Initiales B.B.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guthrie le Mer 27 Fév - 18:56

De qui, le requiem, Mathieu ?
Berlioz ou Mozart ?

Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par MathieuMf le Mer 27 Fév - 19:08

Mozart ! Une superbe interprétation dirigée par Schreier.
CD offert par mon prof de piano lors d'un repas il y a belle lurette (il y a aussi belle lurette que j'ai arrêté).
Tiens, puisque j'ai ressorti un vieux dossier il y a quelque jours ... c'était moi à Pleyel pour un concours :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
MathieuMf
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 40
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guthrie le Mer 27 Fév - 19:15

Ah génial, trop bon !!!
On dirait Tintin au piano !
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par ishto le Mer 27 Fév - 20:16

Mais, "aimez la musique comme bon vous semble", me semble être ce que vous faites, aussi je n'ai aucune rébellion à interposer dans cet échange, mon radar dépravé n'a remarqué aucune normalité, bref, rien qui soit inquiétant du point de vue de la mal-séance, tout va bien.

AAAaaaaaaHHHhhhhh!
ishto
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 43
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guthrie le Mer 27 Fév - 20:44

Je plussoie, poto ishto !!
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par ishto le Mer 27 Fév - 21:11

Une "pluie de soie", voilà le genre de cataclysme qui ravit les dés-munis: En effet ils se lancent dans la vie tels un jet de dés sur la roulette, emplis, le temps d'un mouvement, de toutes les possibilités. Leur particularité étant de ne miser à chaque que sur la probabilité la plus grande: L'absence de chance.

ohhhhh mercredis, prémisses d'un je-dis-vague, que vous êtes beaux!
ishto
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 43
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Jean-Dominique le Mer 27 Fév - 22:06

Ah non Guthrie ! Glen Gould est une machine à coudre ! C'est proprement inaudible et je n'ai jamais compris la dévotion que l'on a porté à ce pianiste sinon pour trouver du génie à ce comportement autiste qui le caractérisait.
Il parvient à faire sonner un Stenway comme un piano-forte, cet instrument détestable au son de casserole.

Jean-Dominique
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 457
Date d'inscription : 09/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Herodote le Mer 27 Fév - 23:07

Merci Jean-Dominique pour cette appréciation concommitante sur Glenn Gould qui traite un piano comme une batterie de cuisine. Je l'écrivais, ailleurs (""Qu'écoutez-vous en ce moment ,") et toi, simultanément ici. Nous ne sommes pas téléphonés depuis hier !Je ne suis pas revenu ici depuis plusieurs jours. C'était l'affaire de Guthrie, que je remercie d'avoir eu la délicatese, en devinant mon mécontentement de m'être fait souffler une idée, ce qui était en soi une bonne chose, mais de l'avoir transformée en quelque chose que je pouvais apprécier. J'ajoute que Beethovenien convaincu, je partage l'avis de Richard Wagner : la plus belle des Symphonies est, à mes oreilles, la VIIème, qui allie tout ce qui fait la grandeur du Grand Sourd. Notamment, l'Andante (second mouvement) qui inspira dans son chant des pélerins grimpant lentement leur pente le second mouvement de celle qu'il appelle "Harold en Italie". Je veux bien sûr parler de Berlioz.
Avant de passer à la réponse de Mathieu à votre question, je savais que celà ne pouvait être que le requiem de Mozart. On n'offre pas le "requiem" de Berlioz. L'Orchestre Symphonique fait peur. On a érigé la pauvreté des moyens en sommet atistique, une prise de courant et quelque trucs pas chers, le moins de monde possible, voici qui ramène vers la musique de chambre (dont je raffole aussi quand elle est digne des Quatuors à cordes de Beethoven, notamment le deux derniers). On a décrété, faute de moyens de s'emplir les poches en jouant de la "grande "musique, que la musique jouée par des formations de plus de cinquante musiciens était...du Bruit . C'est ainsi règlé! Et Bruckner alors et Messiaen pour rester modernes ? Pauvreté de composition, pauvreté de moyens d'éxécution, pauvreté des résulltats, c'est tout un. Et c'est ce que nous allons laisser comme traces de notre passage décadent sur terre. Si encore il s'agissait de sauver la planète, on comprendrait. mais on l'abime en amassant ds gens qui piétinent les pelouses et les arbrisseaux, qui s'accumilent là où il a des paradis artificiels, qui exhalent du CO2 bien plus que leurs briquets. Alors que frotter, suivant la formule, en deux pupitres de violons dans un orchestre vrai, pour jouer des oeuvres vraies, ça ne fait que trente ou quarante crins de cheval frottant sur des boyaux de chat ! (qui passent un mauvais quart d'heure de toutes façons dans les laboratoires).

Et pour revenir à la VIIè et à son second mouvement, il y l'enregistrement sublime que j'ai récupéré, mais que je ne puis mettre à disposition, par les petits chanteurs de Libera, avec la voix émue au début, puis s'amplifiant de Benedict Crowley. C'est différent de la version orchestrale mais Beethoven n'aurait pas requis quoi que ce soit contre.

merci pour cette pensée, Cher Guthrie. je suis heureux que mon fils dont je sibodorais le (bon) goût pianistique, serait d'un avis équivalent au mien quant a l'usurpateur de claviers Glenn Gould.

Nos descendants, vrais mélomanes je l'espère, rigoleront bien, le moment venu !
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guthrie le Jeu 28 Fév - 6:32

Eh ben ! Vous reprochez à Gould son jeu mécanique mais vous voilà remontés tous deux comme des boîtes à musique ! Et je m'en réjouis. Démarrer sur un désaccord, qu'espérer de mieux pour voir surgir en creux de belles et vivantes réactions ; le fil, par ma faute, en concert de louanges boursouflées, filait entre mes doigts comme mauvais coton. Merci d'avoir dégonflé la baudruche avant que d'elle-même elle n'éclate. Aussi, messieurs, ne vous arrêtez pas à cette autre boursouflure : si Bach et Beethoven appartiennent à tout le monde, le bon goût, aussi subjectif en bouche que le caviar et les œufs de lump, n'appartient heureusement à personne. Ça me rappelle une rouge colère d'un vieil examinateur à un concours de piano. L'ami que j'étais venu écouter, et qui avait joué avec ses tripes, encaissa au final cette salve : "Non Monsieur : non ! On joue les reprises dans Mozart !" De là, facile de comprendre que le type ne l'avait même pas écouté. La tête farcie de chefs-d'œuvre, l'index pointé sur la première barre de reprise que mon ami avait défoncée comme une barrière de poste-frontière et qui semblait, aux yeux de l'examinateur, la seule ligne délimitant le bon goût du mauvais – c'est dire le critère ! –, il avait complètement décroché de son rôle et attendait mon ami à une autre barre, la double finale, comme au tournant, pour prononcer, l'index encore tout raide, sa sentence en croyant incarner la figure tutélaire de Mozart ; oui, la statue du commandeur.

Hérodote, vous me reprochez d'avoir dénaturé votre idée de départ. Vous avez voulu un topic Beethoven. Fort bien : le voici. Le fil prend un tour qui vous déplaît, vous ne dites mot dans un premier temps, puis vous nous tombez dessus comme une bombe à fragmentation. Vous nous parlez de votre amour pour la VIIème que vous placez dessus tout, dois-je comprendre, entre les lignes, que vous me reprochez d'avoir posté le 3 et 4ème mouvement de la Vème ? Mais qui a dit que je mettais en balance les deux symphonies, qui ??? Le répertoire de Bach et Beethoven est si vaste, il faut bien démarrer par quelques fondamentaux qui parlent à tout le monde. Je croyais que nous étions sur la même longueur. Ici, je ne tiens ni un blog ni une tribune réservée strictement à un petit groupe d'initiés – et je suis navré si les apparences, ça et là, vous ont laissé entrevoir l'inverse. Quand vous dites : pauvreté de composition, pauvreté de moyens d'exécution, pauvreté des résultats, c'est tout un. Et c'est ce que nous allons laisser comme traces de notre passage décadent sur terre, je vois mal de quoi vous parlez mais voilà qui pourrait coller parfaitement à la chorale Libera dont vous vantez les mérites.

Entre nous, vous sachant mélomane affilé, je doute que vous puissiez voir dans ces petits chanteurs à la croix de bois, réchauffés à la sauce new age, autre chose qu'une sensiblerie et un mercantilisme de mauvais aloi. Beethoven aurait accrédité la chose, vous dites ? Je crois sans prétendre parler à sa place – il s'en charge très bien lui-même à travers sa musique – que le Grand Sourd se serait crever les yeux devant cette entreprise de dénaturement servie par la bien gentille et trop belle innocence de l'enfance, soulignée ici au gros marqueur. Non, non, Hérodote, je ne veux pas casser votre jouet : gardez-le ! Et je ne dis pas non plus qu'aux petits chanteurs Libera je préfère Glenn Gould "l'usurpateur" ; comparaison n'est pas raison, de plus, tenter la moindre corrélation entre eux serait de moi encore une boursouflure – là pour le coup – de fort mauvais goût. Si j'avais posté Richter au lieu de Gould, vous auriez également sauté au plafond en vous raccrochant au lustre en cristal des convenances ?

Parlons, échangeons, contredisons-nous. Vous n'aimez pas telle ou telle chose, faites-le-nous savoir naturellement, et ne gardez pas sur l'estomac ce poids qui dégénère en ulcère. Sur le forum, je lis tout le monde et j'écris pour tout le monde. Je ne suis la figure tutélaire de rien ni de personne. Je ne m'accapare pas la musique : j'essaie de la partager.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Guthrie le Jeu 28 Fév - 9:41, édité 2 fois (Raison : aurtografe)
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Marie Gouze le Jeu 28 Fév - 8:16

Herodote et Guthrie.
Merci pour vos belles pages. Vous écrivez admirablement bien.
Et pour ceux qui n'ont pas vos connaissance c'est un régal.
Si vous étiez acordés sur le même ton nous aurions lu des platitudes. Mais là, vos différences et votre joute intellectuelle a donné un piment à l'affaire qui m'a donné envie d'en savoir plus.
Ce week je vais m'atteler au decriptage de vos textes et offrir à mon oreille ces belles musiques que je connais de très loin bien quelles ont toujours eu, les unes et les autres beaucoup d'effet sur mon oreille de neofite.
Merci et belle journée à vous deux.
Marie Gouze
Marie Gouze
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 960
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 59
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Mandala le Jeu 28 Fév - 8:32

Je suis d'accord avec Marie. C'est un plaisir de vous lire.mais tous mes petits enfants débarquent et ce sera une autre musique.. J'essaierai de me rattraper après en écoutant ce que vous me faites redécouvrir.

Mandala
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 275
Date d'inscription : 27/12/2012
Age : 72
Localisation : L'hay les roses

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guthrie le Jeu 28 Fév - 8:43

Bonjour, Marie Gouze.
Bonjour, bleu.
Merci de voir notre vaniteux combat de paons avec des yeux indulgents.
Et quand vous aurez écouté - prenez le temps, rien ne presse -, n'hésitez surtout pas à livrer votre ressenti.
Le but du fil est que tout le monde puisse exister, amateurs ou non, friands ou non des musiques proposées.
Je vous souhaite une belle journée.
Smile

Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Herodote le Jeu 28 Fév - 10:59

Moi aussi, je vous la souhaite bonne et belle.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Herodote le Jeu 28 Fév - 18:36

Voici par Libera, les voix seulement, de "sacris solemnis" le second mouvement (andante) de la VIIème Symphonie de Beethoven.
A vous de voir si cela ressemble à quelque chose d'autre. Je trouve qu'on est porté par les anges avec Beethoven au milieu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Beethoven version TF1 pour ménagères

Message par Guthrie le Jeu 28 Fév - 18:54

Oui, et voici la version intrumentalisée de la IXème.
Que les oreilles averties du forum - et je sais qu'il y en a - nous disent en toute franchise si nous sommes en présence ou non d'une bonne vieille soupe édulcorée à souhait dont le but - mercantile, j'insiste - est de faire pleurer les mémés dans les chaumières : "Ohhhh c'est trop zoli, ils chantent bien les petits !!! Ze vais demander à mon petit-fils qu'il m'achète la cassette, en plus de la saison complète Navarro."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Guthrie le Jeu 28 Fév - 18:57, édité 1 fois
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Herodote le Jeu 28 Fév - 18:57

Et voici, en solo, mon avatar, Liam Connery, Irlandais, qui apparait en portrait le premier puis seul ,plus longuement, en chemise bleue vers 3.20, chantant une composition de leur patron, Robert Prizeman, Directeur de la musique religieuse à la BBC (où on ne doit pas recruter pour ce genre de poste un branquignol qui n'a pas fait ses preuves) et qui fait l'objet d'une pétition pour que la reine l'annoblisse.
C'est juste pour vous montrer comment le petit Liam Connery chantait (il a grandi depuis) avec ses célèbres D6 (mais je tiens à préciser que ce n'est pas mon chant préféré). Voici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Beethoven on the dancefloor

Message par Guthrie le Jeu 28 Fév - 19:13

Et là, une version de la Vème, puisque Hérodote a entrepris de dénaturer le fil.
Une version sans prétention, drôle, disco à mort, et avec au moins l'ombre d'une intention musicale derrière - contrairement aux petits chanteurs bien zolis -, l'arrangeur a pris le matériel et a tenté d'en faire un truc original ; c'est déjà un mérite !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Herodote le Jeu 28 Fév - 19:17

Guthrie : D'abord ça n'a rien à voir! Vous nous montrez des enfants, hors concert ,qui s'amusent à chanter le finale de la IXè (et non de la VIIè !!!) lors d'un anniversaire..
Je ne pense pas que celui-ci soit en vente ("mercantile")! Puis la même version que celle que j'ai apportée de l'Andante de la VIIème. Ce qui pour n'importe quelle oreille n'aura rien à voir avec la pochade du début de la cassette, prise je ne sais où. 90% de leurs gains sont empochés par EMI rachetée par Universal. Au point qu'Amazon. Europe a décidé de leur octroyer quelques centimes sur chaque vente de disque "en ligne". Voici la vérité rétablie. La vraie vérité. J'en sais plus que vous, je pense, sur ce sujet. Et je n'irai certainement porter des jugements, autres qu'artistiques, résultant de mes propres moyens auditifs, sur quiconque.

Que ne nous mettiez-vous l'Andante de la VIIè de Beethoven? Craindriez-vous la comparaison ?

Je n'ai pas le gout de la chicorne. Je sais que cela amuse beaucoup par ici. Moi j'en ai passé l'âge Alors bien amicalement quand même.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guthrie le Jeu 28 Fév - 19:22

Oui mais MOI, Hérodote, ne vous en déplaise, j'ai choisi la IXème !
On peut piocher au hasard dans le répertoire Libera, c'est du pareil au même, de la soupe en sachet.
Bien amicalement.

(en plus c'est mensonge, la moindre oreille avertie vous dira que la version de la IXème des Libera que j'ai postée est une version studio et non concert, pas du tout prise sur le vif, à l'improvisade, comme vous l'insinuez. Ecoutez comme c'est surproduit ! Et produit est malheureusement le terme : tout est là.)
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guizmo le Jeu 28 Fév - 21:18

Juste pour dire que j'adore la version de Walter Murphy.
Voila voila Smile
Guizmo
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10982
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 40

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Jean-Dominique le Ven 1 Mar - 0:36

Guthrie, Glenn Gould avait choisi de ne plus faire de concert et de passer son temps en studio d'enregistrement avec une obsession : recomposer note par note le morceau joué. Ce n'était plus de la musique, c'était du collage : je prends ce ré, je le colle derrière ce sol. J'ai vu faire cela lors d'un enregistrement avec un piano-forte justement, une belle casserole qu'il fallait réaccorder toutes les dix mesures. Alors le pianiste jouait quelques mesures, s'arrêtait, puis reprenait et on collait les bouts. "Ah, tu as loupé le bémol. - Pas de problème, je te le refais." Et on colle le bémol à sa place.
Techniquement, c'est fortiche, musicalement c'est douteux.

Je comprends fort bien la réaction de ce prof sur le ratage de la reprise : avant de mettre ses tripes, on respecte l'oeuvre jouée. Quand on dit un texte classique, on le dit bien et après seulement, on y met ses tripes, s'il en reste.
Le morceau de la sonate opus 111 de Beethoven que j'ai postée est une succession de reprises, en louper une n'aurait aucun sens tant elles participent soit de la montée dramatique de la musique, soit de son ralentissement répétitif.

Jean-Dominique
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 457
Date d'inscription : 09/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guthrie le Ven 1 Mar - 22:06

Nous avons entendu la même anecdote, Jean-Dominique. Elle a voyagé de conservatoire en conservatoire, semble-t-il. Mais l'expérience studio que Gould voulait tenter n'est pas vraiment celle que vous rapportez. Son obsession, à chercher le moyen de toujours mieux faire ressortir les différentes voix d'un morceau, l'avait incité à enregistrer en jouant les voix séparément. En gros, une fugue écrite pour clavier peut comprendre 2 à 4 voix. Gould donc, avec un morceau comportant 4 voix, enregistrait le truc 4 fois afin d'avoir chaque voix sur une piste magnéto séparée. De fait, au final, il pouvait jouer sur les potentiomètres pour mixer les voix à sa convenance - à la façon de Steve Reich dans la pièce pour clarinette New York Counterpoint. Mais Gould a vite lâché l'affaire. Normal. Vous imaginez ? Se frapper les deux recueils Préludes et Fugues voix séparées, en sachant qu'il faut minimum un jour pour un morceau avec cette méthode d'enregistrement ? 24 préludes et 24 fugues pour chaque recueil, soit 96 morceaux...

Le procédé de collage dont vous parlez, c'est pratique courante en studio. Tout le monde l'utilise. La frontière qui sépare le théâtre du cinéma est la même qui sépare le concert du studio. Comprenez, au prix la journée d'une séance studio, avec trois assistants à votre service, il faut aller très vite ! Et la technique du son ayant évolué drôlement ces 30 dernières années, l'oreille du public est devenue exigeante. Alors, au prix où les maisons de disque osent vendre le CD, elles se disent qu'elles doivent servir au client le mensonge de la perfection.

L'histoire des barres de reprise, c'est affaire de goût, je ne discute pas votre position.
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Guthrie le Sam 2 Mar - 12:23

Hérodote, vous réclamez ailleurs de cultiver amour et empathie envers nos semblables, parfait, je vais prendre votre place. Je suis vous. J'ai une haute vision de la musique « belle » et « normale » ; en sorte que, lorsque je connus l'autre, le jazz, l'opérette, le ragtime, la variété, la musique de film, j'éprouvai bizarrement la mauvaise surprise d'une laideur, d'un désordre, d'un énigmatique vacarme, bref : d'une espèce de caricature perverse. Pourtant, toujours en me mettant à votre place, je montre acharnement à ranger Libera dans la case label rouge, comme si je voulais, de toutes mes forces, faire entrer un triangle dans le trou réservé au rectangle. Comment, moi nourri à la musique « belle » et « normale », pourrais-je me tromper d'emplacement ? Comment, après avoir très méthodiquement compartimenté la musique en classes et sous-classes, pourrais-je me mélanger autant les saucisses ? Une seule écoute devrait me suffire : la chorale Libera, à n'en pas douter, appartient bien à la catégorie caricature perverse.

Reprenons nos places. Je redeviens moi. Je ne cherche pas à classifier la musique, je range tout dans le même sac : Pink Floyd, The Cure, Cocteau Twins, Bernard Herrmann, Red Garland, Blossom Dearie, la musique dite savante. J'ai sans doute tort. Enfant, ado, confronté en général aux choses légères, on entend de la musique peut-être banale puis on s'initie par degrés à la musique classique imposante de prime abord, trop sévère. Une fois nos sens en connexion avec les grands textes, doit-on balayer d'un revers les autres musiques qui contribuèrent à forger notre personnalité ? Si la musique dite savante élève, pourquoi se retourner et d'une extrême violence fracasser une à une les marches qui nous ont permis l'accès ? Le geste serait stupide : nous ne pourrions plus descendre. Nous resterions scotché là-haut, seul, essayant en vain de communiquer aux êtres médusés de grands gestes depuis un piédestal. Car, malgré l'adjectif pompeux qu'elle se coltine, cette musique savante parle comme les autres musiques aux organes moins nobles que le cerveau. Brahms le premier se levait au concert pour applaudir à tout rompre les valses de Strauss. Debussy orchestra les pièces de Satie, et pas seulement par amitié. Beethoven, dans les champs, calepin en main, piquait le chant des paysans qu'il intégrait ensuite à ses compos. Et l'évolution musicale de Ravel alors, qu'aurait-elle donné sans le jazz et les folklores du monde ? La musique se nourrit de toutes les formes musicales sans exception. C'est une même autoroute avec différents paysages. Certains roulent à fond la caisse. D'autres préfèrent flâner. Il y a des aires de repos. Et quand on a un petit creux, les stations services se font un plaisir de nous proposer leurs savoureux sandwiches de la marque Rieu, Libera ou Bocelli, qui sont, à peu de chose, les mêmes sandwiches que l'on avale sur les trains de la SNCF en fronçant les sourcils.
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty B comme Bach

Message par Guthrie le Dim 3 Mar - 23:56

Angela Hewitt, en préambule, dit que Beethoven à 20 ans avait interprété l'intégrale du Clavier Bien Tempéré de Bach. Cela ne m'étonne guère. La musique de Beethoven, malgré son émancipation et son modernisme, a toujours rendu hommage à Bach par petites touches dès que l'occasion se présentait. Voici de Bach le Prélude et Fugue No.18 second recueil, joué par Angela Hewitt :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty B comme Beethoven

Message par Guthrie le Mer 6 Mar - 12:28

Beethoven révèle ici ces sursauts inouïs qui sont les signes du combat engagé entre l'homme et l'inexprimable. C'est un Beethoven volontaire, convulsif, fondant sur le quatuor et le saisissant à pleines mains, le disloquant, le cabrant, et le soulevant dans le vide interstellaire pour l'envoyer se fracasser très loin contre la première météorite ou caillou quelconque. Difficile de rendre la musique plus visible, vous vous en rendrez compte avec vos yeux de chair. C'est un corps. Un corps aux veines apparentes. Et dans ces veines, les circulations affolées du sang musical.

L'interprétation tout aussi volontaire des musiciens, le Quatuor Alban Berg, contribue à rendre cette image plus évidente encore. Malgré leur smoking étriqué, les bouquets rococo en arrière-plan, malgré ces poussiéreuses conventions qui se perpétuent encore aujourd'hui, résidu aussi tenace que risible, les hommes en habit noir n'ont pas cet air désolé d'avoir à officier parmi les robes m'as-tu-vu et les boiseries. Ils n'ont pas ce réflexe absolu que certains prennent pour l'idéal "classique" ; lequel idéal, pour beaucoup d'hommes et femmes, se matérialise en allant au concert comme au défilé de mode et à subir convenablement, l'esprit ailleurs, l'épreuve dont ils souhaitent au plus vite la résignation. Bref, pour faire court, les musiciens ont eu la bonne idée de ne pas accorder leurs violons ni leur jeu à l'ambiance ; et c'est tant mieux !

Voici de Beethoven le dernier mouvement du quatuor op.59, dit "Razumovsky", interprété par le Quatuor Alban Berg.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty B.B. comme Bach/Beethoven

Message par Guthrie le Jeu 7 Mar - 12:33

Bon, bon, bon ! Dans l'espoir d'injecter au topic une dose de légèreté, topic qui a été, en partie par ma faute, plombé, emmuré, ensablé, je vais faire appel à l'ami Jacques Loussier. Elève piano au conservatoire de Paris dans – ça fera plaisir à Jean-Dominique – la classe d'Yves Nat, Loussier amuse ses copains entre les cours en reprenant les compositeurs classiques façon jazz. Il en fera par la suite son cheval de bataille. Il fonde début 60 le trio Play Bach (piano/basse/batterie) auquel il propose de faire swinguer le répertoire du compositeur à perruque blanche. D'autres exploreront cette voie, notamment le groupe vocal The Swingle Singers. Mais là où la tentative des Swingle s'apparente à un clin d'œil sans grand intérêt, Loussier, grâce à son goût pour les arrangements recherchés, parvient à convaincre public comme connaisseurs ; c'est toujours le cas aujourd'hui.
Voici le Prélude et Fugue No.2 en Do mineur. Et, étant sous l'égide des deux B, je joins aussi l'allegretto de la VIIème de Beethoven, du même trio jazz, dans une version inspirée à l'intention musicale plus qu'honnête.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Initiales B.B. - Page 2 Empty Re: Initiales B.B.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum