Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
giraudet
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 684
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 61
http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

L'étymologie du terme religion

le Mer 19 Juin - 10:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
le murmu
Eternel chien fou
Eternel chien fou
Messages : 880
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : pays des pictons

Re: L'étymologie du terme religion

le Mer 19 Juin - 11:18
merci Giraudet de nous montrer avec Casenave que l'on peut être tout a fait a-thée et profondément religieux...comme beaucoup de beaux esprits...qui ont dépassé le petit bout de la lorgnette... c'est un bon début d'apprentissage
avatar
Claude St Malo
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2872
Date d'inscription : 21/09/2012

Re: L'étymologie du terme religion

le Mer 19 Juin - 19:07
Il n'y a pas, me semble-t-il, opposition entre les deux étymologies ( indo-européenne et latine.) mais il est, en effet, intéressant d'avoir les deux.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'étymologie du terme religion

le Mer 19 Juin - 21:07
Oui, et l'église s'est empressée de s'emparer de la racine du mot pour la faire sienne et créer le terme de "religion". Dans le sens où, comme le souligne le murmu, on peut être tout à fait "religieux" et ne pas être croyant. Les implications humaines, psychologiques et philosophiques, sont au moins aussi importantes que les religieuses en l'occurrence...

Le murmu : je me suis permis de supprimer l'un de tes messages ! Oh rassure-toi il n'y a rien de personnel, c'est parce que tu l'avais édité en double.Wink
avatar
Pierre Detaille
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 273
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : Nord-West Temple street Ancorage

Re: L'étymologie du terme religion

le Jeu 20 Juin - 7:12
Perso, donc, tant qu'à moi, j'ai fais une croix dessus... .
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'étymologie du terme religion

le Jeu 20 Juin - 12:01
Ohlala... Très fin Pierre.Smile
avatar
giraudet
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 684
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 61
http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Re: L'étymologie du terme religion

le Jeu 20 Juin - 12:53
Merci pour vos commentaires ! Oui la réponse de Michel Cazenave me semble fort juste et passionnante de par ses implications .Évidemment ce questionnement peut déboucher aussi sur le questionnement plus large de ce qu'est la religion, le sacré,le profane ,ainsi je propose ce texte intéressant sur la question  :

« Un des traits les plus étonnants des penseurs de notre époque est qu'ils ne se sentent pas du tout liés par ou du moins ne satisfont que médiocrement aux règles jusque là en vigueur de la logique, notamment au devoir de dire toujours précisément avec clarté de quoi l'on parle, en quel sens on prend tel ou tel mot, puis d'indiquer pour quelles raisons on affirme telle ou telle chose, etc.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. »
— [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], Lehrbuch der Religionswissenschaft, (1834) §63.
L'objet « indéfinissable » des sciences des religions
Dans l'avant propos du Dictionnaire des faits religieux Régine Azria commence par rappeler qu'il n'est pas facultatif pour une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de définir son objet : « Dès leur origine, les sciences sociales des religions ont placé la question de la « définition » de leur objet au centre de leur préoccupation. Cet impératif de définition est en effet le premier pas de toute démarche scientifique, le préalable à toute possibilité d'approche critique[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. » Régine Azria prend cependant acte de l'incapacité des sciences des religions à établir un consensus sur la définition la religion tout en considérant que « dans les sciences des religions, il y a place et matière à définitions multiples, donnant à voir emboîtement et complémentarités » et que « c'est la diversité même des points de vues que ces débats mettent en présence et confrontent, qui permet d'éclairer la complexité de cet objet « indéfinissable »[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. » Le phénomène religieux est envisagé comme en miettes, fragmenté, polymorphe, comme une « réalité culturelle protéiforme[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] », un phénomène kaléidoscopique, aux multiples manifestations ou facettes[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], etc. La suggestion reste qu'il y aurait a découvrir une sorte d'unité dans la diversité ou un principe général dont procède la diversité.
Les problèmes que posent l'établissement d'une définition de la religion avaient cependant conduit assez tôt certains chercheurs à exclure la possibilité de définir la religion comme une essence universelle tout en affirmant la nécessité de se fonder sur des choses observables. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] déclarait ainsi en 1904 : « Il n'y a pas en fait une chose, une essence, appelée Religion ; il n'y a que des phénomènes religieux, plus ou moins agrégés en des systèmes qu'on appelle religions et qui ont une existence historique définie, dans des groupes d'hommes et en des temps déterminés[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. » L'affirmation selon laquelle il n'y a pas d’essence de la religion est devenue un lieu commun des discours sur la religion au XXe siècle. Cependant, exclure qu'il y ait une essence de la religion au moment même où l'on affirme s'intéresser aux religions en leur existence historique ne règle pas le problème de la définition de la religion : pour savoir ce qu'il faut prendre pour objet d'observation, il faut avoir recours à une définition de la religion. Pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] la question de la définition de la religion reste celle de son essence nonobstant les préventions ou les incompréhension dont ce mot peut être l'objet : « l'air du temps, nominaliste, répugne à tout discours portant sur l’essence des choses, comme s'il s'agissait d'un gros mot. On associe alors, de manière caricaturale, l'essence à une idée un peu platonicienne, intemporelle et d'une constance absolue. [...] la question de l’essence de la religion, loin de chercher une idée a priori, veut répondre à une question plus élémentaire : de quoi parle-ton quand il est question de religion[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ? »
Dans son Traité d'histoire des religions [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] estime qu'il n'est pas possible de poser une définition précise de la religion, et il propose en lieu et place de cette définition ce qu'il désigne comme une approximation[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Selon Mircea Eliade : « Toutes les définitions données jusqu'à présent du phénomène religieux présentent un trait commun : chaque définition oppose à sa manière, le sacré et la vie religieuse, au profane et à la vie séculaire. C'est quand il s'agit de délimiter la sphère de la notion de « sacré » que les difficultés commencent. » Mircea Eliade n'entend pas résoudre ces difficultés mais il en prend acte et laisse un caractère volontairement imprécis à la notion de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Il reprend à ce sujet une thèse de Roger Caillois : « Au fond, du sacré en général, la seule chose qu'on puisse affirmer valablement est contenue dans la définition même du terme : c'est ce qui s'oppose au profane. Dès que l'on s'attache à préciser la nature, la modalité de cette opposition, on se heurte aux plus grands obstacles. Qu'elle qu'élémentaire qu'elle soit, aucune formule n'est applicable à la complexité labyrinthique des faits[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. » Il s'agit donc de partir d'une approximation pour pouvoir s'intéresser aux « faits religieux » ainsi approximativement définis et dont l'étude permettrait d'en savoir plus sur la nature du phénomène étudié. Toutefois, l'idée selon laquelle la religion relèveraient en toutes situations d'une opposition entre sacré et profane a aussi été contestée. Philippe Borgeaud, estime ainsi que l'on ne trouve guère dans la littérature ancienne d’équivalence à l’opposition entre sacré et profane[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Les textes dits « sacrés » de Mésopotamie, d'Égypte, d'Israël ou de Grèce antiques, permettent certes de trouver des catégories qui ressemblent à l'idée de sacré, mais, d'une part, le sacré n'y est généralement pas en opposition à un profane, d'autre part il n'y a pas homogénéité des catégories qui ressemblent à celle de sacré. Seuls les textes bibliques donnent prise à l'identification d'une bipartition entre ce qui est saint (qadesh) et ce qui est commun (khol) ou entre ce qui est pur et impur[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], mais ces termes ne correspondent à ce qui peut se concevoir aujourd’hui comme opposition entre sacré et profane que dans la mesure où ces notions gardent un caractère très imprécis.
Régine Azria estime que l'absence de consensus sur ce que sont les religions dans les sciences des religions est dû à ce que la religion change et se transforme sans cesse : « le travail de définition cherche inlassablement sa voie à travers des débats infiniment recommencés, continuellement déjoués par les transformations, les renouvellements, les effacements et les ré-émergences de l'objet polymorphe que les chercheurs s'efforcent de saisir[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. »

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Pierre Detaille
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 273
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : Nord-West Temple street Ancorage

Re: L'étymologie du terme religion

le Jeu 20 Juin - 14:05
A propos de religion voici quelques variations:

Merci Olive je te fais un gros poutou !Razz


Le problème au Moyen-Orient, c'est qu'ils ont mis la charia avant
l'hébreu...

Mieux vaut être une vraie croyante qu'une fausse sceptique.



Jésus-Christ est un exemple pour tous : même en mauvaise posture,
il n'a jamais baissé les bras.


J'ai l'intention de vivre éternellement, pour le moment, tout se
passe comme prévu.


Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.

Jeanne d'Arc s'est éteinte le 30 mai 1431, environ deux heures
après sa mort.

Ma femme me traite comme un Dieu : elle oublie totalement mon
existence sauf quand elle a besoin de moi.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'étymologie du terme religion

le Jeu 20 Juin - 15:41
Elles sont toutes excellentes mais j'aime particulièrement la dernière !Razz
La quatrième aussi, très bon !
avatar
giraudet
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 684
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 61
http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Re: L'étymologie du terme religion

le Ven 21 Juin - 10:14
En un sens nous sommes tous un peu dans la situation des hommes de la caverne de Platon , depuis l'enfance nous avons appris de nombreuses choses par notre éducation familiale et sociale puis à mesure que nous vieillissons nous nous apercevons combien nous savons peu de choses sur le monde et sur nous-mêmes, et c'est peut-être à ce moment là  que nous commençons un peu à comprendre et à apprendre réellement un peu quelque chose de plus vrai et de plus essentiel..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Pierre Detaille
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 273
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : Nord-West Temple street Ancorage

Re: L'étymologie du terme religion

le Ven 21 Juin - 12:11
Si vous parlez à Dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond, vous êtes schizophrène
 
Dieu a donné un cerveau et un sexe à l’homme mais pas assez de sang pour irriguer les deux à la fois
 
Zoé demanda à Robinson de la croire et Robinson Crusoé


Olive, j'aimerais dans les limites des possibilités venir à vos agapes un de ces quatre ou plutôt un de ces 3 et plus... .
Attention que 1200kms nous sépare !
Bhé oui, je m'invite quoi ! Et alors Maaarde c'est pas la guerre de 78 quoi ?!

Que tout le monde puisse voir cette annonce rédigée si religieusement et se dise(nt):" Oh ciel ! Et moi aussi je voudrais que Pierre vienne, comme on dit en Autriche... .

Pardon Giraudet d'utiliser ce canal pour mes messages persos, quoi que si on lit bien pour ceux qui savent lire et écrire, ce n'est pas un message, mais bien une circulaire.

Je planche pour illustrer tes propos de manière plus sérieuses... .


Dernière édition par Pierre Detaille le Ven 21 Juin - 16:15, édité 1 fois
avatar
yaka
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1524
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 56
Localisation : ici, lorsque j’y suis !
http://yakabd.over-blog.com/

Re: L'étymologie du terme religion

le Ven 21 Juin - 12:31
Pierre Detaille a écrit:Perso, donc, tant qu'à moi, j'ai fais une croix dessus... .

là, je suis cloué !!!
avatar
giraudet
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 684
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 61
http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Re: L'étymologie du terme religion

le Ven 21 Juin - 12:44
Merci Pierre de Taille pour tes claires explications ! J'avoue que je commençais un peu à perdre le fil ..
avatar
Pierre Detaille
Petit Sage
Petit Sage
Messages : 273
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : Nord-West Temple street Ancorage

Re: L'étymologie du terme religion

le Ven 21 Juin - 16:17

là, je suis cloué !!!

Ci gis Rofle (requiem in pace) .

Allez,une petite dernière pour la route:

Si la religion est l'opium du peuple, c'est à cause de ses effets secondaires, que mes espérances sont parties en fumée:

(c) P.E.B.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
giraudet
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 684
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 61
http://dgiraudet-penser.over-blog.com/

Re: L'étymologie du terme religion

le Lun 24 Juin - 11:57
Dans le cadre d'un questionnement sur Dieu je signale la belle démarche de réflexion du blog :
La philosophie chez Germina .

Son dernier article porte sur ce thème :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ainsi que son avant-dernier article :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum