Le Deal du moment : -33%
Ecran PC HP 27xq 27″ QHD Noir
Voir le deal
199.99 €
-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Mer 12 Déc - 19:40

Il y a des entractes ! (heureusement - il y a même un buffet, souvent)

Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Herodote le Mer 12 Déc - 20:36

Vous imaginez des buffets dans le théâtre (tragédi) classique ?
Auguste, s'adressant au "Cinna" de Corneille :
-"Prends un siège, Cinna, et avant tout échange,
Du foie gras, en veux-tu ? Vois comme je le mange!", par exemple.
C'est comme la fausse naïve, qui ne trouvant pas de quoi honorer les tickets de chaussures octroyés par le ravitaillement officiel, s'en alla à la Comédie Française et s'adressa à la caissière : " C'est vraiment du satin? Du vrai ? A combien ai-je droit avec mes tickets, là ?". Si non e vero...

Revenons aux choses sérieuses et à Hugo:

Connaissez-vous le dessin satirique paru au moment de l'échec des "Burgraves", représentant Victor Hugo, encore glabre mais chevelu, sous un ciel éclairé d'un seul astre, une comète qui faiait parler d'elle à ce moment, un Hugo rageur devant le théâtre où il n'y avait pas âme qui vive à l'entour et rimant piteusement (je cite de mémoire) :
"Hugo scrutant la voute bleue
Au Seigneur demande tout bas
Pourquoi les astres ont des queues,
Quand "les Burgraves" n'en ont pas ".

Il a fallu la "bataille d'Hernani" pour qu'"Hernani" puisse être joué. Et celà s'acheva par "les Burgraves" où il y a des passages dignes de Ruy Blas, et somme toute, de la même veine. Seul précisément, Ruy Blas surnage vaillamment. C'est un chef d'oeuvre, mais j'aime beaucoup son "Torquemada", que j'ai vu il y déjà longtemps, monté à la télévision et qui m'avait vivement intéressé. La torsion de l'esprit de Torquemada, envoyant au bucher les deux amoureux, simplement du fait qu'ils ont proclâmé leur Amour de Dieu et leur Amour mutuel et qu'il serait mal de laisser pêcher ces âmes pures, et pour éviter cela les faire mourir aussitôt pour qu'ils soient sûrs d' êtres sauvés. Les désastres de la Foi font justement pendant à ce qu'écrira plus tard Claudel (je ne compare pas Hugo et Claudel). C'est peut-être aussi ce pourquoi j'ai gardé un si bon souvenir de ce "Torquemada". C'est une voie incnnue, à ma connaissance, pour démontrer les crimes de la Foi totale ! Et , comme dans Ruy Blas, tout à fait actuelle, quoiqu'apparemment sur un autre sujet, mais n'y a-t-il pas des coïncidences avec ce que nous connaissons ?

Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Mer 12 Déc - 20:45

J'avais étudié les Burgraves à l'université, j'avais beaucoup aimé cette pièce mal connue. Sur le même thème qu'Hernani, que je trouve assez pénible, le traitement m'avait davantage plu. Et le personnage de l'ancienne amante (Ginevra ?) avait un côté tragique que j'adorais : l'ancienne amante présentée tout au long de la pièce dans un souvenir nostalgique est en fait la sorcière qui manigance depuis le début, ça, ça me plaisait !

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Herodote le Mer 12 Déc - 21:47

"Les Burgraves", j'aime aussi. Je considère que c'est un authentique chef d'oeuvre. Mais je ne puis que replacer "Hernani" dans le contexte du Romantisme virulent qui a eu au moins le mérite de nous éviter le style "sulpicien" en Littérature.
Théophile Gautier que je citais plus avant, était cette fois sorti de sa réserve et se faisait l'animateur de la résistance aux Anciens dans la bataille d'"Hernani". mais je ne vais pas vous répeter ce que vous avez sûrement appris et dont le souvenir est plus frais dans votre mémoire que dans la mienne, Sylvie !

Sylvie, avec vous fait des études véritablement classiques avec latin et grec? En Litterature aussi? . Si oui, je vous demanderais bien ce que vous pensez du théâtre d'Eschyle, de Sophocle et d'Euripide (sans oublier Aristophane) , notamment après le succès ancien et télévisuel des "Perses" d'Eschyle, dont j'avais apprécié la réalisation, mais en regrettant qu'on s'en tienne là. "Les Troyennes" d'Euripide pourraient pourtant faire un très bon télé-film. Qu'en pensez-vous ?
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Mer 12 Déc - 21:57

Je suis toujours émue, parfois aux larmes devant la beauté grave des héros de Sophocle. Eschyle, c'est autre chose. Si, chez les deux auteurs, le destin est implacable, le poids des dieux chez Eschyle est inhumain, tandis que chez Sophocle, le tragique se fait plus humain, peut-être, plus résigné dirais-je (même si je ne suis pas satisfaite de cette formulation).
Quant à Euripide, il passe chez nous, les Lettres Classiques, pour le moins bon des trois. Je veux bien. Il y a chez lui un penchant pour le bruit et la fureur, quelque chose de shakespearien, qui le rend intemporel aussi, à sa façon, mais parfois plus brouillon que ses deux brillants condisciples. Les Troyennes ne m'ont jamais transportée, mais il est vrai que j'ai le souvenir d'une version grecque de 1ère année assez surréaliste qui m'a peut-être trop marquée. Toutefois, il faut, pour lui rendre justice, citer deux pièces, au sujet moins "convenu" que les habituelles sagas familiales des Atrides et des Thébains. La première est Alceste, très émouvante, où Hercule brave les Enfers pour aller y chercher une épouse tellement dévouée à son mari qu'elle a accepté de mourir à sa place. La seconde est Les Bacchantes, mais il est vrai que j'ai une affection particulière pour Dionysos, j'adore, en la lisant, me le représenter comme un jeune garçon d'une beauté fulgurante qui joue des puissants et de leur orgueil.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Invité le Mer 12 Déc - 22:06

Je suis impressionné par une telle culture littéraire Sylvie... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Mer 12 Déc - 22:07

Tu sais, ce sont mes études... C'est un peu normal.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Invité le Mer 12 Déc - 22:08

Hum... Wink Que nenni ! Je sens bien que la flamme littéraire te possède !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Mer 12 Déc - 22:12

Ce sont des études que l'on entreprend par intérêt personnel, c'est sûr. Après, le tragique est un de mes domaines préférés, où qu'il se trouve (fût-ce dans Batman).

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Invité le Mer 12 Déc - 22:54

Ah ! Tu verras que j'ai raison Sylvie... La fibre dramatique du monde littéraire est en toi. Je vais bien finir par y arriver ! Wink Non mais tu sembles passionnée, pour le moins.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Herodote le Mer 12 Déc - 22:59

Sylvie ; Vous avez parfaitement raison d'imaginer le Dionysos des "Bacchantes" d'Euripide sous les traits d'un ravissant jeune garçon, car c'est ainsi que les contemporains du grand tragique trop malmené qu'est Euripide, se représentaient, les femmes notamment qui entouraient les chars des "Petites Dionisyes" , un peu partout en Grèce, (comme le culte de Cybèle, tous deux venus d'Asie, et ambulatoires).
Les "Troyennes" ont beaucoup inspiré Berlioz pour la composition de ses ..."Troyens", ce chef d'oeuvre de l'opéra français, où notre compositeur national ajoute à la fin du second Acte, un hymne à Cybèle, puisqu'il a lui-même écrit le livret. Vous auriez certainement mieux apprécié cette versions grecque à base d'Euripide avec la musique de Berlioz en fond sonore !
Comment pourrais-je me clâmer aussi racinien sans aimer Euripide? Tout le monde littéraire associe immanquablement Racine à Euripide, comme, et vous le notez finement, comme un trait commun avec de l'autre côté de la Manche, Shakespeare, qui ne fait pas "beucoup de bruit pour rien", mais pour quelque chose qui, chez lui et chez Racine et Euripide, font le bruit qu'il faut pour quelque chose qu'il faut. La stature de pensée d'Eschyle me refroidit un peu. Quant à Sophocle, avec son Oedipe, qui nous a valu Freud, mon escroc honni, dont il ne tirait pas les mêmes effets à Athènes qu'à Vienne... L'ensemble de la prédiction faite à Laios, inséparable du récit freudien tourmenté et tourmenteur qui n'en fait qu'un adversaire pour son fils, est présente entièrement dans l'"Oedipe-Roi" de Sophocle.
Une anecdote, j'ai l'âge d'en être couturé : Le Doyen de la Fac de Lettres de Lille sous l'Occupation, vint jouer, pour les étudants de la Sorbonne, l'"Oedipe-Roi de Sophocle. Au moment où il devait apparaitre les yeux crevés, pour plus de véracité, cet éminent Universitaire qui s'était réservé le rôle-titre, s'aperçut que le réalisme, qu'on reproche parfois à Sophocle, exigeait qu'il se crevât les yeux ou du moins qu'il ne fît un peu mal aux yeux, pour en saigner (en saigner = enseigner. D'accord?). Quelqu'un qui avait les tickets pour (cf, intervention ci-dessus) fonça vite lui chercher un pot de confiture de groseilles (à la saccharine) et le Doyen s'en colla plein les orbites avant de paraître devant l'amphithéâtre bondé avec la confiture de groseilles lui coulant des yeux. Saisissant. Sophocle eût aimé, j'en suis sûr (Y a-t-il des groseilles en Grèce ?) Bonsoir à toutes et tous et merci pour ce bon moment passé ensemble.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lux Lisbon le Mer 12 Déc - 23:30

Tu as fait des lettres classiques Sylvie ? Je pensais que tu avais fait des lettres modernes, comme moi.
Lux Lisbon
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes

Messages : 1824
Date d'inscription : 27/05/2012

http://luxcoppola.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Jeu 13 Déc - 9:08

Et oui, Lettres classiques !

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Herodote le Jeu 13 Déc - 10:07

Il n'y a ici en tous cas nul privilège attaché aux Lettres classiques ou modernes.
L'âge moyen des participants à ce Forum les incline plutôt vers ce qui est "moderne".Comme la "Querelle des Anciens et des Modernes" était plus une affaire d'influence sur la société entourant le roi qu'une opposition entre deux formes de culture, il en est de même pour ce qui est , aujourd'hui, le peu de goût que nos contemporains éprouvent pour le" Classique". Il demeure qu'un enfant sans parents est orphelin avec tous les aléas que comporte sa future carrière. Nous ne voulons pas ici, et nous sommes plusieurs dans ce cas, que les Lettres classiques manquent aux Lettres modernes dans l'étroit rangement en orphelinat. Tout procède, en Art quelqu'il soit, l'un de l'autre.
Et ne prenez pas cet air résigné, Sylvie ! Vous êtes d'un étonnante modernité dans vos réflexions sur Sophocle par exemple, pour prendre un exemple récent. Sophocle qui est à classer dans les Lettres modernes (comme Euripide, n'était le calendrirer) comme le plain-chant qui se chante à Solesmes chez les Bénédictins et qui retrouve, notamment chez les jeunes musiciens, une vigueur que seule l'Egise anglicane semble avoir identifiée encore.
Foin des priorités en Art ! Tout ce qui est Beau a sa place dans l'Humanité, fût-elle mutilée par des siècles de barbarie. Ceci en guise de bonne journée à toutes et à tous.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Jeu 13 Déc - 12:02

Bien évidemment, il ne me serait pas venu à l'idée d'établir une hiérarchie entre les différents domaines des Humanités. C'est mon goût personnel pour le latin et la civilisation romaine (ainsi qu'une série de hasards) qui m'ont poussée vers les Lettres Classiques, dont le cursus inclut de toutes façons de la littérature médiéval, classique, moderne et contemporaine, où l'on m'a fait découvrir Rabelais, Montaigne, Laclos, Proust, mais aussi et de façon plus indirecte Yourcenar et Giono.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lux Lisbon le Jeu 13 Déc - 12:03

Herodote a écrit:Il n'y a ici en tous cas nul privilège attaché aux Lettres classiques ou modernes.
Je suis toujours très admirative de ceux qui ont fait des lettres classiques puisque cela me semble demander une capacité de travail que je n'ai pas (notamment en ce qui concerne l'apprentissage du grec et du latin).
Lux Lisbon
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes

Messages : 1824
Date d'inscription : 27/05/2012

http://luxcoppola.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Jeu 13 Déc - 12:05

Une version de 4 à 5h chaque semaine, c'est presque une discipline olympique ! Laughing

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Herodote le Jeu 13 Déc - 12:56

On commençait le Latin en 6ème et on apprenait toutes les déclinaisons et les conjugaisons à onze ans. J'aimais celà. Et puis mon père m'aidait. Il était très bon latiniste. Et puis avec le Grec en 4ème. Notre excellent professeur de Lettres, M. Forget, dès le premier cours de grec nous a notifié que, dès le lendemain nous saurions lire et écrire en Grec. Devoir accompli. Dès lors cela a été comme pour le Latin :déclinaisons, conjugaisons, petits textes. Et même, fin de l'année, on nous donnait à treize ans tout juste ( j'avais un an d'avance) des fables simples d'Esope, qui allaient avec ce que nous apprenions de La Fontaine et de Florian en Français !. Et ça marchait. Pour arriver à l'éblouissement de ce professeur dont j'ai déjà parlé, Monsieur Gioan, en seconde, où les Humanités éclatèrent à nos yeux éblouis comme un paradis auquel se joignait la musique.
Oui, malgré la morsure de l'ennemi occupant notre patrie, nous survolions le contigent pour ne déjà aborder que le sublime. Et il nous manquait Yourcenar !(Je la porte aux nues, car elle est le plus grand écrivain de notre temps). Mais Melle de Crayencourt était encore une gamine à l'époque.
Voilà pourquoi il ne faut rien séparer. Ma première belle-fille, Docteur-ès-Sciences, a décidé d'apprendre le Latin à 22 ans, juste après sa soutenance de thèse. Elle y est arrivée en un an. De tous les horizons, il y a un phare qui nous guide vers cette culture qui est la nôtre et que rien ne serait plus cruel que de nous la voir arracher.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Invité le Jeu 13 Déc - 18:11

La littérature m'a toujours passionné, mais je n'ai pas votre niveau Sylvie, Lux ou Herodote. J'ai beaucoup lu de poèmes classiques et des textes philosophiques. Ma sensibilité est littéraire, c'est indiscutable, mais je n'ai pu m'y intéresser que relativement tard, d'ailleurs je commence à aborder les grands auteurs avec plus de sérénité (notamment grâce à mon excellente prof de littérature). Je trouve l'ouverture littéraire merveilleuse, pour moi c'est une fenêtre sur les secrets de l'âme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Herodote le Jeu 13 Déc - 19:12

Merci, Olive, de cet hommage rendu aux Lettres et à leurs produits en général.
Il est clair que nous serions borgnes, boiteux ou manchots si nous n'avions pas notre culture.
J'ai lu les huit pages sur l'école. Le sujet passionne Mathieu. Et aussi Lux Lisbon. Je ne seais pas loin de trouver, comme elle, que l'instruction cela suffit à l'éducation. Je suis aussi pour un retour au Ministère de l'Instruction Publique. Mais,seulement si l'ouverture est faite dans les programmes, vers ce qui "cultive" véritablement les enfants et non ce qui les distrait. Il y a plus de cours de morale dans Jules Verne ou dans Hugo que dans les discours fumeux d'un enseignant qui "aura ça" au programme. Nos Humanités servent aussi à cela. Que chacun aille se fabriquer sa morale en pétrissant Sophocle, Ovide, Chrétien de Troyes, Rabelais, Racine ou Musset, c'est l'affaire du milieu familial. Je lisais tout à l'heure dans un carnet de correspondace, l'inscriptin d'une mère à qui on recommandait l'achat d'un livre scolaire :" Ca sert à rien !) Scandaleux. Pauvre femme, quelle misère en elle ! Il y a toujours un bout de journal ou de revue en allant chez le médecin ou le dentiste. Il faudrait apprendre à profiter de tout, car ainsi que disait mon éminent supérieur, Pierre Henquet, aux Nations-Unies : "Tout se résout en culture !". Voici pourquoi vous avez raison de vous réjouir, Olive, et voici pourquoi nous connaissons la plénitude, devant notre clavier, qu'il ne serve pas qu'à des choses vulgaires et insignifiantes. Je vais diner maintenant. Cela fait partie de ma culture...
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Herodote le Jeu 13 Déc - 23:01

Je flane sur ce Forum. J'y trouve bien des intervenants qui se réjouissent que la littéraure soit de plus en plus à l'honneur. Et les Arts aussi. Ce dont je me réjouis avec eux. Mais je constate que, sur l'aspect "échanges quant au fond" on en reste souvent à énumérer des appréciations générales telles que : "J'aime beaucoup aussi", "ça étoffe notre Forum", "il est bon qu'on y parle de littérature". A part la vivifiante zélatrice de Tolstoï, Olive qui fait son devoir de Modérateur, de la talentueuse professeure de Lettres Classiques, ou de la pétulante Lux Lisbon, très peu de personnes viennent voir de ce côté. Il y a, sur le Forum, des personnes infiniment cultivées mais qui sont, dès qu'elles approchent d'ici, des ectoplasmes ! Je vous signale que je serai ectoplasique moi-aussi demain après-midi et le soir. Pour des raisons (ne le répétez pas!) maçonniques. . Cela n'a aucun rapport avec ce sujet. Si, peut-être... Il peut se faire que je trouve avec mon filleul-Premier-Surveillant, un terrain d'entente (nous en avons beaucoup déjà) sur un sujet littéraire. On compensera comme ça.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Jeu 13 Déc - 23:04

Alors, cher Hérodote, juste une remarque : je ne suis pas professeurE de Lettres classiques, juste professeur. Pour des raisons personnelles et professionnelles, j'y tiens.


_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par MathieuMf le Jeu 13 Déc - 23:18

Je vous lis, mais je n'ai rien à y apporter.
Des découvertes à venir, peut être - mais pour l'instant ...

SylvieB : je n'avais même pas relevé Smile Peut être qu'une prochaine réforme simplifiera ça ... (mais quand on voit à quel point la précédente n'est pas pratiquée et souvent pas enseignée ...)

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
MathieuMf
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 40
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Lt Ripley le Jeu 13 Déc - 23:21

Un changement de la langue ne se décrète pas, il se fait dans l'usage, pas dans les textes. C'est pourquoi nous n'enseignons pas la réforme de l'orthographe. Et aussi parce que souvent elle nous semble bafouer l'histoire de la langue, des mots.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
Lt Ripley
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2581
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 42
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par MathieuMf le Jeu 13 Déc - 23:23

Allez, tu ne vas pas te mettre à enseigner le kikoo lol ... bien que ça se fasse dans l'usage ... Wink

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
MathieuMf
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 40
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Herodote le Ven 14 Déc - 0:01

Dommage que Guthrie ne soit pas parmi nous. je viens de faire expédier, joués par Entremont en 1992, les Concertos pour piano et orchestre de Saint-Saëns, numéros 2 et 4. Saint-Saêns qui mettait de l'humeur dans tout ce qu'il disait, déposa quand même sur le "Pas d'Armes du Roi Jean" un fort belle musique, enfreignant ainsi l"interdiction orgueilleuse de Hugo : "défense de déposer de la musique au pied de mes vers". C'est à une dame qui est une remarquable amie que je les fais envoyer...et qui est pianiste ! Beaucoup d'oeuvres du XIXè siècle ont inspiré des musiciens. Soit comme paroles de mélodies soit en tant que livrets. Savez-vous pourquoi le pauvre ,et génial dans sa simplcité, Prosper Mérimée, est mondialement connu. De part et d'autre de la planète, on le connait, sans avoir jamais lu une ligne de lui (et pourtant quelle sobriété, quelle rigueur dans l'écriture et quelle malice !). Vous le savez bin sûr . A cause de sa nouvelle, "Carmen", dont Ludovic Halévy et Henri Meilhac ont écrit le livret (inspiré de Mérimée), sur une musique de Georges Bizet, et qui est l'opéra, de loin le plus joué du monde. La musique peut aussi être véhicule de vertus stylistiques. Tout le dialogue de la fin de "Carmen" ,opéra, est strictement, mot pour mot, de Mérimée ! (La splendide dégelée de dièses finale est du non moins génial Bizet !)
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ? - Page 2 Empty Re: Lettres classiques, une mine d'or désaffectée ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum