Ravel : le maître enchanteur

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 12 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Invité le Mer 21 Nov - 14:56

En effet, il s'agit d'une signature. Je suis bien contant d'avoir rencontré de grands hommes sur ce fil de discussion et de grands compositeurs de musique. Au plaisir de vous recroiser au détour d'une conversation passionnante, ici ou ailleurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 12 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 21 Nov - 15:15

Vous me subissez déjà sur le mariage homosexuel. Ou je rue dans les bécarres (pour ne pas ^tre trop HS !)
Amitiés. Que devient Guthrie ? On est deux, maintenant à être appuyés contre votre poto (orthographe phonétique, s'entend!).

PS / Je vais piquer un p'tit roupillon de l'après-midi. A tout à l'heure.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 12 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 21 Nov - 22:29

Bon, après Vaughan Williams, restons en Angleterre avec William Walton. Tout comme Prokofiev avec Eisenstein, Walton a offert un temps son talent au cinéma entre autres pour les célèbres adaptations de Shakespeare dirigées et jouées par Laurence Olivier : Hamlet, Richard III et Henry V. Je vous propose justement, pour débuter en douceur, une passage d'Henry V qui passe carrément inaperçu dans le film ; la musique, utilisée en fond sonore pour une scène de dialogues, n'a pas été mise en valeur. Pourtant ces 2.00 racontent beaucoup de choses. Voici Touch her Soft Lips and Part dirigé par Daniel Barenboim. Il y a quelque chose de Ravel mêlé à la noblesse et la solennité de l'Angleterre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 12 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 21 Nov - 23:34

Il ne serait pas Celte, occupé par les Anglais,William Walton ? Je comprends mieux qu'il y ait quelqu'harmonie dans ce court extrait, dirigé par Barenboïm .
Pourquoi cette question ? C'est qu'il y a une masse de "Valton" en Bretagne. J'en ai eu plusieurs comme condisciples à Rennes et je sais qu'il y en a plein entre Saint-Malo et Dinan. Je sentais bien un certain "cousinage". Ceci étant c'est la musique qu'on écoute sans déplaisir mais en attendant qu'il y ait Henri V s'écriant "Mon royaume pour un cheval!" comme dans Shakespeare, mais je veux dire par là que c'est de la musique faite pour un film, comme on faisait de la musique de scène avant le cinéma. Rien à voir avec ce que des grands metteurs en scène ont fait, à l'inverse, à partir de Musiques telles celles de Wagner, de Mahler et surtout de Bruckner( ("Senso !") sortant des mains de Visconti-le-Grand. Wagner n'a pas composé la musique d'"Apocalypse now", mais il en a été fait un si triste usage que j'ai eu peine à être ému quand j'ai vu ce film à honteux spectacle. Ici, c'est joli, mais on attend trop le film derrière. Que Barenboïm ait dirigé cela n'a rien étonnant, ce grand pianiste devenu Chef d'orchestre (je l'ai même vu diriger" Manon" de Massenet !) a le gout des paradoxes. Il aime diriger un orchestre de jeunes Israéliens et Palestiniens. Pourquoi n'irait-il -il pas diriger une musique de film de Walton (cf; plus haut) avec un film nettement anglo-saxon. Lève- toi, O'Connell et autres patriotes irlandais, voici qu'on utilise l'un des vôtres pour mettre en valeur Shakespeare, dont on n'a pas fini de démontrer qu'il était Gallois ou Ecossais (on y travaile, rassurez-vous !).
Ceci dit c'est beau, mais moins entrainant au rève qu'"In paradisum" par Libera.
Merci de ce que vous faites. Toutes mes amitiés sincères.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 12 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Invité le Mer 21 Nov - 23:59

Herodote a écrit:Vous me subissez déjà sur le mariage homosexuel. Ou je rue dans les bécarres (pour ne pas ^tre trop HS !)
Amitiés. Que devient Guthrie ? On est deux, maintenant à être appuyés contre votre poto (orthographe phonétique, s'entend!).

PS / Je vais piquer un p'tit roupillon de l'après-midi. A tout à l'heure.

Oh, ce n'est rien, on peut tous s'exprimer librement sur le forum après tout. J'aime lire tout le monde, j'aime vous lire vous, j'aime lire Guth, Smile La vie est belle ^_^ Je n'ai aucun soucis ici, avec personne et c'est des gens comme vous qui me donnent envie de passer régulièrement faire un coucou sur le forum.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 12 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Jeu 22 Nov - 0:25

Merci Hérodote, merci Stephane.
Merci à tous ceux qui ont contribué à faire exister ce fil.
Merci de grand coeur.
Et comme l'on dit dans les pièces shakespeariennes : farewell, my dear fellows, farewell !
king
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 12 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Jeu 22 Nov - 9:48

Pour Guthrie surtout : E finita la comoedia ?
Pourtant, je viens d'entendre sur France-Musique la fin du Concerto pour deux pianos de Francis Poulenc. Quelle merveille ! Et votre idée , Guthrie, est-elle de nous faire quitter tout ce monde enchanteur ? Certes, oubliez mon "in paradisum" par Libera, si cela vous déplait trop. Admettons. J'ai des ressources , hélas non sonores et non visuelles, à vous proposer. Nous avons à peine effleuré Prokofiev, mais vous semblez en être déjà épuisé. Si vous y tenez, coupons... Mais je viendrai moins souvent ici, car c'était la musique, la véritable à mes yeux qui m'amenait à cette assiduité. J'en serais bien contrit, surtout en songeant que c'est la faute à mon manque d'appétence envers des oeuvres qui vous tiennent tellement à coeur. Je vous demande, comme vous le fîtes à un certain moment, de ne pas lâcher le morceau au moment où il s'épanouit. Cher Guthrie, ne nous abandonnez pas. je vous en conjure.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 12 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum