Ravel : le maître enchanteur

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guizmo le Mer 14 Nov - 0:55

Allez, demain je reprends tout ce topic, et j'écoute tous les jolis morceaux que vous y avez posté.

Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10975
Date d'inscription : 21/03/2011

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 0:58

Pardon, mon Frère "the loner". Tu rentres d'une tenue. Alors...
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par the loner le Mer 14 Nov - 1:02

Herodote a écrit:Pardon, mon Frère "the loner". Tu rentres d'une tenue. Alors...

Oui exactement... et terminer cette soirée sur le bandeau est un grand bonheur de plus.
the loner
the loner
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 778
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 63
Localisation : Côte d'Opale

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 11:11

Et commencer la journée, avec sur France-Musique par :
- le 5ème Concerto pour piano et orchestre de Camille Saint-Saëns magnifique, interprété par quelqu'un du style Brendel et dirigé par Bernstein;

et
- "le tableaux d'une exposition" de Modeste Moussorgski, (malheureusement dans un autre orchestration que celle, célèbre et la plus belle, de Maurice Ravel); sorte de fantaisie, de type américain du chef d'oeuvre, mais qui est tellement un chef d'oeuvre que rien de cela ne parvient à les défigurer, sauf peut-être "la grande porte de Kiev" très mollasse et commençant la suite au lieu de l'achever! Que Moussorgski triomphe dans ce tripatouillage prouve l'étendue de son génie !

Tout ceci au réveil. C'est pas beau ça ?
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 11:21

Salut Hérodote.

Quel bon et copieux menu pour le matin, en effet !
Je vois que vous aimez faire l'impasse sur les hors-d'oeuvres et attaquer d'entrée les plats de résistance.
Oui, ce concerto orientalisant de Saint-Saëns est vraiment un objet en lui-même.
Il y a beaucoup de recherche de couleurs dedans.
Les quatre précédents sont plus classiques.

Allez, petit hommage à Camille avec une Fantaisie pour harpe qui va assez bien dans le fil.
(c'est très léger et cela vous fera digérer Wink)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 13:28

Cher Cuthrie,
Je vous remercie pour cet "en-cas" vraiment très consistant. Ce Concerto n'5 n'est pas mon préféré. Je lui préfère le N° 2 (op. 22) et le N° 4 (op.44) chiffres faciles pour épater la galerie lors d'un soirée en bonne société ! le quatr!ème spécialement, avec son second mouvement qui s'arrete sur un tutti de l'orchestre et qui laisse démarrer ce très beau thème, lui seul, martelé littéralement par le piano seul, comme savait le faire Entremont avant d'être perdu pour le piano, et qui va accompagner ce Concerto jusqu'à son terme, orchestre et piano confondus. .

Voici effectivement le fil renoué,grâce à la harpe qui semble un peu lourdaude de Saint-Saëns à coté de ce que nous avons entendu, toujours grâce à vous, ces derniers jours.
Mais le brave (figure de style : il était jaloux et envieux et déplaisant dans ses rapports) Camille, qui a quand même été un de nos compositeurs éminents, est responsable de symphonies, dont celle avec orgue, et des deux concertos que je viens de dire et du troublant carnaval des animaux, dont l'"aquarium" a servi, sous l'arrangement de Robert Prizeman, transformé par la piété irrédentiste de Robert Prizeman en "Lacrymoza" à faire un des plus beaux chants de mon ensemble choral de jeunes d'Outre-Manche, essentiellement celtique, dont Liam Connery (mon avatar), Irlandais, est l'un des piliers, "Libera". De même,le début du second mouvement de la Symphonie avec orgue, toujours arrangé par Prizeman (moins heureusement à mon avis) et qui a été chanté par le "Boys-Choir" de Libera, à la Cathédrale de Cristal de Chicago. Je vais aller déjeuner breton (galette de blé noir, aux oeufs avec du fromage et une tranche d'épaule de cochon, tout cuit ensemble, avec une bolée de cidre de la Rance). Merci et bon appétit de votre côté. A bientôt.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 13:37

Oui, Hérodote, je vous rejoins sur le cinquième et aussi la pause repas.
Le cinquième, malgré de très belles couleurs, est trop décousu, ça part un peu dans tous les sens.
Merci de vos souhaits.
Je vous souhaite également un excellent appétit, lequel, à vous lire, n'a nul besoin d'être encouragé !
Tant mieux !
Quant l'appétit va, tout va !
Bon appétit à toutes et tous.
Je vais manger un truc improbable acheté dans le coin.
@+
Wink
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 14:44

C'est Saint-Saëns lui-même qui avait baptisé son Vè Concerto pour piano, du nom de "Concerto Egyptien" ! Quand on connit la musique orentale, on mesre la différnce ! Ce qui a valu une rue saint-Saëns au compositeur, à Alger, c'est sans doute, plutôt, sa "Suite algérienne". Il était plus facile de montrer son génie artistique en peinture qu'en musique. Aucune comparaison possible entre Delacroix et Saint-Saëns. Ce qu nous confirme que la musique est un art abstrait, qui ne trouvera ses marques qu'avec un rigoureux classicisme ou alors l'ouverture vers le ressenti d"impression", donc l'impressionnisme". A moins de tomber dans l'harmonie descriptive. Mais avec quels résultats !
Je vais somnoler un peu en écoutant "Libera" chanter "in paradisum" . Divin!
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 16:32

Hérodote, vous me parlez de Libera et de Prizeman, mais est-ce que vous connaissez Eric Whitacre ?
C'est contemporain, le gars est né en 1970.
Ecoutez, je vous mets un échantillon de son travail pour choeur mixte.
Je vous conseille d'écouter jusqu'au bout car à 6.15 il y a un grand moment de grâce.
Le chef de choeur - qui est également le compositeur, oui, c'est lui Eric Whitacre - demande à 6.15 au choeur et au public de claquer des doigts pour symboliser les gouttes de pluie qui tombent au sol, pendant que la grosse caisse derrière gronde et tonne.
C'est vraiment magnifique comme idée et cela fonctionne du tonnerre, sans jeu de mots.
En plus, les filles, regardez un peu la bouille de cet Eric Whitacre !
Ouais, talentueux et beau gosse en prime : le coup dur pour nous les mecs, quoi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 16:48

Les mélomanes sont allés ailleurs...
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guizmo le Mer 14 Nov - 17:08

Ce n'est vraiment pas ce que je préfère.
Guizmo
Guizmo
Maitre de l'Univers et de ses environs
Maitre de l'Univers et de ses environs

Messages : 10975
Date d'inscription : 21/03/2011
Age : 39

http://demidiaminuit.net

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par MathieuMf le Mer 14 Nov - 17:18

J'ai trouvé étrange au premier abord, mais j'ai bien aimé Smile
Je n'écouterais pas forcément en boucle, mais ça change de style.

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
MathieuMf
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 39
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 17:27

Je n'avais pas vu votre envoi, Guthrie, lorsque j'ai fait la constatation ci-dessus.
J'ai longuement regardé Eric Whitacre dans la video que vous avez envoyée et "au verso" j'ai écouté à Hanovre et à Berlin. Vraiment c'est très réussi en tant qu'art contemporain, avec la trouvaille que vous soulignez justement de bruits de doigts et de mains et la percussion qui fait un tonnerre véritable.

Mais c'est un tout autre régistre que Libera et Robert Prizeman. Les choeurs que dirige Whitacre sont des chorales d'adultes, dont les voix sont posées comme voix d'adultes, femmes ou hommes. On peut les mixer sans que les uns chantent plus juste que les autres. C'est affaire de timbres et de tessiture.

Alors que Libera est un cheur d'enfants-garçons dont certains sont en pleine mue,( ce qui interdit de les mixer à des voix de petites filles), dont la particularité (et le charme) c'est d'être des voix toujours un tout petit peu à côté de la note. Ce fausset fait le charme des Boys-choirs d'enfants. De plus Libera bouge sur scène. Ils ne sont jamais considéré comme une masse sonore. Ils ont leurs solistes (pas longtemps, à cause de la mue). Ils ont tout à apprendre du solfège. Quant à Prizeman il n'a pas le charme incontestable de Whitacre, mais il une dizaine d'années de plus que lui. Il a fondé Libera, quand la paroisse "catholique moderne" de Saint-Philippe de Norbury a changé de desservant. Il avait 18 ans !
Et il a raclé les écoles de l'ancien aéroport de Croydon pour se faire une petite cohorte qu'il a vite conduite à la gloire internationale (ça fait trois fois qu'ils vont au Japon !). Je suis en train d'essayer de les faire venir en France , la Ministre de la Culture semble d'accord, mais le fait qu'EMI soit racheté par Unversal bloque tout.
Ceci étant, merci pour cette nouvelle connaisance. Si vous entendez le petit Ben Crawley chanter les premières mesures du second mouvement de la VIIè de Beethoven, vous aurez l'illustration (sous le titre "sacris solemnis") : timbre ravissant, voix qui tremblotte un peu, fraicheur hyper-beethovenienne, le trac qui se fait sentir de loin, . Il arrive que Prizeman fasse à quatre enfants-chanteurs seulement chanter du grégorien. Sublime. Et ils arrivent à harmoniser, à quatre, le grégorien. Faut le faire !

Merci encore. Je vous apporte tout ce que vous pouvez souhaiter sur Libera et sur Robert Prizeman (une pétition circule pour que Prizeman soit anobli. je l'ai signée!) Merci , ami, pour tout celà.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 17:35

Merci pour votre écoute et vos impressions, Hérodote.
Ce soir, je posterai quelques docus du choeur d'enfants Libera.
Je vais chercher le petit Ben Crawley et le travail de Prizeman.
Nous en avons parlé assez longuement pour que ce dernier mérite un petit HS.
Là, je dois partir acheter deux trois bricoles.
Je reviens. A tout à l'heure.

Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 19:14

Excusez-moi, Spirale et Mathieu, dans l'urgence du départ, je n'avais pas noté vos interventions.
Spirale, je suppose comme Mathieu que tu faisais référence à Eric Whitacre ?
Merci en tout cas d'avoir pris le temps d'écouter.
Smile
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 20:19

Je crois que j'ai trouvé la version de la 7ème de Beethoven par Frizerman et sa chorale d'enfants.
Vous me direz si c'est bien celle-là, Hérodote.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et je rajoute, comme convenu, Le Boléro, pour clore le fil.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 21:52

Hourrah !!! Mon cher Guthrie, vous avez visé juste.
C'est bien le second mouvement de la 7ème de Beethoven, chanté par Libera, avec au début, la voix craintive et délicieusement mal-assurée du petit Ben Crawley (dont on voit un bref instant le visage ) entamant son "sacris solemnis", que vous nous avez apporté. Chaque voix prend la place d'un instrument de l'orchestre beethovenien, ce qui fait de Libera une chorale unique au monde, par l'urilisation des timbres de ses jeunes membres comme écho des vibrations des véritables intruments. C'est particulièrement vrai pour ce "sacris solemnis" qui a dû demander au grand musicien qu'est Robert Prizeman un sacré travail, connaissant la partition beethovienne et les voix de ses petits chanteurs d'affecter à tel voix tel instrument. Il arrivera même dans la Symphonie avec orgue de Saint-Saëns à, tenez-vous bien, obtenir des trilles vocales avec deux petits chanteurs, sur fond de bouches fermées émettant les sonorités des tuyaux d'orgue (Il est organiste aussi et Directeur de la musque religieuse à la BBC).
Que deviennent les petits chanteurs de Libera ensuite lorqu'ils ont tellement mué que leur présence n'est plus possible: :ils font tous de la musque (mon avatar est violoncelliste), deux ou trois sont à Covent Garden, et même l'un d'entre eux est au Stadtopera de Berlin ! Pouvons-nous conserver cette merveille que vous nous avez apporté quelques jours encore afin que tout le monde puisse s'imprégner de grâce et de beauté ? Merci.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 22:08

Heureux de vous avoir fait plaisir, Hérodote.
Mais je ne comprends pas votre dernière requête.
Vous souhaitez que je poste d'autres choses de la chorale Libera, c'est ça, avant d'en terminer avec ce fil ?

Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 22:37

Avant de passer au "Bolero"(j'en suis ému comme pas possible, parce que c'est la première fois que je l'entends, dans ma longue vie, ainsi interprêté. mais j'y reviendrai plus loin), je voudrais vous signaler qu'au verso de "sacris solemnis" chanté par Libera (et si l'émotion --c'est la soirée de l'émotion je crois, au moins pour moi -- vous le permet, donnez vous du temps et écoutez au verso de ce petit Ben Crawley si émouvant, le concert (live) donné par Libera aux Pays-Bas, dans l'église Saint-Philippe de Leyde. Vous les verrez bouger, changer de place, les solos --et mon avatar, Liam-- tenter d'aller à D6, et y aller, les musiciens savent où c'est, dans le chant fétiche "Libera". Vous y entendrez aussi Josh Madine, chanter en solo le second mouvement ("Going Home") de la "Symphonie du Nouveau-Monde de Antonin Dvorak (vieil cantilène irlandaise que chacun a en tête).

Passons au BOLERO. Jamais je n'avais vu Georges Prêtre dans un tel état, plus pslmodiant que Carlo Maria Giulini, plus surveillant que dirigeant les musiciens que Munch (dont il est, depuis la mort, le plus illustre chef français). Tous sont impeccables (musiciens de la Scala de Milan, avec lesquels il a fait une série de concerts il n'y pas longtemps?). Tout est grandiose, tout est sublime. On casse les assiettes du dessert si on nous enlève ce dessert-là trop tôt. J'en re-veux demain matin, demais soir et ainsi de suite. Le très grand Ravel, servi par de très grands musiciens, conduits par un très grand chef. Poignant, sublime. Que de beauté d'un coup ! Entre ces voix d'enfants tremblantes, uniques, et les rictus de possession du vieillard qui dirige, tout est indicible. Je me tais. Merci.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 22:52

Eh bien, vous voilà bien en verve ce soir !!!
Tant mieux, Hérodote, c'est plaisir de vous voir ainsi !
Merci de vos impressions sur cette version dirigée par Georges Prêtre dont mon professeur de musique me vantait toujours les mérites.
Tenez, je vous ai bien lu, et afin que chacun puisse se rendre compte de quoi il s'agit, je poste la version par les Libera du mouvement lent de la symphonie du nouveau monde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 23:04

Si vous postez quelque chose d'eux (j'ai déjà tout chez moi, vous vous en doutez et c'est moi qui les ai remises à la Ministre de la Culture) vous aiderez à ce qu'un mouvement se dessine pour qu'ils viennent apprendre à nos manécanteries comment célébrer la "grande" musique sans tomber dans le style "bébête". A noter que ce sont eux qui ont remplacé leur vieux titre (et Prizeman les a suivis) par "Libera", extrait du psaume des morts. Ils ont refusé cela et on leur a fait un texte nouveau que chante, en solo, mon avatar, Liam,. C'est à dire qu'en latin cela a été tronqué de "libera me de morte aeterna" en un simple "Libera!". devenu dans les versions allemandes "Freiheit !" et en français où ne savait pas que cétait du latin, par "Libera" en pensant que c'était de l'anglais !...
(et non par "Liberté")
Côté Ravel, on n'est pas si loin du 11 Novembre. Le Concerto pour la main gauche serait, à mon avis, le bienvenu, en souvenir de cet ami de Ravel pour lequel il le compoa, et qui avait perdu son bras droit à la guerre. c'est en plus un cas unique dans la musique concertante et de quelle qualité! Vous imaginez un peu les suées qu'a dû subir Maurice Ravel en composant ce Concerto. (Sans parler de celui en sol, éclatant de vie et qui a fait le tour du monde.
Je redis pour le Bolero. Etonnant. Je croyais en avoir fini avec l'admiration eh bien non ! Georges Prêtre et ses musiciens nous ont reconstitué une création gigantesque de ce chef d'oeuve qu'on pensait trop rebatu. Non, c'est faux ! La Beauté est immortelle (comme chantent les enants de Libera à la fin de leur concert de Leyde "Illuminosa, Immortalis !". Merci, Ami, merci à vous d'être venus partager notre bonheur et notre plénitude .
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Guthrie le Mer 14 Nov - 23:26

Vos désirs sont des ordres, cher ami.
Voici le concerto pour la main gauche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Guthrie
Guthrie
.
.

Messages : 2547
Date d'inscription : 30/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 23:41

C'est Josh Madine, qui chante cet extrait de la Symphonie de Dvorak. Il habite aussi, lui, le quartier de Norbury, que Spirale connait certainement, près de Croydon. On l'applle à Libera "Josh- le-sourire". Il a été accueilli aux Philippines triomphalement. il semble qu'il ait des orgines par là-bas. Celui qui fait la vocalise bouche fermée Tom Cully, est lui, à moitié birman, il y a deux frères métissés d'indiens. Et cela fait un choeur d'enfants-garçons britanniques qui va porter la façon de chanter d'un Gallois au travers du monde. Avec une bonne moitié de petits Irlandais. Ils se sont même offerts un "Celtic Tour" Dublin, Edimbourg, Bristol, et viennent nous aguicher dans nos Iles Anglo-Normandes (Il y étaient à la fin des vacances). Je ne connais pas bien Londres. Mais je l'ai survolée souvent en allant en Irlande, où je suis chez moi. C'est pourquoi ce vieil air trouvé par Dvorak en Amérique et que vous venez d'entendre par Josh Madine, Tom Cully et Benedict Philipp, me touche autant. C'est une vieille mélodie irlandaise que cette chanteuse "engagée" chantait aussi (aidez-moi à retrouver son nom, en une seule syllabe, svp) qui a chanté toutes les révolutions à travers le monde, chantait aussi. Libera chante aussi " Sail away!", chanson de marins irlandais, composée par ma cousine "Enya" que certains sur ce Forum aiment ou non. Enya est une "sousine" à moi. Elle le chante aussi son "sail away". j'ai bien sûr les deux versions. Ils chantent ensemble souvent. Y compris sur des musiques de films d'Enya. Vous connaissez un peu mieux Libera, ces enfants-garçons chanteurs qui s'amusent comme à leur âge, autrement. Je vais dormir quand même. J'ai l'impresion de parler tout seul. ou à mon chat. (qui aime Libera. il vaut mieux pour lui...) Bonsoir, bonne nuit sur ce fil, qui m'est si cher avec Ravel, Franck, fauré, Debussy, Georges Prêtre, mes petits chanteurs de Libera, Satie, Whitacre, etc... Merci de vous astreindre à écouter des belles choses. Merci de les voir au fond de votre pensée. Ces belles choses retomberont sur vous en rosée de pétales dorées. C'est certain. On ne triche pas avec la Beauté.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Mer 14 Nov - 23:49

Je l'écouterai demain matin. Si l'Univers me laisse me réveiller dans mon lit (breton)?

Reposez vous aussi, cher Guthrie. Vous semblez l'avoir bien mérité à satisfaire toute ma perpétuelle exigence de beauté. Et la musique en est une source inépuisable.

Bonne nuit, Ami Guthrie. Bonne nuit à tous. Si vous écoutez Ravel (ou LIbera, ou qui vous voudrez...) venez me le murmurer à l'oreille durant mon sommeil. J'entendrai c'est sûr. Merci à tous.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Jeu 15 Nov - 10:33

Ce matin, sur France-Musique, je suis arrivé sans savoir donc ce que c'était, sur une chose pour piano, dont j'ai pensé que c'était de Schumann; Va te recoucher, mélomane à la noix ! C'était une très jolie "petite suite pour iano" ...de Borodine. Lui dont on ne connait (mal) que le "prince Igor" et les "danses polovtsiennes" ? Eh oui ! Et c'était très beau. Pourquoi interdire aux grands musiciens russes d'être des musiciens complets, ce qu'ils furent. Nous les enfermons dans leur gangue russifiée, jusqu'à trouver Tchaïkovski trop "allmand". Rimsky-Korsakoff, qui en tant qu'Officier de marine avait bourlingué un peu partout, disait que le pauvre Piotr Iliitch , avec ses amours interdites alors, "était le plus russe de nous tous".Il n'avait pas tort. J'ai un trio de ce même compositeur qui est une pure merveile de musique de chambre. Hier Moussorgski, ce matin Borodine. A quand Glinka et César Cui ? Et les nouvelles étoiles : Stravinski ou Prokofieff, et plus récemment, le grand compositeur Chostakovitch ? il y a là un vivier extraordinaire de beauté , d'élégance, de richesse mélodique, de tout le génie de la vieille Russie. Je vais continuer à en verser dans mon bol du petit déjeuner, avec mon thé matinal. Tiens ! Il faut que j'achète du thé russe riche en bergamote. Jean-Dominique en prend toujours quand il vient. Je n'en ai presque plus... (certains se plaignent de ne pas le voir assez ici. Ce Forum n'a qu'à essayer de le faire venir en reniflant le thé russe. Mais comment ? ) Bonjour bonne journée grise ici. En Bretagne ils prévoient cinq degrés de plus et un soleil radieux... De quoi faire rèver l'Ami Mathieu !
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Herodote le Jeu 15 Nov - 11:12

Ravel, Concerto pour la main gauche.
Fantastique, comme toutes les fois que je l'entends.
C'est l'oeuvre la plus "romantique" de Ravel (le sujet s'y prête). Bâti de façon classique malgré les apparences en un seul morceau, il n'en comporte pas moins un allegro initial, une sorte de Lento qui est de toute beauté et qui reflète l'état d'esprit et du compositeur et de l'interprête, puis un bref finale de trois minutes. Qui, pour une fois, ne brise pas l'oeuvre mais la souligne et la glorifie. Je vous disais que celà allait très bien avec les alentours du 11 Novembre !
Chef qui n'a rien à faire que de couper l'air en quatre, ce qu'il fait consciencieusement, car c'est cette main gauche, sacralisée, qui dirige tout, puisqu'on n'entend presque rien de l'orchestre avant son intervention. C'est elle, cette main gauche, qui lance l'orchestre, avec la complicité de la harpe et des bassons (instrument qui tenait au coeur de notre grand musicien).

Voici. Qu'en dire ? "le vase brisé" ? J'ai enlevé mes chaussons et je me suis habillé avant que de mettre en route ce Conceto. On n'écoute pas un tel chef d'oeuvre en charentaises.
Herodote
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 93
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Ravel : le maître enchanteur - Page 9 Empty Re: Ravel : le maître enchanteur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum