Le cinéma de Tarantino

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Lux Lisbon le 19/11/2012, 14:41

MathieuMf a écrit:Bon, Inglorious Basterds n'était pas un chef d'œuvre ...
Tout de même sympa et divertissant, mais sans plus Smile
En même temps, je vais faire ma vieille conne mais voir ce film en VF, c'est simplement du massacre. Le plaisir, dans Inglorious Basterds, vient beaucoup de la langue, de toutes ces langues qu'on peut entendre, diverses, variées. Le monologue de Brad Pitt disant comme il aime frapper les nazis est un pur régal — mais il faut l'entendre en VO pour pouvoir l'apprécier !

Je suis une grande fan de Tarantino, et de sa capacité à déplacer le sujet de ses films. Alors que le sujet normalement, c'est l'action, lui nous montre des scènes qui seraient coupées dans n'importe quel film : les deux tueurs à gages qui discutent avant d'aller faire leur sale besogne, les nanas qui discutent entre elles en bagnole avant d'aller au bar, une réunion de gangsters où on finit par se demander ce que Madonna a voulu dire dans Like A Virgin... En fait, le vrai sujet de Tarantino, c'est la parole, la "tchatche", cette manière de se renvoyer la balle sur des sujets parfois complètement foireux (est-ce que faire un massage des pieds à la meuf de son boss, c'est tromper ?), et c'est ce qui fait tout le sel de ses films.
Kill Bill est en ce sens un peu différent, hommage au cinéma qu'il aime, aux films d'arts martiaux, aux westerns spaghettis. Je l'aime beaucoup mais il ne sera jamais du niveau de Pulp Fiction ou de Jackie Brown pour moi.

Autre chose que j'adore dans ses films, c'est le pouvoir donné aux femmes. C'est vraiment jouissif : une hôtesse de l'air qui baise tout le monde, un groupe de nanas harcelées qui finissent par démonter un tueur en série, une ancienne tueuse qui se venge, etc. Ses personnages masculins sont toujours sévèrement burnés mais c'est dans leurs faiblesses qu'ils nous touchent : Travolta en vieux tueur à gage troublé par Mia Wallace...

En fait, ce qui est génial c'est qu'on est dans le cinéma pur. Le plaisir de l'image, de la castagne, du dialogue ; et des hommages à n'en plus finir — tout ça, avec beaucoup d'humour. Tarantino fait tout avec sérieux, sans se prendre au sérieux.

Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes

Messages : 1823
Date d'inscription : 27/05/2012

http://luxcoppola.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par ishto le 19/11/2012, 14:48

Lux Lisbon a écrit:
MathieuMf a écrit:Bon, Inglorious Basterds n'était pas un chef d'œuvre ...
Tout de même sympa et divertissant, mais sans plus Smile
En même temps, je vais faire ma vieille conne mais voir ce film en VF, c'est simplement du massacre. Le plaisir, dans Inglorious Basterds, vient beaucoup de la langue, de toutes ces langues qu'on peut entendre, diverses, variées. Le monologue de Brad Pitt disant comme il aime frapper les nazis est un pur régal — mais il faut l'entendre en VO pour pouvoir l'apprécier !

Je suis une grande fan de Tarantino, et de sa capacité à déplacer le sujet de ses films. Alors que le sujet normalement, c'est l'action, lui nous montre des scènes qui seraient coupées dans n'importe quel film : les deux tueurs à gages qui discutent avant d'aller faire leur sale besogne, les nanas qui discutent entre elles en bagnole avant d'aller au bar, une réunion de gangsters où on finit par se demander ce que Madonna a voulu dire dans Like A Virgin... En fait, le vrai sujet de Tarantino, c'est la parole, la "tchatche", cette manière de se renvoyer la balle sur des sujets parfois complètement foireux (est-ce que faire un massage des pieds à la meuf de son boss, c'est tromper ?), et c'est ce qui fait tout le sel de ses films.
Kill Bill est en ce sens un peu différent, hommage au cinéma qu'il aime, aux films d'arts martiaux, aux westerns spaghettis. Je l'aime beaucoup mais il ne sera jamais du niveau de Pulp Fiction ou de Jackie Brown pour moi.

Autre chose que j'adore dans ses films, c'est le pouvoir donné aux femmes. C'est vraiment jouissif : une hôtesse de l'air qui baise tout le monde, un groupe de nanas harcelées qui finissent par démonter un tueur en série, une ancienne tueuse qui se venge, etc. Ses personnages masculins sont toujours sévèrement burnés mais c'est dans leurs faiblesses qu'ils nous touchent : Travolta en vieux tueur à gage troublé par Mia Wallace...

En fait, ce qui est génial c'est qu'on est dans le cinéma pur. Le plaisir de l'image, de la castagne, du dialogue ; et des hommages à n'en plus finir — tout ça, avec beaucoup d'humour. Tarantino fait tout avec sérieux, sans se prendre au sérieux.


vraiment ok avec tout sauf le début : "Voir le film en VF c'est simplement du massacre" ... s'il y'a bien des films où c'est le cas, en revanche chez tarantino les doublages sont toujours proches.... du grand art!!! (j'ai même préféré le mélange doubleur/acteur dans Inglorious que la V.O !!) .... on reste toujours dans la subjectivité totale de toute façon elephant
avatar
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 42
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Guizmo le 19/11/2012, 15:21

Lux Lisbon a écrit:
MathieuMf a écrit:Bon, Inglorious Basterds n'était pas un chef d'œuvre ...
Tout de même sympa et divertissant, mais sans plus Smile
En même temps, je vais faire ma vieille conne mais voir ce film en VF, c'est simplement du massacre. Le plaisir, dans Inglorious Basterds, vient beaucoup de la langue, de toutes ces langues qu'on peut entendre, diverses, variées. Le monologue de Brad Pitt disant comme il aime frapper les nazis est un pur régal — mais il faut l'entendre en VO pour pouvoir l'apprécier !

Je suis une grande fan de Tarantino, et de sa capacité à déplacer le sujet de ses films. Alors que le sujet normalement, c'est l'action, lui nous montre des scènes qui seraient coupées dans n'importe quel film : les deux tueurs à gages qui discutent avant d'aller faire leur sale besogne, les nanas qui discutent entre elles en bagnole avant d'aller au bar, une réunion de gangsters où on finit par se demander ce que Madonna a voulu dire dans Like A Virgin... En fait, le vrai sujet de Tarantino, c'est la parole, la "tchatche", cette manière de se renvoyer la balle sur des sujets parfois complètement foireux (est-ce que faire un massage des pieds à la meuf de son boss, c'est tromper ?), et c'est ce qui fait tout le sel de ses films.
Kill Bill est en ce sens un peu différent, hommage au cinéma qu'il aime, aux films d'arts martiaux, aux westerns spaghettis. Je l'aime beaucoup mais il ne sera jamais du niveau de Pulp Fiction ou de Jackie Brown pour moi.

Autre chose que j'adore dans ses films, c'est le pouvoir donné aux femmes. C'est vraiment jouissif : une hôtesse de l'air qui baise tout le monde, un groupe de nanas harcelées qui finissent par démonter un tueur en série, une ancienne tueuse qui se venge, etc. Ses personnages masculins sont toujours sévèrement burnés mais c'est dans leurs faiblesses qu'ils nous touchent : Travolta en vieux tueur à gage troublé par Mia Wallace...

En fait, ce qui est génial c'est qu'on est dans le cinéma pur. Le plaisir de l'image, de la castagne, du dialogue ; et des hommages à n'en plus finir — tout ça, avec beaucoup d'humour. Tarantino fait tout avec sérieux, sans se prendre au sérieux.

Absolument d'accord avec tout ce que tu as dit, mais j'ai un doute sur la fin.
Je crois qu'il se prend au serieux.
avatar
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10968
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 38

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Lux Lisbon le 19/11/2012, 15:32

ishto a écrit:vraiment ok avec tout sauf le début : "Voir le film en VF c'est simplement du massacre" ... s'il y'a bien des films où c'est le cas, en revanche chez tarantino les doublages sont toujours proches.... du grand art!!! (j'ai même préféré le mélange doubleur/acteur dans Inglorious que la V.O !!) .... on reste toujours dans la subjectivité totale de toute façon elephant
Je ne remets jamais en cause la qualité des doublages, je sais que les gens qui le font sont de vrais professionnels. Néanmoins, je persiste à penser que l'intérêt d'un film comme celui-là réside dans la pluralité des langues qu'on peut y entendre. S'il a pris la peine de faire parler certains en allemand et en français, au lieu de forcer tout le monde à se mettre à l'anglais, c'est bien qu'il y a une vraie volonté de sa part de faire entendre des langues différentes, non ? Et que ça apporte quelque chose au récit... parce que se mettre dans un contexte historique c'est aussi se rappeler que peu de gens finalement parlaient tous anglais ou français à l'époque.
avatar
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes

Messages : 1823
Date d'inscription : 27/05/2012

http://luxcoppola.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Lt Ripley le 19/11/2012, 15:34

J'ai toujours dit le bien que je pensais du doublage français en général, mais c'est vrai que dans les dialogues de Tarantino, le travail des acteurs est tel que ça me semble dommage de ne pas l'entendre en VO.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
avatar
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2574
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 40
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Lux Lisbon le 19/11/2012, 15:35

J'ai une folle envie de faire du HS sur le combat éternel VO / VF... mais je ferais probablement mieux d'ouvrir un topic !
avatar
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes

Messages : 1823
Date d'inscription : 27/05/2012

http://luxcoppola.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Guizmo le 19/11/2012, 15:37

Oui, ouvre un topic, parce que moi aussi je veux me battre !
avatar
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10968
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 38

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Lt Ripley le 16/1/2013, 18:59

J'ai vu aujourd'hui Django Unchained (en VO, j'y tiens, car les quelques extraits audios en VF que j'ai entendus ici ou là m'ont vraiment dissuadée).

C'est un très très bon film sur l'esclavage. Le fil dramatique est assez simple, mais c'est souvent le cas chez Tarantino, mais le travail des acteurs est excellent. Si Di Caprio fait une prestation très tarantinienne, presque baroque, Jamie Fox est beaucoup plus en retenue ; Waltz n'en fait pas trop non plus, on est loin du nazi de Basterds.

Quant à la mise en scène, elle est sans fioriture, assez "sèche", finalement, sans les grandes envolées habituelles, sauf la descente du Klan, qui est grandiose. En revanche, il met tout son art de la mise en scène au service de ce qu'il montre, l'esclavage, sans concession.
Mention spéciale à Samuel L. Jackson, dans la catégorie "gros enc***".

Si vous aimez Tarantino, je vous le recommande chaudement. On n'a pas du tout l'impression d'y avoir passé 2h40.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
avatar
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2574
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 40
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par benjicoq le 16/1/2013, 22:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La première impression que j'ai eue, c'est quand même une déception. Parce que Django passe après Inglourious Basterds, et c'est pas facile. Déception parce qu'il y a clairement un ventre mou dans le premier tiers du film. C'est la première fois que je trouve un tarantino trop long. Deception parce que je le trouve visuellement moins travaillé que d'habitude (Tarantino n'a pas vraiment dépassé les codes visuels du Western dans la première partie) . Mais à part ça, c'est malgré tout un bon tarantino , avec des dialogues excellents , des acteurs excellents, un mélange comédie/drame/épique toujours très bon, une histoire de vengeance efficace , etc... J'ai beaucoup aimé le personnage de Stephen , joué par Samuel L jackson,
Spoiler:
un esclave tellement cassé intellectuellement et physiquement qu'il a intégré le racisme au point d'être pire que certains blancs. il est assez glaçant en fait, et la salle qui le trouvait drôle m'a semblé passer à côté du personnage (un peu un équivalent de Xavier Bongibault pour les esclavagistes)
. Candie (Di Caprio) est un parfait dosage de cabotinage savoureux et d'horreur pure. Waltz décline son personnage de Inglourious Basterds, mais du côté des bons, c'est toujours aussi savoureux, mais peut-être un peu moins inédit . Jamie Foxx est honnete, ni extraordinaire, ni mauvais. Il est le héros vengeur et on ne lui demande pas plus. (J'ai été très supris de voir un full frontal de sa part, on n'est pas habitués à ça chez Tarantino)


Dernière édition par benjicoq le 16/1/2013, 22:28, édité 1 fois
avatar
benjicoq
Chien fou
Chien fou

Messages : 137
Date d'inscription : 28/11/2012
Localisation : Paris

http://www.bjork.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Lt Ripley le 16/1/2013, 22:18

Pour moi, passer après Inglorious Basterds, c'est plutôt à son avantage, je l'avais trouvé un peu faiblard.

Tu pourrais mettre en spoiler une partie de ton post, notamment sur Samuel L. Jackson ? Pour ceux qui ne l'ont pas encore vu. Wink

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
avatar
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2574
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 40
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par benjicoq le 16/1/2013, 22:28

je veux bien mettre en spoiler, mais bon on découvre ca dans les 2 minutes qui suivent sonapparition ^^
avatar
benjicoq
Chien fou
Chien fou

Messages : 137
Date d'inscription : 28/11/2012
Localisation : Paris

http://www.bjork.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Lt Ripley le 16/1/2013, 22:36

D'ailleurs,
Spoiler:
j'adore la façon dont son visage change insensiblement en un seul plan et qui laisse deviner à quel point il va être un salaud dans cette histoire

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
avatar
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2574
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 40
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par benjicoq le 16/1/2013, 22:39

c'est vraiment son meilleur rôle, je pense.
avatar
benjicoq
Chien fou
Chien fou

Messages : 137
Date d'inscription : 28/11/2012
Localisation : Paris

http://www.bjork.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par benjicoq le 17/1/2013, 01:30

interview super intéressante sur Django

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
benjicoq
Chien fou
Chien fou

Messages : 137
Date d'inscription : 28/11/2012
Localisation : Paris

http://www.bjork.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par ishto le 17/1/2013, 01:35

Pour moi, Tarantino a réussi cette prouesse d'extraire de la peur, de la honte, et de l'humiliation, la force insoupçonnée qu'elles emprisonnent souvent à perpétuité, et a su dans ces films, donner à cette sorte d'énergie jusqu'à lors enfermée dans les tiroirs de la veuve et de l'orphelin, une multitude d'extériorisations toutes plus singulières et inattendues les unes que les autres.

Mr Tarantino, "à vous et à vos vaches, je dis, bravo!"
avatar
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 42
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par MathieuMf le 10/5/2013, 00:15

Je viens de regarder Django. La vache, la claque !!
Faut que je le regarde une autre fois pour bien revoir les détails, c'était le pied en tout cas - pour le coup je le préfère à Inglourious Basterds.

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 39
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par Lt Ripley le 10/5/2013, 11:20

J'avais trouvé Inglorious Basterds un peu faiblard, mais d'après mon chéri j'y connais rien... Rolling Eyes
Django me semble très largement au-dessus, oui ; ça me fait penser que je le reverrais bien, mais je vais sûrement attendre le DVD.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant.
avatar
Lt Ripley
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2574
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 40
Localisation : Chez les chouettes et les bambis

https://sylviebordatwriting.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cinéma de Tarantino

Message par MathieuMf le 10/5/2013, 11:53

Il vient de sortir justement - c'est pour ça que je l'ai vu hier soir Very Happy

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 39
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum