Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Aller en bas
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Dim 1 Avr - 10:22
Encadré me semble un terme coërcitif, connoté péjorativement.
Hormis à l'école, j'ai toujours refusé d'être "encadré".
L'encadrement convient aux gens à problèmes.
Un individu sain a le devoir de se faire tout seul, dans la mesure du possible.
D'encadré, on devient souvent "assisté". Beurk !
Invité
Invité

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Dim 1 Avr - 11:02
Salutations

Nelson a écrit:L'encadrement convient aux gens à problèmes.
Un individu sain a le devoir de se faire tout seul, dans la mesure du possible.
D'encadré, on devient souvent "assisté". Beurk !

Quelle est la différence entre les deux?

Gens à problèmes?

Individu sain?

D'une certaine manière, qu'un encadrement existe ou non, n'est ce pas un travail intime que de prendre des décisions relatives à sa propre vie?

Peut on réellement parler d'encadrement coercitif, si la liberté de choix est préservée?

Veux tu parler de l'importance de la démarche personnelle?

Si tu veux, on peut en discuter.

Cordialement


Dernière édition par Nâhämäar le Mer 4 Avr - 19:20, édité 1 fois
avatar
L'Apothicaire
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 9
Date d'inscription : 01/04/2012
Localisation : En face de l'Oeil

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Dim 1 Avr - 22:02
C'est avec intérêt que j'ai lu les réponses énoncées plus haut et avec enthousiasme que je viens porter ma pierre à l'édifice.

Quant à la question: développement personnel = encadrement. Je n'irai pas innover en énonçant: oui et non.

Pour étayer ma réponse, je dirai que la forme que prend le développement personnel est modulable et évolutive à la forme sociétale dans laquelle nous nous trouvons.

Si nous sommes à l'époque de Socrate, que nous sommes citoyens et fréquentons l'Agora, nous pouvons aller écouter ces sages qui ont vieilli dans le fût de la vie et qui parlent de cette dernière comme s'ils en avaient déjà fini.
Nous écoutons, nous échangeons, puis nous repartons chez nous la tête encore secouée par les échos des paroles des maîtres.
C'est à partir de ce moment que le travail commence. Nous réfléchissons, puis nous revenons le lendemain pour écouter et discuter à nouveau. Nos comportements évolueront avec le temps, et peut-être viendrons-nous un jour, bâton à la main, parler à ces jeunes citoyens de la vie, comme si nous en avions déjà fini.

Si nous prenons l'époque de Grégoire VII, nous irions à la messe écouter le prêtre faire son sermon. Enfin, nous retournerons à nos champs, fissurer la terre tout en repensant à ce qui a été dit. Nos comportements, édictés par des dogmes trouveront leur sens et peut-être, nous comprendrions le sens de notre vie.

Si nous prenons notre époque. Tout va beaucoup trop vite, nous n'avons pas le temps de se poser pour écouter le silence, ou le silence du sage (c'est selon le menu Very Happy ), nous avons de moins en moins de recul face à notre façon de vivre, notre façon de penser, et notre façon de nous comporter avec autrui.

Ce comportement, contre productif, si ce n'est à la limite de l'auto-destruction, vient à générer une crise (identitaire ou autre) dans notre quotidien bien rôdé jusqu'alors. Il faut donc repenser notre vie... mais pourquoi et comment?
N'ayant pas assez de recul sur notre vie, nous ne savons pas ce qui cloche réellement, et ce qu'il faut faire.

Une personne plus objective peut alors incarner ce cadre qui fait l'objet du questionnement.
Grands maîtres, clercs, psychologues peuvent aider à nous recentrer et à comprendre où est le dysfonctionnement.
Mais pas seulement, de simples amis (ou même des inconnus, osons le contact!), mais néanmoins bien souvent plus réalistes face à notre notre vie sont parfois nettement plus efficaces que le grand maître de je ne sais quoi.

Cela ne fait pas de nous des assistés, mais simplement des êtres humains perdus dans l'immensité de notre monde. Monde que l'on pensait aussi grand que notre nez.

L'encadrement ne devient assistanat que lorsque l'aide apportée durant la "crise de vie" apporte les réponses.
Comme il l'a déjà été dit plus haut, le développement personnel est une chose intime et propre à chacun.
De ce fait, chacun a ses réponses.
On dit que tous les chemins mènent à Rome? Je dirai qu'un seul chemin mène partout.

On peut ressortir de vieilles histoires et paraboles de maîtres Zen, on peut ressortir l'Ancien Testament, on peut pourquoi pas utiliser le symbolisme pour aider une personne à trouver les réponses. Mais les réponses, nous autres, ne les connaissons même pas pour celui qu'on aide.

Donc, pour conclure sur ce verbiage qui devient aussi infini que les réponses à la question de la vie, je dirai que l'encadrement ne doit être là que pour aider l'autre à trouver les réponses à ses propres questionnements, grâce à diverses méthodes.
Nous ne pouvons lui apporter les réponses, au risque de jouer au loto, et à ce jeu, nous savons tous que nous sommes rarement gagnants.

L'Apothicaire.
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Dim 1 Avr - 22:48
Selon toi, nous en serions encore à tâtonner dans le noir ?
Tout est cycle, et le nôtre touche à sa fin.
Doit-on se réjouir pour les générations à venir ?
Qu'elles émergent vers un nouvel âge ?

"La leçon la plus importante que nous livre l'histoire, est que les hommes sont toujours incapables de tirer de leçon de l'histoire"

Hélas !
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Lun 2 Avr - 10:04
Entièrement d'accord avec toi, Nelson : nous vivons dans une société d'assistés de plus en plus incapables d'un effort personnel de longue durée et en profondeur. Il faut des bâts à tous ces ânes-là pour leur permettre de vivre. Pitoyable, et agaçant. Rien ne me fait plus sortir de mes gonds que ces esclaves d'un système qui en plus de les écorcher, tue leur individualité en éteignant en eux tout esprit d'initiative. J'appelle ça de l'émasculation cérébrale. D'ailleurs, à bien y réfléchir, c'est le même esprit de passivité bête et soumis à l'autorité existante qui rameute les légions de fidèles chez les intégristes. Tel psy, finalement, ou tel maître en je ne sais quoi, n'est pas si éloigné du gourou.
Comme disait Voltaire, il faut peu de talent à un homme d'esprit pour conduire les sots.
Beurk !
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Dim 8 Avr - 19:56
Certes Pimbi, certes.

Je rêve du jour où nul être humain ne sera "orienté" vers quelque chose qui ne va pas dans son intérêt. Il existe une forme d'éveil : La prise de conscience. La prise de conscience d'un problème profond qui dirige l'esprit humain par ce qu'il a de plus faible, et de plus influençable : Sa réceptivité. Il faut qu'à un certain moment, l'esprit s'arrête et se questionne. Pour moi l'humanisme est la clef de tout, l'approche qui consiste à affirmer que tout être humain a droit d'évoluer selon ce qui le caractérise : sa propriété à développer son libre arbitre, sans parasitage extérieur.

La collectivité humaine apporte ses avantages, ses liens enrichissants, mais elle peut aussi apporter ses fausses voies. Pour moi l'homme a deux manières d'ouvrir les yeux : La première c'est celle qu'il utilise chaque jour, et qui lui fait fonctionner les paupières. La seconde c'est celle qu'il utilise au moment où il se rend compte qu'il est vivant, et qu'il lui faut acquérir sa liberté et son caractère propre. L'humanité est multiple, riche, mais elle est aussi individuelle, et le tout forme une mosaïque superbe qu'il ne tient qu'à nous de réaliser.

Nous pouvons vivre dans l'amour des autres, et dans l'amour de soi. Dans cette double lucidité : Celle d'une humanité qui est notre famille, et celle de notre être qui est exclusif; C'est le grall idéaliste des humanistes : L'harmonie collective, et l'harmonie individuelle.
ste-phanie
Messages : 1
Date d'inscription : 04/04/2012

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Ven 27 Avr - 16:15
Les sportifs ont besoin de coach, et pour notre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], nous en avons besoin aussi... mais pas nous tous !!


Dernière édition par ste-phanie le Lun 30 Avr - 16:49, édité 1 fois
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Ven 27 Avr - 16:23
Oui ste-phanie, ces exceptions sont celles qui se classent dans l'harmonie individuelle. Je comprends très bien ce que tu veux dire puisque je suis moi-même quelqu'un qui a toujours été plutôt solitaire, et par conséquent, qui a toujours cherché à se développer d'une manière autodidacte.

Mais à un moment donné, j'ai réalisé que ce besoin des autres était trop grand. Particulièrement pour mon épanouissement. Cela dépend aussi du vécu de chacun, de l'aide et des expériences qu'il a pu connaître...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

le Ven 27 Avr - 16:26
A propos, enchanté ste-phanie ! Je crois que je n'ai pas encore eu le plaisir d'échanger avec toi. Smile
Contenu sponsorisé

Re: Le développement personnel peut il être encadré ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum