Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9257
Date d'inscription : 12/10/2011

Re: Des êtres de lumière

le Jeu 14 Fév - 15:22
Ihsto : Wink

Giotto : Oui, c'est l'un des mystères de la conscience. La zone qui délimite la vie de "non vie" (faute de pouvoir l'appeler autrement, à moins qu'elle n'existe pas) est assez large et apparemment complexe. La conscience définit par les encyclopédies semble être quelque chose de figé, de plus ou moins définitif, alors que nous savons qu'il n'en est rien. En gros, nous n'avons pas fini d'en apprendre sur la conscience et sur ce que nous nommons les NDE...
avatar
vero59
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 902
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 51

Re: Des êtres de lumière

le Jeu 14 Fév - 15:25
il y avait aussi une phrase que j'aimais bien, je ne sais plus où je l'ai vu

le paranormal d'aujourdh'hui n'est rien d'autre que du normal que nous n'avons pas encore compris

ou qqchose comme ça
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: Des êtres de lumière

le Jeu 14 Fév - 15:29
C'est très vrai.
Nous comprendrons un jour l'inexpliqué d'aujourd'hui.

Comme toujours, depuis que l'homme existe.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9257
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Des êtres de lumière

le Jeu 14 Fév - 15:56
Oui. A propos de l'esprit, il ne faut pas tomber dans une excès d'ésotérisme non plus, ou de pseudo-science qui n'a guère de lien avec une véritable réflexion. Nous observons que nous avons un corps, et ce corps n'est pas le fruit du hasard, l'intégration de la pensée dans le corps n'est probablement pas quelque chose de gratuit, et il doit exister un ensemble de choses cohérentes qui font sens. Nous avons commencé par débattre (je parle de l'humanité entière) de la dichotomie entre le corps et l'esprit, puis de l'union du corps et de l'esprit; dans une continuité intellectuelle et culturelle, bien. Nous en arrivons à une situation où nous ne savons plus ! Une période charnière dans laquelle nous essayons de trouver un sens à tout cela, par exemple en scindant les sciences de l'esprit : psychologie, psychanalyse, psychiatrie; et les domaines qui ne sont pas encore perçus comme "scientifiques": les NDE, les états modifiés de conscience (qui commencent à être intégrés dans les sciences cognitives)...

Je crois que nous nous trouvons à moment important, période dans laquelle nous nous questionnons sur le devenir des entités que nous sommes. La psychologie a abordé les thèmes des troubles de l'esprit, mais n'a pas abordé les thèmes de la survie de cet esprit, sinon d'une manière discrète et sporadique, pas vraiment reconnue par la communauté scientifique. Il se peut que l'avenir nous apporte un certain nombre de réponses qui éclairciront le paysage; pas de solutions miracles ni de grands secrets divins bien sûr, mais des réponses qui vaudront ce qu'elles vaudront. Après tout, grâce à la psychologie du XIX ème siècle, les personnes atteintes de troubles psychologiques ont pu être prises en charge et comprises, pour la plupart. Je ne désespère pas que les personnes ayant vécu des NDE soient un jour comprises, quelle que soit l'origine de ces phénomènes.
avatar
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 41
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Re: Des êtres de lumière

le Jeu 14 Fév - 17:34
La psychanalyse n'est pas une science, elle ne se réclame d'aucune appartenance pas plus qu'elle s'en défend d'ailleurs, c'est par excellence l'ouverture maximale, n'en déplaise. La psychanalyse est une praxis: Nous ne sommes à chaque fois qu'un instant présent, éphémère absolu qui paradoxalement contient la somme d'un infini temps passé (de là on peut bifurquer sur la question du temps qui n'existe pas, sauf comme construction confortable de l'esprit avec toutefois ses limites de confort)... Nous vivons en éclaireur de notre propre vie, le passé étant partiellement obscure, l'avenir un peu plus puisqu'il contient la probabilité fatale. Une praxis consistant à verbaliser auprès d'un tiers lui-même expert en sa propre volonté de savoir (il connait sa volonté à la fois incoercible et vaine de savoir l'impossible, c'est un deuil de tous les jours), à verbaliser donc ce qui me préoccupe. Ce faisant, en parlant de ce qui me préoccupe sans aucun frein extérieur, je me rend compte de mes freins intérieurs, des détours que prennent mon propos, que j'attends une réponse à une question que je ne pose pas etc... tout cela pour moi est l'empreinte de l'inconscient. Il ne peut être enclavé dans une science à moins de prêter à sa visée tout autre chose que lui. C'est un peu comme ça que je vois la chose. La théorie qui EN RESULTE est nécessaire autant que secondaire et doit rester en évolution permanente et active ... c'est donc une théorisation très particulière dont l'articulation majeure EST de se remettre constamment en question
avatar
Giotto
Chien fou
Chien fou
Messages : 116
Date d'inscription : 11/02/2013
Localisation : Paris

Re: Des êtres de lumière

le Jeu 14 Fév - 20:37
On avance on avance. Au niveau des gènes il semble que des choses se precisent.
Certains chercheurs francais (notamment un physicien) ont découvert que dans la cellule il y a déjà la carte humaine dessinée. Les américains l'avait trouvé pour le poulet.
Ils ont trouvé la formule de physique qui permet l'évolution de la cellule en corps. Bon c'est super mal expliqué.
Toujours est il que ce que j'ai compris c'est qu'il n'y a pratiquement pas d'évolution. On est arrivé tout fait en quelque sorte.
Lire : Vincent Fleury. Directeur de recherche au CNRS.
Car j'explique super mal.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9257
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Des êtres de lumière

le Sam 16 Fév - 17:05
Au contraire ishto, je pense que la psychanalyse, en tant que branche de la psychologie, est une science. Une science humaine qui certes n'est pas "dure", mais qui a le mérite de creuser certaines questions. Bien sûr la psychologie n'a pas fini d'évoluer, et il se peut que ce que nous nommons la psychanalyse finisse par muter et devenir quelque chose de plus "probant", de plus achevé. Mais la retirer du domaine scientifique serait comme retirer la théorie des cordes de la physique ! Qui pourtant est nettement moins "soutenue", moins solide, et cependant acceptée comme outil de travail potentiel.

La psychanalyse est victime d'une image péjorative, souvent rattachée aux professionnels eux-mêmes, mais aussi à tout un chacun qui y voit l'expression d'un domaine sans réels fondements, sans réelle consistance. Il est vrai que la psychothérapie a meilleure presse, car elle cerne et tente de soulager les blessés de l'âme, pour autant, il ne faut pas jeter bébé avec l'eau du bain comme on dit, et la pertinence va se cacher là où on l'attend le moins parfois...

Oui je défends la psychanalyse en tant que domaine d'étude pertinent; je n'ai pas dis exact, mais pertinent.
avatar
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 41
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Re: Des êtres de lumière

le Mer 20 Fév - 0:42
Bien sûr Olive. Je ne vois pas pourquoi ajouter à psychanalyse l'appartenance à la science, encore une histoire d'affect lié aux mots, je préfère et de loin, ton terme "d'étude" ... Pour ce qui est de la retirer du domaine scientifique, si tu t'intéresses un peu à Lacan, je pense que tu comprendras que c'est fait depuis près d'un demi-siècle Olive, n'en déplaise. Les portes de la psychanalyse sont ouvertes en grand à la parole scientifique, religieuse, poétique, philosophe, que leurs représentants veuillent l'en vider ou l'en remplir, peu importe, elle est là pour toutes celles et ceux qui veulent au final parler d'un quelque chose qu'ils ne peuvent que soupçonner, au-delà de ce qu'ils pointent comme source de leurs tracas.


"psychanalyse" est le mot désignant cette praxis qui se veut être cet espace/temps dynamique et bienveillant où les mots peuvent déployer, libérer, transformer, un maximum de maux. Je m'exprime mal, mais c'est ma manière de dire ce que je "compressens"..
avatar
Aubrac
Nouveau né
Nouveau né
Messages : 75
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 31

Re: Des êtres de lumière

le Mer 20 Fév - 10:18
Puisque ce sujet parle d’EMI, je voulais vous faire partager le témoignage très émouvant d’une personne de ma région qui a vécu cette expérience :

[url=http://www.dailymotion.com/video/x563it_jean-morzelle-temoignage-nde emi_news#.USSUiB000j1][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

À la fin quand, il dit qu’il a pris une part de la lumière avec lui et que chacun de nous en a une. C’est vraiment très beau. Que l’on croie ou non à un au-delà, ces témoignages nous rappel que chaque être humain est unique et beau. Nous avons tous en nous une chose lumineuse que nous devons développer.
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: Des êtres de lumière

le Mer 20 Fév - 11:04
HS:
Pourquoi ne puis-je pas poster dans le sujet "Athée" ?
(Autorisation spéciale ???)
Contenu sponsorisé

Re: Des êtres de lumière

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum