L'athéisme est-il un dogme ?

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

L'athéisme est-il un dogme ?

22% 22% 
[ 2 ]
78% 78% 
[ 7 ]
 
Total des votes : 9

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Nelson le Mar 22 Oct - 21:58

Et quand la dite religion n'est qu'une idéologie politico-religieuse ?
Et qu'elle ne génère non des croyants, mais des fanatiques.
Peut-on encore parler de foi ?

Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Guizmo le Mar 22 Oct - 22:06

Aucune religion ne génère que des fanatismes.
Guizmo
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10975
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 39

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Herodote le Mar 22 Oct - 22:12

Guizmo : + 1

Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 92
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Nelson le Mar 22 Oct - 22:18

Guizmo a écrit:Aucune religion ne génère que des fanatismes.
Je ne l'ai jamais prétendu; relis ma phrase.
Il n'est pas question de toutes les religion.
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Claude St Malo le Mar 22 Oct - 22:24

Guizmo ne parle pas de toutes les religions, il dit qu'aucune n'engendre que des fanatiques.
Et je considère, pour ma part, qu'il a raison.
Claude St Malo
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 4320
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Jean-Dominique le Mer 23 Oct - 1:22

Curieux comme après 3 pages de discussion, personne ne se soucie de définir l'athéisme avant d'en dégager la nature dogmatique ou non !

Car enfin, l'athéisme, comme son nom l'indique, est une absence de dieu plus qu'une négation. Mais de quelle absence parle-t-on ? Du principe de causalité, du principe divin ou du principe du dieu social des religions ? Ca n'est pas du tout la même chose !

Dans le cas du dieu social des religions, à savoir les divinités qui sont l'objet d'un culte, force est de constater qu'ils se succèdent sur terre et parmi les peuples et que ce principe religieux nait, vit et meurt. Zeus a disparu ainsi que Baal, remplacés par d'autres divinités dont le rôle social concourt davantage à l'ordre des sociétés humaines qu'à celui de l'univers. L'humanité se répartit aujourd'hui en plusieurs milliers de religions, pas une, pas deux, pas trois. Ce sont au total, au 21ème siècle, des milliers de dieux qui sont priés, adorés et dont l'existence est attestée par tous leurs croyants. Depuis l'origine de l'humanité, ce sont des dizaines de milliers de dieux, voire des millions de dieux qui sont sensés chacun avoir créé l'univers. Incontestablement c'est trop et si tant de dieux prétendent au titre de créateurs de l'univers, c'est qu'il est plus vraisemblable qu'aucun n'y a pris part ! Nous serions tentés de réserver notre attention sur ce dieu que nous côtoyons aujourd'hui : le dieu d'Abraham. Mais, en raison, il ne mérite pas davantage d'intérêt que Teutatès ou Tor. Dans 2000 ans, il y a fort à parier que Yahvé/Dieu/Allah sera rangé au rang des antiquités pittoresques comme ses prédécesseurs.
Dans ce contexte, l'athée est celui qui constate seulement cet état de fait : la succession historique de superstitions sociales dont les derniers avatars n'ont pas plus de validité que les premières divinités de Cro Magnon. Aussi l'athéisme qui affirme que les dieux des religions n'existent pas n'émet pas une croyance mais une certitude au regard de l'abondant cimetière des dieux morts.

Autre chose est le principe divin. Il s'agit d'un concept qui ne s'identifie pas à une religion donnée et qui suppose qu'une volonté préside à la création et à l'ordre de l'univers. Il ne s'agit plus ici de superstition, de prières et de culte, il s'agit de penser la création et la marche du monde selon une volonté préexistante. Être Suprême ou Grand Architecte lorsqu'il est personnifié ou déterminisme immatériel et volontaire. Le problème de ce concept est qu'il est né du principe précédent, sa source est dans l'élargissement du concept de dieu. Des hommes ayant admis que les dieux n'étaient qu'une succession de superstitions ont voulu sauver malgré tout la fonction divine à défaut de pouvoir sauver la personne du dieu lui-même. C'est le déisme immanent qui s'oppose à la transcendance déiste. Ici, l'athée est davantage en difficulté puisque la matérialité d'un dieu n'est plus nécessaire à l'explication des causes première voulues par dieu. Mais, dès lors que le déisme s'appuie pour l'élargir sur le concept initial du dieu social, il est aisé de dénier toute validité à un concept dont le postulat de départ est déjà invalidé. Là encore, l'athée ne porte qu'un constat d'invalidité rationnelle de la proposition sans y substituer un autre dogme.

Encore autre chose est le principe de causalité. Il ne s'agit plus de dieu social ni de fonction divine volontaire. Il s'agit de l'élargissement du principe physique de causalité, sans volonté délibérée, sans plan créateur. L'aspect le plus populaire en est le Big Bang, en tant qu'hypothèse de la création de l'univers suivie des lois physiques qui organisent la matière. L'ignorance humaine est encore très vaste à ce sujet et le constat de cette ignorance préside à cette manière de penser : il y aurait une cause à l'univers puisque rien n'existe sans cause mais nous ignorons laquelle. Ici, l'on voit bien que l'athée n'est pas convoqué : il ne s'agit plus ici de penser un dieu social, ni même une fonction divine créatrice, il s'agit de constater l'ignorance humaine.

On voit bien dès lors qu'à aucune étape de la définition de l'athéisme, selon les degrés de croyances, il ne peut être question de dogme dans l'athéisme. Dans un cas, l'athée constate, entre autres, la quantité innombrable de dieux qui naissent, vivent et meurent dans les sociétés humaines et l'invalidité subséquente des dogmes religieux qui se veulent éternels mais qui, en pratique, naissent, vivent et meurent, dans l'autre cas, l'athée constate que l'on tente d'extraire la fonction divine du dieu social invalidé, dans le dernier cas l'athéisme est hors sujet.

Jean-Dominique
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 457
Date d'inscription : 09/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Nelson le Mer 23 Oct - 8:57

Comme d'habitude, Jean-Dominique a bien cerné le problème.
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Claude St Malo le Mer 23 Oct - 9:43

Le texte de Jean Dominique est clair et présente bien les trois principes :principe de causalité, principe divin et principe du dieu social des religions.

Je me pose, personnellement, et depuis pas mal de temps une question.
Un principe créateur implique-t-il qu'existe une volonté de création ?
Ne peut-on pas imaginer que ce principe créateur et le principe de causalité dont parle Jean Dominique, se rejoignent, sans qu'il soit besoin de faire intervenir une volonté, ou une intelligence, préalable ?
Claude St Malo
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 4320
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Nelson le Mer 23 Oct - 11:47

C'est pas faux, Claude.
Une explication rationnelle de l'univers ?
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Isidor le Mer 23 Oct - 11:51

En écoutant une émission, je crois qu'il est utile de donner cette définition de l'athéisme de nos amis de l'association des athées de Belgique
Un athée est une personne qui estime/pense/affirme que les Dieux (monothéiste ou non) sont des inventions humaines.
Cette définition très simple et au final très positive, on ne nie plus rien, on ne dit pas "Dieu n'existe pas", on dit "pour vous Dieu existe puisque vous l'avez inventé".
Moi ça me va !
Isidor
Isidor
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 848
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dernier satellite d'Alpha du Centaure

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Nelson le Mer 23 Oct - 11:56

J'adhère à cette définition.
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par odyseus le Mer 23 Oct - 11:59

Je repondrai par l'affirmative aux questions de claude si l'on considère le princinpe comme le germe de tous les plans, le point d'orgine qui detient toute les potentialités de la manifestation. Pour reprendre la symbolique maçonnique, c'est le grand architecte parce qu'il a en lui tous les tracés, toutes les exquisses, qui se dévoilent selon notre niveau de conscience, ou notre avancement sur le chemin de la connaissance.Il s'agit donc d'un principe createur superieur, car notre entendement ne peut aprehender la totalité des plans, et il s'agit aussi du principe de causalité car il est à l'origine de toute manifestation.
odyseus
odyseus
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 47
Localisation : Là où je prends place

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Claude St Malo le Mer 23 Oct - 12:02

Moi, ça me va aussi.

Pour moi, être athée, c'est être sans dieu ( préfixe a, privatif )
Je ne nie pas l'existence de Dieu.
Dieu est tout simplement un concept que je ne comprends pas, je vis donc ( très bien, merci ) sans.
Je ne nie pas plus l'existence de Dieu que celle de la Grande Citrouille ou de la grande licorne rose dont parlait je ne sais plus qui ici.
Claude St Malo
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 4320
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Isidor le Mer 23 Oct - 12:03

Message pour les admins: j'ai fait une fausse manip et j'ai clos le sondage. Serait il possible de le réouvrir et d'effacer ce message ensuite ?
Isidor
Isidor
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 848
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dernier satellite d'Alpha du Centaure

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Fredmontaigne le Mer 23 Oct - 12:35

Ma modeste et rapide contribution :
Si un dogme est une vérité absolue, bref une certitude alors oui l'athéisme est un dogme.
Je sais que dieu n'existe pas car c'est une construction mentale collective engendrée par la peur de l'inconnu, de mourir (Russel).
Les religions offrent un cadre à cette croyance et créent du lien communautaire. Elles sont elles-même des dogmes car elles engendrent des certitudes perçues par les athées comme des superstitions.
Fredmontaigne
Fredmontaigne
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 6
Date d'inscription : 21/10/2013
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par yaka le Mer 23 Oct - 12:39

Et si Dieu existe, qui nous dit qu'il croit en l'Homme ?
yaka
yaka
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1524
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 58
Localisation : ici, lorsque j’y suis !

http://yakabd.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par odyseus le Mer 23 Oct - 12:43

j'ai une question subitement: Croire, est ce pour autant être dogmatique?
odyseus
odyseus
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1748
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 47
Localisation : Là où je prends place

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Herodote le Mer 23 Oct - 14:00

Oui, fatalement, Odysseus. Si tu crois à quelque chose que personne n'a pu prouver, tu crées, de ce même fait, un dogme. Sorte de "conviction intime" comme en connaissent les Juges d'Instruction, et qui conduit aux mécomptes que tu sais. Le croyant est inévitablement dogmatique.
Ergo, le croyant qui se proclame adogmatique est inévitablement...athée !


Dernière édition par Herodote le Mer 23 Oct - 14:06, édité 1 fois
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 92
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Dinosaure le Mer 23 Oct - 14:05

Voici un nouveau syllogisme :
- Tout croyant est forcément dogmatique.
- Moi, Dino, je suis croyante.
- Donc je suis dogmatique.

Il va falloir que je révèle cette vérité à la Loge. affraid 
Dinosaure
Dinosaure
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 95
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Nelson le Mer 23 Oct - 14:12

Tu es mal partie, Dino !lol! 
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Dinosaure le Mer 23 Oct - 14:19

Tu crois qu'ils vont me brûler sur le bucher de l'athéisme ? Twisted Evil
Dinosaure
Dinosaure
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 95
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Nelson le Mer 23 Oct - 14:34

Tu es mieux placée que moi pour en juger Very Happy 
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Isidor le Mer 23 Oct - 15:19

Je ne crois pas que tout les croyants soient dogmatiques. Mais peut être faut pas trop les emmerder avec ça non plus. Croire n'est une tare que lorsqu'on se sent supérieure parce qu'on est croyant, tout pareil que les non-croyants qui se croient plus libre ou meilleur que les croyants.
Isidor
Isidor
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 848
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dernier satellite d'Alpha du Centaure

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Nelson le Mer 23 Oct - 15:26

Mais oui ! Le respect de l'autre est élémentaire à la bonne entente.
Nelson
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Dinosaure le Mer 23 Oct - 15:32

Voilà des paroles qui me rassurent, Encrenoire et Nelson.

En fait, le dogmatisme me semble être un mode de pensée et un état d'être qui n'a rien à voir avec le fait d'être croyant ou athée.
Dinosaure
Dinosaure
Nouveau né
Nouveau né

Messages : 95
Date d'inscription : 11/10/2013
Localisation : Le Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'athéisme est-il un dogme ?

Message par Clio le Mer 23 Oct - 15:49

J'ai jeté un coup d'oeil au Larousse des synonymes
Dogme renvoie à doctrine, cathéchisme
Doctrine à dogme (normal....) croyance.
Quand on passe à doctrinaire, ça renvoie à dogmatique, et à sectaire.

C'est donc bien le qualificatif d'un mode de pensée , d'une attitude de l'être, quel que soit le domaine auquel on l'applique.
Clio
Clio
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1979
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 70
Localisation : Languedoc

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum