Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Thot
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 350
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 24
Localisation : Bdx

Prenez le temps et soyez clairs

le Dim 24 Nov - 1:59
Il s'agit d'un poème de Monsieur Boileau, homme respectable qui se définit par son style très classique (de ce fait, il déteste le Baroque !). Beaucoup de ses poèmes me plaisent, mais celui-ci m'a marqué. Je l'ai étudié à l'âge de 13 ans, il n'a point quitté mon esprit depuis.
Pourtant j'ai du mal à en appliquer les leçons !

Je l'ai posté dans la section FM, mais cela touche les sciences, la politique, toutes vos prises de paroles, les miennes, et cela s'extrapole aussi en dehors de ce forum Wink
Bonne lecture !

Nicolas Boileau a écrit:
Il est certains esprits...

Il est certains esprits dont les sombres pensées
Sont d'un nuage épais toujours embarrassées ;
Le jour de la raison ne le saurait percer.
Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L'expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Surtout qu'en vos écrits la langue révérée
Dans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée.
En vain, vous me frappez d'un son mélodieux,
Si le terme est impropre ou le tour vicieux :
Mon esprit n'admet point un pompeux barbarisme,
Ni d'un vers ampoulé l'orgueilleux solécisme.
Sans la langue, en un mot, l'auteur le plus divin
Est toujours, quoi qu'il fasse, un méchant écrivain.

Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
Et ne vous piquez point d'une folle vitesse :
Un style si rapide, et qui court en rimant,
Marque moins trop d'esprit que peu de jugement.
J'aime mieux un ruisseau qui, sur la molle arène,
Dans un pré plein de fleurs lentement se promène,
Qu'un torrent débordé qui, d'un cours orageux,
Roule, plein de gravier, sur un terrain fangeux.
Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
Invité
Invité

Re: Prenez le temps et soyez clairs

le Dim 24 Nov - 6:59
Réfléchissons Réfléchissons Réfléchissons

Beau texte en effet !
Laelle
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 491
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 39

Re: Prenez le temps et soyez clairs

le Dim 24 Nov - 9:51
Quel plaisir à le relire en effet Smile
avatar
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2570
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 39
Localisation : Chez les chouettes et les bambis
https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Re: Prenez le temps et soyez clairs

le Dim 24 Nov - 17:34
Et voici le plus beau poème qui l'illustre, par Malherbe. Les plus beaux sentiments ont besoin de mots simples :

Consolation à M. Du Périer sur la mort de sa fille

Ta douleur, Du Périer, sera donc éternelle,
Et les tristes discours
Que te met en l’esprit l’amitié paternelle
L’augmenteront toujours ?

Le malheur de ta fille au tombeau descendu
Par un commun trépas,
Est-ce quelque dédale où ta raison perdue
Ne se retrouve pas ?

Je sais de quels appas son enfance était pleine ;
Et n’ai pas entrepris,
Injurieux ami, de soulager ta peine
Avecque son mépris.

Mais elle était du monde où les plus belles choses
Ont le pire destin ;
Et, rose, elle a vécu ce que vivent les roses,
L’espace d’un matin.

Puis, quand ainsi serait que, selon ta prière,
Elle aurait obtenu
D’avoir en cheveux blancs terminé sa carrière,
Qu’en fût-il advenu ?

Penses-tu que, plus vieille, en la maison céleste
Elle eût eu plus d’accueil ?
Ou qu’elle eût moins senti la poussière funeste
Et les vers du cercueil ?

Non, non, mon Du Périer ; aussitôt que la Parque
Ôte l’âme du corps,
L’âge s’évanouit au deçà de la barque
Et ne suit point les morts.

Tithon n’a plus les ans qui le firent cigale,
Et Pluton aujourd’hui,
Sans égard du passé, les mérites égale
D’Archémore et de lui.

Ne te lasse donc plus d’inutiles complaintes ;
Mais songe à l’avenir,
Aime une ombre comme ombre, et de cendres éteintes
Éteins le souvenir.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Contenu sponsorisé

Re: Prenez le temps et soyez clairs

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum