Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 8:48
Depuis quelques années, je m'interroge sur tout ce qui nous est présenté comme indispensable par la société de sur-consommation dans laquelle je vis et qui, en fait, ben, ne l'est pas tant que ça.
Je tente de trouver ce qui m'est primordial, ce qui ne l'est pas et de hiérarchiser, ma consommation donc.
Ceci dans un souci d'impacter le moins possible l'environnement et aussi, ça marche assez bien ensemble, mon portefeuille qui comme beaucoup d'entre nous j'imagine, n'est pas bombé de billets en permanence.
Aussi parce que philosophiquement, il me paraît important pour ma santé mentale ( et je ne parle que de moi là je ne dis pas que c'est une vérité absolue ) de me concentrer sur l'essentiel.
Alors... C'est pas facile ! Je tente, je rate, je recommence, je me surprend à tomber dans des écueils plus gros que moi, je retente, je découvre un nouvel aspect de cette démarche, je rate encore, etc... Tout ça pour dire que voilà, c'est juste une tentative et je la soumets à votre appréciation :

Trouvez-vous cela très con ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?
Connaissez-vous une/des démarches similaires dans votre vie à vous ?
Comment ça s'organise pour vous, tenter de consommer plus raisonnablement ?
Avez-vous des idées ? Des pistes ? Des bouquins à conseiller ? Des initiatives dont vous avez entendu parler ?

A quoi seriez-vous prêt, vous à renoncer dans ce qui fait votre quotidien de consommateur et, au contraire de quoi est ce que vous ne pourriez pas vous séparer ? ( nouvelles technologies, fringues, bouffe très variée, produit de beauté, que sais je ? )

Merci ! cheers
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 15:18
C'est un sujet fort intelligent que tu viens de publier là Nine ! Intelligent et pertinent, car de nos jours ce sont des questions majeures, il en va de notre confort collectif et personnel. Donc non seulement je trouve que ton sujet n'est pas con du tout, mais il est certainement l'un des plus judicieux qui soit de nos jours ! Smile

Et les réponses sont probablement plus complexes à formuler qu'on le croit ! Car si nous sommes prêts à renoncer à nombre de choses, il se peut que cela soit uniquement fantasmé, que nous ne soyons pas prêts à le réaliser concrètement. Je suis d'accord avec toi Nine, cette société du tout consommable nous incite à acheter, à l'aide d'arguments bien ficelés elle nous entraîne vers un matérialisme démentiel qui nous décale avec nos valeurs de base. D'ailleurs nous en voyons souvent les effets, parfois c'est pour compenser des manques affectifs, par exemple dans le cas d'achats compulsifs. C'est le psychiatre Christophe André qui disait que cette société est "psychotoxique" pour nous, car tous ces "faux besoins" constituent davantage une contrainte qu'un plaisir, même si cela n'est pas perceptible au premier abord, évidemment, c'est comme dans le cas d'une addiction, son caractère nocif n'est perçu qu'au moment où cela devient excessif.

L'argument écologique est majeur, parce qu'il nous pose une question fondamentale, liée la qualité de notre environnement. L'argument psychologique aussi bien sûr, parfois le matérialisme outrancier provoque des "maladies" psychiques, un cumul de stress qui met la qualité de la vie en danger.

Et moi, comme à peu près tout le monde, je devrais faire le point et me demander à quoi je pourrais bien renoncer. C'est une question complexe à mon avis, qui réclame beaucoup de réflexion, je crois...

De rien Nine :
Laelle
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 491
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 39

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 15:34
Des "démarches similaires" dans ma vie il y en a une oui : mon chéri, en mode survie depuis 20 ans. Revendique le retour au paganisme (vision écologiste) et bénéficie des minima sociaux, sans vouloir plus que le logis de ses parents. Et je l'aime malgré tout, surtout pour ses discours vindicatifs, pour sa vision réfractaire au travail et son déni de la société de consommation.

Edit : en couple avec lui depuis que j'ai 14 ans.
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 15:46
Merci infiniment, Laelle.
C'est pour ça qu'il faut que tu restes avec nous.
Tu ne fais pas semblant de poster.
Cela fait du bien de te lire !
Tu peux pas savoir à quel point !
sunny


Laelle
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 491
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 39

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 15:48
Ah bon? Merki ^^
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 15:55
Wink
Rejeter la société de consommation est une chose légitime de nos jours, compréhensible pour le moins, mais il y a d'autres approches, comme par exemple celle qui consiste à ne conserver que ce qui peut améliorer le confort de vie. Moi j'ai longtemps vécu sans téléphone portable ni ordinateur, et sincèrement je ne m'en portais pas plus mal ; dès que j'ai acquis tout cela, de nouvelles contraintes sont apparues, mais de nouvelles joies aussi...

De toute manière je crois que nous n'aurons pas le choix, l'humanité entière ne pourra renoncer à tout en même temps, c'est aussi un choix personnel, à l'échelle locale nous pouvons déjà faire beaucoup pour éviter d'en arriver à une société invivable sur ce plan. Moi je serais prêt à renoncer à tout confort matériel excessif (j'ai horreur du luxe et de l'ostentatoire) si je savais que je peux au moins accéder à un logement décent, sans excès, avec le nécessaire pour vivre et gagner (au minimum) pour vivre. Je ne suis pas de tout matérialiste, mais je crois que je me suis laissé prendre au jeu des technologies, et parfois je le regrette.
Aussi je ne compte pas continuer ainsi, et je sais qu'un jour je me débarrasserai de ce que je considère comme superflu. Et vu mes revenus, ce ne sera pas difficile !
Wink
Laelle
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 491
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 39

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 16:00
Idem, je vais revendre mon smartphone, aucune utilité. C'était mieux avant avec un téléphone qui envoyait et recevait des appels seulement.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 16:13
Oui je crois qu'il est important pour l'équilibre psychologique de savoir faire le point sur ce qui nous est vraiment nécessaire et ce qui nous "bouffe" la vie ! Le danger selon moi c'est quand les personnes ne savent plus communiquer autrement que par le biais des technologies, ce qui les isole dans une sorte de bulle immatérielle qui les éloigne des bénéfices du "réel". Les jeunes peuvent être particulièrement impactés.

Bon je ne voudrais pas m'éloigner du sujet, mais je pense avoir à peu près tout dit me concernant. Je ne dis pas que j'ai envie de rompre tout lien avec la technologie (me passer de vous comment pourrais-je ? Laughing ), je pense qu'il convient que je sache exactement ce dont j'ai besoin, et pour le moment j'ai surtout besoin de contacts humains, de liens amicaux directs, d'une vie plus calme et détachée des pressions matérialistes.
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 16:28
Perso, j'en suis encore aux balbutiements dans cette démarche même si c'est une pensée qui me trotte dans la tête depuis plusieurs années. @Laelle ton homme a du coup toujours "su" et fait de cette manière ? Depuis toujours il a fait ce choix quoi ? A partir du moment bien sur où il a pu faire ses propres choix, ado ou jeune adulte ? Ca s'est toujours présenté comme une évidence pour lui ? Tu penses que son éducation a pu jouer ou au contraire c'est un aspect de lui-même qu'il a découvert très jeune ?

Moi je n'arrive pas, à aller au bout de tout ça, encore et peut-être n'y arriverai-je jamais, mais je procède par étapes et paliers...
Concrètement, ce à quoi j'ai renoncé en premier fut la télé, ça c'était facile ! Au début je n'avais pas non plus d'ordi, maintenant oui, donc en plus au cas ou il y a un reportage intérressant il y a tjrs moyen de le visionner sur l'ordi sur un site ou un autre... Mais ça évite de "consommer" du programme débile sans même s'en rendre compte et de se manger toutes les pubs et d'ainsi se retrouver conditionné à consommer encore plus que simplement par tous les panneaux et autres du reste de la vie.
Ensuite, j'ai arrêté d'acheter des vêtements dans les magasins : que de la seconde main, de la récup, des emplettes dans les vide-greniers et autre braderies. Croyez-le ou non, personne ne pourrait deviner autour de moi que je ne m'habille qu'avec de la 2nde main... Les gens se débarassent de trucs neufs ou presque. L'avantage, c'est que toi tu les paies 50ct ou 2euros au lieu de 30 ou 50 euros.
Les meubles, idem, que de la 2nde, 3e ou xè main chez moi... Rien d'acheté neuf... De toute façon, pas les moyens...
J'essaie aussi de réaliser moi-même certains "produits" du genre dentifrice, produits de beauté, d'entretient... En général, avec deux ou trois ingrédients naturels, rien n'est plus simple. Il y a pleins de recettes sur le net d'ailleurs.
Je voudrais tendre vers ne plus consommer de viande, mais j'en suis pour l'instant encore au stade qu'on appelle maintenant ( j'ai découvert ça il y a peu je ne savais pas que ça avait un nom ) flexitarisme. Et j'ai pour principe de ne pas imposer mes choix quand je suis invitée donc bah si il y a de la viande, je mange ce qu'on me donne...

Ce qui me fait enrager : mon incapacité à arrêter de fumer et donc d'acheter du tabac à des multinationales pourries jusqu'à l'os...., mon incapacité à me passer encore de l'ordi et du smartphone....
Jabo
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 8
Date d'inscription : 11/02/2015
Localisation : Paris /Provence /Andalousie

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 19:03
Une petite recette que l'on m'a donnée il y a près de 40 ans:
Chaque fois qu'on envisage d'acheter une chose, n'importe la quelle, il faut se poser, sincèrement ,la question :
est ce que j'en ai besoin ?
Si la réponse est oui, on achète .
Si la réponse est non on se pose la deuxième question:
Est ce que j'en ai VRAIMENT  envie ?
Si oui on achète .
Si non...on commence a devenir riche.
Essayez, vous allez voir ça marche!
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 19:10
Oui je suis bien d'accord avec cette formule Jabo ! Je la mets en pratique très régulièrement et c'est fout ce que l'on "repose" sur le rayon de cette manière Wink
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 21:23
Ah oui Jabo, c'est une excellente méthode en effet. Parce qu'elle nous replace devant certaines réalités, elles nous responsabilisent. Ensuite il faut être très vigilant car les techniques de manipulation commerciale sont très bien conçues...
Jabo
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 8
Date d'inscription : 11/02/2015
Localisation : Paris /Provence /Andalousie

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 22:28
C'est une méthode que j'emploie depuis qu'on me l'a enseignée . Au début il faut faire l'effort d'y penser, puis cela devient naturel.
C'est vrai que le but est de ne faire que des achats "responsables" et lorsqu'on fait des folies c'est en toute conscience et sans aucun sentiment de culpabilité ni regret.
Le formateur nous avais posé la question suivante: voulez vous savoir comment devenir riche ?...
Le public étant compose de jeunes cadres bancaires, tout le monde était interessé...
Finalement c'est très simple a comprendre, avec un revenu donné vous pouvez consommer ou investir, et si vous réduisez votre consommation vous augmentez d'autant vos possibilités d'investissement .
Bon, vous allez me dire que malheureusement certains ne peuvent ni consommer ni investir. C'est vrai mais c'est un autre sujet.
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2916
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 23:00
Je renonce à ma Bentley, je me contenterai désormais de la Jag et de la Merco.
Je renonce à mes vacances aux Seychelles et n'irai plus qu'aux Baléares.
Je renonce à la Tour d'Argent et me satisferai désormais de Bocuse.
Je renonce à mon parachute doré, l'argenté suffira.

Je renonce à renoncer, c'est trop frustrant.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 23:11
Claude : Wink

Oui Jabo c'est intéressant. Je pense qu'il est important de ne pas s'oublier dans l'acquisition d'un bien, car souvent ce bien représente un achat compensatoire. C'est ce que l'on appelle le "principe de plaisir" en psychologie. Une grande part de la "philosophie" commerciale est basée sur cela, sur ce besoin, qui vient combler quelque chose. Et je crois que le fait d'en être conscient réduit notablement le "mauvais" réflexe.

De fait, renoncer à certaines choses peut permettre d'accéder à d'autres que l'on aurait peut-être dédaignées auparavant...
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 28
Localisation : Haute-Garonne

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mar 17 Fév - 23:21
Je renonce à la nourriture toute prête, de toute façon ça fait un moment que je fais moi-même mes plats ! Razz Ca coute moins cher, c'est meilleur, et on sait ce qu'on bouffe ! lol!
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 7:47
Claude St Malo a écrit:Je renonce à renoncer, c'est trop frustrant.

Laughing
Justement, je crois ( au delà de l'humour de ton post, Claude Wink ) qu'il y a un truc qui se joue à ce niveau là dans le fait de chercher à consommer moins et "mieux", plus responsablement, de ce sentiment de "frustration".
Apprendre à la gérer, la frustration, c'est assez important il me semble. Ca doit logiquement se faire durant l'enfance mais parfois ce n'est pas le cas et la société de consommation nous remet, même quand ça a pu s'effectuer, cette démarche d'apprentissage de la frustration, dans un état de nouveau-né dépendant qui ne peut et ne doit pas être frustré : on doit pouvoir tout s'offrir, tout avoir, dès que, et avant même, le besoin ressenti.
Pour moi, c'est une régression forcé.
Nous nous retrouvons nouveaux-nés dépendant de la tétée du sein maternel-société de consommation, qui doit toujours être disponible et l'on va logiquement faire une crise de nerfs ( se sentir frustrés et isolés ) si l'on y a pas accès, avec même, comme pour le nouveau-né privé du sein, des angoisses à la clé ( si je ne puis consommer, comment m'intégrer à la société ? Je suis le laissé-pour-conte, etc...).
Et... Si on suit cette logique... Comme le bébé avec le sein de sa mère, nous ne savons même pas que nous ne sommes pas ce sein : le bébé dans les tout premiers mois de la vie, lorsqu'il est totalement dépendant du sein, ne se distingue pas de ce sein, il pense qu'il est ce sein, qu'il est sa mère, il n'a pas encore défini l'objet et donc ne se pose pas comme sujet. Là, c'est un peu similaire à mon avis : l'on est tellement dedans, tellement sollicité, tellement dressés à penser que nous dépendons totalement du fait de consommer, que nous pensons n'être pas capables de faire autrement, bien souvent, qu'au fond, nous pensons que nous ne parviendrions pas à exister autrement. Or si...
C'est bien de ce "ré-apprentissage" de l'autonomie dont il est question dans le fait de moins/pas consommer.
Apprentissage de l'autonomie, de nouveaux savoirs-faire, réappropriation de l'idée qu'il est possible de "passer du temps à faire", du DIY ( do it yourself ), de la réutilisation aussi, de la réparation de ce qui est considéré cassé ou obsolète etc...
Autour des mouvements pour la simplicité volontaire, au delà du "moins consommer", il y a aussi, la recherche de se réapproprier sa vie, et se recentrer sur d'autres valeurs : la gratuité, l'humain, le partage, le temps et la lenteur, etc...
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 7:48
LordToms a écrit:Je renonce à la nourriture toute prête, de toute façon ça fait un moment que je fais moi-même mes plats ! Razz Ca coute moins cher, c'est meilleur, et on sait ce qu'on bouffe ! lol!

Mille fois d'accord avec toi LordToms ! Smile
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 11:54
Renoncer, c'est déjà mourir un peu...
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 11:59
Non, je ne crois pas, dans ce cas. C'est un renoncement à un conditionnement à consommer dans le cas, bien sur, ou ce conditionnement à consommer ne te rends pas heureux. Personnellement c'est mon cas. Si ça te rend heureux, n'y renonce surtout pas, se serait mortifère bien sur... Mais là... Wink
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 12:01
Et c'est comme je tentais de l'expliquer plus haut, "renoncer" à ce conditionnement et le remplacer par autre chose, qui me remplit mieux et plus : de l'humain, du partage, de la gratuité, de l'apprentissage, de nouveaux savoir-faires, de l'échange... Ce n'est pas se recroqueviller et se laisser mourir Very Happy
GrIc
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 88
Date d'inscription : 21/01/2013

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 13:13
La question devrait être ouverte à autre chose qu'aux biens matériels.
Seriez vous prêts à renoncer à votre famille pour votre liberté ?
Seriez vous prêts à renoncer à votre confort pour une vie spirituelle ?
Renonceriez vous à votre job en or pour l'homme que vous aimez ?
...
En répondant à ces questions, on en vient à se poser la question de la nécessité du renoncement... y compris pour les biens matériels.

En quoi me porterais-je mieux à renoncer aux technologies d'aujourd'hui ?
Ma vie sera-t-elle meilleure en renonçant aux plats préparés ? Le terme "renoncer" a une portée définitive : 'plus jamais'. Adieu les pizzas entre copains, vous amenez votre tupperware ?

Tout est affaire de juste milieu. En renonçant à vos biens matériels, renoncez vous également à l'électricité, à l'eau courante, à tous les programmes TV divertissants ? La réponse est bien évidemment non. Alors quel critère prenez vous en compte pour discriminer ce qui est à exclure de ce qui est à garder ? La publicité ? L'intérêt personnel ? L'intérêt commun ?

Pour ma part, je vis très bien avec mon temps : réseaux sociaux, forums internet ( ;-) ), smartphones, vêtements chauds (ça aussi, c'est un bien matériel), je ne me refuse pas grand chose : j'essaie de vivre avec mes valeurs, mais j'ai mes contradictions.

Le renoncement n'est-il pas uniquement affaire de choix, et donc de liberté, de l'ordre de l'intime ?
Chacun renonce, dès lors qu'il choisit. Et c'est là ce qui construit chacun d'entre nous. Savoir à quoi je suis prêt à renoncer, c'est me connaître moi-même. Pour ma part j'en suis loin.
Difficile donc de dire aujourd'hui quel choix et donc quel renoncement je ferai demain. Ce que je sais en revanche, c'est que mes renoncements et ceux que je n'ai pas fait, je les assume car ils font ce que je suis à ce jour.
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 13:59
GrIc a écrit:La question devrait être ouverte à autre chose qu'aux biens matériels.
Seriez vous prêts à renoncer à votre famille pour votre liberté ?
Seriez vous prêts à renoncer à votre confort pour une vie spirituelle ?
Renonceriez vous à votre job en or pour l'homme que vous aimez ?
...

C'st bien évident qu'en poussant le raisonnement de renoncer à certaines injonctions de la société de consommation, on en vient à des questionnements plus profond ! Wink
Mais si je posais la question en ces termes davantage matériels que spirituels c'est que je partais du simple postulat du moins consommer pour consommer, comme expliqué plus haut.
Il est clair que renoncer à consommer pour consommer, sous-entend un questionnement sur ce qu'il y a derrière ce refus. Et ce qu'il y a derrière ce refus est bien l'envie de remplacer le "trop-avoir", même ce dont je n'ai pas besoin, par l'"être" davantage et mieux. Donc oui, un questionnement plus spirituel que bassement matérialiste justement.

Par contre "renoncer à votre confort pour une vie spirituelle?" rentre totalement dans ce cadre de se passer de certains biens matériels pour autre chose, une vie spirituelle, amicale, amoureuse, sociale, plus forte, où je serai plus présente que l'esprit encombré par une course à ce que je dois absolument m'offrir au plus vite comme objets/fringues/bijoux/spectacle.

Et on peut pousser la réflexion, si vous le désirez, au reste. Renoncer à sa famille pour plus de liberté ? renoncer à un job en or pour l'homme de notre vie ? Tout cela amène des réponses personnelles et mérite qu'on y réfléchisse.
Si vous souhaitez que je me prête à l'exercice, je dirai que en plus d'être personnelles, les réponses à ces questions sont à examiner à différents moments de notre vie et n'amèneront pas forcément, selon ces moments les mêmes réponses Wink
Renoncer à sa famille pour davantage de liberté ? je dirai que c'est parfois nécessaire, oui, notamment lorsque - et cela arrive, malheureusement-, on vit au sein d'une famille toxique qui ruine toute tentative de vivre et d'être épanoui. Peut-être que plus tard, d'ailleurs, il peut y avoir un retour et un renouveau ! Et que ce "renoncement" ne se justifiera plus. Ou peut-être pas.
renoncer à son job en or pour l'homme ou la femme de sa vie, c'est une question qui, si elle se pose, est bien fonction du contexte et il s'agit de peser le pour, le contre, la durée, etc... Smile Et nous n'accordons pas tous au travail, ou à la relation amoureuse la même importance.
Personnellement si j'avais été confrontée à ce choix, je pense que j'aurais choisi la personne que j'aime, si je me base sur ce qui a pu être de plus approchant dans ma vie et le fait qu'une relation ait pu me faire renoncer à certains changements ou progressions, au boulot, qui auraient signifié l'éloignement d'avec la personne aimé.

GrIc a écrit:En répondant à ces questions, on en vient à se poser la question de la nécessité du renoncement... y compris pour les biens matériels.
Pourquoi ?
Vous partez surement du principe qu'il y aurait une injonction au renoncement dans cette démarche Smile Non, elle est toute personnelle et chacun la voit comme une possibilité ou non, cette capacité à renoncer à l'injonction de consommer. Sinon, ce serait ridicule : on remplacerait une injonction : celle de consommer, par une autre injonction : celle de ne pas consommer. Or non, c'est justement une démarche pour se réapproprier le choix, au contraire et s'extraire de l'injonction. Il ne s'agit pas non plus de ne pas consommer, ou de se priver de toute avancée technique ou des progrès : il s'agit juste de pouvoir choisir ceux qui me sont nécéssaires, de ceux qui ne me le sont pas mais que, par la publicité par exemple, je suis amenée à consommer quasi malgré moi. Il s'agit aussi d'une réflexion personnelle et d'un choix quand à ce qu'on a envie de laisser soi-même comme empreinte écologique ou non. Encore une fois, une réflexion, un choix et une liberté personnelle... Rien de plus, rien de moins...


GrIc a écrit:En quoi me porterais-je mieux à renoncer aux technologies d'aujourd'hui ?
Ma vie sera-t-elle meilleure en renonçant aux plats préparés ? Le terme "renoncer" a une portée définitive : 'plus jamais'. Adieu les pizzas entre copains, vous amenez votre tupperware ?

Surement en rien si vous n'y voyez pas d'intérêt !  Very Happy Personne ici n'a énoncé cette démarche comme bénéfique pour tout le monde ou valable dans l'absolu...

GrIc a écrit:Tout est affaire de juste milieu. En renonçant à vos biens matériels, renoncez vous également à l'électricité, à l'eau courante, à tous les programmes TV divertissants ? La réponse est bien évidemment non.

Si, ça peut l'être... Notamment pour les programmes TV divertissants puisquà mes yeux ils le sont peu justement, je n'ai pas de mal à m'en priver, mais encore une fois, chacun voit midi à sa porte et est totalement libre.
Oui, une affaire de juste milieu : cette démarche n'a rien à voir avec aller vivre dans la forêt vêtu de branchage... Il s'agit juste de pouvoir consommer responsablement, et c'est souvent, oui en consommant moins, mais mieux. Ce n'est pas "ne pas consommer du tout". En vivant dans notre société c'est quasiment impossible et le but n'est pas de s'aliéner ou de vivre au ban de la société : juste de faire des choix personnels...
L'électricité et l'eau courante sont de grandes avancées, mais par exemple, il est possible de récupérer l'eau par divers procédé pour en consommer un peu moins, de ne pas faire marcher l'air conditionné à plein régime quand on est en été, ou le chauffage en hiver, même si on peut bien sur s'en servir, comme tout le monde, mais de manière juste plus économe et responsable pour la planète.

GrIc a écrit: Alors quel critère prenez vous en compte pour discriminer ce qui est à exclure de ce qui est à garder ? La publicité ? L'intérêt personnel ? L'intérêt commun ?

Les critères que personnellement je prends en compte sont avant tout d'ordre écologiques : l'empreinte laissée, les déchets produits par ma consommation par exemple, donc d'un intérêt commun, puis mon intérêt personnel évidemment : ne pas me faire avoir en gaspillant mes finances dans des futilités pour moi mais que je devrais avoir pour avoir l'air "in" ou je ne sais quoi, être capable de consacrer mon temps, mon énergie à des activités qui me remplissent davantage comme l'écriture, la lecture, jouer de la musique, discuter avec mes proches...
J'exclus ce qui est de l'ordre du gadget, je préfère ce que je peux trouver en 2de main pour à la fois donner une nouvelle vie à des objets ou fringues qui auraient finis sinon en déchets alors qu'ils sont tout à fait utilisables, j'exclus ce qui est en rapport avec la mode dans tous les domaines puisque par définition, cela ne m'apporte rien à moi comme sentiment positif de les avoir, j'exclus aussi de mes achats ce qui provient de filières dont j'ai pu avoir connaissance qu'elles étaient nocives pour l'environnement et/ou faisant travailler des gens dans des conditions abominables ( certaines marques, certains types de produits ), etc...

GrIc a écrit:
Le renoncement n'est-il pas uniquement affaire de choix, et donc de liberté, de l'ordre de l'intime ?
Chacun renonce, dès lors qu'il choisit. Et c'est là ce qui construit chacun d'entre nous. Savoir à quoi je suis prêt à renoncer, c'est me connaître moi-même.
Tout à fait Wink
Affaire de choix, et de connaissance de soi, d'évolution aussi, comme dit plus haut...
Il faut justement sortir de l'injonction à.... Il s'agit de la possibilité de décider pour soi avec un maximum de conscience et tant que faire se peut...
Et ce sujet m'a paru justement intérressant car d'une part je pouvais peut-être y découvrir de nouvelles perspectives et idées, mais en plus, et comme vous le soulignez, ça dit beaucoup des gens, et c'est une manière de les découvrir  sunny

GrIc a écrit:Ce que je sais en revanche, c'est que mes renoncements et ceux que je n'ai pas fait, je les assume car ils font ce que je suis à ce jour.
Jolie conclusion !
Merci pour votre témoignage !
GrIc
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 88
Date d'inscription : 21/01/2013

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 21:17
Bonjour Nine,
en te (je te tutoie, j'espère que ça ne te dérange pas) lisant, je me rends compte que tu as pris mon 'vous' comme un vouvoiement, c'était surtout un pluriel qui s'adresse à tous Smile.
Mon point est en fait de dire : qu'est ce que le renoncement, si ce n'est la liberté de choix ?

Au risque de me répéter, disons que de mon point de vue, le sujet de ce fil pourrait être lu de différentes manières :
"quels choix faites vous ?", "est on libre dans ses choix ?", etc.

Ce qui est intéressant dans cette réflexion, c'est de dévoiler ses propres contradictions en regard de ses valeurs.
Pour ma part, j'en ai une très forte sur laquelle je tente de travailler peu à peu, sans succès jusqu'à présent : je suis fervent défenseur des animaux (aussi bien poissons, coquillages, fourmis ou éléphants), mais je continue d'en manger. Or de mon point de vue, il n'y a nul besoin d'inviter la mort à sa table.

Pour répondre à ce sujet personnellement, je proposerai donc cet exemple. Je ne suis (pour le moment) pas prêt à renoncer à la viande, alors que mes valeurs vont dans un sens diamétralement opposé.
avatar
Nine
Chien fou
Chien fou
Messages : 188
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 37

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

le Mer 18 Fév - 21:24
Ah je comprends mieux, oui :-) merci de ces précisions !
Pour rebondir sur l'exemple que tu donnes avec les animaux et la viande, ça me parle par ce que je suis dans la même contradiction justement ! J'ai opté pour l'instant pour un "entre-deux" très moyennement satisfaisant pour l'instant pour moi mais c'est tout ce que je suis capable de faire pour l'heure alors comme tu dis, c'est moi, mes limites, mon choix et je tente de l'assumer...
Contenu sponsorisé

Re: A quoi seriez-vous prêt à renoncer ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum