu l'as formulé - certaines personnes dire "Tout fout le camp, l'enseignement était plus efficace avant", je suis d'accord certainement sur les programmes, les livres, les méthodes de travail qui sont de plus en plus complexes, tordus. Mais que des familles françaises regardent dans le rétroviseur avec un sourire béat et vibrent devant le film Les Choristes : non merci !!!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum