Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Mer 30 Oct - 19:05
ohlala..mes sirs, vous m'avez offert l'envie de lire Ondine! je voudrai tant savoir si elle y croyait, au fond, à cet Amour grandiose....
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Mer 30 Oct - 19:14
Lisez, lisez ! Et tant que vous y êtes, achetez-vous tout son théâtre aussi. Vous ne serez pas déçue.
Vous irez du sourire dramatique aux scènes tragiques folles... Car c'est celà aussi, Giraudoux.
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Mer 30 Oct - 22:36
J'ai fait la même faute à plusieurs reprises; "Amphitrion" au lieu de "Amphitryon". Vérifié sur mon vieil et gros Bailly. C'est bien un "upsilonn".L'ennui c'est que cet "y" m'a fait mal à mon épaule cassée et mal remise, tant ce dictionnaire est lourd. Quand je pense qu'à Rennes je me trimballais dans mon cartable, les jours de composition, le même Bailly, durant le trajet qui allait sans tramway commode du Lycée à la fmaison (4 km). Quel est le garçon ou la fille de 13 ou 14 ans qui accepteraient de se livrer à ce travail de force? C'est peut-être ainsi qu'on arrive à mon âge...

Jean Giraudoux a connu les mêmes aléas sans doute.
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Jeu 31 Oct - 12:20
Le Chambellan tente en vain d'inculquer à Ondine les codes de la vie en société ; ces règles de la bienséance, fondées sur l'hypocrisie, que vomissaient déjà l'homme aux rubans verts né sous la plume de Molière.
Le Chambellan descend l'escalier en donnant la main à Ondine et en lui faisant répéter ses révérences.

LE CHAMBELLAN. Absolument impossible !

ONDINE. J'en serais si heureuse !...

LE CHAMBELLAN. Changer en fête nautique la réception ordinaire de troisième classe est pratiquement impossible... Le secrétaire des finances d'ailleurs l'interdirait : amener l'eau dans la piscine nous coûte chaque fois une fortune.

ONDINE. Je vous l'aurais gratis.

LE CHAMBELLAN. N'insistez point ! Même si notre roi recevait le prince des poissons, il devrait, pour raison d'économie, le recevoir à l'air.

ONDINE. Je serais tellement à mon avantage dans l'eau !

LE CHAMBELLAN. Pas nous... Pas moi...

ONDINE. Si. Vous spécialement. Vous avez la main humide. Dans l'eau, cela ne se verrait pas.

LE CHAMBELLAN. Ma main n'est pas humide.

ONDINE. Elle l'est. Touchez-la.

LE CHAMBELLAN. Chevalière, vous sentez-vous la force d'écouter un moment les avis qui vous éviteront, dès cet après-midi, les impairs et les esclandres?

ONDINE. Une heure ! Deux heures, si vous voulez !

LE CHAMBELLAN. De les écouter sans m'interrompre ?  

ONDINE. Je vous le jure. Rien de plus facile...

LE CHAMBELLAN. Chevalière, la Cour est un lieu sacré...

ONDINE. Pardon ! Une seconde !

Elle va vers le poète qui se tenait à l'écart et qui vient au-devant d'elle.

ONDINE. Vous êtes le poète, n'est-ce pas ?

LE POÈTE. On le dit.

ONDINE. Vous n'êtes pas très beau...

LE POÈTE. On le dit aussi... On le dit plus bas... Mais comme les oreilles des poètes ne sont sensibles qu'aux chuchotements, je l'entends d'autant mieux.

ONDINE. Est-ce que cela n'embellit point, d'écrire ?

LE POÈTE. J'étais beaucoup plus laid !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Elle rit vers lui. Il se retire.

ONDINE, revenant au chambellan. Excusez-moi.

LE CHAMBELLAN. Chevalière, la Cour est un lieu sacré où l'homme doit tenir sous son contrôle les deux traîtres dont il ne peut se défaire : sa parole et son visage. S'il a peur, ils doivent exprimer le courage. S'il ment, la franchise. Il n'est pas malséant non plus, s'il leur arrive de parler vrai, qu'ils aient l'air de parler faux. Cela donne à la vérité cet aspect équivoque qui la désavantage le moins vis-à-vis de l'hypocrisie... Prenons l'exemple que dans votre innocence vous avez choisi vous-même. Oui, ma main est humide... Oui, depuis mon enfance, je le sais, et j'en souffre. Mais tout humide que soit ma main, mon bras est long, il touche au trône, il obtient les récompenses et les disgrâces... Me déplaire est mettre en jeu sa faveur, surtout si l'on raille mes tares physiques, ma tare physique !... Je n'en ai d'ailleurs pas de morales... Et maintenant, belle Ondine, si vous m'avez suivi, dites-moi, en femme de Cour avertie, comment est-elle, ma main ?

ONDINE. Humide... Comme vos pieds.

LE CHAMBELLAN. Elle n'a rien compris ! Chevalière...

ONDINE. Une seconde, voulez-vous ?

Elle va à nouveau vers le poète qui lui aussi va vers elle.

ONDINE. Quel a été votre premier vers ?

LE POÈTE. Le plus magnifique.

ONDINE. Le plus magnifique de vos vers ?

LE POÈTE. De tous les vers. Il est aussi haut au-dessus d'eux que vous au-dessus des autres femmes.

ONDINE. Vous êtes bien modeste, dans votre vanité... Dites-le vite...

LE POÈTE. Je ne le sais plus. Je l'ai fait en rêve. Au réveil, j'avais oublié.

ONDINE. Il fallait vite l'écrire.

LE POÈTE. C'est bien ce que je me suis dit. Je l'ai même écrit beaucoup trop vite... Je l'ai écrit en rêve.

Elle lui rit gentiment. Il s'éloigne.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LE CHAMBELLAN. Chevalière, admettons que j'aie la main humide. Quand vous aurez touché toutes les mains de la Cour, peut-être serez-vous d'opinion différente... Admettons-le, et admettons que je l'admette... Mais iriez-vous dire au roi qu'il a la main humide ?

ONDINE. Sûrement pas.

LE CHAMBELLAN. Bravo ! Parce qu'il est roi ?

ONDINE. Non ! Parce qu'elle est sèche.

LE CHAMBELLAN. Vous êtes impossible ! Je vous parle du cas où elle le serait !

ONDINE. Vous ne pouvez en parler ! Elle ne l'est pas.

LE CHAMBELLAN. Mais si le roi vous questionne sur la verrue qu'il a sur le nez ! — ne me faites pas crier si fort, je vous en prie ! — Et s'il vous demande à quoi elle ressemble ?

ONDINE. Qu'un monarque qui vous voit pour la première fois songe à vous demander à quoi ressemble sa verrue, ce serait bien étrange.

LE CHAMBELLAN. Mais, chevalière, nous parlons théorie ! J'essaye seulement de vous faire comprendre, au cas où vous auriez une verrue ce que l'on devra en dire, pour vous plaire !...

ONDINE. Je n'aurai jamais de verrue. Vous pouvez attendre...

LE CHAMBELLAN. Elle est folle...

ONDINE. Cela vient de toucher les tortues, vous savez ?...

LE CHAMBELLAN. Peu importe !

ONDINE. C'est moins grave d'ailleurs que le bouton d'Alep qui vient de se frotter au poisson-chat...

LE CHAMBELLAN. Si vous voulez !

ONDINE. Ou que l'âme basse, qui vient de tuer l'anguille en l'étouffant... L'anguille est noble ! Il faut que son sang coule !

LE CHAMBELLAN. Elle est insupportable !

LE POÈTE. Madame, le chambellan veut seulement vous dire qu'il ne faut point faire de peine à ceux qui sont laids en leur parlant de leur laideur.

ONDINE. Ils n'ont qu'à ne pas l'être. Est-ce que je le suis, moi ?

LE CHAMBELLAN. Comprenez donc que la politesse est une sorte de placement, et le meilleur ! Quand vous vieillirez, on vous dira, grâce à elle, que vous êtes jeune. Quand vous enlaidirez, que vous êtes belle, tout cela contre un minime versement.

ONDINE. Je ne vieillirai jamais...

LE CHAMBELLAN. Quelle enfant !

ONDINE. Voulez-vous parier ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Jeu 31 Oct - 12:35
....le texte avec les illustrations sont un régal!
je lis, "chevalière"...que se cache derrière ce mot? n'y a t il pas que des Dames?
je vous souhaite une lumineuse journée
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Jeu 31 Oct - 13:01
Salut Morgane !
Et merci pour ton gentil message.
En fait, nous sommes dans cette scène au château du roi et de la reine Yseult. Le Chambellan est en pleine préparation des festivités qui auront lieu en l'honneur du mariage entre Ondine et le chevalier Hans. C'est pourquoi il l'appelle chevalière, le mariage donnant à Ondine ce titre.
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Jeu 31 Oct - 13:34
....Smile.....
..je ne voudrai insister mais n'y a t il pas, derrière ce mot qui n'existe qu'en terme de bague, une double lecture?
je sais bien que dans certains ordres "contemporains" il existe des femmes se faisant adouber mais ont elles le titre de chevalière?
et je croise de temps en temps des chevaliers, et leurs femmes sont...femmes de chevalier Smile

avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Jeu 31 Oct - 14:17
Je n'avais pas lu ce chevalière comme toi mais l'idée est intéressante. Elle renforce l'image d'Ondine assujettie aux liens du mariage comme dans une gaine trop serrée. Par cette union, l'homme lui efface son identité propre. Elle n'est plus une ondine, elle devient la femme d'un chevalier c'est-à-dire une spectatrice dorénavant de sa propre vie, une femme-objet, un vulgaire anneau. Et Le Chambellan lui dit qu'elle doit se ravir de son nouvel état. Il lui demande en somme de passer au doigt de son mari et de se taire. C'est pourquoi elle se débat tant notre petite Ondine ; les femmes-poissons n'aiment pas beaucoup les filets.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Jeu 31 Oct - 14:35
...et je continue...n'était ce pas fichu d'avance? elle espérant comme un défi, l'amour absolu (conjonction des opposés) se voir réduite à devenir "hommesse", dénaturée non de sa nature d'ondine (quoi que, fille des eaux, l'eau comme symbole serait peut être plaisant ici) mais comme femme -épouse. Elle ne devient non la Dame (inspiratrice-ame du chevalier errant qui a enfin trouvé) mais une vulgaire "chevalière"...
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Jeu 31 Oct - 23:30
L'eau comme "amniotique" est en effet une piste assez giralducienne. Freud que je déteste, a bien controuvé le contre-sens ( ça en fait des "contre" !)a l'inanité de l'eau comme rève de maternité. Mon épouse a eu trois enfants et dès qu'elle su qu'elle était enceinte elle s'est mise à rèver de grandes étendues d'eau :mer, estuaires, lacs...Il est vrai que les premières molécules qui se sont trouvées animées (je dis pas "dotées d'une âme)prirent naissance dans l'onde. La fluidité d'Ondine est que l'amour absolu que vous évoquez, mademoiselle, avec une insistance bien féminine, ne s'arrange ni du chambellan ni du chevalier. Mais cette nature "mi chair - mi poisson" ne peut s'arranger, dans l'ordre naturel, ni de la terre ni du feu. L'air ? en suspension dans l'eau, peut-être. Mais c'est très insuffisant. Giraudoux raffolait de ces personnages savamment nuancés et qui se prennent les pieds dans le tapis des apparats. Ainsi d'Alcmène dans Amphitryon 38.
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Jeu 31 Oct - 23:48
Très bien, Hérodote.
Je réponds - enfin ! allez-vous penser - à vos appels de phares.
Demain nous parlerons d'Amphitryon 38.
De toute façon nous en avons suffisamment dit sur Ondine.
Bonne nuit, Hérodote, Morgane.
Bonne à tous !
Sleep
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Ven 1 Nov - 10:56
Bon Jour à tous
..Nous en avons assez dit sur Ondine... Smile , soit.

Alors..Amphitryon....38. Pour quelle raison ce 38?

avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Ven 1 Nov - 11:23
Parce que Jean Giraudoux avait calculé que depuis le mythe-fondateur,Amphitryon avait inspiré 37 auteurs. Il s'est donc inscrit pour le matricule 38. Sans avoir, comme le prétend Wikpedia, déclaré à un aucun moment qu'il s'agissait du 38ème et dernier traitement du mythe. La fierté, tout en discrétion de notre auteur, lui aurait interdit une telle proclamation.
Avant il y a eu celui de Molière, petit chef d'oeuvre de bouffonnerie légère. Faire peser sur Giraudoux l'imputation caolmnieuse ci-dessus est absurde.

Je dois vous signaler que je déjeune avec une partie de mes enfants et de mes petits-enfants et ce soir je dine avec une autre tranche. J'aurai donc peu de temps pour me consacrer à Jean Giraudoux.
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Ven 1 Nov - 12:06
...nous avons tout le temps Hérodote pour échanger ...passez un doux moment en famille.
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Ven 1 Nov - 12:19
Merci, Mademoiselle !
On dit que Toussaint est le jour des morts? C'est le 2 Novembre qui l'est, ceci pour me faire excuser ma choucroute de ce midi et mon confit de canard pommes sarladaises ce soir.Jouissez de la vie tant que vous en avez un bout!
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Ven 1 Nov - 15:16
Je me faufile entre la farandole de choucroute et de pommes sarladaises pour dire à Morgane de ne pas m'en vouloir. J'ai senti chez elle une pointe d'amertume en apprenant qu'on délaissait Ondine pour Amphitryon. Ne t'inquiète pas, Morgane, nous y reviendrons ! En fait, à trop dévoiler, j'ai peur que la magie se brise et qu'on décourage les lecteurs de plonger dans le livre. Amphitryon 38, pièce légère, limite boulevardière, nous permet de respirer avant d'aborder une histoire de plus grande envergure - que ce soit Intermezzo ou La Folle de Chaillot. Pourquoi, d'ici quelques jours, ne pas nous donner ton ressenti sur Ondine après lecture de la pièce ? Ce serait une occasion d'en remettre une couche, non ? Qu'en dis-tu, Morgane ? 
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Ven 1 Nov - 15:41
mais enfin Cher Guthrie, je ne t'en veux d'aucune façon...pas d'amertume mais peut être un amusement...comme si nous en avions fini avec ondine car nous avions tout dit!
maintenant tu as raison, a trop dire nous enlevons le rêve des autres...et l'envie peut être.
revenir sur l'ondine après lecture, pourquoi pas...je dois avant tout me procurer le texte!
a très bientôt de vous lire
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Sam 2 Nov - 14:11
Quand le dieu des Dieux s'ennuie, il se change en animal et descend sur terre pour se taper quelque humaine bien foutue. Et depuis quelque temps, brûlant du feu divin, son regard s'attarde sur une femme désirable en tous points du nom d'Alcmène. Elle est mariée à Amphitryon, roi de Thèbes, banal, vaniteux, qui se veut noble guerrier sans avoir l'étoffe d'un héros. Or, cette banalité faite homme, ce bel abruti fringant à la fois maladroit et plein de bon vouloir, Alcmène l'aime de tout son être. Et Jupiter l'a compris. Pour chercher à la séduire, donc, il va délaisser cette fois les costumes d'animaux et prendre tout bonnement l'apparence du mari. Voici la dentelle sur laquelle Giraudoux, en tirant les ficelles du rebondissement et du quiproquo, brode un marivaudage où classiquement tout le monde sera dupe de tout le monde. Une parodie antique très Folies Bergère au style d'écriture néanmoins toujours aussi fin, précis et pétillant ; un petit champagne bien loyal à consommer sans modération.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Guthrie le Sam 2 Nov - 21:18, édité 3 fois
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Sam 2 Nov - 14:21
...l'objectif de Jupiter était il de se "taper" Alcmène? De lui faire "casser" son serment de fidélité ou..de faire Hercule?..vraiment, parce qu'il s'ennuyait? Morale de l'histoire: faut s'arranger pour occuper les dieux afin qu'ils nous laissent en paix sur terre!
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Sam 2 Nov - 14:32
C'est exactement ce que répond Alcmène à Jupiter : "Allez voir ailleurs et laissez-moi vivre mon petit bonheur tout simple. Je ne demande à la vie pas davantage." Pourtant elle trompera quand même son mari avec Jupiter, déguisé en Amphitryon, sans le savoir ou en toute connaissance de cause. Telle est la femme dans toutes ses nuances...


Dernière édition par Guthrie le Sam 2 Nov - 20:53, édité 1 fois
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Sam 2 Nov - 14:42
je ne sais pas intégrer de citation alors je vais faire "copier-coller"
"sans le savoir ou en toute connaissance de cause"
je ne sais pas la nuance justement....
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Sam 2 Nov - 15:10
Eh bien je veux dire, peut-on rêver plus belle porte de sortie dans l'adultère quand la faute est commise à notre insu ? Est-ce que la belle et fidèle Alcmène a passé une nuit aux bras de Jupiter en ne sachant réellement pas que ce n'était pas son vrai mari ? Giraudoux laisse l'équivoque. Si Amphitryon, de retour de la guerre, venait à se douter de quelque chose et lui reprocher sa conduite pendant son absence, Alcmène pourrait répondre que ce n'est pas sa faute puisqu'elle a couché avec un sosie drôlement bien imité. Elle pourrait donc renverser la situation en argumentant que le seul être trompé dans l'histoire, c'est elle. Voilà un alibi en marbre si elle est coupable. Un alibi que seuls les amants sûrs et délicats peuvent offrir aux femmes infidèles. Garanti sans risque !
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Sam 2 Nov - 15:33
....peut être s'en est elle rendue compte, ou a t elle au un doute lorsqu'elle a parlé avec leda

" LÉDA : Comment n’y avons-nous point pensé ! La ruse de Jupiter sera la plus simple des ruses. Ce qu’il aime en vous, je le sens bien depuis que je vous connais, c’est votre humanité ; ce qui est intéressant avec vous, c’est de vous connaître en humaine, dans vos habitudes intimes et vos vraies joies. Or, pour y arriver, il n’est qu’un artifice, prendre la forme de votre mari. Votre cygne, mais ce sera un Amphitryon, n’en doutez plus ! Jupiter attendra la première absence de votre mari pour pénétrer chez vous et vous tromper. "

et vraiment, Alcmène pouvais répondre: c'est pas ma faute, c'était Jupiter!
...mais voulait elle, par là protéger son époux?
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Sam 2 Nov - 17:32
Va donc savoir avec les femmes ! Wink

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
mademoiselle morgane
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 24
Date d'inscription : 17/10/2013

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Sam 2 Nov - 17:58
...Hercule est né tout le monde est content!
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

le Dim 3 Nov - 10:05
Oui, Hercule est né.
Pour le malheur des hydres, gorgones et autres harpies.
Le petit barbu compte en faire de la chair à saucisse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Contenu sponsorisé

Re: Giraudoux ou l'ironie souriante

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum