Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1311
Date d'inscription : 02/01/2016

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 9:18
Ce sont de bons arguments Tao,mais pourquoi veut on obliger la majorité des FM dans le monde à se plier à cette vision? A qui faisons nous du tort? Les alternative existent,elles fonctionnent très bien.
 
Je suis un féministes convaincu mais si on supprime les enquêtes,le passage sous le bandeau et ensuite ce qui déplait à quelques uns comme dans certaines obédiences on crée une nouveauté et pas "au nom de la Tradition" pour une fois.

Pas plus que d'autres je ne prétends définir ce que doit (?) ou ce que doit être la FM (?) j'ai adhéré à un groupe dont je partage le projet et les usages qui me conviennent,pourquoi (renversons la question) viens t'on nous "casser les pieds" (pardon pour l'expression)  sur ce sujet
à chaque occasion publique? Rolling Eyes
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 9:46
Allons plus loin,je ne suis pas  venu en FM pour aider à l'uniformité,pardon l'unité.
La mienne ne me préoccupe pas Gadlu merci, je suis plus basique que cela.

J'ajouterais que si des Obédiences mixtes n'existaient pas je militerai activement pour
leur création afin que celles et ceux qui le souhaitent puissent vivre cette forme de FM.
Je n'ai pas à le faire et heureusement chacun peut trouver ce qu'il cherche. Smile

avatar
chd1955
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 32
Date d'inscription : 12/07/2017
Age : 62
Localisation : Epinal

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 10:20
Je viens de lire vos arguments et vos vues concernant la mixité et justement je suis en plein questionnement à ce propos.

Après 16 ans en loge féminine, une longue traversée d'un désert financier, l'éloignement de ma loge de 600 km suite à un déménagement et des difficultés de santé heureusement résolues à présent, j'ai été amenée à démissionner (c'est douloureux).

Je souhaite retravailler ma pierre dans ma nouvelle région (Est) et je ne suis plus certaine de rechercher à tout prix une loge uniquement féminine.

J'avais au départ opté pour une loge féminine (très stricte, elle n'admettait pas les hommes en visiteurs) car il me semblait que dans ma vie professionnelle et amicale, j'avais surtout côtoyé des hommes et évité les amitiés féminines. Suite à un événement très pénible et malheureux dans l'adolescence, j'avais cadenassé ma féminité, ne l'épanouissant que dans mes nombreuses maternités.

Je me suis aperçue qu'en tenue, cela n'avait strictement aucune importance vu qu'on oeuvrait ensemble par le symbole et le rituel,  dans un espace temps atemporel et disons "asexué", unifiant sans morceler et réunissant ce qui est épars. Cela me convenait bien d'autant que j'ai précisément tendance à me disperser.

Il m'a toutefois semblé que je me privais de la sensibilité masculine. 

Je suis en recherche d'une obédience dans ma région où le symbole n'est pas une garniture fantoche mais bien une voie transmutante conjuguant force et sagesse.  Si les questions sociétales m'intéressent, je préfère une obédience dont ce n'est pas l'essentiel et surtout où un ascenseur social n'est pas dissimulé ou recherché dans les escaliers menant au cabinet de réflexion. 

Je ne pense plus que la mixité ou la non mixité soit une question ou un problème. 

Vos avis m'intéressent beaucoup car je reste fort indécise. Ce forum n'est sans doute pas exactement le lieu où poser ce genre de question, vu qu'il s'appelle le bandeau et que je n'ai plus à le passer. D'un autre côté, où poser cette question quand on se trouve dans une région où on ne connaît encore personne.
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2993
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 11:59
Petite lueur a écrit:Ce sont de bons arguments Tao,mais pourquoi veut on obliger la majorité des FM dans le monde à se plier à cette vision? A qui faisons nous du tort?

Je ne crois pas que Tao, ou d'autres, veuillent imposer quoi que ce soit.
Je crois plutôt que, tout comme moi, il cherche à comprendre ce qui pousse certains de nos Frères à refuser farouchement la mixité ( ou l'unité ) avec des arguments que je trouve, comme lui, assez faibles et plutôt d'ordre profane.
Cela ne nous empêche nullement, lui comme moi, de fréquenter certaines loges, notamment de la GLDF, et d'en apprécier la qualité des travaux.
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 980
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 12:23
Saluton al vi, Gefratoj !

Oulàlà ! Moi je ne veux obliger personne à quoi que ce soit. Je me targue d'être libertaire, et c'est un effort quotidien que d'arriver à cet idéal de soi. Parmi cet effort, il y a l'acceptance de l'avis qui diverge du sien. Accepter non pas le fond de cet avis divergeant, mais la probabilité qu'il soit au moins aussi proche de la vérité que le sien, et donc naturellement son droit à exister. Aussi, si je ne comprends pas tous ces arguments profanes venant justifier une position initiatique (et je le dis !), je reste pour la liberté de chacun de faire comme il veut, bien évidemment. C'est là la différence entre le libertaire et le troskyste ou le stalinien Wink

En revanche, on me permettra de rester abasourdi devant un Frère qui écrit : "je ne suis pas venu en FM pour aider à (...) l'unité. La mienne ne me préoccupe pas" Abasourdi parce que je pensais sincèrement que c'était là l'essence de la maçonnerie. Vraiment. Je découvre aujourd'hui que non. Ok, je prends note. Bien que cela me surprenne de la GLDF avec qui je partage généralement beaucoup de choses sur la vision qu'elle promeut de la franc-maçonnerie, pour tout dire...

Enfin j'ai appris, à cause du T de OITAR qui signifie Traditionnel, à relativiser le recours à ce terme. Attention au melon ! (On a le même problème avec le terme Opératif dans l'appellation de notre rite). Nous faisons référence à la tradition, bien évidemment, mais la franc-maçonnerie est l'exemple même d'une société initiatique qui a su évoluer avec son temps et modifier un grand nombre de ses propres usages. Née en Grande Bretagne, elle a traversé la Manche pour venir s'installer chez nous. Ayons en tête que les Britanniques n'ont jamais eu de passage sous le bandeau ni d'enquête. Jamais. Alors prendre ces exemples comme "la Tradition" (avec une majuscule, en plus, dis donc !), c'est l'exemple même de l'erreur du littéralisme qui ne prend plus la peine de s'interroger sur l'origine du texte pour pouvoir, le cas échéant, le modifier (nos textes ne sont pas sacrés en maçonnerie, rappelons-le !). C'est une question que la GLDF doit se poser par honnêteté intellectuelle lorsqu'elle persiste à parler du REAA qu'elle pratique comme du "REAA de Tradition." Non ! A l'origine, le REAA a deux diacres ! La GLDF a-t-elle un REAA avec deux diacres ? Non : elle travaille d'ailleurs en ce moment à un bidouillage qui placent l'Expert et le Messager aux places de diacres... sans les réintroduire comme à l'origine ! Bref, la tradition, la tradition...

Pour anecdote, à mon rite, le Rite Opératif de Salomon, on ne pratique ni les enquêtes, ni le passage sous le bandeau... conformément à la (t)(T)radition ? Wink

Spirite,
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 15:06
Mais justement je dis qu'invoquer la Tradition avec un grand T est abusif et je ne le fais pas.Pas plus que je suis ennemi d'une saine évolution quand il s'agit d'importance.(les musiciens dits "classiques" ne tripatouillent pas les textes.)
 Ce qui est important à souligner c'est que je ne représente pas la GLdF,je m'exprime à titre tout à fait personnel et nul doute que tes propos Tao,seraient approuvés par nombre de GLdF.

Si l'on s'en tient aux Constitutions d'A,il n'est pas question de l'unité de l'individu mais du Centre de l'union entre personnes qui resteraient sans cela étrangères entre elles (ce n'est pas le texte mais l'idée).Je laisse la psychanalyse à ceux qui en ont besoin et pourquoi pas.

Les motifs d'inscription sont multiples,le caritatif comme aux USA,l'altruisme ou le politique pour d'autres,l'histoire,le symbolisme,le gout de l'ésotérisme,des "sociétés secrètes",
du relationnel ...etc.


Ce n'est pas à moi de définir ce qui est "maçonnique" ou pas et je m'en garde bien.Il se trouve que l'artistique,la FM,
et l'enseignement font partie de mes préférences par formation,métier,affinité,il est possible que je mélange un peu mais jusqu'ici cela ne dérangeait personne.

Arguments profanes?  Position initiatique? le sacré (avec ou sans majuscule)etc ..c'est souvent du verbiage,j'aime le Conte de "l'Empereur est nu".
J'aurais peut être du être pompier volontaire mais j'ai rencontré tant d'hommes (et de femmes) en FM que je n'aurais pas connus ailleurs que je persiste.
avatar
rafasgomes
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 30
Date d'inscription : 25/07/2017
Age : 34
Localisation : Québec

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 17:30
Petite lueur a écrit:... 

J'ajouterais que si des Obédiences mixtes n'existaient pas je militerai activement pour
leur création afin que celles et ceux qui le souhaitent puissent vivre cette forme de FM.
Je n'ai pas à le faire et heureusement chacun peut trouver ce qu'il cherche. Smile


Very Happy
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 980
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 17:40
Saluton al vi, Gefratoj !

A tous les rites que je connais, il y a la présence d'un symbole que même les non-maçons qui nous lisent connaissent : la perpendiculaire. Alors le centre de l'union, je suis bien d'accord, mais la Table d’Émeraude (qui n'est pas maçonnique par ailleurs mais qui est riche d'enseignements) nous apprend qu'il faut savoir faire des translations, des parallèles. Ainsi, si quand on parle du bas on parle aussi du haut, alors peut-être qu'il est intéressant de comprendre que quand on parle de centre de l'union sur le plan social, on parle aussi (surtout ?) du centre en soi, de l'union de soi. Absolument rien de psychanalytique ici. La maçonnerie n'est pas une thérapie qui vient soigner d'un mal, elle est une méthode (initiatique) qui propose des outils pour vivre mieux. A nous de nous en saisir ou pas. Personne ne force à entrer en maçonnerie et personne ne force à y rester.

Précisons ensuite que les Constitutions d'Anderson régissent une maçonnerie moderne dont le REAA n'est pas issu. Les Anciens avaient plutôt pour référence l'Ahiman Rezon de Laurence Dermott quelques trente ans plus tard.

Enfin, je conclue en regrettant avec Jean-François Zygel que les clacissistes se contentent de faire les perroquets. L'histoire nous enseigne que Bach, Chopin ou Paganini étaient de grands improvisateurs et que les secrétaires qui conservaient par écrit ce que jouaient ces artistes ont permis un miracle et un drame. Le miracle que l'on puisse toujours connaître ce qui n'était alors pas enregistrable, et le drame de l'avoir figé à jamais en raison d'un respect déplacé et inapproprié. C'est la raison pour laquelle Zygel a créé la première chaire d'improvisation du département classique au Conservatoire de Paris. Vive Zygel, mais aussi vive le Turc [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], vive la Japonaise [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou le Canadien [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : "J'ai l'impression que la musique classique devrait s'adapter à nos jours. On ne devrait pas être dans un état de préservation. Quand on dit qu'il faut préserver quelque chose, pour moi, ça veut dire que c'est déjà mort." Ne peut-on pas dire la même chose de la maçonnerie ? Garder ce qu'on croit être l'essence et adapter le reste.

Spirite,
avatar
patos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1778
Date d'inscription : 15/09/2015
Age : 64
Localisation : Drôme

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 19:20
chd1955 a écrit:Je suis en recherche d'une obédience dans ma région où le symbole n'est pas une garniture fantoche mais bien une voie transmutante conjuguant force et sagesse.  Si les questions sociétales m'intéressent, je préfère une obédience dont ce n'est pas l'essentiel et surtout où un ascenseur social n'est pas dissimulé ou recherché dans les escaliers menant au cabinet de réflexion. 

Je ne pense plus que la mixité ou la non mixité soit une question ou un problème. 

Vos avis m'intéressent beaucoup car je reste fort indécise. Ce forum n'est sans doute pas exactement le lieu où poser ce genre de question, vu qu'il s'appelle le bandeau et que je n'ai plus à le passer. D'un autre côté, où poser cette question quand on se trouve dans une région où on ne connaît encore personne.
chd, je ne vois pas d'autre solution que beaucoup visiter afin de découvrir la loge qui te convient....je suis d'ailleurs perplexe sur ta formulation " je suis en recherche d'une obédience..." puisque la tonalité change d'une loge à l'autre

si des membres sont de loges proches d'Epinal et qui rentrent dans les critères visés, à vos claviers !
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 19:29
Je ne vais pas m’entêter à défendre mon point de vue.Je n'aime pas que l'Opéra de Paris ait un plafond Chagal (que j'apprécie comme peintre),je déteste et trouve grotesques les opéras de Wagner en complet veston et "adaptés" à la modernité.

Après on modifie (adapte) William S ou Molière ou les autres.Je me moque que le REAA soit historiquement plus tardif qu'Anderson.Personne ne sait comment jouaient Bach,Chopin ou X, on a que des récits.La Table d'émeraude sert à tout et à tous.

Bravo pour la vraie improvisation ou alors une vraie inspiration comme les PlayBach de Loussier.
Zygel est bien gentil mais aucun "classiciste" ne peut rejouer deux fois exactement pareil,c'est ça l’interprétation,pas "l'adaptation".Quand on a pas assez de talent...

On voulait aussi mettre des moustaches à la Joconde et les cinglés de Daesh détruisent ce qui a précédé l'Islam,désolé je suis pour la préservation soigneuse.

La musique occidentale écrite a l'immense mérite de garder intact le texte au travers du temps et de l'espace.C'est la seule.
Que l'on puisse s'amuser parfois bien sur mais sans se prendre au sérieux.

Je laisse ceux qui connaissent "l"essence de la FM" à leur certitude.

  
avatar
Tao
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 980
Date d'inscription : 25/08/2012

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Sam 5 Aoû - 19:42
Saluton al vi, Gefratoj !

L'essence de la FM, c'est à chacun de la définir et, en conséquence, de pratiquer de la manière qui répondra à sa définition propre.

Personne n'est contre Shakespeare ou Wagner en costume d'époque, seulement à ce littéralisme, à ce rigorisme nécessaire à une (illusion de) conservation "intacte" (soi-disant), il est aussi intéressant d'adapter tout en gardant l'essence du morceau : ne pas se limiter au génie passé mais le multiplier par les apports des nouveaux. Bref, avancer dans notre humanité.

On ne sait pas comment jouaient Bach et Chopin justement parce qu'ils improvisaient. Les écritures que nous avons d'eux ne sont qu'une des multiples visions qu'ils offraient de leurs compositions. L'interprétation est certes unique en classique comme en tout, mais une note reste toujours à sa place, un quart de soupir aussi. Ce que nous savons des compositeurs originaux, c'est que leurs morceaux pouvaient être très différents d'une fois à l'autre. Et pas que dans l'interprétation : dans la composition.

Le talent de la répétition en est un, effectivement. Dommage de s'y limiter.

Nous voilà bien loin du choix des obédiences...

Spirite,
avatar
rafasgomes
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 30
Date d'inscription : 25/07/2017
Age : 34
Localisation : Québec

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Mar 8 Aoû - 17:12
Tao a écrit:Saluton al vi, Gefratoj !

L'essence de la FM, c'est à chacun de la définir et, en conséquence, de pratiquer de la manière qui répondra à sa définition propre.

Personne n'est contre Shakespeare ou Wagner en costume d'époque, seulement à ce littéralisme, à ce rigorisme nécessaire à une (illusion de) conservation "intacte" (soi-disant), il est aussi intéressant d'adapter tout en gardant l'essence du morceau : ne pas se limiter au génie passé mais le multiplier par les apports des nouveaux. Bref, avancer dans notre humanité.

On ne sait pas comment jouaient Bach et Chopin justement parce qu'ils improvisaient. Les écritures que nous avons d'eux ne sont qu'une des multiples visions qu'ils offraient de leurs compositions. L'interprétation est certes unique en classique comme en tout, mais une note reste toujours à sa place, un quart de soupir aussi. Ce que nous savons des compositeurs originaux, c'est que leurs morceaux pouvaient être très différents d'une fois à l'autre. Et pas que dans l'interprétation : dans la composition.

Le talent de la répétition en est un, effectivement. Dommage de s'y limiter.

Nous voilà bien loin du choix des obédiences...

Spirite,

Bonjour,
Je partage votre avis.

L'essence doit être préservée et le but encore plus! La manière de "passer le message" peut être améliorée ou adaptée au fils des années.


En faisant une analogie avec les religions. Il y a plusieurs églises qui sont vides à  cause de la tradition à l'ancienne. Elles ne peuvent plus passer le message qu'elles veulent parce que ce message est transmis d'une façon qui n'a pas accompagné le temps et ne touche pas les individus comme autrefois.

Je sais qu'une église n'est pas une loge et que les démarches spirituelles sont différentes. Mais à titre d'exemple, ça s'applique.
 
Moi personnellement j'aimais les visites des enquêteurs, le passage sous le bandeau... Cela m'a touché profondément. Dans mon cas, je ne me senti pas mal à l'aise. Et cela c'est tout que je connais de la franc-maçonnerie (j'attends encore ma réception) au moment présent. Par conséquent, mon opinion ne cible aucune obédience ou rite spécifique.

C'est juste l'opinion de quelqu'un qui observe que, apparemment, quelques institutions sont figées dans le temps (je ne parle pas ici de la FM, bien entendu !) à cause de la tradition, du message "dans le moule", et qui, aussi apparemment, perdent l'opportunité de se moderniser un peu afin de continuer à passer leur beau message.

C'est comme un père qui essaie de se communiquer avec son fils toujours en disant "Tu dois faire ça parce que quand j'étais jeune je faisais x ou y..." ou "tu dois jouer comme ça parce que je jouais avec le jouet x"...
Mais parfois la meilleure façon de se communiquer serait de connaître un peu l'environnement de son fils et d'adapter le discours, en faisant attention de lui passer les mêmes valeurs !

Mais cela c'est extrêmement difficile, je l'avoue. Sad
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Mer 9 Aoû - 10:29
J'ignore absolument ce qu'est "l'essence du morceau" (musical).
Pratiquement tous les compositeurs improvisaient mais ne travaillaient pas de la même façon.bach Chopin et autres ont laissé des textes précis (Beethoven dans 3 mesures d'une sonate a mis 14 indications en plus des notes).

Quand il y a plusieurs versions on étudie,on compare,on cherche,on évalue et seulement après on peut ajouter sa propre sensibilité mais sans trahir ce qui est écrit (comme en FM).

C'est justement là que l'interprétation intervient elle est tout sauf unique.C'est ce qui rend cette activité passionnante.
Une note a une hauteur donnée mais pas son intensité,sa durée est légèrement variable tant qu'elle ne change pas de valeur;une noire être plus longue ou plus coure tant qu'elle ne devient pas une blanche ou une croche,un quart de soupir ne doit pas devenir huitième ou demi,et je ne parle même pas des nuances écrites.

Je n'ai pas envisagé de talent concernant la répétition,c'est une méthode,un moyen,une facilité,une sclérose s'il s'agit d'un support électro-mécanique (CD,microsillon,film etc).

Pour revenir justement au choix d'obédience il faudrait utiliser les mêmes procédés.Se renseigner,lire,évaluer,choisir en fonction de sa sensibilité,de ses gouts,savoir renoncer,faire des efforts,avoir de la personnalité,conserver ce que l'on juge essentiel.C'est autre chose que de suivre le premier "marronnier "paru.

Ce n'est pas parce que "le messager" est médiocre que le message n'est plus valable.Rassure toi Rafa des enquêteurs il y en a tout du long du parcours! Shocked
avatar
rafasgomes
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 30
Date d'inscription : 25/07/2017
Age : 34
Localisation : Québec

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Mer 9 Aoû - 16:40
Petite lueur a écrit:J'ignore absolument ce qu'est "l'essence du morceau" (musical).
Pratiquement tous les compositeurs improvisaient mais ne travaillaient pas de la même façon.bach Chopin et autres ont laissé des textes précis (Beethoven dans 3 mesures d'une sonate a mis 14 indications en plus des notes).

Quand il y a plusieurs versions on étudie,on compare,on cherche,on évalue et seulement après on peut ajouter sa propre sensibilité mais sans trahir ce qui est écrit (comme en FM).

C'est justement là que l'interprétation intervient elle est tout sauf unique.C'est ce qui rend cette activité passionnante.
Une note a une hauteur donnée mais pas son intensité,sa durée est légèrement variable tant qu'elle ne change pas de valeur;une noire être plus longue ou plus coure tant qu'elle ne devient pas une blanche ou une croche,un quart de soupir ne doit pas devenir huitième ou demi,et je ne parle même pas des nuances écrites.

Je n'ai pas envisagé de talent concernant la répétition,c'est une méthode,un moyen,une facilité,une sclérose s'il s'agit d'un support électro-mécanique (CD,microsillon,film etc).

Pour revenir justement au choix d'obédience il faudrait utiliser les mêmes procédés.Se renseigner,lire,évaluer,choisir en fonction de sa sensibilité,de ses gouts,savoir renoncer,faire des efforts,avoir de la personnalité,conserver ce que l'on juge essentiel.C'est autre chose que de suivre le premier "marronnier "paru.

Ce n'est pas parce que "le messager" est médiocre que le message n'est plus valable.Rassure toi Rafa des enquêteurs il y en a tout du long du parcours! Shocked  

Bonjour Petite Lueur.
Merci de ton message.

Je partage ton opinion dans plusieurs aspects. Principalement quand tu dis qu'il faut s'informer à propos des "versions" existantes. Cela augmente énormément la chance de faire le bon choix.

Aussi, je crois que l'important c'est de passer le même message (car il est valable et y se trouve le trésor qu'on cherche), mais d'une façon plus contemporaine.

Moi je déteste quand ils font des remakes de mes films favoris. Mais je dois avouer que les originaux ne parlent plus aux cœurs des nouvelles générations.  
Le succès d'un remake se trouve dans l'incroyable capacité de passer le même message d'une façon différente. Wink

C'est dommage quand ils sont négligents et qu'ils ne respectent pas le message du film, par contre c'est satisfaisant quand ils sont capables de prendre ce message et de l'adapter à un nouveau monde, à une nouvelle époque.  

Bien sûr que mon avis est généraliste et qu'il y a des messages qui ne peuvent pas être adaptés. Very Happy

Une belle journée à tous !

Rafael
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Mer 9 Aoû - 17:54
Merci Rafa.

Déjà je ne crois pas que tout soit message, au moins en Musique.Ce que le compositeur classique essaie c'est communiquer un sens du "Beau" mais au niveau du sensible.Certains y ajoutent une perspective plus intellectuelle,qui peut devenir un jeu (sur les lettres,les nombres etc).

Des combinaisons sonores ou mathématiques qui parfois débouchent sur un aspect du "Divin".Tout dépend de l'artiste créateur parfois à son insu.

Il n'y a pas toujours "d"état d'âme",parfois simplement du métier,contre finances.Des personnages de peu de valeur humaine ont été de grands artistes.
avatar
Mélophile
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 59
Date d'inscription : 28/12/2015

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Jeu 10 Aoû - 10:07
Petite lueur a écrit:La musique occidentale écrite a l'immense mérite de garder intact le texte au travers du temps et de l'espace.C'est la seule.

Je pense qu'il faut nuancer et plus on recule dans le temps, plus il faut nuancer. Pendant très longtemps, la partition n'a été qu'un aide-mémoire plus ou moins fidèle de la pensée du compositeur. Les éditions de musique ont longtemps été rares, chères et destinées en priorité aux professionnels qui savaient la jouer. La plupart du temps, c'est le compositeur lui-même qui jouait sa musique donc un relevé "grossier" suffisait. Ça a été le cas disons jusqu'à Mozart. Après, l'édition musicale a connu un grand développement et on s'est mis à s'intéresser à la musique du passé d'autant plus qu'un nouveau public et un nouveau marché apparaissaient. Si on sait assez bien comment jouer la musique de Liszt ou de Beethoven, voire de Mozart, jouer celle de Bach (30 ans avant ce dernier) nécessite tout de même d'être au courant des us et coutumes d'interprétation de la musique baroque, qui ne figurent pas sur les partitions (même les rares éditées par Bach lui-même).
Donc, le texte intact, pourquoi pas (Urtext en allemand) mais comment savoir si on chante correctement la Messe de Machaut ou les psaumes grégoriens ?
Mais je taquine (et je suis hors sujet il me semble).
avatar
Petite lueur
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : Paris,Ile de France

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

le Jeu 10 Aoû - 10:18
Tu as raison mais cela ne remet pas en question ce que j'ai écrit,il n'y a pas plus fidèle même si ce n'est pas exactement (?) ce qu'a voulu à un moment donné le compositeur.
Contenu sponsorisé

Re: Comment choisir l'obédience à laquelle je dois postuler ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum