Observer et ressentir

Aller en bas

Observer et ressentir Empty Observer et ressentir

Message par Olive1968 le Mer 16 Mai - 16:11

L'instant T de notre conception, que nous pouvons presque assimiler à une sorte de "big-bang" personnel, c'est le début de notre histoire personnelle. Mais c'est aussi la promesse d'une lente maturation qui mène vers l'adulte, un stade d'observation du monde. Lorsque nous étions phoetus, nous ressentions le monde plus que nous l'observions; et à présent, nous observons le monde parfois plus que nous le ressentons ! Il serait intéressant d'unir ces deux approches sensorielles, et de percevoir le monde à l'aide de ces deux méthodes. C'est ce que font certaines personnes au sein de diverses communautés. Mais peut-on observer le monde sans le ressentir ? Cela me parait difficile. Mais ici, ressentir signifie éprouver profondément les choses, et observer signifie "voir". J'ai pu expérimenter cela lors de mes errances rurales, et notamment ce lien étroit qui nous relie à une nature subtile et nuancée. Il me semble qu'à chaque fois que nous faisons une concession naturelle, par exemple lorsque nous acceptons de nous laisser aller à être dirigés par la technologie, nous nous éloignons de ce lien qui est, à mon sens, vital.

Etre l'adulte qui sait observer et ressentir, comme ce phoetus qui le faisait d'une manière naturelle et innée. Dès que nous fûmes intronisés et investis de nos pouvoirs sensoriels (Façon de parler bien sûr), un autre âge a commencé. Et le milieu de notre vie nous place dans une position intéressante, où nous devons nous demander : comment dois-je voir le monde ? Alors nous le pensons, nous le théorisons, nous le ressentons ? Se donne t-on le temps de vraiment le ressentir ? Sans forcément le penser... Se donne t-on seulement le temps de le voir ? Sans forcément l'observer...

Notre cerveau a besoin d'être stimulé, il "aime" apprendre, et apprend sans cesse. La compilation d'informations est une chose certes intéressante et enrichissante pour lui, mais le "jeu" de la stimulation que fournit l'environnement n'est-il pas plus important ? C'est une question qui mérite d'être posée à mon avis.
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Observer et ressentir Empty Re: Observer et ressentir

Message par Invité le Mer 16 Mai - 16:30

Olive1968 a écrit:Etre l'adulte qui sait observer et ressentir, comme ce phoetus qui le faisait d'une manière naturelle et innée. Dès que nous fûmes intronisés et investis de nos pouvoirs sensoriels (Façon de parler bien sûr), un autre âge a commencé. Et le milieu de notre vie nous place dans une position intéressante, où nous devons nous demander : comment dois-je voir le monde ? Alors nous le pensons, nous le théorisons, nous le ressentons ? Se donne t-on le temps de vraiment le ressentir ? Sans forcément le penser... Se donne t-on seulement le temps de le voir ? Sans forcément l'observer...

J'irais même jusqu'à parler de l'effacement de "l'égo sensoriel", au profit de la "sincérité liée au développement* / à la redécouverte des perceptions extra sensorielles". Ce n'est qu'une piste parmi tant d'autres... Elle laisse entendre beaucoup de choses; Que laisse t-elle ressentir?

Olive1968 a écrit:Notre cerveau a besoin d'être stimulé, il "aime" apprendre, et apprend sans cesse. La compilation d'informations est une chose certes intéressante et enrichissante pour lui, mais le "jeu" de la stimulation que fournit l'environnement n'est-il pas plus important ? C'est une question qui mérite d'être posée à mon avis.

Héhé, c'est fort intéressant. Je suppose que les autres y répondrons avec plus d'implication que moi. N'ayant pas une approche conventionnelle de ce que peut être le cerveau, entre autres. Je préfère miser gros sur la conscience qui utilise les propriétés du véhicule de chair, comme étant des projections / outils nécessaires à l'expérience de vie que l'être conscient a besoin de faire, dans le but de contribuer à l'évolution. Quelque soit ses actes, sa condition, ses croyances, etc... farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Observer et ressentir Empty Re: Observer et ressentir

Message par Olive1968 le Mer 16 Mai - 16:45

Sans doute Nâh.

C'est aussi ce qui ouvre à l'immensité, ce que nous appelons précisément "L'ouverture d'esprit", n'est pour moi rien d'autre que l'expérience nécessaire d'autre chose. L'esprit grandit par la croissance de ses acquis, parfois très larges.
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Observer et ressentir Empty Re: Observer et ressentir

Message par Olive1968 le Jeu 17 Mai - 15:22

En astronomie, l'observation implique de forts ressentis. Quelle émotion de pouvoir observer les étoiles et les nébuleuses avec autant de netteté. A ce moment, et sans doute à cause de l'inaccessibilité, le cosmos se ressent nettement. Une puissance fondamentale émane de ce que l'on observe, et en même temps on se sent impliqué, comme si nous appartenions à cette immensité, et c'est bien le cas. Je me souviens de l'émotion que j'ai ressenti la première fois que j'ai pu observer une planète comme Saturne ou Jupiter. La distance semblait abolie, le sentiment d'être noyé dans un univers où tout est proche par l'essence.

Dans la nuit, un oiseau chante, un rossignol... Et l'homme observe la planète lointaine, et pourtant si proche. L'oiseau chante sa mélodie sous des cieux paisibles. L'homme regarde le ciel, et s'endort, comme un ange ayant retrouvé les cieux primordiaux...
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Observer et ressentir Empty Re: Observer et ressentir

Message par Invité le Jeu 17 Mai - 15:48

T'es tu intéressé à AlphaCanisMajoris? As tu observé le Baudrier d'Orion? Les constellations connues? etc... J'aimerais bien habiter dans une zone rurale reculée, pour observer les étoiles sans lunette astronomique le soir. Ce serait si beau, un peu comme dans le sud de la france, de nuit, dans des zones rurales non éclairées. J'ai eût cette chance une nuit, il y a quelques années, entre la France et l'Espagne, c'était un souvenir inoubliable. Voir la voie lactée What a Face Je n'oublierais jamais ce moment magique. J'avais l'impression de voir un poster haute résolution d'astronomie... On se sent tout petit, très petit.

Peut être que sans toute cette pollution sonore et lumineuse, les gens prendraient peut être le temps d'observer les étoiles... Peut être qu'ils se poseraient plus de questions sur eux même et que les choses seraient plus simple... Va savoir. Les contemporains ont peur de l'obscurité, cette absence de lumière qui projète les peurs qui se cachent dans l'inconscient collectif. C'est bien dommage mais bon, chacun son truc comme on dit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Observer et ressentir Empty Re: Observer et ressentir

Message par Olive1968 le Jeu 17 Mai - 21:41

Si je connais Nâh, c'était mon métier ! J'étais guide animateur en astronomie. Je faisais des initiations/découvertes du ciel, planétarium, etc.

Ce que tu dis est vrai, hélas... La pollution lumineuse de l'ère industrielle a changé la donne, redistribué les cartes de la perception collective. Désormais nous vivons sous un ciel urbain totalement noir, sans étoile ni rêves qui s'y raccrochent. C'est ce que dénoncent les astronomes professionnels et amateurs depuis déjà longtemps. Beaucoup de combats sont menés pour cette cause, notamment dans les clubs et les observatoires qui font pression sur les municipalités pour réduire ces éclairages. Ils opacifient les rêves célestes, chose qui était totalement inconnue aux gens qui vivaient il y a des siècles, et qui pouvaient avoir accès à un ciel parfaitement clair. Je crois que nous y avons perdu grandement, surtout les générations actuelles. Des enfants qui sont nés à Paris et qui n'ont jamais quitté la ville, ne connaissent les étoiles qu'à l'aide de leurs livres ou de leurs écrans d'oridinateur. Il ne faut pas que l'homme perde ce rapport direct aux cieux nocturnes, car la nuit deviendrait obscure, trop obscure, pour les yeux et pour l'âme.
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Observer et ressentir Empty Re: Observer et ressentir

Message par Invité le Jeu 17 Mai - 21:48

Olive1968 a écrit:Si je connais Nâh, c'était mon métier ! J'étais guide animateur en astronomie. Je faisais des initiations/découvertes du ciel, planétarium, etc.

Je ne dis pas le contraire. Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Observer et ressentir Empty Re: Observer et ressentir

Message par Olive1968 le Jeu 17 Mai - 21:59

Je sais que tu n'as pas dis le contraire, c'est pour cela que j'ai n'ai pas mis de point d'exclamation après le si ! Je voulais dire : et comment que je connais !

Wink
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Observer et ressentir Empty Re: Observer et ressentir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum