Démocratiser la culture

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Démocratiser la culture

Message par Apprent:. le Mar 5 Mai - 13:41

Face aux récents attentats contre Charlie Hebdo et à la montée globale d’extrémismes politiques ou religieux, la culture apparait comme une (la ?) solution pour lutter contre ces fléaux.

Néanmoins, force est de constater que les musées, salles de spectacles, bibliothèques, universités, etc…sont d’ores et déjà gorgés de gens ouverts et de bonne volonté mais désertés par les principaux (futurs ou potentiels) colporteurs d‘actes ou de pensées extrémistes.

Alors que faire pour que cette culture (salvatrice ?), puisse accéder à tout un chacun ?


_________________
L'éternel apprent:.

Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. [Saint Exupery]
avatar
Apprent:.
Chien fou
Chien fou

Messages : 163
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 29
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Olive1968 le Mar 5 Mai - 14:26

Que la culture soit salvatrice j'en suis convaincu, même quand elle est novatrice, et peu orthodoxe. Pour des jeunes qui manquent de repères culturels, c'est nécessaire, sinon comment trouver des raisons d'exister autrement que par la violence ? Alors bien sûr c'est un peu schématique, mais c'est ce qui se produit fréquemment. Il y d'autres facteurs comme l'absence de repères affectifs aussi, etc.

La culture donne des repères, ouvre sur la différence, par conséquent elle "entraîne" l'esprit à penser et se penser autrement. Est-ce que cela peut suffire pour prévenir les dérives criminelles ? En partie peut-être, car il y a aussi le problème du contexte familial et social, le tout formant un ensemble complexe et sensible...
Mais je crois qu'au plus on démocratisera la culture au plus elle soutiendra l'accès à la possibilité de s'ouvrir, et peut-être de trouver une voie autre que celle d'une extrême qui ne correspond à rien de positif.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Claude St Malo le Mar 5 Mai - 14:38

Où en êtes vous là ? Redescendez sur terre.

Vous nous parlez de musées, de bibliothèques, d'université alors que les gens concernés ne maîtrisent même pas leur propre langue, ne peuvent pas écrire deux mots sans faute, qu'ils n'ont jamais lu un seul livre de leur vie et que leurs seules références culturelles sont facebook et les conneries qu'ils regardent quotidiennement à la télé.
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3949
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Apprent:. le Mar 5 Mai - 19:09

Claude, je pense que mise a part la forme, sur le fond on est a peu pres d'accord sur le constat.

Quelles sont tes solutions maintenant ?


_________________
L'éternel apprent:.

Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. [Saint Exupery]
avatar
Apprent:.
Chien fou
Chien fou

Messages : 163
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 29
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Claude St Malo le Mar 5 Mai - 19:50

Et si on commençait par donner un enseignement correct à tous ?

Aujourd'hui on voit arriver en sixième des enfants qui ne savent pas lire couramment et au bac des ados ( ou de jeunes adultes ) qui ne savent pas écrire sans faire une faute à chaque mot.
On a voulu "démocratiser" l'enseignement et faire en sorte que x% de lycéens obtiennent le bac.
Génial comme idée. Le problème c'est que pour parvenir à ça on n'a pas relevé le niveau des élèves mais baissé celui de l'examen.
Résultat on a aujourd'hui des bacheliers beaucoup moins bien éduqués que les braves gens qui avaient leur certificat d'étude il y a soixante ans et en fac certains étudiants sont incapables d'écrire un texte compréhensible en Français, je ne dis même pas sans faute, juste compréhensible.

Le problème de la montée des extêmismes est sans doute lié à un manque général de culture mais ce n'est pas avec des musées qu'on pourra un jour remédier à ça.
Je n'ai pas de solution miracle.
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3949
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Olive1968 le Mar 5 Mai - 22:23

Je n'ai pas dit qu'il fallait remédier à ces problémes en faisant visiter des musées Claude, j'ai simplement évoqué l'impact culturel en général. Ce que tu évoques c'est la part de responsabilité qui incombe à l'éducation nationale, qui elle même la partage avec la famille, le contexte... En plus je ne suis pas tout à fait sûr que le fait de faire des fautes ou d'écrire des phrases tordues les empêche de s'intéresser à certains domaines, la culture comme moyen de dépasser quelque chose, et quand je parle de culture c'est vaste...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Apprent:. le Mer 6 Mai - 1:08

Concernant le bac, je prefere un diplome moyen pour une majorité (que je rappelle votante) à un diplome elitiste pour une minorité...de surcroit qu aujourdhui une grande partie des emplois demande un niveau d etudes post bac minimum (hélas peut etre, mais c est comme ça...)

En revanche, ce que tu mets en avant est interessant, peut etre manque t il aujourd'hui des clefs d'accès à ces personnes pour approcher la culture ?
La faute de l'école ? En partie oui je pense...
Mais peut on tout attendre de l ecole dans ce domaine ?

On peut aussi se poser la question de l accès physique à la culture non ?
Dans des villages isolés ou des cités, comment se rendre dans une salle de spectacle, un musée, une bibli'...s'il n y en a juste pas ! Ou très loin ?
Je ne parle meme pas des cours de pratique artistique (musique, sculpture...), souvent hors de prix et/ou elitiste à souhait.

Je pense que l instruction est en effet un probleme mais pas le seul non ?

Concernant l image d epinale certificat d étude face au bac...c est une fable reprise le plus souvent par les partis que j'aime le moins mais qui semble avoir la vie dur dans l'imaginaire collectif...

_________________
L'éternel apprent:.

Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. [Saint Exupery]
avatar
Apprent:.
Chien fou
Chien fou

Messages : 163
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 29
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Claude St Malo le Mer 6 Mai - 9:41

Apprent:. a écrit:
Concernant l image d epinale certificat d étude face au bac...c est une fable reprise le plus souvent par les partis que j'aime le moins mais qui semble avoir la vie dur dans l'imaginaire collectif...

Ce n'est pas une fable, c'est une réalité.

J'ai été, quelques temps et il y a longtemp, formateur dans un GRETA.
J'y faisais ce qu'on appellait des stages de "remise à niveau".
J'ai animé des stages à destination de chômeurs, issus d'usines qui avaient largement licencié.
Les stagiares avaient entre 25 et 60 ans.
Nous faisions du français, des maths, et toutes sortes de choses du programme primaire.
Résultats :
Les plus vieux écrivaient à peu près sans faute, les plus jeunes écrivaient pratiquempent phonétiquement.
Les plus vieux maitrisaient parfaitement les opérations simples : addition, soustraction, multiplication, division. Les plus jeunes savaient en général additionner et soustraire mais beaucoup avaient du mal avec les multiplications et ne savaient généralement pas faire une division.
Je suis allé jusqu'à demander des extractions de racine carrée : seuls les plus âgés en ont été capables.

Alors, quand je parle d'une dégradation de l'enseignement, je ne répète pas les slogans d'un quelconque parti politique, je parle de ma propre expérience.

Pour ce qui est de l'accès "physique" à la culture.
Il y a, aujourd'hui, beaucoup plus de salles de spectacles ou de médiathèques, même dans des petites villes voire des villages, qu'il n'y en avait il y a vingt ou trente ans.

On ne peut pas dire, je crois, que la faible fréquentation de ces lieux est dues à l'éloignement.
J'ai fait, pendant plusieurs années, des permanences à la bibliothèque de mon village, deux heures tous les samedis matin.
Quand je voyais cinq personnes au cours de ces deux heures, c'était une assez bonne journée.

Les cours de pratique artistiques hors de prix, désertés à cause du coût ?
Ce genre de cours existe à peu près dans tous les villages de France et généralement la cotisation demandée est modeste, par qui sont-ils fréquentés ? Par des retraités, pratiquement jamais par des jeunes.
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3949
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Apprent:. le Mer 6 Mai - 11:01

Ta démonstration par l’exemple en appelant une autre, je vais faire la mienne.

Pour faire simple, j’ai eu un parcours d’études un peu particulier en ce sens que j’ai fait tout mon parcours secondaire et universitaire en alternance, en partant d’un BEP d’électricien pour aller jusqu’à un Master 2 en contrôle de gestion.

Au bac pro, qu’on se plait à dire qu’il est le plus simple, en mathématiques on avait de mémoire au programme :

• Les complexes
• Cercle trigo
• Fonction logarithmes népérien et exponentielle
• Probabilités
• Calcul de primitives et d’intégrales

Et je dois en oublier.
La plupart des gens ont la moyenne en math, ce qui crois-moi nécessite des compétences en mathématiques qui vont au-delà de la simple multiplication ou division…

Pour ce qui est du niveau de français, je dirais que du bac pro au master 2 ca a toujours été le même constat : 1/3 de mauvais, 1/3 de moyens et 1/3 de bons.
On peut le regretter en effet, mais je trouve que dans l’ensemble, on en fait tout un plat pour pas grand-chose.

Pour l’enseignement « autre », je préfère qu’on apprenne aujourd’hui a des étudiants quelques lignes de programmation et d’utilisation informatique que l’ensemble des départements français par cœur comme il le faisait autre fois.
Ça leur sera plus utile, surtout au regard des reformes actuelles ^^

Pour les bibliothèques elles sont effet plus présentes dans les lieux ruraux et dits sensibles que les lieux de spectacles, d’instruction supérieure ou de pratiques musicales et l’ensemble s’est en effet développe en 30 ans.

Ces bibliothèques sont en effet désertes, parfois malgré des couts modiques.
Mais pourquoi ? Comment pourrait-on les rendre plus attractives ?

Personnellement, j’ai en partie arrêté la musique en cours pour des raisons pécuniaires et pourtant je suis plutôt à l’aise financièrement.
En 8 ans de guitare classique, voici mon constat niveau prix :

• Prix conservatoire entre 300 et 400 euros/an
• Prix école de musique 900 euros l’année
• Et je ne parle pas des couts « annexes » --> partitions, livres de solfège, cahiers de solfège, métronome, achat de l’instrument, entretien de l’instrument…

Grosso modo, la pratique d’un instrument te revient entre 800 et 1500 euros par an dans une pratique « classique » (modulo l’instrument, conservatoire/école de musique, grande ou petite ville, etc…)
Une somme que tous ne peuvent clairement pas dépenser.

Tu peux me rétorquer, que certaines familles avec des bas revenus pourraient dépenser cette somme pour cela plutôt que d’acheter une nouvelle console de jeux ou un écran plasma ?
Je te dirais de nouveau que je suis d’accord sur le constat, mais que peut-on faire pour que cela change ?

_________________
L'éternel apprent:.

Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. [Saint Exupery]
avatar
Apprent:.
Chien fou
Chien fou

Messages : 163
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 29
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Claude St Malo le Mer 6 Mai - 12:04

Très cher Apprenti,
Je l'étonne de tes affirmations.
Tu écris : "Au bac pro, qu’on se plait à dire qu’il est le plus simple,"

Qui dit de telles âneries ?
Pour ma part je crois que, au contraire, le bac pro est le plus difficile.

Qui prétend que connaître par coeur les départements, les préfectures et sous préfectures, ait le moindre intérêt ?

A propos des bibliothèques et de la désaffection de la plupart des gens à leur égard l'explication est tout bête. Si les bibliothèques sont si peu fréquentées, c'est tout simplement parce que la plupart des gens ne lit pas.
Il suffit de visiter un peu autour de soi pour s'en convaincre. Je suis toujours attérré de voir que dans la grande majorité des foyers d'amis ou de connaissances que je peux visiter, les livres sont totalement absents.
On trouve des CD, des DVD, des blue rays, mais aucun bouquin.
Un fait symptomatique : quand mes voisins parlent de "livres" ils parlent de revues, pas de livres.

En ce qui concerne l'enseignemenbt de la musique, c'est vrai qu'il est cher et donc pas à la portée ( la portée ? tiens donc ) de tout le monde.
Mais si l'enseignement reste cher, la pratique d'un instrument, elle, est gratuite.
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3949
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Apprent:. le Mer 6 Mai - 12:34

Tout a fait d'accord avec toi, mais c'est ce que l'on me retorquait souvent quand je disais que je faisais un bac pro ^^
Les memes personnes ont revu leurs affirmations quand j'ai decroche mon master 2, 5 ans apres mon bac (et eux pas) je te rassure Wink

Pour les departements, c'est parce que souvent, c'est une competence de naguerre que l'on me vante en meme temps que le certificat d'etudes ^^

Concernant les livres, c'est vrai, la plupart des gens ne lisent que peu, voir plus.
Les gazettes, revues et emissions de TV ont remplace les livres de chevet d'antan et c'est bien dommage.
Helas, cette paresse intelectuelle a l'ere du numerique et de l'information instantanee est tentante pour qui n'est pas averti non ?

Mais que faire pour lutter contre elle ?
Surtout qu'entre nous soit dit, je suis totalement en opposition par rapport a l'image des jeunes ne lisant plus.
Dans mon entourage ce sont bien les personnes de 40 ans et plus qui lisent le moins, certaines parce qu'elles ont l'impression d'avoir deja lu le minimum a savoir et d'autres en raison de la fatigue des enfants, du travail et du foyer.

Dans le debat, nous avancons en tout cas !
Les cause liees a un manque d'instruction, une paresse intelectuelle et un manque d'accessiblite a la culture semblent maintenant etablies.

Au niveau des solutions concretes :

* Renforcer les cours de francais ?
* Rendre plus attractif les lieux de culture (bibliotheque, musees, etc...) ?
* Subentionner davantages les structures d''enseignement et production culturelles (theatres, conservatoires, ...) pour baisser le cout individuel et/ou augmenter le nombre de place ?
* Generaliser les cours du soir universitaires aux adultes (type universite populaire d'Onfray) pour
permettre a des travailleurs de pouvoir se rendre a l'universite pour apprendre sans contraintes d'horaires de barriere de diplomes a l'entre ou la sortie ?

* Autres idees Smile ?



_________________
L'éternel apprent:.

Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. [Saint Exupery]
avatar
Apprent:.
Chien fou
Chien fou

Messages : 163
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 29
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Claude St Malo le Mer 6 Mai - 13:13

Juste un epetite mise au point à propos du certificat d'études.
J'ai un âge qui me permet de l'avoir connu.

La dictée y était obligatoire.
Cinq fautes à la dictée entrainait un zéro, qui était éliminatoire.

J'ai la conviction que bon nombre de bacheliers, aujourd'hui, se feraient éliminer parce qu'ils feraient plus de cinq fautes à la dictée.

Je ne pétend pas que l'orthographe soit une valeur universelle et qu'elle détermine le degré de culture des gens.
Cependant l'orthographe, et la grammaire, sont des moyens de développer son sens de l'analyse.

Je suis fasciné par des fautes, faites à peu près systématiquement aujourd'hui, y compris par des gens qui devraient maîtriser la langue, comme les journalistes ( ou les blogueurs )
Par exemple : On ne fait pratiquement plus la distinction entre un participe passé et un infinitif, ce qui donne j'ai manger, ou on peut affirmé.
Ce qui me semble grave, ce n'est pas d'écrire ortensia au lieu d'orthensia, c'est de ne plus comprendre pourquoi on écrit les choses de telle ou telle manière.

Bon, OK, la langue, c'et un peu mon dada et je me dis moi-même ayatollah du langage.
Mais quand j'entends, ou que je lis, j'ai été au supermarché hier, je me dis qu'on ne sait plus quelle langue on parle.
Est ce qu'on dit je vais au supermarché ou je suis au supermarché ?
J'ai été serait donc le passé de je vais ?

Bref. L'apprentissage d'une langue me semble important parce que cela fait partie des choses qui structurent l'esprit.

Pour la base des maths, même problème.
Aujourd'hui qui sait faire une division sans avoir recours à sa calculette ?
C'est un progrès ?
Savoir se servir d'un ordinateur, oui, c'est un progrès, mais ne pas savoir consulter une carte parce qu'on a un GPS, ne pas savoir trouver le prix à la pièce des lots proposés dans son supermarché sans sa calculette, c'est une régression.




avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3949
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Apprent:. le Mer 6 Mai - 15:02

Je comprends ton point de vue, peut etre qu'a vouloir diversifier les connaissances des apprenants on rogne sur certains fondamentaux en effet.

Je defends un peu ton idee sur certains points :

* Pour moi vouloir enseigner 2 langues vivantes au college/lycee est un peu une aberration.
On devrait renforcer l'anglais, car il vaut mieux parler correctement 1 langue etrangere, que de bafouiller dans 2.

* On devrait renforcer les sanctions liees aux erreurs de francais pour les examens, qu'importe la matiere. Cela motivera les enseignants et apprenants a surveiller leur niveau de langue Smile

Mais est ce que cela suffira ?

Savoir utiliser un outil ne garantira pas qu'on l'utilisera (je ne me sers plus de mes outils d'electricien depuis quelques annees maintenant ^^).
Meme si je suis d'accord que sans les maitriser, on ne risque pas de s'en servir (un point que je garde precieusement dans ma reflexion Smile )

Mais je crois; comme le disait un vieux FM que je connais bien; que dans le travail, le plaisir est aussi important que la rigueur.

Alors, comment donner envie ?

_________________
L'éternel apprent:.

Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. [Saint Exupery]
avatar
Apprent:.
Chien fou
Chien fou

Messages : 163
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 29
Localisation : Aix-en-Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Olive1968 le Dim 17 Mai - 15:07

Je comprends très bien ce que tu veux exprimer Claude, nous avons le grand privilège d'avoir à notre disposition une langue et une culture riche, dont les fondements sont encore accessibles à l'entendement de chacun, alors il serait dommage de les oublier, de les négliger, mais c'est hélas (ou pas) une évolution sociale manifeste. Les jeunes qui utilisent une certaine langue qui est en réalité une sorte d'hybridation entre un français académique et un dialecte ultra moderne le font par mimétisme, car il s'agit avant tout de s'identifier à une culture contemporaine, de faire comme les copains.

Je trouve que notre époque contient un énorme paradoxe, d'un côté l'accès à la culture (via internet) est vraiment ouvert, démocratisé, et d'un autre côté les fautes et les incultures les plus variées semblent se développer, comme si tout était superficiel ! Peut-être est-ce justement parce qu'il y en a trop ? Du temps où la culture classique était la seule chose accessible (ce à quoi tu fais allusion Claude), les jeunes étaient formés uniquement à cela, c'était une imprégnation régnante, les médias étaient très peu développés ou ils n'existaient pas ; de nos jours les jeunes sont submergés d'informations, tiraillés entre l'attrait de la mode, linguistique et visuelle, et le classicisme.

Je pense que l'époque veut cela, elle tente les nouvelles générations, elle les incite à se tourner vers des moyens rapides et peu regardant sur la qualité des échanges, la rigueur vis-à-vis des règles de français ou de mathématiques. Après, la culture est-elle un facteur nécessaire au bonheur ? Ca c'est une autre question, d'ordre philosophique.
Enfin, c'est juste un point de vue, une hypothèse de travail...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Claude St Malo le Dim 17 Mai - 16:43

Le fond de l'affaire ne me semble pas l'évolution de la langue.
Une langue, c'est quelque chose de vivant et cela évolue constamment.
Certaines manières de s'exprimer, totalement "incorrectes" il y a 100 ans sont parfaitement admises aujourd'hui.

Ce qui me gêne, c'est de s'exprimer d'une manière telle que les propos deviennent incompréhensibles pour certains.

En poursuivant l'exemple que j'ai donné ( j'ai été au lieu de je suis allé et confusion entre participe passé et infinitif. ) Si on fait un "mix" ( néologisme qui prouve que je peux aussi m'adapter à l'évolution de la langue )
Hier je suis allé manger au restaurant, devient
Hier j'ai été mangé au restaurant. C'est quoi ce bordel ? C'est un restaurant de cannibales et tu étais au menu ?
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3949
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Guizmo le Lun 18 Mai - 11:23

Je suis de ceux qui sont de plus en plus horripile par les fautes constantes que l'on voit partout. Meme si je ne suis pas forcement un champion de la grammaire, de l'orthographe et de l'expression.
J'estime qu'il est de notre devoir de faire un maximum d'efforts, ne serait-ce que pour etre compris et etre capable d'exprimer des idees un peu plus subtilement qu'avec 40 mots de vocabulaire.

Pour les langues vivantes, lorsque je vois mes enfants qui sont totalement bilingue, je me dis que c'est quand meme un plus. Un plus parce qu'ils n'ont pas de probleme pour assimiler que l'autre, malgre ses differences, est proche de lui. Dans leurs ecoles, des francais, des polonais, des anglais, des indiens, se retrouvent tous a parler dans un anglais parfait. Cela ne les empeche pas de cultiver leur langue maternelle, par contre ils comprennent que l'autre n'est pas forcement un etre "different" avec beaucoup de facilite.
avatar
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10968
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 39

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Olive1968 le Lun 18 Mai - 12:05

Peut-être que l'évolution "naturelle" de la langue se fait trop rapidement ? Dans ce cas il est compréhensible que certaines personnes soient "laissées pour compte". Dans la société il se crée des "clans" linguistiques aussi, c'est à dire que l'on rencontre des foyers culturels qui vont générer leur propre dialecte, avec ses mots et son sens. Certains diront que c'est bien, parce que c'est ainsi qu'une langue évolue, mais pour autant cela peut aboutir à ce que tu dénonces Claude.
Mais qu'une langue évolue c'est intéressant, surtout si elle s'enrichit.

Pour revenir au sujet, je pense que c'est n'est pas une question d'accès à la culture, le problème n'est pas là selon moi, mais c'est une question plus complexe, qui mêle contexte social, psychologie individuelle, influence culturelle, etc. C'est super Guiz ! Ainsi tes enfants auront cette ouverture sur deux cultures...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Claude St Malo le Lun 18 Mai - 13:49

Si vous le pouvez, je vous incite fortement à lire "une carte n'est pas le territoire" d'Alfred Korzybski.

Korzybski est l'inventeur de la sémantique générale, qui explique, entre autres choses, que la première réaction de tout être humain, lorsqu'il entend ou lit un mot, est affective : que notre compréhension de ce mot dépend en grande partie de notre éducation et de notre vécu et que nous sommes sensibles, d'abord à toutes les connotations que nous percevons intuitivement dans ce mot.

Pour lui, notre compréhension du langage passe d'abord par le thalamus ( le cerveau reptilien ) et ensuite seulement par le Cortex. En gros, donc, c'est d'abord notre coeur qui réagit à un mot, et ensuite seulement notre tête.

Il est intéresssant de constater que Korzybski, l'inventeur de cette théorie, parlait cinq ou six langues quand il était enfant. Ses parents étaient de langues différentes et il a été élevé par une nourrice qui parlait une autre langue, dans un pays qui en parlait encore une autre. Ajoutez à cela que, dans sa famille ses grands parents parlaient, eux aussi une autre langue.

Donc, pour Korzybski, chaque objet est désigné par plusieurs mots, à équivalence, alors que pour l'immense majorité des humains il y a assimilation d'un mot et de l'objet qu'il désigne.

Je prends un exemple simple pour illustrer schématiquement ce que je veux dire.
Si vous ne parlez que français vous pouvez disserter des heures sur le symbolisme masculin du soleil et l'aspect féminin de la lune, parce que, en français soleil est masculin et lune féminin.
Si vous ne parlez qu'allemand vous allez discourir tout aussi doctement pour démontrer exactement le contraire parce que, dans cette langue soleil est féminin et lune masculin.
Et si vous parlez anglais seulement, vous ne ferez pas ce genre d'assimilation parce que lune et soleil, en anglais, sont neutres.

Si vous parlez les trois langues, vous considèrerez naturellement que lune et soleil sont A LA FOIS masculin, féminin et neutre.

J'ai constaté que les gens que je connais qui maîtrisent plusieurs langues ont souvent une ouverture d'esprit plus grande que ceux qui ne pratiquent que leur langue maternelle.
Ces gens là ne sont pas forcément plus intelligents ou plus sensibles que les autres mais ils ont plusieurs mots pour désigner la même chose, donc des visions multiples de cette même chose.

avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3949
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Olive1968 le Lun 18 Mai - 22:25

C'est très intéressant Claude, merci pour la référence. Smile
C'est un sujet passionnant et ta contribution est vraiment enrichissante.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par florent le Mar 29 Mar - 21:43

Très intéressant la question du "manque de culture" pour beaucoup de jeunes.
C'était très intéressant de lire vos points de vu par ce que je me retrouve dans vos réflexions 
 Je suis menuisier et encore en alternance, donc dans un centre de formation CFA. Contrairement à la majorité de mes camarades j'adore la lecture. La lecture apporte une culture et la culture apporte une réflexion et une ouverture d'esprit c'est ensuite un cercle vertueux. Mais rentrer dans ce cercle vertueux demande un peu de travail personnel. Malheureusement aujourd'hui les activités distrayantes pour la plupart des jeunes de ma génération de permettent pas de s'ouvrir à la réflexion.
Mais comment donner le gout du travail personnel "gratuit" ?
avatar
florent
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 6
Date d'inscription : 29/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par patos le Mar 29 Mar - 21:58

en voilà une question qu'elle est bonne, Florent, à notre époque où on doit passer sans effort d'un jour à l'autre au stade virtuose d'un instrument, époque du tout ludique...certes, foin des masos, mais on est allé un peu loin dans la culture du refus de la douleur et du zéro effort, les effets négatifs sont là.

mais cette société anesthésiante est souhaitée par certains
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 2175
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 65
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Alboni le Mar 29 Mar - 22:06

Bonjour Florent et sois le bienvenu.
Vaste question que la culture. Cotoyant beaucoup de jeunes , je constaste qu ils privilégient l aspect lucratif de leurs activités et voient les choses à travers le prisme de l argent.
Il est vrai que la lecture donne une ouverture sur notre monde.
Pr les jeunes, élèves ou étudiants la lecture d essais ou même de  romans - je pense à Balzac pr  le 19 eme siècle-permet de comprendre notre Histoire et les fondements et évolution de notr société.
On peut aussi à travers par exemple la poèsie être conquis ou séduit pat  la beauté et la musicalité des mots.et en plus lire, écouter un cd  et être ému est gratuit -ou d un coût relativement modeste -
La beauté des arts fait aussi office de réconfort.
Il y aurait tellement à dire !
avatar
Alboni
Chien fou
Chien fou

Messages : 146
Date d'inscription : 14/02/2016
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par Alboni le Mar 29 Mar - 22:19

Je te rejoins Patos ; on est d autant plus " anesthésiable " et manipulable sans réfèrences culturelles et historiques. Nous avions déjà abordé cette question du ludique ds un autre post -sur le numérique à l école -
Enfin l effort je sais pas c est quoi comme disent certains !Razz
avatar
Alboni
Chien fou
Chien fou

Messages : 146
Date d'inscription : 14/02/2016
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par florent le Mer 30 Mar - 18:36

Bonjour Patos et Alboni !
J’espère que l’anesthésie des cerveaux n'est qu'une légende dans le cas contraire ils ont bien réussis leur devoir.

On connait tous les bienfaits de la littérature et de la culture en général ici je pense, mais réussir à faire apprécier ces choses là à des personnes qui ne s'intéresse pas à grand chose hormis les biens matériels à la mode n'est pas chose facile.
A part essayé de rendre la chose intéressante mais il faut être bon orateur ce qui n'est pas tellement mon cas  Laughing
avatar
florent
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 6
Date d'inscription : 29/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démocratiser la culture

Message par patos le Mer 30 Mar - 18:48

eh oui Florent.
Avec ma fille j'ai été relativement directif, ça comporte quelques risques mais ça a réussi.

Avec d'autres c'est plus délicat ;  l'exemplarité est toujours utile mais pas suffisante ; l'attractivité et l’accessibilité de la culture me semblent au rendez-vous dans nos contrées...mais la télé-réalité semble si attractive elle aussi    
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 2175
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 65
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum