Fragment de philosophie naturelle

Aller en bas

Fragment de philosophie naturelle

Message par Olive1968 le Dim 18 Nov - 17:24



Le gazouillis des oiseaux, le bruissement des feuilles qui vibrent sous la brise automnale, notre pensée qui se laisse aller, qui s'abandonne aux rythmes naturels. Ma philosophie : l'abandon poétique à la nature, la contemplation totale, l'union. Ne faire qu'un avec le courant des flux naturels, avec la douceur des temps irréversibles et caressants. Le promeneur qui prend conscience d'un au-delà des sens, d'un au-delà du sens. Mais qui se sert de ses sens comme d'autant de façons de comprendre l'indicible, toutefois si facile à intégrer dès que l'on ouvre son âme à son mystère. Le vent fait virevolter quelques feuilles dorées, les arbres s'endorment loin des questions et des tumultes humains, un rêve plane au dessus des brumes qui se lèvent lentement. Ce linceul qui n'est qu'un passage vers un nouveau printemps, qui viendra bien assez tôt. J'offre une larme à la feuille, une larme de joie, pas une mélancolie névrotique mais une pensée fugace et profonde, une fleur de l'esprit. J'attends paisiblement que la nature me recueille en son sein, et m'emporte par delà les idées lointaines. Je promène paisiblement sur les tapis verdoyants et dorés, l'esprit dans les branches et le coeur nappé d'un halo poétique qui me plait tant. C'est ainsi que la nature devient une philosophie de l'absolu, et qui devient silence des mots, symphonie des âmes.

Ma philosophie c'est celle d'un progrès qui revient vers la nature ainsi qu'un cercle vertueux; l'immanence pénétrante d'une joie ineffable. Cueillir des fleurs cachées derrière les apparences, comme autant de pensées insouciantes et heureuses. Vers où allons-nous ? Vers quoi ? Si ce n'est pour s'arrêter devant notre berceau et l'admirer pour mieux en savourer le sens. La nature nous parle, et elle nous parle avec des mots imperceptibles et puissants, des sons inaudibles et si explicites. Et la parade naturelle est un conte absolu, un récit de la beauté qui s'inscrit dans notre parcours; rappelez-vous les cultes de nos ancêtres, et imaginez nos rêves de quiétude. Le futur ne peut être s'il s'éloigne des sons et des sens élémentaires d'une nature qui nous enseigne continuellement. Elle est le véritable sage, le véritable professeur, le véritable maître, et surtout, le plus grand poète...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragment de philosophie naturelle

Message par Invité le Dim 18 Nov - 18:44

Je trouve que ça va très bien avec ton avatar Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragment de philosophie naturelle

Message par Olive1968 le Dim 18 Nov - 21:39

Wink
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragment de philosophie naturelle

Message par Olive1968 le Lun 19 Nov - 22:12

La nature m'inspire par cette force extraordinaire que l'on ne peut sonder qu'en ouvrant son âme. Des sensations uniques se réveillent lorsque les énergies naturelles pénètrent en moi. Si ce nectar émotionnel est une matière première, c'est sans nul doute celle qui façonne mes vers, mes songes. Pour moi, il est un autre monde, un monde caché. Ce monde ne s'appréhende pas à l'aide de nos sens premiers, il se devine dans les jolis contreforts d'un vallon que la brume a envahit, dans l'ombre d'un vieil arbre qui projette quelque improbable silhouette sur l'herbe obscurcie. Et le son, ce son diffus qui caresse notre esprit, présent en permanence comme un lointain écho ténu et indicible. Chaque forme naturelle raconte une histoire, un récit ancestral dont nos livres ont perdu la trame et qui puise ses origines quelque part ailleurs et en nous. L'imaginaire se cristallise sur nos certitudes modernes, par ailleurs il renaît au hasard d'une promenade physique ou spirituelle. Le monde caché se cache, il ne veut pas dévoiler ses secrets au penseur, comme si ce dernier disposait du langage adéquat pour le comprendre ! Ou peut être au rêveur ? Ou au poète ? Qu'importe ! Du moment qu'il s'agit d'un voyageur...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9308
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum