Hommage émouvant

Aller en bas

Hommage émouvant

Message par Olive1968 le Sam 10 Déc - 14:41

Le gouvernement vient enfin de rendre hommage aux 45000 (on ne connaît même pas le nombre exact) victimes qui périrent dans les hôpitaux psychiatriques durant la seconde guerre mondiale ! C'est une cause qui me tient à coeur, et je suis satisfait de constater que cet hommage a bien eu lieu. Ce fut le sort, notamment, de Camille Claudel, qui mourut hospitalisée et âgée en 1943. J'ai eu l'occasion de visiter l'hôpital psychiatrique de Montfavet (commune d'Avignon), où un musée lui rend hommage.
Mais bien sûr, des milliers de victimes anonymes (pour le grand public, pas pour les familles évidemment, et pour certaines d'entre elles le déni s'est installé) ont péri dans ces instituts, et cet hommage les concerne toutes.

Un article émouvant ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comme dans le cas d'Yvonne, qui fut internée en 1938 pour des symptômes schizophréniques (à priori), et qui périt six ans plus tard oubliée de sa propre famille sous prétexte qu'elle était "honteuse"... Toutes ces vies sacrifiées sur l'autel d'une folie encore plus vaste me touchent beaucoup.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage émouvant

Message par Claude St Malo le Sam 10 Déc - 17:06

C'est bien de rendre des hommages, ça mange pas de pain et ça ne coûte pas cher.
Quid pendant ce temps là des gens qu tirent la ficelle et ne peuvent ni manger; ni se soigner, ni se loger correctement ?
Plutôt que des regrets ou des remords, ne vaudrait-l pas mieux avoir des projets ?
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3456
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommage émouvant

Message par Olive1968 le Sam 10 Déc - 21:33

Evidemment Claude, j'entends très clairement ce que tu veux exprimer, et je suis entièrement d'accord avec toi, ô combien. Mais je suis ainsi fait que je ne peux oublier un tel drame, c'est dans ma personnalité, cela ne m'empêche absolument pas d'être touché par des situations actuelles comme celles que tu décris, c'est un tout. Ce n'est pas parce que l'on tient à ce que des êtres ne soient pas oubliés que l'on se moque des détresses contemporaines. Mais il est vrai qu'en psychiatrie, puisqu'il s'agit de cela, il reste encore bien des choses à améliorer...

Mais c'est un autre sujet, que je pourrais ouvrir d'ailleurs.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum