Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Aller en bas
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Gérard de Nerval

le Sam 14 Mai - 7:34
Poësie, certes, mais aussi...

VERS DORES.

Homme, libre penseur ! te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose ?
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l'univers est absent.

Respecte dans la bête un esprit agissant:
Chaque fleur est une âme à la Nature éclose;
Un mystère d'amour dans le métal repose;
"Tout est sensible!" Et tout sur ton être est puissant

Crains, dans le mur aveugle, un regard qui t'épie:
A la matière même un verbe est attaché...
Ne la fais pas servir à quelque image impie !

Souvent dans l'être obscur habite un Dieu caché;
Et comme un oeil naissant couvert par ses paupières,
Un pur esprit s'accroît sous l'écorce des pierres !



Eh quoi ! Tout est sensible !
Pythagore.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Gérard de Nerval

le Ven 4 Nov - 16:25
Merci Nelson ! C'est un magnifique sonnet !

Gérard de Nerval était un grand poète du XIX ème comme tant d'autres...

Moi j'ai son recueil "Les chimères, les filles de feu", il faut que j'y remette la main dessus et ensuite je te ferai partager quelques vers de l'un de ses poèmes qui m'avait beaucoup plu.

Amitiés, Olive.
avatar
DjiAcacia
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1020
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 40
Localisation : Villepinte

Re: Gérard de Nerval

le Ven 4 Nov - 17:19
J'adore.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Gérard de Nerval

le Mer 9 Nov - 21:45
Comme promis les amis, voici cet extrait d'un poème de Gérard de Nerval :"Le Christ aux oliviers"

En cherchant l'oeil de Dieu, je n'ai vu qu'un orbite
Vaste, noir et sans fonds; d'où la nuit qui l'habite
Rayonne sur le monde et s'épaissit toujours;

Un arc-en-ciel étrange entoure ce puits sombre,
Seuil de l'ancien chaos dont le néant est l'ombre,
Spirale, engloutissant les mondes et les jours !

Amitiés,
Olive
Contenu sponsorisé

Re: Gérard de Nerval

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum