L'enfant et nous

Aller en bas

L'enfant et nous

Message par Olive1968 le Jeu 30 Mai - 21:32

Nous sommes tous dotés d'une part enfantine, elle est plus ou moins développée, plus ou moins présente, mais elle est existe. En fait nous ne sommes que des enfants qui vieillissent ! Il existe forcément un moment dans notre vie où nous serons pris en défaut, ou notre "naïveté" se manifestera. Parfois nous sommes même surpris par le comportement ou les mots que nous avons prononcé.

Moi même je me perçois souvent comme un enfant de 45 ans ! C'est l'omniprésence d'un état d'esprit qui perdure, qui intervient dans mes réflexions, mes émotions, mes pensées. Ce n'est pas de la stupidité, ou je ne sais quelle bêtise, même si parfois je me retrouve un peu nunuche... Laughing Un peu sot. Nous sommes faillibles, et c'est précisément parce que nous sommes faillible que nous pouvons être, et que nous pouvons nous accepter tels que nous sommes. Aucune qualité dite d'adulte n'est étrangère aux expériences infantiles ; notre vécu n'est que le sommet d'une tour dont les fondations relèvent de notre enfance. L'enfant n'est pas prêt à affronter des situations d'adultes, et l'adulte n'est pas prêt à évoluer grâce aux qualités infantiles ! Un enfant vit un conte de fée, un adulte l'analyse, voire le lit, sans conviction ; pourtant en faisant cela l'adulte perd un peu de la substance magique du conte, il le considère comme un récit dans réelle consistance, juste une histoire. Alors que le contenu du conte est bien plus riche qu'il n'y paraît.

Je dis toujours que j'aime être un peu idiot parfois ! Mais pas idiot au sens débile, mais idiot au sens innocent du terme. Par exemple je suis susceptible d'être pris dans des récits ou des théories, que je sais absurdes, mais dont je ne peux m'empêcher de déguster la substance, aussi invraisemblable soit-elle ! Je crois que l'adulte est un état d'équilibre entre une forme de naïveté positive, attrayante, et une forme d'expérience, ouverte et sans définition. A mon avis la psychologie n'a pas aucun paradigme à proposer en l'occurrence, car l'être est en perpétuelle évolution, il incarne l'enfant et l'adulte, l'être humain en tant qu'entité multiple et complexe. Au fond, je pense que si nous ne possédions pas cette dimension infantile en nous, nous ne serions pas finalisés, pas complets, ce serait quelque peu anormal.

C'est pour cela que je ne confonds jamais simplicité, émerveillement et naïveté, avec stupidité, ignorance et âge. Il m'arrive de paraître idiot, ou intelligent, c'est selon le jugement que je vais porter sur ma propre personne... Cela dit, il existe fatalement un moment où je serai idiot, très idiot, et un autre où je serai très intelligent ! C'est normal, c'est notre essence. Wink En tous cas moi je n'ai aucune difficulté à revendiquer ma composante infantile.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant et nous

Message par ishto le Jeu 30 Mai - 23:28

+1 Olive, c'est très bien écrit, et je ne sais pas pourquoi mais je sens que les mots ne sont qu'à contribution des tripes. J'aime beaucoup!

Bon, sinon, ta "composante", ça serait pas plutôt un compost ?? lol

Bonne nuit amigo, perpasévères dans ce sens
avatar
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 42
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant et nous

Message par Marie Gouze le Ven 31 Mai - 8:38

Il y a un livre qui parle de ça. Qu'en chacun de nous il y a l'enfant des premiers jours et l'adulte d'aujourd'hui.
"Guérir son enfant intérieur" de Moussa Nabati.
Du même auteur de : "le bonheur d'être soi".
avatar
Marie Gouze
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 960
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 58
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant et nous

Message par Olive1968 le Ven 31 Mai - 17:28

ishto a écrit:+1 Olive, c'est très bien écrit, et je ne sais pas pourquoi mais je sens que les mots ne sont qu'à contribution des tripes. J'aime beaucoup!

Bon, sinon, ta "composante", ça serait pas plutôt un compost ?? lol

Bonne nuit amigo, perpasévères dans ce sens

Merci amigo ! Wink
Oui, c'est sûrement du compost ! Razz

Marie, merci pour ces références littéraires.
C'est vrai que l'on peut apprendre à "consoler" son enfant intérieur, à lui venir en aide, avec son expérience d'adulte. Si l'on utilise les bons mots, les bonnes méthodes, on peut probablement parvenir à soigner ses blessures. Evidemment tout cela est métaphorique, l'enfant qui est en nous est nous, disons que c'est une composante de nous même qui doit être harmonisée pour reconstituer la charpente de notre équilibre. Je ne doute pas une seconde que ce soit possible.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum