Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

La dette grecque.

le Ven 9 Mar - 12:48
Ainsi donc, les créanciers (banques) de la Grèce laissent tomber une part considérable de la dette grecque.
83% d'entre eux ont ratifié cet accord.
Donc, un gouvernement, par son laxisme, précipite son pays dans un marasme sans nom; les premiers à être touchés sont bien entendu la population (qui n'est pas blanche comme neige, soit dit en passant. Exemple: sur l'île de Zakhyntos-que je connais bien- des milliers de "morts" non déclarés continuaient à toucher une pension de vieillesse...).
Ensuite, trouvez-vous moral que l'on efface pas la dette des ménages, de la même manière ?
L'imprévoyance est donc à deux vitesses.
Selon que vous soyez puissants ou misérables...aurait dit La Fontaine... Evil or Very Mad
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 31
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Re: La dette grecque.

le Ven 9 Mar - 15:28
Pauvres de nous ! Toujours les dindons de la farce.
Cela dit, croyez-vous à un geste philanthropique de ces messieurs les banquiers ? Imaginez-vous qu'ils aient été touchés par la grâce de l'altruisme, en songeant aux malheureux peuples dont les conditions de vie empirent tous les jours ? Que nenni, mes bons amis : les banquiers savent pertinemment que leur pognon prêté, quoi qu'ils fassent, caca nerveux ou autres menaces, est perdu ; qu'ils ont joué à l'apprenti sorcier et que pour avoir spéculé sur un pays corrompu par le népotisme oligarchique, s'ils s'obstinaient à recouvrer leur créance, non seulement ce serait aboyer à la lune, mais encore d'autres pays pourraient bien rejoindre celui-ci dans l'immense déficit qui saignerait encore plus leur tiroir-caisse. Imaginez l'Espagne, le Portugal, l'Italie, l'Irlande, puis la France - pourquoi non ? - s'hellénisant du jour au lendemain : la plupart des banques feraient banqueroute sans plus aucune solution de secours. Autrement dit, l'effacement de la dette grecque est le premier signe soit d'un redressement de toute la zone euro, ce qui nous promet, à nous bonnes gens, de sombres années scorbutiques, soit sa liquéfaction pure et simple avec les conséquences inéluctables d'un retour à un niveau de vie des années 60.
Qui sème le vent récolte la tempête.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9257
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La dette grecque.

le Ven 9 Mar - 17:31
Oui, le milieu économique est un milieu dont les arcanes ne nous sont que rarement favorables...

Je me permet cette jolie phrase car je n'y connais rien, mais je me doute... Wink
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: La dette grecque.

le Ven 9 Mar - 18:28
Passe-moi ton pognon, Olive; je vais le placer en lieu sûr (sur mon compte) Very Happy
avatar
abac
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 936
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Centre de le France
http://pagesperso-orange.fr/arnold.jack/index.html.htm

Re: La dette grecque.

le Sam 10 Mar - 11:23
La monnaie n'a pas de valeur autre que celle que nous lui accordons.

Cette confiance est plus importante que les masses monétaires qui circulent comme des nuages.

L'essentiel est donc de nous faire croire au beau temps Very Happy
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: La dette grecque.

le Sam 10 Mar - 11:56
Nous vivons d'illusions.
Quand nous n'en n'avons plus, nous en inventons.
La réalité serait-elle comme le visage de Dieu,indicible ?
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9257
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La dette grecque.

le Sam 10 Mar - 12:33
Je crains que de ne pas avoir grand chose comme tunes à te fourguer Nelson ! Wink Quand à les faire fructifier alors... Smile

C'est un topic dans lequel je ne puis m'exprimer car mes compétences économiques sont un peu limitées. Cela dit j'aime beaucoup la moussaka ! Je suis prêt à faire un effort pour contribuer à l'économie grecque... Smile

Non, je blague bien sûr. C'est un sujet sérieux, mais je crains d'être un peu dépassé, donc je vous laisse en débattre.
avatar
abac
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 936
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Centre de le France
http://pagesperso-orange.fr/arnold.jack/index.html.htm

Re: La dette grecque.

le Sam 10 Mar - 17:41
un peu d'économie : une vieille méthode.

Citation :

- Colbert: Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…
- Mazarin:Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'État…, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.
- Colbert:Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?
- Mazarin: On en crée d'autres.
- Colbert:Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.
- Mazarin:Oui, c’est impossible.
- Colbert:Alors, les riches ?
- Mazarin:Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres
- Colbert : Alors, comment fait-on ?
Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! C'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c'est un réservoir inépuisable.

Extrait du "Diable Rouge"
C'était il y a 4 siècles

avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: La dette grecque.

le Sam 10 Mar - 19:32
Rien ne change jamais.
avatar
chrysalide
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 893
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 43

Re: La dette grecque.

le Sam 10 Mar - 20:26
manifestement non...:-(
quelle tristesse...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9257
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La dette grecque.

le Sam 10 Mar - 22:27
Oui je pense que c'est un dialogue que l'on aurait pu entendre dans les salons de l'élysée ou de Matignon ! Et cela depuis que la république a été fondée...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9257
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La dette grecque.

le Lun 12 Mar - 21:48
J'ai appris que le PDG d'une grande firme automobile allait toucher 18 millions d'euros cette année ! Et l'on nous parle de dettes touchant des pauvres gens, de déficits, de minimas sociaux... Sad Qu'il soit grec ou français d'ailleurs...

L'être humain (Certains êtres humains) possède un art de la cupidité qu'il a élevé à un rang quasi-divin ! Ou quasi-diabolique ! Parfois j'ai honte pour eux. Au secours poètes et gens de bonnes volontés !
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: La dette grecque.

le Lun 12 Mar - 21:56
Je crains, Olive, que tu ne sois un Don Quichotte.
Ne compte pas sur moi pour être ton Sancho Pança, malgré mon amour pour les ânes.

"Tu crains les injustices ? Console-toi ! Le vrai malheur est d'en faire"
Epictète.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9257
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: La dette grecque.

le Lun 12 Mar - 22:29
Non, de toutes manières le climat de l'Andalousie ne me conviendrait pas je pense... Smile

Et oui, un Don Quichotte, qui se berce de faux espoirs... Mais ce qui me console, c'est de savoir que l'injustice a toujours été mon pire ennemi...
avatar
Dilettante
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 10
Date d'inscription : 08/03/2012

Re: La dette grecque.

le Lun 12 Mar - 23:44
Salutations,

Nelson a écrit:Ainsi donc, les créanciers (banques) de la Grèce laissent tomber une part considérable de la dette grecque.
83% d'entre eux ont ratifié cet accord.
Donc, un gouvernement, par son laxisme, précipite son pays dans un marasme sans nom; les premiers à être touchés sont bien entendu la population (qui n'est pas blanche comme neige, soit dit en passant. Exemple: sur l'île de Zakhyntos-que je connais bien- des milliers de "morts" non déclarés continuaient à toucher une pension de vieillesse...).
Ensuite, trouvez-vous moral que l'on efface pas la dette des ménages, de la même manière ?
L'imprévoyance est donc à deux vitesses.
Selon que vous soyez puissants ou misérables...aurait dit La Fontaine... Evil or Very Mad


Les créanciers ont fait cela car sinon la Grèce pouvait faire une banqueroute, et là, adieu la dette. De plus, un pays totalement asphyxié, mort économiquement ne sert plus à rien. Il vaut mieux le garder un peu en vie, pour pouvoir le pressurer plus longtemps.

Et puis, ces créanciers avaient peut-être peur que la Grèce suive l'exemple de l'Argentine. Et là, ils auraient beaucoup, beaucoup plus perdu.


Pour la dette des ménages, elle peut être annulée. Certes, il y a des contre-parties négatives, mais elle peut l'être.
Contenu sponsorisé

Re: La dette grecque.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum