Ravel : le maître enchanteur

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Sam 17 Nov - 17:06

Reposez-vous bien.
Et merci pour votre point d'Histoire, Hérodote, fort intéressant et si bien détaillé qu'il rend magnifiquement justice au pseudonyme qui est le vôtre.
Je me suis renseigné aussi de mon côté.
Voilà ce qu'a donné ma petite recherche.
Ropartz pour La Chasse du Prince Arthur s'est inspiré d'un poème d'Auguste Brizeux, dont voici un court extrait :
Arthur, prince Gallois, est-ce ta meute noire
Qui chasse cette nuit au son du cor d'ivoire ?
Prince Arthur, est-ce toi ?...


Plus loin on peut lire dans le livre de Jean Maillard, Ropartz et la Bretagne, que le compositeur dans cette étude symphonique exalte le lyrisme des vers avec plus de force, sans doute, que ne l'avait rêvé Brizeux. Là où le poète n'avait soupiré que des regrets, la claire fanfare rudement sonnée par les cors de Ropartz ne nous évoque pas seulement un personnage baigné des brouillards du rêve ; c'est bien le prince Arthur, le héros de la Bretagne légendaire qui passe vraiment devant nous, là-bas, au milieu de sa meute noire. Mais, si cette chasse est "réaliste", le mystérieux et émouvant passage nocturne dans lequel elle évolue appartient bien, lui, au domaine du fantastique. Et c'est pourquoi le glorieux réveil, promis aux fils d'Armor par la légende, ne sera, encore une fois, qu'illusion poétique ; la chasse s'évanouit.
Il s'agit bien là, comme Hérodote nous l'a précisé, d'Arthur Ier de Bretagne, dit aussi Arthur Plantagenêt.

Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Herodote le Sam 17 Nov - 18:41

Je viens de perdre le message par lequel je vous demndais d'excuser la perte (de ma faute) du long message précédent.
Et hop! voila que je me retrouve sans avoir fat un geste dans le sujet "Nous ne sommes plus dans le monde profane" !
Mon nouveau texte, envolé ! Et il n'était pas long !
Je vais essayer de recommencer tout à l'heure sur Word a écrire tranquillement puis de glisser celà ici. On verra bien. C'est très chargé à cette heure-ci, je le sais. Et plus tard aussi. Amitiés à Guthrie et à tous.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Herodote le Sam 17 Nov - 21:58

Je ne sais plus par où commencer. (tapé sous Word et apporté ici en copier/coller.
On verra bien. Auguste Brizeux fut en effet un grand poète breton et il n’est pas impensable que Guy Ropartz et lui se soient rencontrés au moins sur le plan de l‘inspiration. Cher Guthtrie, vous avez raison dans vos recherches. Car si c’est Arthr Ier dont il s’agit, l’assassiné de Rennes ou du Guildo, qui aurait pu règner sur les deux rives de la Manche (ce qui n’eût pas été sans conséquence pour la suite de notre histoire à tous), et règner sur la Bretagne sous le nom d’Arthur II (il y a un Arthur III, fort bon Duc d’ailleurs) est mort en 1203, donc bien plus tard que cet Arthur légendaire qui a pu être dénomme Prince de Galles, par anticipation ( car je ne crois pas que les héritiers du trône d’Angleterre se soient appelés ainsi à cette date) .

Les poètes font vivre les gens à des époques diverses suivant les besoins de leur inspiration et ils les croisent les uns avec les autres de belle façon, celle dont usa Ropartz pour faire une carrière dont l’essentiel est l’ »Originalité ». Classer Ropartz est impossible. Il est allé k jusqu’au pointillisme et nous l’y avons surpris. Là, il m’évoque moins Richard Strauss (que j’aime beaucoup par ailleurs) que l’Impresionnisme, à plein jet armoricain. Qu’il se soit inspiré de Brizeux c’est normal. Rappelez ce que j’écrivais hier en vous rappelant que notre grand compositeur avait été membre de l’Union Nationaliste Bretonne,(comme mon fils, trèès pprécié sur ce Forum, Jean-Dominique, a été, étudiant, membre de l’Union Socialiste Bretonne, parti régional qui a désormais ses Adjoints au Maire de Rennes !) Car les temps ont changé . Je me rappelle que l’élève que j’étais à l’Ecole Primaire était prié de de ne pas réciter Brizeux, tacitement éliminé de nos récitations. Alors que je savais par cœur (qui me les avait appris ?) les deux vers fatidiques et sulfureux : « Le vieux sang de tes fils coule encor dans tes veines/ O terre de granit recouverte de chènes ! ». Oui les temps ont changé. Per-Jakez Helias en parle en dédicaçant son best-seller « Le Cheval d’orgueil » : « A ma Bretagne ; en souvenir du sabot qu’on lui pendit au cou ». Car , nous l’avons souvent évoqué il a plus de quarante ans,Helias et moi, certains Préfets (Côtes-du-Nord) avaient été jusqu’à prescrire au maires de leur département d’avoir à sanctionner les enfants qui parlaient le breton à l’école. Comment ne pas comprndre le désir fou (et pour nous admirable) de Guy Ropartz d’adhérer à ce qui connaît aujourd’hui un net renouveau, l’idée celte, l’idée bretonne, pour nous en tenir à ce qui est de ce côté de la Manche. Voilà qui explique Ropartz qui n’est mort que longtemps après ces faits. Il nous en a communiqué la mémoire en musique, musique si belle qu’on embrasse la Bretagne armoricaine en mêmetemps ! Merci de votre infinie patience.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Sam 17 Nov - 22:56

J'attendais un mot de quelqu'un . Mais non; Allons dormir
, alors ! Bonne nuit !
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Dim 18 Nov - 13:52

Allez, après Ropartz, Brizeux et la Bretagne des légendes, tournons la barre et mettons le cap vers l'Est.
Dans le recueil pour piano Visions Fugitives, Prokofiev a digéré les oeuvres ravéliennes et s'applique même à rendre un bel hommage au copain Debussy. L'impressionnisme à la française mêlé à la furie du démoniaque Sergueï.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Herodote le Dim 18 Nov - 15:03

Merci Guthrie, j'aime énormémnt Prokofieff. On lui a reptoché d'être retourné en URSS alors que Stravinsky était devenu citoyen américain. Je ne lui reprche rien du tout. Je suis assez attaché à mes racines pour comprendre qu'un Russe veuille vivre en Russie.
Si Stravinsky a profité de son choix politique, ce n'est pas le cas désormais où Prokofieff, comme Chostakovitch ou Khatchatourian sont plus joués que lui.
Je vais néanmoin remettre à plus tard cette audition et, comme d'habitude, aller me reposer après avoir écouté quelques mesures de ce Prokofieff, qui a ceci de commun avec Ropartz : l'Orignalité. Ils ne sont solubles l'un comme l'autre dans rien, totalement. Essayez donc de dissoudre Mozart dans Beethoven ! Peine perdue, musique gâchée, et dans l'autre sens aussi. Les musiciens "grands" ont le pouvoir de "procéder" de telle ou telle source, mais jamais de se confondre avec elle. C'est leur grandeur. c'est aussi celle de Prokofieff.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Herodote le Dim 18 Nov - 22:17

Sergueï Prokofieff est tout à fait tel que lui-même je le ressens. Ces "visions fugitives", égrénées au piano ne me font pas oublier ses oeuvres orchestrales. Si vous le pouviez, Cher Guthrie (je pense que ça doit êre sur Youtube) pour apprivoiser nos lecteurs et nos mélomanes, mettez, svp, le fameux passage du Bal de "Romeo et Juliette", Je vais aller voir pour vérifier s'il y est bien. Mais ceci montrera que Prokofieff n'est pas inaccessible à tous les auditeurs. Ni le Prokofieff des Symphonies (ah, celles dirigées par Srgiu Celibidache !) ni celui des concertos.

Le temps d'aller et de venir et je reviens ( non porteur hélas de ce fameux "bal" que je suis incapable, avec ma vieille machine, de transporter ici.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Herodote le Dim 18 Nov - 22:51

M...! j'ai encore perdu le message par lequel je vous annonçais, cher Guthrie, qu'il était bien sur You Tube, le Bal de Romeo et Juliette de pProkofiev (ainsi l'orthographient-ils) je ne sais sur ls ballets de Tbilissi ou ceux du Kirov. J'ai visionné les deux . ils sont excellents.

Pourriez-vous nous an rapproter un de ce joyaux, qui nous font nous demander comment Prokofiev faisait pour être dans le culte permanent de la dissonnance, au point qu'on ne sait jamais quelle note va suivre celle qu'on entend, et que c'est ravissant tout de même, ou à cause de cela!.

je vois sur les "derniers sujets" mon message enrégistré à 22 h.17 . Mystère.
Comprends rien à ces bricolages.

Mais s'il vous plait allez nous chercher si vous le pouvez et si vous le voulez bien, ce bal de romeo et Juliette qu'ils appellent aussi la" danse des chevaliers ("dance of the knights"). Merci beaucoup.

Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Dim 18 Nov - 22:56

A l'attention de Spirale : Je ne reçois plus rien du Forum, et ceci de toute la journée. Je suis obligé de me servir de vieux avis d'envoi pour venir ici et chercher, sujet par sujet. Est-ce ma faute, ou celle de la technique du Forum.? C'est peut-être très chargé (Mais ce matin cela ne l'était pas.) Meilleures pensées.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La Lignée de Ravel

Message par Guthrie le Lun 19 Nov - 18:15

J'espère vos problèmes informatiques résolus, Hérodote.
J'ai bien intercepté votre requête concernant le fameux passage du ballet Roméo et Juliette. Je le fais suivre après un morceau qui montre encore la facette impressionniste chez Prokofiev. C'est un extrait de la suite pour orchestre L'Amour des Trois Oranges, tirée de son opéra éponyme. L'extrait en question s'intitule Le Prince et la Princesse. Je ne sais si vous connaissez, Hérodote, c'est du Ravel tout craché ! Bref... voici Le Prince et la Princesse suivi de la Danse des Chevaliers ; tiens... une princesse, des chevaliers, cela me rappelle autre chose...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Lun 19 Nov - 18:45

Quel plaisir de retrouver Valery Gergiev, qui est, sauf erreur, le Chef titulaire du Kirov, au pupitre de cet envoutant Symphonique de Londres, jouant l'envoutante danse des Chevaliers (je disais ; le bal car il est intitulé "Montaigus et cCapulets, le bal)".
Je vais à ma tenue. je vais "bouffer" du Mozart jusqu'à plus soif !
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Guthrie le Lun 19 Nov - 18:47

Bonne Tenue, Hérodote.
A plus tard.
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Guthrie le Mar 20 Nov - 17:25

L'influence de Ravel sur Vaughan Williams est plus qu'une communion d'esprit à distance. Le compositeur anglais a fait le voyage à Paris de 1907 à 1908 pour étudier avec lui. Dans la pièce The Lark Ascending, véritable tube de la musique classique anglaise qui n'échappe à aucune compilation du genre, Vaughan Williams célèbre les plaines, la faune et le folklore de son Angleterre natale. Il y a chez lui une démarche panthéiste, propre à la majeure partie des compositeurs et quelle que soit la période ; la nature inspirera toujours les artistes. Ici, le violon solo, si je m'en réfère au titre, symbolise un oiseau qui se frappe une conversation avec les autres éléments incarnés par l'orchestre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Herodote le Mar 20 Nov - 18:18

Je ne connaissais pas. Et c'est extrêmement beau.
Je m'en veux de si mal connaître les musiciens britanniques, à part les rares très grands...
Vaughan Villiams mériterait d'être mieux connu, à en juger par cette pièce que vous nous mettez à disposition, cher Guthrie, et d'autant plus, en ce qui me concerne que les voix des enfants britanniques m'enchantent vous savez à quel point , grâce à Libera.
Oui, je sens bien comme vous que le violon solo apporte son concours dans les premières minutes à une symphonie sylvo-orchestrale, comme mon petit merle (il s'appelle Delta et il a eu son aile brisée par un corbeau. Etonnez-vous après celà que je sois pas tellement clérical!) éveille la forêt voisine de chènes et de hètres, et qu'il parvient (avec l'aide du jour qui pointe son nez) à animer cette forêt dans un duo véritablement somptueux. Il s'efface, sans disparaître mais ii est englouti dans l'harmonie sylvestre, et quand les grands du monde végétal s'apaisent (la nuit qui va tomber) il reprend tout doucement, pour une minute et demie, son chant qui est, à mes vieilles oreilles, le chant d'un merle, au syrinx incomparable. (Messiaen a fait une grande consommation de merles (pas en pâté, comme en Corse, horreur !). J'espère que beaucoup de visiteurs viendront sur ce fil pour se délecter ne serait-ce que du touchant merle aux notes si pures, si... si... je ne sais quoi dire.
Dites, Guthrie, votre poto Ishto qui me dit ce qu'il apprécie entre nous, c'est qu'il n'y a jamais "débat". Je n'aime pas les débats non plus, je préfère les discussions, plus pacifiques, je péfère les accords, qui , ainsi qu'en musique , sont la condition de l'harmonie. J'ai assez fait la guerre, plus jeune que je ne l'aurais souhaité. J'aspire à la sérénité. Me batailler, oui, si la cause en vaut la peine. Mais pour des queues de poires ? Vraiment non. Il parait qu'il y en a qui ne cherchent les Forums que là où "ça chicorne". Nous partageons à peu près les mêmes gouts et tout est bien ainsi. Je commente à ma manière votre apport et vos dires. C'est bien ainsi. Pourquoi introduire oblgatoirement un éléphant dans chaque magasin de porcelaine ? Ishto a bien raison. Votre poto Ishto. Amitiés.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée

Message par Invité le Mar 20 Nov - 19:15


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mar 20 Nov - 19:44

Cher Hérodote, c'est avec beaucoup de plaisir que je lis votre dernière intervention car, à l'inverse de l'échange style débat à couteaux tirés que vous réprouvez, vous vous défendez (comme l'on dit) et vous en sortez fortifié en vous-même sans cet absurde dédain de la tour d'ivoire. Ouvert, à l'écoute, vous savez en plus trouver les mots justes pour dépeindre ce que vous entendez. Et ne croyez pas, je vous en conjure, que je me sente caressé dans le sens du poil. Non, comme nous l'avons dit plus haut, choisir un truc de Vaughan Williams sur Youtube ne représente aucun effort, je n'ai aucun mérite. Vaughan Williams à cet instant de nos échanges est le seul à être loué. Quel colossal mérite d'avoir écrit ça ! Et puisque vous me parlez de votre clérical abord des choses, j'ai envie de poursuivre en disant que ces compositeurs que nous aimons sont des prêtres. Oui, ils réunissent pour nous une parole. Ils constituent un témoignage d'humanité - j'ose le terme risqué - supérieure. Ils recèlent l'amour, la terreur, la haine, l'extase, la caresse, l'affolement, la défaite ou le triomphe. Ils déroulent leur musique comme une prière, comme un public examen de conscience humaine, et nous l'entendons ; leur prière voyage en nous, notre corps tout entier servant de caisse de résonnance. Le violon solo, comme vous dites, peut être un merle. Les flûtes et le hautbois imitent l'eau vive. Dans la Danse des Chevaliers de Prokofiev que vous nous avez proposée, la flamme tordue aux flancs des cuivres, hurlante et rouge, est une tempête soutenue par les notes marquées des contrebasses. On entend toute l'humanité et toute la terre dans ces musiques. Les ouvriers, dans les basses, qui travaillent au charbon, le charme recherché d'une femme, dans les aigus ; les animaux, le vent, l'orage, les mauvaises pensées, le ridicule, la préciosité, l'espièglerie... il y a tout ! Et ce tout est sublimé ! C'est pourquoi sans doute il faut profondément aimer la vie pour écrire comme Vaughan Williams, Ravel, Prokofiev, Messiaen ou qui vous voulez. Mais il faut aussi profondément la moquer, la détester, la malmener, pour faire apparaître parmi les ombres ce brin de lumière dont l'extrême clarté nous fait voyant et entendant. Merci Hérodote pour votre écoute.

Quant à l'intervention de Stephane, si c'est une blague, elle est très drôle !
cat
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Invité le Mar 20 Nov - 19:47

Se sent vexé clown jesors

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mar 20 Nov - 19:50

Non, non, Stephane, ne sors pas !
C'est moi qui ai mal compris et qui sors.
Excuse-moi.
I love you


Dernière édition par Guthrie le Mar 20 Nov - 20:40, édité 1 fois (Raison : aurto)
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Invité le Mar 20 Nov - 19:58

Ce n'est pas le meilleur, de toute façons ça n'a rien à voir avec une compétition... J'aime juste ce qu'il fait et ce qu'il est, comme j'ai vu que Ravel n'était pas le seul à être mit ici (R.I.P), j'en ai profité pour mettre André Rieu.

Ps: je ne me suis pas vexé pour si peu Smile Rassures toi, je voulais juste te faire un petit tacle amical.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mar 20 Nov - 20:30

Pas de blème, Stephane.
L'humour est de mise sur un fil dit classique.
Sinon on risque de s'encroûter très vite.
Pour Rieu, c'est la vidéo qui m'a surpris. J'ai eu l'impression de voir Jean-Michel Jarre.
maillet
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mar 20 Nov - 21:05

Rien ne saurait être risible ni mériter un blâme dans tout ce qui ne tente pas de séparer le Beau du Bien. Ce sont les gens que Voltaire fustigeait, parce qu'entichés de Molière (un siècle après), ils riaient d'un sourire jaune à Régnard. Il les fustigeait en ces termes "ceux qui ne s'amusent pas à Régnard ne sont pas dignes de rire à Molière". C'est en termes analogues que je parle d'André Rieu ici. Non, ce n'est pas Ravel, ni moins encore Franck ou Berlioz. Il n'est pas porteur de Messiaen. Mais c'est un musicien estimable, comme il en pousse, là où ne l' étouffe pas la mode. Ah, la"mode", la seule chose que je sois capable de haïr ! Je porte tous les jours une cravate et j'en change tous les jours et je répète à mon environnement que c'est pour moi une manifestation anti-mode comme celle qui fit que Sully, porta jusqu'à ses derniers jours sa "fraise" et qu'il mourut, trente ans après Henri IV, le cou entouré de sa plus belle. Je sais gré à Guthrie de m'obliger à écouter des musiciens inconnus ou peu connus de moi. Je pense qu'il est heureux d'avoir connu, grâce à moi, les petits chanteurs, merveilleux, de Libera. Ils ne sont pas encore à la mode. ("in paradisum" qui mériterait pourtant de provoquer un "rush", tant cette musique est pure, linéaire et belle). Il soulèvent des foules à l'extrémité de la planète, mais non pas ici. Pourtant André Rieu pourrait les accompagner de conserve avec Fjona Lears ou Elya. Mélange de la fraise de Sully et de mon éternelle cravate ? Je ne sais, mais je repète que tout ce qui est Beau doit être Bien. Et réciproquement. Merci à vous, Stéphane de votre visite. Merci à Guthrie de s'être fait le complice de mes lubies. et moi des siennes. L'Amour du Beau (et, par coséquent du Bien) est obligatoirement réciproque. Merci.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mar 20 Nov - 21:29

Je vous rejoins sur l'estime que l'on peut acccorder à Rieu musicien. Mais vu que nous avions grincé des dents aux artifices exagérés de Karajan, je me suis emporté et j'ai ridiculement manqué de sagesse. Encore une fois, Stephane, j'applaudis des deux mains si Rieu parvient à faire découvrir de belles choses. C'est tout à son honneur. Disons - et Hérodote a raison - que l'on devient imbuvable a écrire toujours que l'on aime que le bon thé. Il y a des thés bon marché qui ne manquent pas de saveur. Je crois en fin de compte que Sylvie a raison, je ne suis qu'un paon. Et le paon ne sait faire que la roue. Je ne me sens pas fier, non, pas fier du tout.

Mad
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty La lignée de Ravel

Message par Herodote le Mar 20 Nov - 21:36

Cher Guthrie,
Je ne voudrais pas laisser sans réponse votre si émouvante intervention suite à mon commentaire sur Vaughan Williams.
J'ai été bouleversé par votre accumulation de thèmes ressentis ou à ressentir que vous proposiez comme symboles d'ordination sacerdotale dans le culte de la Divine Musique.
Car votre texte, exemplaire, résume ce qu'il a de plus sacré dans la Musique. Son abstraction m'y invite. Vous pouvez brûler une partition, vous ne brûlerez pas les sons qui y étaient enclos.On peut peser le poids d'un instrument de musique, mais, aussi lourd que soit l'orgue, les sons qui en sortiront seront aussi légers (ou aussi lourds) que ceux qui fusent d'un piccolo. La Musique en son essence même est le Zéro et l'Infini. Comme Dieu.
Les sphères célestes sont celles de l'Univers qui m'est si cher, et à l'aune duquel je mesure tout, et cela plus je vieillis. Elles font de la Musique la réalisation de l'Univers qui nous soit accessible. Et si peu... Alors, profitons-en ! Merci de m'y aider.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Invité le Mar 20 Nov - 23:04

Je trouve que vous avez bien raison tous les deux, merci à vous.
Ps: sympa le clin d'oeil à J.M Jarre que j'aime bien également.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mar 20 Nov - 23:28

"Tous les grands hommes étaient des fous"
---------------------------------------------------
Cher Stephane, est-ce une confession ou une signature ?
Dans le premier cas, vous nous accorderez à Guthrie et à moi ( voulez-vous vous joindre à nous ?) que sortis du "confessionnal", nous sommes "ipso facto" devenus des grands hommes. Car nous sommes "fous" absolument "fous" de la Belle Musique.
Si c'est une signature, vous avez les grands hommes que vous voulez . Je vous récite les miens (tous trois "fous" à des degrés divers) : Beethoven, Berlioz et Bruckner. Bien amicalement. Et à se rencontrer ailleurs (ou ici, à votre guise).
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Invité le Mer 21 Nov - 14:56

En effet, il s'agit d'une signature. Je suis bien contant d'avoir rencontré de grands hommes sur ce fil de discussion et de grands compositeurs de musique. Au plaisir de vous recroiser au détour d'une conversation passionnante, ici ou ailleurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 11 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum