Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
libéllule
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 7
Date d'inscription : 13/08/2016

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 13 Aoû - 22:22
Oui pardon, des fois j'oublie que les gens ne sont pas dans ma tête lorsque je m'exprime (ou plutôt que je m'exprime qu'à moitié!)

L'âge en soit n'est donc pas un frein. Mais voilà, comment prouver sa maturité? La question peut paraître bête mais c'est volontaire, je veux rien louper. Je suppose qu'il s'agit d'un feeling lors es contact, mais pas facile à mettre en avant à cet âge et qu'en plus on a même pas finit ses études (plutôt longue, j'engage un doctorat normalement rentrée 2017)
avatar
Anne Selene
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1006
Date d'inscription : 22/05/2015
Age : 69

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 14 Aoû - 1:24
As tu une idée de l'obédience qui t'intéresserait? 

Tu sais, Libéllule, le parcours est long. Tu auras l'occasion de partager ce que tu as envie d'exprimer.

Il n'y a pas de vrai problème lié à l'âge. Par contre, quand on est étudiant, il peut y avoir des difficultés financières, et également des difficultés  liées à la stabilité géographique. L'assiduité est "le premier devoir du maçon en loge".

Mais je suppose que tu as déjà réfléchi à cela.
libéllule
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 7
Date d'inscription : 13/08/2016

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 14 Aoû - 9:55
Bonjour,

Pour l'obédience pour moi cela est assez abstrait. Disons que je sais ce que je veux -ou ne veux pas- dans les grandes lignes. Pour le détail je continue de chercher.
Géographiquement j'ai déménagé une seule fois dans ma vie, et pour faire 20km. A priori, pas trop envie que cela évolue.
En ce qui concerne mes finances... Je m'assume seule, je travaille, mais bon si cela doit m'empêcher de pratiquer une solution pour "ouvrir mon esprit" hé bien... C'est bien triste et pathétique pour moi franchement ^^
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3187
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 14 Aoû - 11:54
Je ne crois pas que l'aspect financier soit toujours déterminant mais il doit effectivement être pris en compte et il faut aborder ce sujet quand on demande à entrer en maçonnerie car les cotisations sont parfois très différentes d'une loge à l'autre.
Cela s'explique par le fait que chaque loge paie une cotisation à son obédience, qui varie, grosso modo, de 40 à 200 euros par personne et par an.
Elle paie aussi une location de temple, là encore, très variable selon le lieu ( de 120 à 300 euros par an et par personne, parfois davantage )
Dans ma loge la cotisation annuelle est de 180 euros.
Souvent la cotisation tourne autour de 300 euros.

Il faut aussi prévoir le coût des agapes ( le repas que l'on prend ensemble après les tenues )
Là encore ce coût est très variable.
Certaines loges font appel à un traiteur, certaines mêmes font leurs agapes dans un restaurant et, évidemment le prix des agapes s'en ressent.
D'autres loges, comme la mienne, préparent leurs repas elles-mêmes et chacun paie le prix de revient réel du repas. Chez moi c'est 7 euros.

Donc, oui, c'est vrai, dans certaines loges la maçonnerie est un sport de riches, c'est pourquoi il vaut mieux se renseigner avant.
avatar
Anne Selene
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1006
Date d'inscription : 22/05/2015
Age : 69

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 14 Aoû - 11:56
Ce sont simplement des questions auxquelles tu dois repondre, essentiellement à toi même. On ne t'empechera pas de rentrer en franc maconnerie à cause de ton âge, et si tu as une autonomie financiere, et que toi tu penses pouvoir assumer les frais, tout va bien. Il n'y aura aucun controle...lol... Le tout est que tu te sois dejà posé ces questions.
libéllule
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 7
Date d'inscription : 13/08/2016

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 14 Aoû - 12:07
Oui bien-sur je me suis posé ces questions, je ne livrais ici que mes conclusions.

Pour le choix de la loge, sur un aspect financier, je m'imagine mal faire du porte à porte en les interrogeant sur ce sujet. Bien-sûr c'est un aspect à ne pas négliger, mais tout de même ^^
A moins que je puisse me renseigner seule de mon coté à ce sujet, ce qui n'est pas évident selon les loges (certaines communiquent sur leur site à ce sujet, d'autre non).

Claude, où vous situez-vous (région), sans indiscrétion?
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3187
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 14 Aoû - 12:45
J'habite pas loin de St Malo ( comme semble d'ailleurs l'indiquer mon pseudo ), ma loge est à Rennes.

En ce qui concerne l'aspect financier bien sur que ce n'est pas le premier critère à prendre en compte et que le premier contact avec une loge ne consiste pas à lui demander quel est le montant de la cotisation mais c'est un sujet qui doit être abordé à partir du moment où l'on envisage de faire sa demande.

Je pense d'ailleurs que c'est le devoir de la loge d'informer toute personne demandant à être accueillie de ses futures obligations, notamment financières.
cb500
Messages : 3
Date d'inscription : 31/12/2015
Localisation : YVELINES

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Jeu 25 Aoû - 22:27
Sujet intéressant !
Je ne sais trop par où commencer, mais je vais parler de mon expérience.

J'ai commencé à m'intéresser à la FM quand j'avais 18/19 ans, je voulais y rentrer (papa maçon), je trouvais ça "génial" !
Et puis études, voyages, apprentissage, mais toujours l'idée en tête, et puis re voyages, etc, enfin une vie qui n'était pas fixe plus de 6 mois et pourtant je me disais que j'étais totalement prête à rentrer en FM.

Aujourd'hui, je suis "posée", un travail passionnant, des priorités qui ont changées et je me dis qu'il me manque encore un peu de maturité pour rentrer en FM, il me manque encore un petit quelque chose, cette chose que je n'arrive pas à décrire mais qui me fera passer le pas.

Mon âge aujourd'hui 27 ans !

Bref, même si l'envie se faisait très pressante à 20 ans de rentrer en FM, je me dis qu'aujourd'hui j'ai bien fait de ne pas le faire, car j'ai vécu des expériences de "jeunesses". 
La FM est une nouvelle expérience que je vivrai sans aucun doute Wink
Amaz
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 54
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 27
Localisation : Aquitaine

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Ven 26 Aoû - 2:53
cb500 a écrit:Sujet intéressant !
Je ne sais trop par où commencer, mais je vais parler de mon expérience.

J'ai commencé à m'intéresser à la FM quand j'avais 18/19 ans, je voulais y rentrer (papa maçon), je trouvais ça "génial" !
Et puis études, voyages, apprentissage, mais toujours l'idée en tête, et puis re voyages, etc, enfin une vie qui n'était pas fixe plus de 6 mois et pourtant je me disais que j'étais totalement prête à rentrer en FM.

Aujourd'hui, je suis "posée", un travail passionnant, des priorités qui ont changées et je me dis qu'il me manque encore un peu de maturité pour rentrer en FM, il me manque encore un petit quelque chose, cette chose que je n'arrive pas à décrire mais qui me fera passer le pas.

Mon âge aujourd'hui 27 ans !

Bref, même si l'envie se faisait très pressante à 20 ans de rentrer en FM, je me dis qu'aujourd'hui j'ai bien fait de ne pas le faire, car j'ai vécu des expériences de "jeunesses". 
La FM est une nouvelle expérience que je vivrai sans aucun doute
Wink

Je ressens la même chose, j'ai fait la rencontre d'un maçon à ma demande, nous avons bien discuté trois heures et ce fut passionnant mais il m'a gentiment fait comprendre que malgré mon intérêt et ma gentillesse il serait peut-être préférable d'attendre, attendre notamment une situation financière stable, car malgré toute la maçonnerie ne l'oublions pas à un coup ! Et donc de ce fait je vais suivre le conseil du maçon que j'ai eu la chance de rencontrer, un homme d'un certain âge avec qui j'ai eu une discussion revigorante, un homme pour qui je le sens la maçonnerie a une importance non des moindres
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3187
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Ven 26 Aoû - 13:58
la maçonnerie a un coût comme tout activité.
Comme nous l'avons déjà dit ce coût est très variable d'une loge à l'autreN
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1019
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Ven 26 Aoû - 18:50
Saluton al vi, Gefratoj !

Qui a dit qu'il fallait "attendre" (attendre quoi ?!) pour entrer en FM ? Je trouve cela absurde... La FM doit nous aider à nous améliorer. Plus on commence tôt, mieux c'est. Et la FM doit nous mener vers la liberté. La première est certainement de décider quand nous frapperons à la porte.

Je suis entré à 25 ans, j'ai bien attendu deux années pensant que j'étais trop jeune à 23. Eh bien j'ai perdu deux ans. C'est pas grave du tout, c'est la vie, je n'ai aucun regret. Mais quand on est prêt, on est prêt. On frappe sans attendre le feu vert d'un vieux !

Spirite,
Amaz
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 54
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 27
Localisation : Aquitaine

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 28 Aoû - 16:08
Tao a écrit:Saluton al vi, Gefratoj !

Qui a dit qu'il fallait "attendre" (attendre quoi ?!) pour entrer en FM ? Je trouve cela absurde... La FM doit nous aider à nous améliorer. Plus on commence tôt, mieux c'est. Et la FM doit nous mener vers la liberté. La première est certainement de décider quand nous frapperons à la porte.

Je suis entré à 25 ans, j'ai bien attendu deux années pensant que j'étais trop jeune à 23. Eh bien j'ai perdu deux ans. C'est pas grave du tout, c'est la vie, je n'ai aucun regret. Mais quand on est prêt, on est prêt. On frappe sans attendre le feu vert d'un vieux !

Spirite,

Bonjour la communauté, 

Oui mais les Maître Maçon ne sont pas non plus là pour mentir durant une rencontre, ils sont là pour nous dire la vérité et je ne trouve pas anormal qu'il nous mettent en garde sur notamment la cotisation et si même variable d'une loge a une autre il faut tout de même un minimum vital pour vivre en plus de la Maçonnerie, peut-être ce qu'il veulent dire dans certain cas lorsque la vie est pas évidente, c'est qu'il faut aussi avoir la tête à faire de la Maçonnerie, si trop préoccupés par ''le monde'' et par ses soucis perso cela devient vite difficile de suivre les enseignements Maçonnique, c'est je pense quelle nous faire comprendre certain Maître Maçon.
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3187
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 28 Aoû - 16:23
Amaz a écrit:

 cela devient vite difficile de suivre les enseignements Maçonnique, c'est je pense quelle nous faire comprendre certain Maître Maçon.

Je ne comprends pas ce que signifie cette phrase.

En ce qui concerne la cotisation je pense que c'est vraiment la moindre des choses que d'être informé de son montant, de même que si tu t'inscris dans n'importe quel club de n'importe quoi, ou si tu adhères à la médiathèque de ton quartier, ru sais combien cela te coûte.

A propos des "enseignements maçonniques", je ne suis pas  certain que cette formulation soit la bonne.
Je ne suis pas persuadé que la maçonnerie donne un enseignements, et encore moins des enseignements.
Je pense plutôt qu'elle apporte une méthode d'apprentissage, une forme particulière de penser qui permet de se faire soi-même son enseignement par un travail d'ouverture, d'écoute et de partage.
Amaz
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 54
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 27
Localisation : Aquitaine

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 28 Aoû - 16:33
Claude St Malo a écrit:
Amaz a écrit:

 cela devient vite difficile de suivre les enseignements Maçonnique, c'est je pense quelle nous faire comprendre certain Maître Maçon.

Je ne comprends pas ce que signifie cette phrase.

En ce qui concerne la cotisation je pense que c'est vraiment la moindre des choses que d'être informé de son montant, de même que si tu t'inscris dans n'importe quel club de n'importe quoi, ou si tu adhères à la médiathèque de ton quartier, ru sais combien cela te coûte.

A propos des "enseignements maçonniques", je ne suis pas  certain que cette formulation soit la bonne.
Je ne suis pas persuadé que la maçonnerie donne un enseignements, et encore moins des enseignements.
Je pense plutôt qu'elle apporte une méthode d'apprentissage, une forme particulière de penser qui permet de se faire soi-même son enseignement par un travail d'ouverture, d'écoute et de partage.

Perso la maçonne que j'ai rencontrée par curiosité, je n'étais pas là pour postuler m'a parlé avec beaucoup de franchise, nous avons discuté notamment sans détour des cotisations mais encore de la maturité et selon elle il n'y a pas d'âge pour entrée en maçonnerie mais un minimum en maturité est demandé, et pour ce qui est des cotisations je lui ai exposé ma situation comme un exemple, vivant hélas car j'ai perdu récemment mon boulot des minima sociaux elle m'a dit que cela ne pose foncièrement pas de soucis à la loge si la personne parvient à se gérer mais qu'il est tout de même préférable de privilégier le reste à la maçonnerie et de ne pas se mettre en difficultés à causse de celle-ci, lorsque tu vie des minima sociaux, le moindre euro compte. Comme elle me le disait rien n'empêche et ce même une personne dans mon cas de postuler mais ce serait dommage de postuler pour ensuite démissionne car on se rend compte que la cotisation est problématique, car comme elle me le disait il ne faut pas simplement compter la cotisation mais en plus de ça le prix des agapes et plus tard le prix des déplacements !

Désolé pour la phrase incompréhensible ! moi non plus je ne comprends pas le sens de la phrase, d'ailleurs de ça aussi nous avons discutés et comme elle me le disait la porte Maçonnerie est grande ouverte à toute personne de bon cœur, le niveau scolaire et même comme dans mon cas faible ne posent pas de soucis tant que la motivation et l'assiduité sont présentes. Comme elle me le disait les fautes d'orthographe et ou la timidité ne fait pas un homme Very Happy  

Après pour le mot enseignements, c'était peut-être une façon pour elle de simplifier la chose, que je ne sois pas trop perdu, que ce ne soit pas trop abstrait a mes yeux. Surtout pour une première rencontre IRL avec FM
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1019
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 28 Aoû - 17:45
Saluton al vi, Gefratoj !

La cotisation dans ma loge est de 180€ annuels. Moins cher que bon nombre de licences sportives. Si jamais c'est encore trop cher, chaque loge à un fond spécial qu'on nomme généralement Tronc de la Veuve et qui permet d'aider les membres dans le besoin. Je ne doute pas que je n'aurai pas à démissionner si demain, vivant des minima sociaux, je ne pouvais plus la payer.

Quelqu'un très motivé qui s'engagerait à l'assiduité (donc à assurer ses transports) et à payer ses agapes (6€ chez nous), je trouverais dommage de lui refuser l'initiation parce qu'il ou elle ne pourrait payer sa cotisation intégralement...

On n'est pas au Rotary ! Wink

Spirite,
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3187
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Dim 28 Aoû - 20:00
Je partage la vision de Tao.
Néanmoins, c'est une question à traiter, selon moi au cas par cas.
Si le cas se présentait demain dans ma loge, je serais sans doute favorable à accueillir quelqu'un de motivé qui traverse un moment difficile.
D'un autre côté la maçonnerie nous enseigne à ne prendre que les engagements que l'on peut tenir et il me parait paradoxal, dans ces conditions, de devoir compter sur la solidarité de la loge pour payer sa cotisation.
Pas facile d'avoir une position de principe ferme et définitive sur ce sujet.

Cela étant dit, rien n'interdit à une loge de moduler ses cotisations en fonctions de critères choisis par elle, notamment des critères de revenus.
Je crois d'ailleurs que quelques rares loges le font déjà.
Amaz
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 54
Date d'inscription : 28/04/2016
Age : 27
Localisation : Aquitaine

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Mar 27 Sep - 1:11
Suis tombé sur un article sympa sur la jeunesse Maçonnique et les préjugés que peuvent avoir les anciens... 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kalix
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 71
Date d'inscription : 11/08/2017

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Ven 11 Aoû - 23:01
D'après ce que j'ai pu comprendre, l'âge moyen d'initiation est plus grand à l'heure actuelle que, typiquement, celui au 18e et 19e siècle.

C'est lié au fait que, durant ces époques, l'on était déjà, pour la plupart, un homme actif à 19 ans. C'est évidemment lié un des contextes socio-politico-économiques particuliers, mais aussi, et il ne faut pas l'oublier, à l'espérance de vie moyenne de ces époques qui, comparativement, était bien moindre que celle que nous connaissons à l'heure actuelle.

Cela vient peut-être aussi du fait que les jeunes de nos jours sont plus réticents à s'engager - dans quoi que ce soit - qu'avant.

J'ai lu à plusieurs endroits que les effectifs de la FM anglo-saxonne diminuaient à une vitesse inquiétante (avec toutes les conséquences pour la vie des loges et l'entretien des bâtiments que cela entraîne). Une cause mise en avant est, qu'aujourd'hui, la majeure partie des individus est beaucoup moins intéressée par les questions spirituelles qu'avant. A contrario, au niveau mondial, la partie libérale se porterait bien.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1019
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 12 Aoû - 0:48
Saluton al vi, Gefratoj !

Kalix a écrit:les jeunes de nos jours sont plus réticents à s'engager - dans quoi que ce soit - qu'avant.
ALERTE ! VIEUX SPOTTED ! Phrase (erronée) de vieux ! De vieux déconnecté.

Kalix a écrit:aujourd'hui, la majeure partie des individus est beaucoup moins intéressée par les questions spirituelles qu'avant
ALERTE ! NOSTALGIQUE SPOTTED ! Phrase de nostalgique (j'épargnerai le "réac") ! Source de l'enquête, please ?

Spirite,

PS : "avant"... quoi ?
Kalix
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 71
Date d'inscription : 11/08/2017

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 12 Aoû - 1:25
Tao a écrit:Saluton al vi, Gefratoj !

Kalix a écrit:les jeunes de nos jours sont plus réticents à s'engager - dans quoi que ce soit - qu'avant.
ALERTE ! VIEUX SPOTTED ! Phrase (erronée) de vieux ! De vieux déconnecté.

Kalix a écrit:aujourd'hui, la majeure partie des individus est beaucoup moins intéressée par les questions spirituelles qu'avant
ALERTE ! NOSTALGIQUE SPOTTED ! Phrase de nostalgique (j'épargnerai le "réac") ! Source de l'enquête, please ?

Spirite,

PS : "avant"... quoi ?
Ola !

Ce ne sont pas des jugements de valeur, mais bien des constations. Concernant l'engagement, les jeunes trouvent différentes façons d'action, de ce que j'observe, que les engagements à long terme (type mariage, rester dans la même entreprise toute sa vie, etc.).

Concernant la question spirituelle : je l'ai lu encore récemment dans une thèse de F. Gruson (Le temple maçonnique forme type et signification). La cause principale est l'avancée de l'athéisme dans la plupart des pays du monde (sauf peut-être les pays du moyen-orient et d'une partie de l'Afrique), et particulièrement chez les jeunes. Encore une fois, je ne critique rien, je ne fais qu'exposer une hypothèse qui expliquerait le désintérêt de la FM dans les pays anglo-saxons (alors que les effectifs américains ont doublé entre 1945 et 1970 !).

Ah, et au fait je ne suis pas vieux du tout. Et aucunement nostalgique. Spotted missed.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1019
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 12 Aoû - 3:19
Saluton al vi, Gefratoj !

Je ne dis nulle part que tu ferais des jugements de valeur ou que tu critiquerais. J'observe effectivement que tu te contentes de constater. C'est bien tes constats que je conteste.

L'engagement. Observer, constater de sa place, cela ne suffit pas à définir une tendance sur "les" jeunes. Tout sociologue contesterait ce protocole "scientifique" douteux. Cela me fait penser à tous ces gens qui, tendez l'oreille, vous parlerons autour de vous, à la télé, de l'augmentation de la délinquance, en te sortant parfois même des chiffres issus d'une source fiable (Ministère de l'Intérieur). Un sociologue scrupuleux comme Mucchielli vous démontrera cependant comment la délinquance a drastiquement baissé en cinquante, cent, deux cents ans, à partir des mêmes chiffres. Bref, en sociologie, regarder par la fenêtre ne suffit pas. Ensuite, je suis surpris, à la lecture des arguments, que le fait de changer de boîte au cours de sa vie pro soit 1) placé sur le plan de l'engagement (WTF?!) et 2) de la responsabilité du salarié. Je suis encore plus étonné que le mariage soit encore aujourd'hui considéré comme l'étalon de l'engagement... Ce n'est pas parce qu'on ne se marrie plus qu'on ne s'engage pas avec son partenaire dans la durée...

Le désintérêt spirituel. Là aussi, je tombe de ma chaise quand je lis que l'argument qui étayerait cette thèse serait l'avancée de l'athéisme. Je ne vois absolument pas le rapport. On se tue, sur ce forum, à définir dans un nombre incalculable de fils la différence entre spiritualité et les religions, la première contenant les secondes. En quoi quitter les voies religieuses signifierait quitter la voie de la spiritualité ?! J'aime le tatouage. C'est devenu une mode très populaire, et tout le monde connait aujourd'hui un-e tatoué-e. Demandez aux tatoués autour de vous les raisons de leurs tatouages, et vous serez surpris par les réponses que vous obtiendrez. Cet exemple n'est pas un argument d'autorité, il est juste une invitation à élargir sa vision de la spiritualité à autre chose que la baisse des pratiques religieuses...

Spirite,

PS : "être vieux" ne se définit pas seulement avec sa date de naissance...
Kalix
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 71
Date d'inscription : 11/08/2017

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 12 Aoû - 3:40
Je parle bien des engagements à long terme.

Mais tu as raison en disant que des observations ne suffisent pas. Voilà donc, au hasard, pourquoi les travaux de sociologues seraient les bienvenus ici.
Et je n'ai jamais écrit non plus que je pensais que les jeunes étaient la cause de ce fait.
Et en ce qui concerne le mariage : encore une fois, engagement à long terme. Je pense que les personnes en relation libre ont tendance à rester moins longtemps en couple que les personnes mariés, d'avant les années 80, après vient la période de transition dans laquelle encore beaucoup de mariages sont célébrés, suivis de beaucoup de divorces. Encore une fois, sans jugement de valeur et je fais fi ici de prendre en compte les raisons pour lesquels, aujourd'hui, je pense que les personnes en relation libre restent moins de temps ensemble que les mariés d'avant les années 80. Sans doute que la pression sociale jouait énormément avant les années 80 tandis qu'aujourd'hui, quand un couple ne s'entend plus, il préfère se séparer.

C'est loin d'être idiot comme argument. Je suis entièrement d'accord avec toi concernant le fait que la spiritualité n'est pas l'apanage des religions. Néanmoins, toutes les personnes religieuses sont spirituelles. Et, dans toutes les personnes athées, il y a des personnes spirituelles et d'autres non. Donc, si, progressivement, l'athéisme avance, la spiritualité recule.
J'aime ta comparaison avec les tatouages. Là où c'est moins amusant pour l'intérêt de celle-ci avec la spiritualité est que les personnes tatouées sont très minoritaires sur la population...


Dernière édition par Kalix le Sam 12 Aoû - 4:49, édité 1 fois
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1019
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 12 Aoû - 3:56
Saluton al vi, Gefratoj !

J'ai toujours du mal à suivre des raisonnements que je trouve très biaisés (avec des biais expérimentaux) et qui affirment pourtant des tendances. Je suis donc ravi de te lire écrire : "Je pense que les personnes en relation libre..." Il n'empêche, la séparation et/ou le divorce est pris comme une preuve d'une baisse de l'engagement. C'est un argument biaisé. Comment peut-on avoir la preuve que le maintien de la vie de couple ou du mariage n'est pas contaminé par un désengagement dans sa relation à l'autre (infidélités, absence d'investissement affectif du partenaire...) ? Pourquoi ne pourrait-on pas considérer que les séparations et divorces ne seraient pas que la clarification rendant visible une tendance stable depuis des décennies voire des siècles mais qui étaient occultées par des pratiques culturelles ? Je ne dis pas que j'ai raison, je dis que mon raisonnement est scientifiquement aussi plausible que le tien. Prudence, donc, avec les affirmations à la volée sur les : "avant" c'était comme ça, mais plus maintenant.

De même, deuxième sophisme : on sait que les religieux sont spirituels, or l'athée n'est pas religieux, or l'athéisme augmente, donc la spiritualité baisse. Ben non. Je ne dis pas que ce raisonnement est faux, je dis qu'il ne démontre rien du tout car il est biaisé : il connaît trop de biais. Pourquoi n'y aurait-il pas un vase communicant proche de l'égalité entre ceux qui quittent le religieux pour choisir une autre forme de spiritualité et ceux qui quittent le religieux pour quitter toute préoccupation spirituelle ? Là aussi cette hypothèse n'a aucune garantie d'être la vérité, mais en quoi serait-elle moins probable ? De même, biais culturel : en quoi la liberté d'athéisme ne vient-elle pas rendre visible une tendance constante à travers les décennies voire les siècles pendant lesquels les athées étaient déclarés chrétiens ici ? Actualisons : les Marocains sont-ils statistiquement plus croyant que les Français ? On peut aller au Maroc et facilement constater qu'ils se disent tous (tous !) musulmans. Cela suffit-il à répondre à la question par l'affirmative dans une société telle que la leur ?

Spirite,

PS : 14% des Français se déclarent tatoués. On ne parle que de la France.
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3187
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 12 Aoû - 15:45
Kalix a écrit:Je parle bien des engagements à long terme.
...
 Je pense que les personnes en relation libre ont tendance à rester moins longtemps en couple que les personnes mariés, d'avant les années 80, après vient la période de transition dans laquelle encore beaucoup de mariages sont célébrés, suivis de beaucoup de divorces. Encore une fois, sans jugement de valeur et je fais fi ici de prendre en compte les raisons pour lesquels, aujourd'hui, je pense que les personnes en relation libre restent ) moins de temps ensemble que les mariés d'avant les années 80. Sans doute que la pression sociale jouait énormément avant les années 80 tandis qu'aujourd'hui, quand un couple ne s'entend plus, il préfère se séparer.

Première remarque : si l'on veut être sérieux il faut il faut comparer la situation à une date donnée dans les deux cas, pas la situation des couples non mariés en 2017 avec celle des couples mariés en 1980. Cela n'a, selon moi, aucun sens.

Ensuite je pense que ton analyse n'est pas exacte car elle repose sur ce que tu crois, et non pas sur des faits.
Lorsque j'étais à l'école, à la fin des années 50 en début des années 60 la grande majorité des enfants vivaient avec leurs deux parents mariés. Les enfants de parents divorcés étaient l'exception. Il n'y avait pratiquement jamais d'enfants nés hors mariage, et s'ils existaient on le cachait.
Lorsque mes propres enfants étaient à l'école ( ils sont nés en 1970 et 1974 ) c'était le contraire, de très nombreux enfants, dans leurs classes, vivaient avec l'un ou l'autre de leurs parents, divorcés. Les enfants nés hors mariage commençaient à apparaître mais ce n'était pas la norme.
Lorsque mes petits enfants étaient à l'école la plupart appartenaient à ce que l'on appelle des "familles recomposées" ou avait une "mère célibataire".

Ce que je dis là n'a rien de scientifique, je ne me base sur aucune étude sociologique, simplement sur ma propre expérience.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1019
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 12 Aoû - 16:16
Saluton al vi, Gefratoj !

Pour illustrer avec un peu de méthode ce que j'essayais de dire avec mes mots dans mon précédent message, voici une vidéo de l'Observatoire de zététique (la même chaine que la vidéo sur l'athéisme dans un autre fil) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Je vous l'ai calée à l'endroit qui explique ce qu'est un raisonnement biaisé, mais vous pouvez aussi regarder toute la vidéo, elle est instructive.

Spirite,


Dernière édition par Tao le Sam 12 Aoû - 16:53, édité 1 fois
avatar
Anne Selene
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 1006
Date d'inscription : 22/05/2015
Age : 69

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

le Sam 12 Aoû - 16:34
Tao.. me^me s'il faut parfois mettre les points sur les i, il ne faut pas , auparavant, oublier le i.... loooollll
Contenu sponsorisé

Re: Les jeunes dans la franc-Maconnerie

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum