Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

L'ethnopsychiatrie

le Dim 30 Aoû - 16:52
Passionnant :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si vous avez envie d'échanger à propos de ce sujet j'en serai ravi ! Car c'est passionnant.
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 29
Localisation : Haute-Garonne

Re: L'ethnopsychiatrie

le Lun 31 Aoû - 17:04
J'ai essayé de comprendre en allant sur le site mais j'avoue ne pas bien saisir le concept. Quelqu'un pourrait-il avoir la gentillesse de vulgariser tout ça ? Ca a l'air intéressant mais il va me falloir plus qu'un simple exposé pour saisir le principe j'ai l'impression.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'ethnopsychiatrie

le Lun 31 Aoû - 21:47
Je vais essayer cher ami Tom ! Wink Mais je ne peux te garantir que je serai un bon vulgarisateur...

En fait, si j'ai bien compris, l'ethnopsychiatrie propose une prise en charge thérapeutique à des personnes issues d'un milieu culturel et social très différent du nôtre. C'est donc Georges Devereux qui fut l'un des précurseurs de cette discipline dans les années 70. L'idée est assez simple, c'est la pratique qui est probablement plus ardue.

Il s'agit d'intégrer la culture et la sphère conceptuelle de l'individu "étranger", au coeur même de la thérapie ! Par exemple si une personne est imprégnée d'une culture animiste, il ne faut pas la contrarier, chercher à lui expliquer qu'il est inutile qu'elle considère qu'une fleur ou un rocher n'ont pas d'âme, mais au contraire de la conforter dans cette croyance en lui proposant d'aller mieux en considérant ce qui ne va pas, ce qui ne fonctionne pas au moment où elle réclame de l'aide. L'ethnopsychiatrie postule qu'il n'existe pas de "normalité", mais une norme pour chaque culture, et que c'est dans le cadre de cette norme que l'on doit opérer pour aider un être humain. Le fil rouge de la "normalité" c'est l'équilibre, le fait de ne faire de mal ni aux autres ni à soi.

On n'aidera pas un être humain d'origine européenne comme un autre d'origine indonésienne, ou inuit, etc. Chaque culture induit des croyances respectables par le thérapeute, qui, en ce sens, ne cherchera pas à contraindre l'être à adhérer à des pensées plus "scientifiques", mais cherchera à l'aider à trouver des solutions au travers de ses propres imprégnations culturelles. Nous pourrions trouver beaucoup d'exemple, ce n'est pas ce qui manque... Alors pourquoi cette discipline est-elle apparue ?
Auparavant, la psychiatrie considérait qu'un étranger ayant des croyances présumées archaïques était surtout un "primitif", qu'il convenait de "ré éduquer" ! Or, le problème qui se posait c'est que les étrangers en question finissaient encore plus fous qu'en arrivant ! Ce qui est compréhensible, puisque pour qu'un être puisse guérir de certains maux, il faut y aller en douceur, ne pas lui faire comprendre qu'il délire mais qu'il a besoin de réintégrer quelque chose, peut-être ce qui le constitue, tout simplement. Les indiens d'Amérique ont des croyances, encore aujourd'hui, ils ont gardé leurs croyances et leurs traditions (en grande partie) ; nul ne songerait à les arracher à cela, car ce serait dangereux pour leur équilibre. Par conséquent, si une personne de cette origine souffre de dépression (comme c'est hélas le cas là-bas), il convient de lui redonner ses repères, et pas de lui dire que non seulement ses croyances ne sont pas reconnues ni raisonnables mais qu'en plus elle est malade !

Cela permet à des êtres humains de se soigner sur le plan psychique sans être trop arrachés à leur culture, afin qu'ils ne soient pas trop brusqués. Tobie Nathan (professeur de psychopathologie à Paris) explique tout cela mieux que moi... Mais j'espère que j'ai été clair Tom ?
Wink
Mais si tu préfères Wiki :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'ethnopsychiatrie

le Lun 31 Aoû - 22:10
Et si un "patient" ne se rend pas compte que ce qu'il utilise lui fait du mal, il convient de le prendre en charge dans un cadre thérapeutique adapté. Comme il est dit dans l'article, de déconstruire ce qui ne fonctionnait pas et pouvait même lui nuire ! C'est une discipline complexe, c'est sûr.
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 29
Localisation : Haute-Garonne

Re: L'ethnopsychiatrie

le Jeu 3 Sep - 9:26
Aaaah ! Très intéressant ! Merci de cet éclaircissement mon cher Olive ! ^^ Non mais c'est nettement plus clair effectivement. C'est fascinant en tout cas.

C'est ce genre de médecine qui je pense a beaucoup d'avenir devant elle et qu'on devrait essayer d'appliquer. Parce que comme ça a été souligner, forcer quelqu'un à faire une croix sur ses croyances et repères culturels c'est le meilleur moyen de le braquer et de le rendre encore plus... fou dangereux on va dire, même si c'est pas tout à fait le terme.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'ethnopsychiatrie

le Jeu 3 Sep - 15:02
Je t'en prie, de rien mon ami Tom ! Smile

Oui, et c'est ce qu'avait compris Georges Devereux.
Actuellement c'est tobie Nathan qui est un peu le chef de file (en France) de cette discipline, il a écrit de nombreux ouvrages passionnants dont celui-ci :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'ethnopsychiatrie

le Dim 1 Nov - 0:10
L'ethnopsychiatrie apporte un éclairage remarquable sur les liens qui nous unissent, des liens subtils et peu visibles au premier abord. Tobie Nathan a souvent mis l'accent sur la perte de sens dans nos sociétés trop "scientifiques", le fait que nous mythes et légendes soient reléguées au rang de superstitions. Or, comme il l'a dit si judicieusement, le rationalisme a tenté de nous dépouiller de certaines croyances mais en vain ! Comme le culte des défunts par exemple, pourquoi ? Sans doute parce que cela nous est indispensable, c'est le sens de notre lien avec l'intangible.

Malgré des temps passés à nous enseigner les vertus scientifiques, il semblerait que nous ayons besoin de ce lien, et ce lien c'est aussi le sens que nous mettons sur certaines voies qui apparaissent dans nos vies.
avatar
Paix
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 65
Date d'inscription : 02/11/2015

Re: L'ethnopsychiatrie

le Mer 18 Nov - 13:12
Bonjour,

J'ai lu avec intérêt ce sujet. Si quelqu'un connait un ouvrage, des travaux ou d'autres références ethnopsychiatriques qui traitent du phénomène d'intégrisme islamique ...alors je serais preneur.

Merci d'avance!
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'ethnopsychiatrie

le Mer 18 Nov - 19:08
Bonsoir paix !

Sur ce thème en particulier je ne sais pas, mais il doit certainement exister un ouvrage de référence.

En même temps, la science est très utile pour équilibrer les choses, éviter l'obscurantisme et les perversions spirituelles de toute sorte, comme dans le cas de l'islamisme radical. Ce que nous apprend l'ethnopsychiatrie c'est qu'il convient de faire avec ce qui ne met pas en danger l'intégrité physique et psychique de l'être, et bien sûr dans le cas du fanatisme religieux on ne peut appliquer cela, car c'est une perversion, l'argument religieux est un argument de façade.

Il ne s'agit plus de croyances ou de superstitions, mais de fanatisme, de perversion de l'idée même de croyance. Puisque, comme en politique, utiliser la croyance pour tuer est sans doute le pire des recours.
avatar
Anne Selene
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1026
Date d'inscription : 22/05/2015
Age : 69

Re: L'ethnopsychiatrie

le Jeu 19 Nov - 1:13
Une perversion? certes, mais une passion, surtout une passion...
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1907
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 64
Localisation : Drôme

Re: L'ethnopsychiatrie

le Jeu 19 Nov - 2:27
"...vaincre mes passions" dit le rite ( REAA )
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'ethnopsychiatrie

le Jeu 19 Nov - 18:52
Oui des passions assassines alors ! On peut comparer le fanatisme à une passion en effet, la passion de l'oubli de soi dans une idée destructrice et vaine. Evidemment je ne fais pas allusion aux religions en tant que telles, mais au fanatisme, à l'intégrisme, aux processus qui découlent du lavage de cerveau organisé.
avatar
Paix
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 65
Date d'inscription : 02/11/2015

Re: L'ethnopsychiatrie

le Ven 20 Nov - 14:09
Merci du retour, c'est très intéressant.

Je me permets de vous faire suivre le lien d'un article qui résonne particulièrement avec l'actualité et des fils publiés ici, bien qu'il ait été réalisé très peu avant les attentats de Paris.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Anne Selene
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1026
Date d'inscription : 22/05/2015
Age : 69

Re: L'ethnopsychiatrie

le Ven 20 Nov - 16:53
J'avais fait ce petit travail, à propos de cet article, je vous le communique ici.

Il reprend simplement les phrases essentielles, celles qui m'ont paru être la substantifique moelle de ce texte:


"""""""Le phénomène de la radicalité a pris une telle dimension qu’elle nécessite une intelligibilité au croisement du politique, de l’histoire et de la clinique.
C’est cet angle d’approche qui est propre à la psychanalyse : les idéaux à travers lesquels se nouent l’individuel et le collectif dans la formation du ¬sujet humain.
L’offre djihadiste capte des jeunes qui sont en détresse du fait de failles identitaires importantes. Elle leur propose un idéal total qui comble ces failles, permet une réparation de soi, voire la création d’un nouveau soi, autrement dit une prothèse de croyance ne souffrant aucun doute.
L’offre radicale répond à une fragilité identitaire en la transformant en une puissante armure. Lorsque la conjonction de l’offre et de la demande se réalise, les failles sont comblées, une chape est posée. Il en résulte pour le sujet une sédation de l’angoisse, un sentiment de libération, des élans de toute-puissance. Il ¬devient un autre. Souvent, il adopte un autre nom. Voyez combien les discours des radicalisés se ressemblent, comme s’ils étaient tenus par la même personne : ils abdiquent une large part de leur singularité.
Les failles identitaires ne sont évidemment pas l’apanage des enfants de migrants ou de familles musulmanes, ce qui explique que 30 à 40 % des radicalisés soient des convertis. Ces sujets cherchent la radicalisation avant même de rencontrer le produit. Peu importe qu’ils ignorent de quoi est fait ce produit, pourvu qu’il apporte la « solution ». La presse a rapporté le cas de djihadistes qui avaient commandé en ligne l’ouvrage L’Islam pour les nuls. Aujourd’hui, l’islamisme radical est le produit le plus répandu sur le marché par -Internet, le plus excitant, le plus intégral.

Les traumatismes historiques ont une onde de propagation très longue, surtout lorsqu’une idéologie les relaye auprès des masses. Des générations se les transmettent de sorte que des individus se vivent en héritiers d’infamies, sachant les faits ou pas. L’année 1924 marque la fin du dernier empire islamique, vieux de 624 ans, l’abolition du califat, c’est-à-dire du principe de souveraineté théologico-politique en islam, et la fondation du premier Etat laïque en Turquie. Le territoire ottoman est dépecé et occupé par les puissances coloniales, les musulmans passent de la position de maîtres à celle de subalternes chez eux. C’est l’effondrement d’un socle vieux de 1 400 ans, la fin de l’illusion de l’unité et de la puissance. S’installe alors la hantise mélan¬colique de la dissolution de l’islam dans un monde où il ne gouverne plus.

naissance, en 1928, des Frères musulmans.

émergence de ce que j’ai appelé la figure du « surmusulman ».
Il y a soupçon de défection, traque et culpabilité. En tant que psychanalyste, je lis cette période comme une histoire écrite à partir des exigences du ¬surmoi de la tradition islamique. Un surmoi mis en alerte permanente par des désirs et des craintes collectives de devenir autre : un ¬« occidenté » ou un Occidental.

En quoi l’offre djihadiste diffère-t-elle des mouvements sectaires ?
Il y a des aspects comparables, tels que l’emprise mentale, mais des différences essentielles. Dans la secte, l’individu s’assujettit à la théorie délirante du gourou, à son exploitation économique, voire sexuelle. Le djihadiste adhère à une croyance collective très large, alimentée par le réel de la guerre à laquelle on lui offre de prendre une part héroïque, moyennant des avantages matériels, sexuels, de pouvoir. Le mélange du mythe et de la réalité historique est plus toxique que le délire.
. Certains jeunes préfèrent aujourd’hui l’ordre rassurant d’une communauté avec ses normes contraignantes, l’assignation à un cadre autoritaire qui les soulage du désarroi de leur liberté et d’une responsabilité personnelle sans ressources. """"""""""""""""""""""""""



On peut considérer que ce que les jeunes en recherche de leur identité trouvent, ou du moins recherchent, par l'islamisme radical et son dogme, qui propose et impose un point d'appui extérieur, la Franc maçonnerie le propose à tous, avec un point d'appui sans dogme qui est intérieur et propre à chacun, et donc plus accessible, s'il s'agit de vivre et non de mourir..
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3220
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: L'ethnopsychiatrie

le Ven 20 Nov - 18:05
J'ai découvert tout récemment un mec génial.
Il s'appelle Hassan Iquioussen et on trouve beaucoup de vidéos de lui sur youtube.

Je vous invite à écouter ce qu'il dit de l'islam et de la conception qu'il en a.
Je suis fasciné par tout ce qu'il raconte tellement j'ai souvent l'impression d'entendre non pas un imam, mais un ... franc maçon.

Il explique notamment que le plus important c'est le libre arbitre et il incite ses frères à ne pas accepter tout ce que raconte leur imam mais de toujours faire preuve d'esprit d'analyse et de discernement.
Il dit aussi que ceux qui sont à combattre ne sont pas les non musulmans mais ceux qui n'agissent pas bien, tant au sein de l'islam qu'en dehors et que les musulmans ont le devoir de bien se comporter envers les juifs, les chrétiens ou les athées qui se comportent correctement et celui de s'opposer aux prétendus musulmans qui ne le font pas.
Bref, si tous les musulmans, et notamment les imams, étaient comme ce mec là, les choses iraient autrement.

Il s'élève aussi contre les pays dits musulmans ( dont l'Egypte ) qui assassinnent, violent, condamnent et se conduisent selon lui en offensant le Coran et la religion musulmane.
Il ajoute que la France, selon ses critères, est un pays beaucoup plus musulman que ces pays dits musulmans, parce qu'elle respecte les lois du Coran, ce que ne font pas des pays comme l'Egypte ( liberté, démocratie, etc ... )

Pour en revenir à la radicalisation je crois que ceux qui se radicalisent ( et on trouve la même chose à un degré moindre peut-être chez des cathos intégristes ou des évangélistes forcenés ) cherchent en réalité une spiritualité qu'ils croient trouver dans une parodie de religion, de la même façon que ceux qui entrent chez les témoins de Jéhovah croient trouver une spiritualité.

avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'ethnopsychiatrie

le Ven 20 Nov - 18:21
Absolument, et c'est là qu'intervient l'ethnopsychiatrie, en réintégrant les notions de spiritualité ouverte, tolérante. La croyance comme facteur de paix et de sécurité affective et non comme facteur de fanatisme et de pulsion meurtrière. Il s'agit de démonter les processus d'embrigadement qui sévissent dans les têtes des jeunes en manque de repère. Le soin c'est un soin qui accompagne, puisqu'il ne s'agit pas de supprimer le sentiment de spiritualité, de croyance, mais de l'intégrer dans une pensée humaniste plus appropriée pour une vie en société pacifiée et constructive.
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1907
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 64
Localisation : Drôme

Re: L'ethnopsychiatrie

le Sam 21 Nov - 21:33
superbes échanges !

merci Paix, Anne, Claude, Olive
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9258
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'ethnopsychiatrie

le Dim 22 Nov - 19:24
Merci patos ! Mais tu as contribué à ces échanges toi aussi...
Smile
Contenu sponsorisé

Re: L'ethnopsychiatrie

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum