Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs
Messages : 10805
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 37
http://demidiaminuit.net

La souris verte décryptée par un alchimiste

le Ven 4 Sep - 18:43
J'ai deja parle de Patrick Burensteinas sur mon blog, je l'aime bien. Je viens de tomber sur cette vidéo qu'Alain a partagée sur Gadlu.info, j'adore.

avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9244
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Ven 4 Sep - 21:27
Excellent ! Vraiment bon. Smile
J'aime bien l'INREES, j'achète la revue aussi. Mais le site est très bien fait également :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 980
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Sam 5 Sep - 22:35
Saluton al vi, Gefratoj !

Amusant. Toujours intéressant comme matière à la réflexion.

Cependant, il ne faut selon moi pas voir ici autre chose qu'une reconstruction de sens par Burensteinas... Maître "queux", c'est avec un "-x", un terme qui prend son origine dans la racine latine "coquus", soit... cuisinier ! Pas du tout dans la pierre d'affutage qui serait nommée "queue" (par qui, d'ailleurs ?)... Et même si c'était le cas, pourquoi l'introduction d'un champ lexical culinaire pour comprendre la métaphore de la pierre ? De plus, "l'huile c'est le souffre" ? "L'eau c'est le mercure" ? Ah bon ?! Même en alchimie, l'eau a ses propres propriétés qui ne sont pas celles du mercure, et Burensteinas le sait pertinemment...

Mais amusant.

Spirite,
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9244
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Dim 6 Sep - 0:04
Dommage que Jung et Lacan n'aient pu entendre cela ! Hé, qui sait, peut-être l'entendent-ils ?
avatar
Heka
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2015
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 0:14
Et vous pensez-quoi de celle-ci? et toi Tao? C'est pas vraiment un texte alchimique mais ça rejoins l'idée de langue des oiseaux.

Au clair de la lune --> s'éclairer dans l'ombre --> éclairage par le haut --> éclairage parle haut --> éclairage annoncé clairement --> Au clerc (sens1.membre du clergé/sens2.lettré/sens3.employé de ministériel) --> tourné vers le divin --> savoir dans les lettres --> ça voir dans les lettres --> propension à l'étude --> de la lune --> officieux/ombre derrière officiel/clarté --> Le clair de la lune vient éclairer le clerc de l'ombre --> eau claire de la lune (se baigner dans la clarté malgré l'obscurité).

Mon ami Pierrot --> Mon amie pie erre haut --> Mon amie pie héraut --> la pie vole(airs)/vole(dérobe) --> bavard comme une pie --> la pie vole le sens des mots --> la pie jase --> parle de ce qu'elle doit taire --> secret --> se créé --> dérobe et jase --> occulte et dévoile --> blanche et noire (clair et ombre/officiel et officieux) --> trouver la pie au nid (faire découverte importante)  --> pie sens2. pieux --> les secrets sont cachés et dévoilés dans les mots pour qui est assez pieux.

Prête moi ta plume --> Prête mots à ta plume --> prête mots (fausse apparence) à ta plume (d'écrivain/la pie) --> prête aux mots tous les sens de la plume --> prête l'oreille!

Pour écrire un mot --> seule phrase sans double sens --> la comptine met l'accent sur cette phrase --> son utilité (à la comptine) est d'écrire un mot (d'expliquer) --> prend la phrase au mot pour se montrer à découvert --> écrire un mot --> donner à lire --> à couvert, ne pas prendre les mots au pied de la lettre --> pour écrire un mot --> pour expliquer comment lire d'autres sens (utilité de la comptine).

Ma chandelle est morte --> mâches chant d'ailes et mots heurtent --> l'être en l'air dans les lettres chantées par l'air --> mâches chant --> travail de bouche --> réduire pour absorber (mâcher) --> ce qui nourrit la personne pie(le pieux) --> les mets sages --> messages --> mâcher --> séparer en morceaux pour nourrir/réorganiser (le rôle du héraut) --> mastication à opérer --> et mots heurtent --> heurte les mots entre  --> mélange les sens --> fracassés --> fracas sait --> la phrase se veut importante car elle met en oeuvre deux intimations impératives --> Cache le message aux impies et offre le aux pieux, éclaire l'être par les lettres éclairées.

Je n'ai plus de feu --> Jeu n'est plus de feu --> le jeu du langage caché n'est plus mort --> feu = fut comme feu mon aieul (mon aieul maintenant mort) --> jeu n'est plus defeu (méprisable en ancien français) --> le jeu du langage n'est plus mort, n'est plus méprisable car réalisé par personne pie (pieuse) car méprise en a été sortie --> se méprendre : prendre une chose pour une autre --> ce n'est plus possible car toute compréhension orale ou écrite a été dotée d'un sens et ce qui parait méprise devient donc compréhension --> Jeu nait plus de feu (éclairage nouveau/renforcé).

Ouvre moi ta porte --> ouvre mots à ta porte --> le jeu ouvre les mots pour en sortir les sens --> pour en sortir l'essence --> ouvre mots à ton esprit --> de jeu de mot devient jeu d'esprit --> la porte --> le passage --> le pas sage --> Le jeu de par les mots ouvre l'esprit.

Pour l'amour de Dieu --> pour l'âme, hourdes d'yeux (hourder = fortifier, hourd = estrade/échafaudage de fortune : verbe très utilisé et varié en ancien français) --> pour comprendre l'âme de la chanson --> hourd utilisé pour voir tournoi/théâtre --> fortifies ton observation --> théâtre = jeu de l'être (jeu de lettres) / tournoi --> tournoie --> observe ce qui tournoie (autour des proies(oiseau) --> autour des sens --> hourd : support qui élève --> Pour l'amour de Dieu, observe les sens (l'essence)/ Elevation dans le "ça voir", entendement au dessus des apparences de "lettres" ("l'air haut") conditions indispensables à la compréhension (de l'être et des lettres, de l'âme de la comptine et de l'amour de Dieu) --> l'air de la chanson (chant d'ailes) est un support qui élève --> hourdes d'yeux --> Voit ceci par une légère élevation/avec un peu de recul sur les mots pour une meilleure vision. hourd = support charpenté --> la construction qui charpente le texte --> l'ossature du texte --> souvent utilisé en haut des tours et des murailles --> prend de la hauteur (dans l'être et dans les lettres) --> sentinelle (renvoie à l'oie en symbolique) --> les "oies haut" --> gardiennes du "se créé" --> regard élevé et perçant surveillant la création des sens --> la sentinelle sur le hourd "erre haut", même qu'elle "épie air haut" --> elle est pie héraut. texte fortifié dans les sens (l'essence) par les mots --> Fortification = chose à défendre/sauvegarder --> camp retranché du "se créé" --> hourder sens figuré = charger, garnir, se charger de --> (au clerc de la lune, mon ami pie erre haut) --> Devant la charge de l'être/des lettres de l'ombre, je me charge de l'être/des lettres pie(pieuses). Au clerc de la lune, mon ami pie héraut.


Dernière édition par Heka le Mer 23 Sep - 1:00, édité 2 fois
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1778
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 64
Localisation : Drôme

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 0:47
Burensteinas sors de ce corps !
oui Heka tu as une bonne veine de langue des oiseaux ; toutefois, la quantité impressionne, aussi n'hésite pas à y aller par petits morceaux, un diamant dans une grosse gangue risque de passer inaperçu...

@Guizmo : oui Burenstainas est fascinant ; je me suis enfilé avec délectation les 7 parties du voyage alchimique sur youtube , comme toi grâce à gadlu.info
avatar
Heka
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2015
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 1:25
La majorité des idées ne sont pas de moi, j'ai glané des infos par ci par là et j'ai mis ça en forme avec ma compréhension pour illustrer à des collègues le fait qu'on peut aller loin avec des mots très simples et pour qu'ils saisissent un peu mieux mes écrits vu que j'utilise parfois la langue des oiseaux. (exemple : Y'a du soufre et du mercure dans nos tracks, l'ingé-son ajoute du sel dans mon pain, je ne dilue pas mon vin, je dois métamorphoser l'eau vide en eau pleine, changer l'eau croupie en eau saine, boire jusqu'à plus soif afin de faire pousser le grain)
Bon là c'est pas vraiment d'la langue des oiseaux mais ça m'arrive d'en faire un peu et du coup ils font + attention Razz

Bref je me demandais si pour vous c'était aussi de la reconstitution de texte ou si "au clair de la lune" avait été pensée comme ça.
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1778
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 64
Localisation : Drôme

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 12:06
no lo sé, mais ton décorticage est troublant, bravo !
avatar
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs
Messages : 10805
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 37
http://demidiaminuit.net

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 18:59
Je trouve ça marrant moi, mais je n'y aborde pas beaucoup d'intérêt pour être honnête... on peut toujours tout faire dire a tout donc bon.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 980
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 19:46
Saluton al vi, Gefratoj !

Pour moi ça n'a évidemment pas été pensé comme ça. Dans ces deux cas-là, la langue des oiseaux est plus un outil OuLiPien qu'un véritable vecteur de vérité cachée. On est dans le jeu littéraire, dans la démarche artistique. C'est rigolo et ça mange pas de pain...

Spirite,
avatar
Heka
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 33
Date d'inscription : 21/09/2015
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 20:47
Je suis à peu près d'accord avec toi, cela dit pour moi ça peut faire parti d'un travail de recherche en soi. Du coup, si je créé une comptine de cette manière en le pensant ainsi, c'est à dire en y glissant un message fort et que dans quelques siècles ceux qui l'analysent le voient, ils ne pourront pas savoir si telle était mon intention ^^
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2993
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 22:51
Je crois qu'on se fout de savoir si ce qui est dans une oeuvre y a été mis volontairement ou pas. Ce qui compte c'est ce qui existe.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9244
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 23:18
Chaque mot, ou groupe de mots, est décomposable en de multiples signifiants, eux mêmes recomposables pour signifier ! Et une multitude de sens peuvent s'immiscer dans les syllabes ainsi décortiquées...
avatar
Notamment
Chien fou
Chien fou
Messages : 113
Date d'inscription : 08/09/2015

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Mer 23 Sep - 23:46
Effectivement, google nous dit qu'une pierre d'affutage peut se dire "queue de rat" (même si ça n'a rien à voir avec le maître queux).

En revanche, pourquoi l'huile serait le souffre, j'ai du mal. Cela ressemble qd même bcp plus au mercure.

Marrant ce genre de truc, mais c'est le moyen de faire dire n'importe quoi à n'importe quel texte.
avatar
Anne Selene
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 928
Date d'inscription : 22/05/2015
Age : 69

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Jeu 24 Sep - 1:05
Je ne suis pas sure que ce soit si éloigné que çà de la vraie signification de cette comptine..

La queue de rat est bien le nom de l'outil d’affûtage des couteaux utilisé en cuisine professionnelle.

L'huile, de même que le soufre, peuvent s'enflammer. C'est le symbole du feu ..

L'escargot est hermaphrodite, donc réunion du mâle et du femelle, donc une certaine idée de la perfection.

Vous avez dit images? symboles? donc appel aux archétypes de l'âme humaine, à leur éclosion possible à la conscience au travers des mots pour parvenir à se libérer des incitations inconscientes qui nous gouvernent à notre insu.....

La musique est une musique de libération. Moi, çà me convient bien...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9244
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Jeu 24 Sep - 14:16
Anne Selene a écrit:
Vous avez dit images? symboles? donc appel aux archétypes de l'âme humaine, à leur éclosion possible à la conscience au travers des mots pour parvenir à se libérer des incitations inconscientes qui nous gouvernent à notre insu.....

Absolument Anne ! Je plussoie.
Wink
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2993
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Jeu 24 Sep - 18:35
Anne Selene a écrit:
La musique est une musique de libération. Moi, çà me convient bien...


A la lecture de cette phrase il me vient à l'esprit que si la musique n'est pas une musique de libération ... ce n'est pas de la musique.
avatar
Aylinn
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 10
Date d'inscription : 10/09/2015

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Jeu 15 Oct - 18:55
Pour ma part, j'ai un peu de mal avec Patrick Burensteinas. Et je suis désolé d'avance si mes propos vous apparaîtront comme quelque peu extrêmes et/ou cyniques...
Je l'ai découvert au travers de sa prestation dans la série "Le Voyage Alchimique", dans laquelle, il a effectivement bien appris sa leçon.
Tout allait bien jusqu'au dernier épisode, et j'avais vraiment beaucoup apprécié les précédents.
J'ai passé les commandes de ses vidéos directement sur le site de l'éditeur, attendant que les épisodes successifs sortent pour les dévorer avec avidité.
Mais le dernier, il s'est fait un peu attendre. Un peu beaucoup...
Puis un jour, alors que j'avais déjà oublié la série, le mail de l'éditeur est arrivé ; il était là, disponible.
Quelques jours plus tard, je m'installais devant mon écran et j'appuyais sur la touche "lecture".
Et là, ce fut le drame ! Un vautrage (excusez mon expression), sur toute la ligne.
On sent bien, à la fin de ce dernier volet, que le pauvre bougre est mal à l'aise et se retrouve comme un gosse, prit la main dans le sac, n'arrivant plus à mettre en adéquation sa propre pratique de l'alchimie avec ses envolées lyriques, dignes d'un Morgan Priest au meilleur de sa forme...
Mais passons.
J'ai creusé un peu pour en apprendre plus sur le personnage, et là, j'ai découvert quelqu'un qui a juste emprunté une voie alchimique pas très « du milieu » ; non pas demi-sèche ou presque humide, voir même à peu près sacerdotale. Non.
Il a (re)trouvé la voie des souffleurs, démultipliant des conférences, se résumant à quelques paraphrases de sa petite sauce initiale, savamment concoctée pour la série ; des stages, des réunions à caractère thérapeutique pour lesquelles il prend quand même 440€ par personne, ce qui est pour moi juste inconcevable !
Je ne suis pas de ceux qui stigmatisent le fait de gagner de l'argent. Et loin de moi aussi l'idée d'enlever à cet homme ses qualités et une certaine culture dont il sait faire preuve dans ses interventions, j'en suis même admiratif par certains côtés.
Toutefois, comme je l'ai dit plus haut, pour moi, ce monsieur n'est qu'un souffleur !
Les adeptes pratiquent l'Art de manière très confidentielle et n'en font jamais commerce.
Et je ne parle pas d'une tradition poussiéreuse, sentant la naphtaline ! L'alchimie, par essence, est une discipline intime, n'ayant d'autres buts que le perfectionnement intérieur de l'adepte. Elle met en adéquation la transformation de la matière première lors des étapes du Grand Œuvre, avec sa propre transformation et chacun doit trouver son propre chemin, qui diffère toujours de celui du voisin. Certains Artistes pratiquent également les soins, mais ils les prodiguent toujours de manière gratuite !
Il n'a jamais été question pour un alchimiste de vérifier sa pierre par rapport aux progrès spirituels accomplis par le reste de l'Humanité, au fil de quelques conférences/livres/vidéos/podcasts/goodies distillés contre monnaie sonnante et trébuchante.
Ça, c'est juste du marketing et l'exploitation d'un filon juteux auprès d'un public avide de merveilleux ou pire, une Fata Morgana dorée pour ceux qui souffrent ; un vain espoir de guérison auprès d'un n-ième charlatan...
Ou alors, d'entrée de jeu, il faut se présenter autrement qu'en tant qu'alchimiste et là, il n'y a pas d'objections !
- "Je suis là pour me faire du blé sur votre dos, voici mon programme en douze points... Bon, ce que je vais vous révéler n'a aucune chance d'aboutir, mais, hein ? comme le dit l'adage, c'est pas la destination qui compte, c'est le chemin..." ;
Allez, à l'extrême limite, je veux bien admettre un élan d'altruisme et la révélation entièrement désintéressée et gratuite des pratiques et des secrets alchimiques, visant dans un élan d'utopie, à contribuer au salut moral et spirituel de l'Humanité en perdition. Mouais... faudrait-il encore que la voie pratiquée par cet alchimiste mène quelque part...
Après, M. Burensteinas est un excellent orateur... doublé d'un agile manipulateur. Il construit ses interventions sur des révélations successives, assemblées autour d'axes qu'il choisi précautionneusement afin que son exposé apparaisse de manière évidente et indiscutable comme seule et unique alternative possible au problème posé.
Et grand bien lui fasse, c'est déjà la preuve d'une belle dose d'intelligence. Et je dirai même que, réussissant à faire abstraction du personnage, on peut piocher des éléments fort intéressants dans son discours. La preuve en est sur cette page.
Toutefois, dans le cas posé par ce topic, je pense qu'il faut garder à l'esprit que toute interprétation symbolique de quelque œuvre que ce soit, demeure parfaitement subjective et malléable à souhaits. Quelqu'un d'habile - comme c'est le cas de M. Burensteinas -, trouverait des références évidentes au Grand Œuvre dans le mode d'emploi d'une tondeuse à gazon, cela est certain !
Évidemment, je ne minimise pas la porté symbolique des œuvres littéraires, fussent-elles composées pour les enfants, bien au contraire. Mais ça, c'est une toute autre discussion.
Bon, je sais, je me suis éloigné autant du sujet de la conversation que Patrick Burensteinas peut-être éloigné de l'essence-même de l'alchimie... Mais il fallait que ça sorte, ça me démangeait depuis bien trop longtemps !
lol!
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 980
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Jeu 15 Oct - 22:10
Saluton al vi, Gefratoj !

Dans une de ses interviews, j'avais appris qu'il avait "créé" (en tout cas breveté) une méthode kinésithérapeutique qu'il dispense effectivement dans des stages payants (et chers). Il dit que cette méthode se base sur ses savoirs alchimiques.

Je suis sûr que c'est efficace chez les adeptes du reiki... Smile

Spirite,
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9244
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

le Ven 16 Oct - 0:30
C'est en effet assez proche de la définition de ce que l'on appelle communément : une escroquerie. C'est peut-être le cas, je ne sais pas.

Un principe simple : vous prenez une discipline compliquée, vous la présentez de manière assez basique au début puis vous la complexifiez. Ensuite, progressivement, vous y incluez des termes savants et passablement sérieux afin de mieux séduire votre "monde" ! En général, le prix est inversement proportionnel à la validité de la méthode. Ce monsieur a dû sentir que la piste était intéressante, si vous voyez ce que je veux dire ?

C'est dommage, car l'alchimie approchée à la manière de Carl Jung par exemple est un enrichissement symbolique ; en revanche l'alchimie présentée comme un outil thérapeutique issu d'une doctrine personnelle qui se paie au-delà du raisonnable me semble tout à fait "illicite" !
Wink
Contenu sponsorisé

Re: La souris verte décryptée par un alchimiste

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum