Paul Claudel - Connaissance de l'Est

Aller en bas

Paul Claudel - Connaissance de l'Est

Message par Guthrie le Jeu 26 Fév - 17:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Connaissance de l'Est
Paul Claudel
Editions Poésie/Gallimard


Encore un poète voyageur. Ce recueil, où les questions religieuses (marotte chez Claudel) sont évoquées seulement à quelques endroits et de manière allusive, tient pour nombre de lecteurs le haut du pavé. Connaissance de l’Est rassemble des cartes postales rapportées de Chine. Jardins, temples, arbres exotiques, fleuves, paysages, animaux, aquarellisés sur papier de riz dans une prose rimbaldienne de grande facture. L’auteur aborde aussi le théâtre, la philosophie, la calligraphie, bref, tout ce qui fait la culture chinoise. Il nous arrive même de ne plus percevoir les choses, hypnotisé par le son divin de son instrument. Car Claudel n’est jamais limité par des dimensions qui le finissent et qui l’empêcheraient de comprendre l’infini où les dimensions n’existent pas. A la fois matériel et immatériel, partout en même temps, dans chaque être, chaque objet, il insuffle et restitue vie avec une puissance d’évocation inimitable.

Voici un extrait du Porc :

"C’est une bête solide et toute d’une pièce ; sans jointure et sans cou, ça fonce en avant comme un soc. Cahotant sur ses quatre jambons trapus, c’est une trompe en marche qui quête, et toute odeur qu’il sent, y appliquant son corps de pompe, il l’ingurgite. Que s’il a trouvé le trou qu’il faut, il s’y vautre avec énormité. Ce n’est point le frétillement du canard qui entre à l’eau, ce n’est point l’allégresse sociable du chien ; c’est une jouissance profonde, solitaire, consciente, intégrale. Il renifle, il sirotte, il déguste, et l’on ne sait s’il boit ou s’il mange ; tout rond, avec un petit tressaillement, il s’avance et s’enfonce au gras sein de la boue fraîche ; il grogne, il jouit jusque dans le recès de sa triperie, il cligne de l’œil. Amateur profond, bien que l’appareil toujours en action de son odorat ne laisse rien perdre, ses goûts ne vont point aux parfums passagers des fleurs ou de fruits frivoles ; en tout il cherche la nourriture : il l’aime riche, puissante, mûrie, et son instinct l’attache à ces deux choses, fondamentales : la terre, l’ordure…"

(Comme diraient nos amis chinois : à méditer)
avatar
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Claudel - Connaissance de l'Est

Message par Nelson le Jeu 26 Fév - 20:40

Formidable description, je trouve; digne d'un Flaubert !
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Claudel - Connaissance de l'Est

Message par Guthrie le Ven 27 Fév - 0:34

Ah ouais ?
Tu retrouves des similitudes dans le style ?
T'aurais un passage en mémoire ?
avatar
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Claudel - Connaissance de l'Est

Message par Nelson le Ven 27 Fév - 12:15

Similitudes dans le style oui.
Un passage particulier, non. Plutôt une athmosphère.
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum