Le paradoxe de Fermi

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Le paradoxe de Fermi

Message par Olive1968 le Mar 27 Mar - 22:56

Vous connaissez sans doute le fameux "paradoxe de Fermi" à propos de l'éventuelle existence d'une intelligence extra-terrestre ? Le raisonnement d'Enrico Fermi, physicien (1901-1954), était le suivant :

"Compte tenu du nombre d'étoiles et de galaxies dans l'univers, si la vie intelligente existe ailleurs, pourquoi ne sont-ils pas déjà venu nous voir ?"
Car selon lui, si la vie intelligente s'est développée ailleurs, vu son ancienneté due au fait que l'univers était très vieux, comment se fait-il qu'elle ne se soit pas manifestée ?

C'est un raisonnement discutable sur bien des points, c'est évident. Certes, abscence de preuve n'est pas preuve d'absence, mais on peut tout aussi bien conjecturer que le nombre d'hypothèses est tellement vaste qu'il n'est pas possible de se prononcer. Donc, peut-on raisonner logiquement en envisageant que l'univers puisse abriter d'autres planètes habitées par des formes de vie, intelligentes ou non, avec facilité ? Ce n'est pas certain. Mais une chose est sûre : la vie existe ici, alors pourquoi pas ailleurs ? Concernant l'intelligence, il faudrait déjà la définir ! Il est possible qu'une forme d'intelligence ne nous ressemble pas du tout. Et si l'univers est infini (Ce que je crois), tout est encore plus subtil qu'il n'y parait.
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par V.I.T.R.I.O.L le Mer 28 Mar - 8:47

Bonjour Olive Very Happy

Je crois que je vais me répéter avec "mon paradoxe" que je crois déjà avoir posté sur ce forum Embarassed


MILLE MILLIARDS D'HUMAINS

EST-CE POSSIBLE ?



Dès que le cortex cérébral de l’homo Sapiens assimile la beauté et organise un embryon de pensée, l’homme contemple, observe, vénère le Cosmos et ses mystères fascinants.
Le Grec Lucien de Samosate (125 – 192 apr. J. C.) écrit le premier roman de science – fiction et c’est le navigateur Pythéas à bord de son navire l’Artemis qui visitera une bonne partie de notre galaxie et découvrira différentes humanités.
La vie sur Terre qui semble si exceptionnelle, était peut – être « condamnée » à exister. Pour un très grand nombre de scientifiques, la Terre est une planète banale, et la vie pourrait littéralement grouiller dans l’Univers entier. D’autres oasis favorables, semblables à notre Terre existent – elles dans l’Univers ? Les planètes sont en effet considérées comme des « sous – produits » de la formation des étoiles autour desquelles elles gravitent. Il est donc vraisemblable qu’un nombre incalculable de planètes tournent autour des centaines de milliards d’étoiles qui peuplent chacune des milliards de Galaxies de l’Univers
La vie extra – terrestre a pu se développer partout. Toutes les disciplines de la science se complètent harmonieusement pour nous raconter l’histoire de l’Univers, et oblige à la conclusion à posteriori irréfutable :
- Celui d’une évolution irréversible qui, à partir du chaos initial, organise la matière pour permettre l’apparition de structures de plus en plus complexes. Les dernières étapes, celles qui relatent de l’apparition de la vie et de l’intelligence ( sur les planètes Bleues ?) sont bien sûr calquées sur ce que nous savons de l’évolution biologique de la Terre par l’intermédiaire de la Paléontologie et des expériences de laboratoire. L’universalité des lois de la nature suggère que des milliers, même des millions de « Planètes Bleues » doivent exister dans l’Univers et que cette évolution biologique est possible et très probable ailleurs.

STARSGATE...INDEPENDANCEDAY...ALIEN...PEDRATOR...LE SEPTIEME SENS...RENCONTRE DU TROISIEME TYPE...E.T. Sont quelques uns des films qui nous familiarisent avec l'idée qu'il peut exister une vie intelligente hors de notre planète.
Malheureusement ces films ne nous présentent pas toujours des êtres physiquement identiques à nous-mêmes, ce sont bien souvent des formes hybrides de pieuvres et de mantes religieuses pour les méchants ; des singes filiformes à grosse tête pour les bons. En fait ils n'ont pas Figure Humaine. Il est quand même intéressant de noter que nous acceptons comme possible une vie extra-terrestre.

Peut-on imaginer de façon raisonnable qu'il y a ailleurs dans l'Univers des êtres tellement semblables à nous que, à intelligence créatrice identique, la différence physique ne serait guère plus grande que celle qui existe aujourd'hui entre un Asiatique, un Africain, un Occidental ou un Amérindien ?

Allez, on s’amuse à calculer les probabilités de voisinage, juste dans notre galaxie ?

Nous savons ce qu'est une étoile. Nous savons de façon formelle et exacte en déterminer la taille, sa température de surface, l'âge, la distance qui nous en sépare. La référence de mesure est le diagramme de Hertzsprung – Russell. Suivant ce diagramme les cas les plus favorables au développement de la vie sont les étoiles de type A. F. G. dans un classement spectral qui est divisé en sept groupes : O. B. A. F. G. K. M.

Nous pourrions donc avoir pour proches des voisins chez Véga, Deneb, Ophicus, Persée, Lambda du Cygne, Béta de Cassiopée, Alpha du Verseau ou Bêta de l’Aigle.

Notre soleil est une une naine de la série G.

A partir de cette base de principe, nous allons définir des hypothèses :

1- Notre étoile possède un système planétaire
On peut supposer que chaque étoile possède un système planétaire en puissance

2 - Notre soleil appartient à la série de type G et possède des formes de vies
On peut supposer que toute étoile de type G est susceptible de posséder des formes de vies.

Combien il y a-t-il d'étoiles de type G ?

A ce stade nous devons passer à une autre dimension, sortir de notre système solaire pour explorer le domaine galactique. Il faut donc déjà découvrir ce qu'est une Galaxie.

Prenez un seau ordinaire et remplissez-le de sable.

Voila ce qu'est une galaxie !

Chaque grain de sable représente une étoile. On dénombre plus de 200 milliards d'étoiles dans notre galaxie.

En aparté, pour vous donner une idée de l’immensité de l’ Univers, on dénombre aujourd’hui plus de 100 milliards de galaxies, certaines ayant jusqu’à 1000 milliards d’étoiles.

Quelle probabilité existe-t-il de trouver des grains de sable identiques en taille, en poids, en couleur et en forme dans ce seau ? 1 par milliard ?
Nous voila donc dans notre petite galaxie, avec une possibilité de 200 étoiles/système identiques à la notre.

Même possibilité de vie, d'évolution !
Soyons raisonnables, et ramenons ce chiffre à 50 mondes.


50 mondes possibles, identiques à la terre. Logeons y quelques habitants, par exemple la moitié des habitants sur terre ! Non, attendez, rien que 2 milliards !

Si nous sommes d'accord pour deux milliards, nous voilà accompagnés par au moins 100 milliards de voisins galactiques humains. Et, au bas mot, comme çà, tout simplement dans les mêmes proportions par : 10 000 milliards d'individus potentiels pour l’univers connu.

Éliminons tout ce qui pourrait ne pas nous ressembler et ne gardons que 10 %. Il nous reste donc bien un reliquat de mille milliards d'êtres possibles dans l’Univers qui, comme nous, aiment ou haïssent, tuent ou se font tuer, rêvent de paradis ou créent des enfers. Mille milliards d'esprits qui rêvent en regardant les étoiles.




Pourrons nous en rencontrer quelques uns ?

Si une autre Humanité que la notre se déplace c'est peut être possible. Il n'est pas à exclure que certains mondes puissent avoir une technologie en avance à la notre de plusieurs milliers d'années. Ce phénomène est connu sur terre. Il y a à peine quelques dizaines d'années de nombreuses tribus Papou vivaient d'une façon qu'on estimait semblable à celle des hommes de la pré-histoire d'il y a 15 à 20 000 ans.

Si c'est notre espèce qui se déplace, ce n'est pas comme on dit dans le vulgaire : " demain la veille ", que nous rencontrerons un Extra - terrestre.
Dans notre galaxie, notre plus proche voisine est l'étoile Proxima du Centaure. Elle ne nous est distante que de 4 années lumière.
Voyager II est passée le 24 janvier 1986 à proximité d'Uranus. Il lui a fallu plus de onze ans pour arriver à la limite de notre système solaire dont le diamètre est de 10 minutes lumière. Voyageur n'en a parcouru qu'à peu près le rayon. Pour nous faciliter le calcul, nous n'allons considérer qu'un voyage de 10 années et procéder simplement, comme au CM2..

1 heure = 60 minutes
1 jour = 60 x 24 = 1 440 minutes
1 an = 1440 x 360 = 518 400 minutes
4 ans = 518 400 x 4 = 2 073 600 minutes

Puisque Voyageur n’a parcouru que 0.5 minute lumière par an il lui faudra :
2 073 600 minutes : 0.5 = 4 147 200 ans pour arriver a Proxima.
Soit pratiquement l'histoire de l'humanité depuis notre ancêtre Lucie.

Bon d’accord, c’est un vrai – faux calcul destiné comme toute vraie - fausse preuve à créer un choc.

Soyons plus réalistes.

Pour échapper à l’attraction de notre système solaire, la vitesse hyperbolique du mobile doit être égale/supérieure à 59 760 Km/H. Aujourd’hui nous ne dépassons pas les 30 000 Km/h.
Mais bon, j’adopte 300 000 Km/h soit dix fois plus et je suppose que c’est notre vitesse dès le départ ! On refait les comptes :
Vitesse Km/h de la lumière
300 000 Km/s X 3600 secondes = 1 080 000 000 ( 1 milliard 80 millions ) Km/h.
Pour parcourir cette distance il faudra
1 080 000 000 : 300 000 = 3 600 heures à notre mobile.

or 4 années lumière égalent
2 073 600 minutes : 60 = 34 560 heures/lumière
Comme notre mobile met 3600 h "terrestres", pour parcourir1 h lumière, Notre mobile parcourra cette distance en
34560 X 3 600 = 124 416 000 heures
Comme 1 an terrestre correspond à
518 400 minutes : 60 = 8640 heures

Durée du voyage sera donc de

124 416 000 : 8640 = 14 400 ans.

Nous avons donc embarqué dans notre fusée interstellaire juste après le vernissage. Cro – Magnon en effet a fini de peindre et nous a présenté sa fresque dite « les mammouths » à Lascaux. Il nous a souhaité bon voyage. . . Nous venons juste d’arriver !

Allez . . . C’était une blague. Notre vaisseau va dix fois plus vite. En réalité nous avons embarqué en cette année 606 après, en avant première avec les Rois Fainéants, un voyage entre Paris et Orléans qui nous a pris 3 ans. Juste au moment ou la variole venue d’Inde envahit l’ Europe. La terre connue compte environ 200 millions d’habitants. Mahomet commence à faire parler de lui. Java et Sumatra adoptent le Bouddhisme et nous, nous emportons la nouvelle invention : le jeu d’échecs. Il nous aura été très utile pendant ce long voyage . . . pour arriver aujourd’hui !

Restent bien sûr nos copains des O. V. N. I. S. qui pourraient apporter leur Connaissance et confirmer le voisinage ! Ils ne semblent pas cependant être très coopératifs.






Dernière édition par V.I.T.R.I.O.L le Mer 28 Mar - 9:18, édité 1 fois
V.I.T.R.I.O.L
V.I.T.R.I.O.L
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1409
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 78
Localisation : Hte Normandie

http://juanito.allmyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par louisguimel le Mer 28 Mar - 9:12

La question de Fermi m'a toujours parru naive. Pourquoi la vie intelligente extraterrestre ne c'est pas manifesté ? Comment il pensait qu'elle devait se manifester ? Si je part du principe que les petits verts sont dans leur soucoupe volante, qu'il aurai du arriver hier à 11h38 à Wachinton et qu'il aurai du envoyer un SMS à Obama un peu avant pour prendre rendez vous avec lui, effectivement ça ne c'est pas produit et les petits ne se sont pas manifestés. Si je part du principe qu'un voyage interstellaire c'est compliqué même pour des petits verts, qu'il vont arriver maintenant, c'est à dire avec une marge d'erreur de plus ou moins 3 ou 4 milles ans. Et que de plus, il sont très différent culturellement et donc qu'il ne savent pas où atterrir ( au USA ? en afganistan ? Au pole nord ? ) ni qui contacter, ni comment communiquer avec nous ... Oui ... Peut être qu'ils ont déja l'intention de ce manifester mais que c'est un petit peu plus compliqué que certain peuvent le penser.
D'ailleurs peut être qu'ils se sont déja manifestés mais ils n'ont pas été perçus comme tel. Si les petits verts avaient attérris au moyen age dans une abbaye, on aurai parlé d'anges, de miracle, de manifestation de Dieu mais pas d'alliens. On aurai parlé d'être lumineux venu du ciel, on les aurai representé avec des ailes dans le dos. Si les petits verts avaient atterris à la pré histoire, on aurai parlé de magie mais toujours pas d'alliens.
louisguimel
louisguimel
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 368
Date d'inscription : 06/03/2012

http://lepalais.fr1.co/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par louisguimel le Mer 28 Mar - 9:22

Peut être que les petits vert ont parlé à nos ancêtres Gaulois, mais à l'époque ils n'ont rien compris et ça c'est transformé en légende magique.
Ça me rapelle les dinausores, nos ancêtres ont surement trouvés des ossements mais eux ils ont parlé de Dragons.
louisguimel
louisguimel
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 368
Date d'inscription : 06/03/2012

http://lepalais.fr1.co/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par rbbe41 le Mer 28 Mar - 9:50

Je se sais pas quoi penser de ceci. Si on part sur le principe qu'il y a une infinité de planete, il doit donc y avoir une infinité de vie. Quelle forme prend cette vie ? bactérie, ultra evoluée ?

Ca m'énerve de penser à ça ! :-)
rbbe41
rbbe41
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 2073
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 43
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par abac le Mer 28 Mar - 10:14

Dans l'utopie que je supporte, la nouvelle " rêve en ergastule" évoque des extra terrestres et j'addhère à cette idée de " voyageurs de l'espace".

1) il faut beaucoup de temps pour voyager : savoir durer pendant tout un voyage, qui peut-être n'a pas de fin.

2) Pas de problème avec "l'intelligence" : pour fabriquer un astronef, vivre, agir sur le monde extérieur, il faut comprendre " l'architecture de la vie et de l'univers", en passer par les lois physiques...

3) Vivre pendant des générations en astronef peut rendre difficile les contacts : pas moyen de s'arrêter, il faut envoyer des " navettes". Difficultés de sortir de sa bulle pour retrouver la pesanteur qu'on a quittée depuis des générations.

4) Problème des virus à ne pas ramener dans sa bulle.

5) Problème de langages et de civilisations. Il faut du temps pour créer des liens permettant de communiquer.

6) Des "voyageurs" sont peut-être respectueux des lieux approchés et ne souhaitent pas que leur passage modifie le milieu à analyser.

7) Je ne crois possibles que des contacts radio/télé ou la visite de robots très sophistiqués.

Il reste de quoi rêver, dans notre " ergastule". Very Happy
abac
abac
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 936
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Centre de le France

http://pagesperso-orange.fr/arnold.jack/index.html.htm

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Pimbi le Mer 28 Mar - 10:21

Ne serait-ce pas que l'univers étant fait de vibrations, celles-ci sont différentes d'un monde à l'autre et ne peuvent de ce fait s'interpénétrer ? Donc, il serait impossible à des petits verts de nous visiter, puisque leur monde et le nôtre ne seraient pas sur la même fréquence.
C'est juste une question.
Pimbi
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 33
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Olive1968 le Mer 28 Mar - 12:10

Tous vos arguments et toutes vos idées sont passionnantes...

On peut aussi imaginer qu'ils soient dotés d'une technologie leur permettant de "plier" l'espace-temps afin de raccourcir les distances considérables ! J'avoue que tout cela me laisse dubitatif (Et pourtant je suis plutôt un rêveur), car leur absence me met devant un dilemme. Sont-ils si peu évolués qu'ils ne puissent nous rendre visite ? pourtant l'immensité du cosmos semblent plaider en faveur d'une multitude de formes de vie...

Et d'un autre côté, j'imagine mal une forme d'intelligence si évoluée soit-elle, se montrer à l'instar d'un enfant qui joue en disant : "Regardez-moi ! Je suis là, coucou !" Enfin c'est une image bien sûr.

Le point essentiel du pseudo-paradoxe de Fermi, c'est l'absence. En effet, l'absence ne plaide pas en faveur d'une forme de vie évoluée qui existerait dans notre voisinage; vu sous un autre angle, cela ne veut strictement rien dire, et ce raisonnement est idiot ! Donc, j'ai bien peur que nous ne puissions avoir de réponse avant longtemps, peut être jamais. En tous cas ce silence est troublant.

Et si notre Terre était la seule planète abritant la vie ? Absurde ? Ce n'est pas si sûr. Mais peut-être est-ce trop angoissant à envisager ? Personnellement je ne trouve pas. Car la Terre est sublime, la vie est magique, un trésor qu'il nous faudra protéger, que la vie existe ailleurs ou non !
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Pimbi le Mer 28 Mar - 13:26

J'ai tendance à avaliser la théorie des mondes parallèles qui se côtoient sans s'interpénétrer, soit que ce soit physiquement impossible, soit qu'une loi universelle, donc démontrable mais non encore élucidée, préside à la nécessité d'une absence effective de cohabitation.
Pimbi
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 33
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par louisguimel le Mer 28 Mar - 15:34

Olive1968 a écrit:
Le point essentiel du pseudo-paradoxe de Fermi, c'est l'absence. En effet, l'absence ne plaide pas en faveur d'une forme de vie évoluée qui existerait dans notre voisinage; vu sous un autre angle, cela ne veut strictement rien dire, et ce raisonnement est idiot ! Donc, j'ai bien peur que nous ne puissions avoir de réponse avant longtemps, peut être jamais. En tous cas ce silence est troublant.
Mais comment determine t'on l'absence ? Les petits verts doivent ils passer au journal de TF1 pour prouver qu'il n y a pas absence ? Ce n'est parce qu'ils ne font pas la une des médias ou qu'ils n'ont pas envoyé des ondes aux SETI qu'ils ne sont pas entré en contact avec nous. Je n'affirme pas qu'ils sont entrés en conctact avec nous mais j'admet la possibilité qu'il l'ai fait sans forcément passer par des voies officielles ou académiques à notre époque ou à une autre. Ce que je n'aime pas dans ce raisonnement sur l'absence c'est le raisonnement manicheen : ils ne nous envoi pas d'ondes que l'on capte avec SETI DONC ils sont absents. Soit dit en passant, depuis que tout passe par satellite pour nos communications, des ondes on en envoi plus nous même. La terre est devenue étonnament silencieuse pour le reste de l'univers.
La notion de contact est très relative. L'Amérique a été découverte officiellement par Christophe Colon mais avant les vikings étaient déja passé par là, des pêcheurs anonymes connaissait aussi l'Amérique.D'autres contrés ont été visités par les explorateurs chinois qui ont laissés très peu de traces mais de la à dire qu'ils n'ont jamais existé ... c'est sur que les conquistadors, vu le nombre de massacres qu'ils ont perpétré, c'est plus facile de les identifier.

louisguimel
louisguimel
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 368
Date d'inscription : 06/03/2012

http://lepalais.fr1.co/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Olive1968 le Mer 28 Mar - 17:29

Absolument louis, c'est bien pour cette raison que j'ai pris soin d'écrire :"Vu sous un autre angle (Et c'est celui que tu as exposé), ce raisonnement est idiot !" Je mentionne également ce que tu dis un peu plus loin.

Es-tu sûr d'avoir bien lu mon postage louis ? Car je dis à peu près la même chose que toi, si tu prends soin de me relire. ABSENCE DE PREUVE N'EST PAS PREUVE D'ABSCENCE ! Rappelles-toi. Wink
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Invité le Mer 28 Mar - 17:35

Olive1968 a écrit:Vous connaissez sans doute le fameux "paradoxe de Fermi" à propos de l'éventuelle existence d'une intelligence extra-terrestre ?

[...]

Spoiler:
Le raisonnement d'Enrico Fermi, physicien (1901-1954), était le suivant :

"Compte tenu du nombre d'étoiles et de galaxies dans l'univers, si la vie intelligente existe ailleurs, pourquoi ne sont-ils pas déjà venu nous voir ?"
Car selon lui, si la vie intelligente s'est développée ailleurs, vu son ancienneté due au fait que l'univers était très vieux, comment se fait-il qu'elle ne se soit pas manifestée ?

[...]

C'est un raisonnement discutable sur bien des points, c'est évident. Certes, abscence de preuve n'est pas preuve d'absence, mais on peut tout aussi bien conjecturer que le nombre d'hypothèses est tellement vaste qu'il n'est pas possible de se prononcer. Donc, peut-on raisonner logiquement en envisageant que l'univers puisse abriter d'autres planètes habitées par des formes de vie, intelligentes ou non, avec facilité ?

Je pense que tout dépend en partie de ce que tu appelles "formes de vie, intelligentes ou non".


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par louisguimel le Mer 28 Mar - 17:42

Olive1968 a écrit:Absolument louis, c'est bien pour cette raison que j'ai pris soin d'écrire :"Vu sous un autre angle (Et c'est celui que tu as exposé), ce raisonnement est idiot !" Je mentionne également ce que tu dis un peu plus loin.

Es-tu sûr d'avoir bien lu mon postage louis ? Car je dis à peu près la même chose que toi, si tu prends soin de me relire. ABSENCE DE PREUVE N'EST PAS PREUVE D'ABSCENCE ! Rappelles-toi. Wink
Ok, je développais juste un peu plus ce point là qui me démangeait un peu. On est d'accord, pas de doute là dessus.
louisguimel
louisguimel
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 368
Date d'inscription : 06/03/2012

http://lepalais.fr1.co/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Olive1968 le Mer 28 Mar - 17:54

C'est bien là le problème Nâhämäar; ou du moins c'est une autre composante du problème.

Il est déjà difficile de définir la vie. En fait, personnellement j'ai toujours pensé que la vie pouvait revêtir maintes formes, et qu'elle ne correspondait pas obligatoirement aux définitions que lui donnent les biologistes. A défaut de produire de vrais paradigmes sur le vivant, autant imaginer qu'il puisse se présenter sous des formes extrêmement variées.

Il se pourrait que certaines planètes abritent des êtres qui nous ressemblent, mais trève d'anthropomorphisme, il se pourrait aussi que certaines planètes abritent des êtres qui ne nous ressemblent pas du tout ! En résumé, et pour faire simple, tout est possible !
Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par louisguimel le Mer 28 Mar - 18:50

Forme de vie pour moi, ce sont des entités communiquantes et autonomes.

Communiquante: avec son milieu et/ou avec ses semblables et/ou avec d'autres espèces.

Autonome: la reproductibilité est une forme d'autonomie, survivre à son milieu en est une autre.

L'entité autonome et communiquante peut être faites d ADN ou de silicone ou sans aucune matière. Tout est bon du moment qu'elle est autonome et communiquante.

P.S.
Les robots ne sont pas encore une forme de vie : pas assez autonomes.
louisguimel
louisguimel
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 368
Date d'inscription : 06/03/2012

http://lepalais.fr1.co/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Invité le Mer 28 Mar - 19:19

Olive1968 a écrit:C'est bien là le problème Nâhämäar; ou du moins c'est une autre composante du problème.

Il est déjà difficile de définir la vie. En fait, personnellement j'ai toujours pensé que la vie pouvait revêtir maintes formes, et qu'elle ne correspondait pas obligatoirement aux définitions que lui donnent les biologistes. A défaut de produire de vrais paradigmes sur le vivant, autant imaginer qu'il puisse se présenter sous des formes extrêmement variées.

Il se pourrait que certaines planètes abritent des êtres qui nous ressemblent, mais trève d'anthropomorphisme, il se pourrait aussi que certaines planètes abritent des êtres qui ne nous ressemblent pas du tout ! En résumé, et pour faire simple, tout est possible !

Où est le problème alors?

Merci à tous de partager vos avis... Qu'ils se ressemblent en apparence, où qu'ils soient loin les uns des autres...

C'est très enrichissant, comme toujours.

Cordialement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par V.I.T.R.I.O.L le Jeu 29 Mar - 8:20

le "hasard" !

Comme tous les matins, je consulte une serie de journaux...pour me faire une idée plus "objective" de certaines "annonces".

Apparaissent sur France - Soir de ce jour, ces articles :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
V.I.T.R.I.O.L
V.I.T.R.I.O.L
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1409
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 78
Localisation : Hte Normandie

http://juanito.allmyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Pimbi le Jeu 29 Mar - 9:40

Olive1968 a écrit:Il se pourrait que certaines planètes abritent des êtres qui nous ressemblent, mais trève d'anthropomorphisme, il se pourrait aussi que certaines planètes abritent des êtres qui ne nous ressemblent pas du tout ! En résumé, et pour faire simple, tout est possible !
J'ai lu un livre qui m'a profondément bouleversé, quoique avec pas mal de frustration sur certains points, "Dialogues avec l'Ange". D'ailleurs, je vous le conseille fortement, car cette lecture, toutes réserves faites de l'aspect dogmatique de la question, n'est pas anodine.
Il est dit dans ce livre que notre corps est l'image de l'univers. S'il en est ainsi, alors les créatures du quatrième plan dont nous sommes, le minéral étant le premier, le végétal le deuxième et l'animal le troisième, n'ont pas d'autre aspect que le nôtre. Par conséquent, les petits poulpes jouant aux échecs, ou bien une planète où les lézards philosopheraient sur le problème existentiel de leur queue sécable, ne seraient pas possibles. Mais c'est là pure spéculation, forcément.
Reconnaissons tout de même que l'homme dégage de par son profil une harmonie unique. Et puis, songeons à une chose qui me paraît essentielle : l'homme possède le sourire. Aucun animal ne sourit, seul l'homme a ce privilège.
Méditons là-dessus, mes amis.
Pimbi
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 33
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par abac le Jeu 29 Mar - 11:09



Aucun animal ne sourit,

Cette affirmation est le fait d'humains, qui peut être ne savent pas reconnaître chez un animal ce qui représente la manifestation équivalente à celle de l'homme qui sourit.

( Un chien qui bat de la queue, par exemple) Very Happy
abac
abac
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 936
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Centre de le France

http://pagesperso-orange.fr/arnold.jack/index.html.htm

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Pimbi le Jeu 29 Mar - 11:38

L'animal se réjouit du bien que l'homme lui fait et le manifeste de différentes façons, mais l'homme seul possède le pouvoir de rayonner par l'expression de sa physionomie dont le sourire est le flambeau. Et l'homme est le seul qui ait l'aptitude de s'oublier dans la création. Il est le pont entre la matière et l'esprit, celui par qui le haut et le bas se rejoignent et ne constituent plus qu'une seule et indivisible unité.
C'est du moins ma conviction, elle vaut ce qu'elle vaut, le débat est ouvert.
Pimbi
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 33
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par rbbe41 le Jeu 29 Mar - 11:52

Tiens, c'est curieux, j'aurais cru que Nelson allait dire quelque chose, mais non...
rbbe41
rbbe41
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 2073
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 43
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Olive1968 le Jeu 29 Mar - 16:59

Enfin, quand je disais "problème" c'était une façon de parler. En fait c'est un sujet qui fait partie de la liste des sujets pour lesquels nous n'avons aucune réponse, et comme nous sommes des êtres qui n'aimons pas ne pas avoir de réponse... Wink Et comme chaque réponse appelle de nouvelles questions...

Olive1968
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9420
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 51
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Nelson le Jeu 29 Mar - 17:22

rbbe41 a écrit:Tiens, c'est curieux, j'aurais cru que Nelson allait dire quelque chose, mais non...

Je ne suis pas aussi pipelette que vous l'imaginez, mon brave... Very Happy
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par louisguimel le Ven 30 Mar - 9:39

Olive1968 a écrit:Enfin, quand je disais "problème" c'était une façon de parler. En fait c'est un sujet qui fait partie de la liste des sujets pour lesquels nous n'avons aucune réponse, et comme nous sommes des êtres qui n'aimons pas ne pas avoir de réponse... Wink Et comme chaque réponse appelle de nouvelles questions...

Non, je pense que tu as raison de parler de problème, c'est pertinent. C'est un problème pour 2 raisons: si la vie se présente sous des formes trop différentes, il nous sera difficile de la chercher et vis versa. Nous avons besoins de points de repère sinon nous sommes aveugles.
Si la vie, même intelligente se présente de manière trop différente, ils nous sera très difficile de communiquer.
Et quand je pense qu'il n'y a pas si longtemps sur notre planète il avait des animaux dont le poids avoisinais un parc de 100 voitures ! je me dis que la vie est capable de faire des choses très différentes dans cet univers.
louisguimel
louisguimel
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 368
Date d'inscription : 06/03/2012

http://lepalais.fr1.co/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par louisguimel le Ven 30 Mar - 9:47

Pimbi a écrit:L'animal se réjouit du bien que l'homme lui fait et le manifeste de différentes façons, mais l'homme seul possède le pouvoir de rayonner par l'expression de sa physionomie dont le sourire est le flambeau. Et l'homme est le seul qui ait l'aptitude de s'oublier dans la création. Il est le pont entre la matière et l'esprit, celui par qui le haut et le bas se rejoignent et ne constituent plus qu'une seule et indivisible unité.
C'est du moins ma conviction, elle vaut ce qu'elle vaut, le débat est ouvert.
J'avais vu un reportage très intéressant sur le sourire. On expliquait sa possible origine. A la base les singes pour montrer leur adhésion au clan et leur soumission au chef font une grimace qui est l’ancêtre du sourire. La soumission est amicale, je me soumet donc je ne te veux pas de mal. On a le même mécanisme quand on serre la main. Historiquement je te serre de la main droite pour te montrer que je n'ai pas d'arme et donc que je ne te veux aucun mal.
louisguimel
louisguimel
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 368
Date d'inscription : 06/03/2012

http://lepalais.fr1.co/

Revenir en haut Aller en bas

Le paradoxe de Fermi Empty Re: Le paradoxe de Fermi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum