Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 22:11
Satisfait Herodote ?

Ainsi, tout le monde pourra exprimer l'antithèse ou la thèse qui lui convient, un topic pour chaque point de vue : LE VASE A MOITIE VIDE ET LE VASE A MOITIE PLEIN !
avatar
V.I.T.R.I.O.L
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1409
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 76
Localisation : Hte Normandie
http://juanito.allmyblog.com/

Re: Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 22:13

çà va se finir le découpage ?
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 28
Localisation : Haute-Garonne

Re: Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 22:57
J'ai du louper un épisode mais le sujet est intéressant. Moi je préfère voir les choses du bon côté même si parfois j'ai du mal à rester optimiste.

Cependant j'ai appris quelque chose et ce grâce au théâtre impro : toujours être positif. Être positif c'est accepter l'échange, c'est ne pas bloquer égoïstement le dialogue parce qu'on voudrait qu'il se déroule comme on l'a prévu.

Et bien j'essaye d'appliquer ça aussi pour la vie de tous les jours. Je suis positif, je joue le jeu, je ne force pas les gens à entrer dans le dialogue que je souhaiterai entendre, j'essaye de construire avec mon interlocuteur. Et ça donne des échanges riches et très intéressants.
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 23:11
Philosophie intéressante LT, et qui vau mieux que de faire la gueule à tout bout de champ.
La mienne est que c'est toujours un mal pour un bien. Cela me viens de ma grand Mère.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 23:17
C'est la plus belle approche de la vie selon moi. Demeurer ouvert à tous les points de vue, mais surtout demeurer positif. En ce moment j'essaie justement de développer cette philosophie d'épanouissement en m'intéressant à certains courants comme le stoïcisme. Il s'avère que c'est une formidable école d'ouverture sur les autres et nous même.

avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 28
Localisation : Haute-Garonne

Re: Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 23:29
Et bien voyez, cette philosophie me vient de ce professeur d'impro qui m'a ouvert les yeux sur le fait qu'on gagne toujours plus à être positif. Alors au départ on se dit : "Bah !! N'importe quoi ! Il croit au bisounours ou quoi ?" Puis j'ai essayé... Et effectivement les scènes d'impro étaient meilleures, plus vivantes et plus intéressante. On ne coupe pas l'herbe au pied de l'autre et du coup il peut répliquer plus facilement.

Je l'ai donc appliqué dans la vie courante, pour voir si cela pouvait être fructifiant. Et ça l'a été. Et je vous avoue que la moindre leçon me sert dans la vie. Il y a tellement de petites leçons qui servent dans la vie, on ne s'en doute pas, on se dit que ça n'a aucun intérêt. Puis en situation on se souvient de ce qu'on a appris, et on l'applique, par curiosité, pour savoir si cela pourrait fonctionner, on ne sait jamais, ça pourrait marcher. Et ça ne manque jamais ! Généralement on en tire toujours quelque chose de bien.

En tout cas être positif permet tellement d'ouverture d'esprit. Ça permet de remettre en question ses préjugés, ses convictions souvent négatives. Et puis ça nous sort de nos idées fixes.
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 23:33
Wink
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 23:41
Et tu as parfaitement raison Toms. Cet état d'esprit positif que tu peux mettre en pratique dans la vie quotidienne me parait être une merveilleuse philosophie, éloignée des clichés que les esprits amers plaquent sur l'optimisme, ne comprenant pas que ce n'est pas de la béatitude, mais c'est une formidable manière d'exister; et de faire comprendre aux autres qu'ils existent. C'est mon avis...


Dernière édition par Olive1968 le Ven 26 Oct - 23:42, édité 1 fois
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Etre heureux ou non ?

le Ven 26 Oct - 23:41
Merci Olive d'avoir bien voulu établir les deux plateaux de la balance à égalité. et non pas de présupposé de départ.
Ah, Sénèque, où il me semble que je vous avais dit, dans un passé récent ce que je pensais du stoïcisme qui n'est pas du tout la résignation, mais une attitude positive devant les aléas de la vie.
Pour ce qui est de la discussion (je préfère ce terme à celui de "débat" avec son radical "bat" qui semble toujours exiger qu'il y en ait un les épaules à terre) je pense que si la courtoisie présidait aux échanges, cette discussion prendrait vite un tour positif. Non pas pour avoir rendu l'autre tributaire de ses propres arguments, mais pour avoir mutuellement éclairé la lanterne qui n'est pas avare, elle: elle distribue sa lumière à tout le monde.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Etre heureux ou non ?

le Dim 28 Oct - 12:30
Lorsque l'on cherche à être heureux, ou du moins à se rapprocher d'une certaine idée du bonheur, son bonheur, on peut s'intéresser à la philosophie dans ce qu'elle a de plus intime, de plus thérapeutique, à savoir sa capacité à nous remettre en question pour progresser. Moi je découvre avec grand plaisir le stoïcisme, philosophie merveilleuse qui recentre l'humain sur lui même, en lui indiquant des pistes pour mieux se retrouver. Sénèque, Marc Aurèle, Epictète, sont ses plus célèbres représentants. En un mot, il s'agit de trouver le bonheur par ses propres priorités, retrouver ce que nous sommes fondamentalement, et non ce que nous pourrions être (entendez par là ce que la société voudrait que nous soyons). Nos aspirations et nos désirs profonds ne doivent pas être prisonniers des valeurs sociales ambiantes, mais être en adéquation avec notre âme, ainsi, on peut se libérer des contingences sociales ou culturelles ambiantes si ces dernières ne nous conviennent pas. Séparer tout ce qui dépend de nous (pour mieux vivre) et tout ce qui ne dépend pas de nous. Avec cette extraordinaire philosophie, on peut être heureux, j'en suis convaincu.
avatar
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 41
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Re: Etre heureux ou non ?

le Dim 28 Oct - 12:34
Je trouve assez utopique voire inhumain penser de pouvoir se libérer des "contingences" ... si tu veux dire "complètement" ? Tendre à ça oui, je suis bien d'accord, mais il y'a un reste irréductible et par là même vital, constitutif, non?
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Etre heureux ou non ?

le Dim 28 Oct - 15:07
Oui absolument, tu as raison, j'aurais dû préciser "se libérer partiellement des contingences" évidemment. Je vois que tu es vigilant ishto c'est bien, il faut être précis.

Constructif oui, en fait c'est faire des contingences qui nous semblent inévitables quelque chose de nettement moins lourd à porter, voire de carrément léger selon le type de contingence. Par définition une contingence c'est quelque chose d'imprévu, de difficile à maîtriser, mais on peut les aborder avec un regard qui ne soit plus celui d'êtres soumis à ces contingences, mais bel et bien "acteurs" de celles-ci. On ne peut les réduire en effet, mais on peut les appréhender avec un état d'esprit positif, constructif, tout à fait. Bien sûr c'est ce que je voulais dire, mais emporté par mon élan habituel... Smile
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Etre heureux ou non ?

le Dim 28 Oct - 15:47
Puisqu'Olive à invoqué, à l'appui de Sénèque et des stoïciens, comme maîtres en l'art d'être heureux, Epictète, pauvre et boiteux, esclave avant d'être affranchi, tout programmé pour exulter. Chassé de Rome par Domitien, il laisse, par la voix de son disciple, Arrien un "Manuel" dont j'extrais le court passage suivant, qui ouvre la voie du stoïcisme vers le bonheur, ou , au moins, la sérénité. :
"Ne te donne jamais pour philosophe, et, le plus souvent,ne parle pas par maximes devant ceux qui ne sont pas philosophes mais plutôt ce que les maximes prescrivent : ainsi, dans un repas, ne dis pas comment on doit manger, mais mange comme on le doit" (Arrien, "Manuel d'Epictète", trad. Thurot ). Il n'est pas de voie vers l'apaisement de soi-même que l'exemplarité. Ainsi Marc-Aurèle trouve dans le devoir une voie scintillante vers le bonheur :
"Le matin, quand tu as de la peine à te lever, vite dis-toi ceci: C'est pour accomplir ma tâche d'homme que je me lève"... et toute la suite qui est magnifique (Marc-Aurèle, "Pensées" , trad. Max Egger).
Le stoïcisme comme école de bonheur et, ipso facto, celle pour ne jamais se plaindre, est une école d'exemplarité. Maître-mot.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Etre heureux ou non ?

le Dim 28 Oct - 16:02
Une philosophie absolument lumineuse selon moi.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 17:50
D'aucun diront qu'être heureux est un devoir, et ils auront raison selon moi ! Dès que l'on a trouvé un sens à sa vie le mot bonheur devient très vite compréhensible, alors qu'il revêtait un sens quelque peu flou auparavant. Pour moi le bonheur est ancré en nous, et pour qu'il se manifeste, il lui faut trouver un terrain pour germer, et ce terrain c'est une prise de conscience. La philosophie stoïcienne est une merveilleuse école de vie, sur bien des plans, et elle nous enseigne que pour s'épanouir il faut déjà se rendre compte de l'importance de la vie, car dès que celle-ci perd son sens, il nous faut retrouver celui-ci, parce qu'il existe, nécessairement. Etre heureux ce n'est pas être béat, c'est être en accord avec ce que l'on est, avec ce qui nous fait vibrer et fournit une raison plus que suffisante pour aimer la vie. C'est quelque chose qui doit venir de soi, et de nulle part ailleurs. Bien sûr que l'on peut trouver des raisons d'être heureux qui paraissent "extérieures" à nous, mais en fait c'est bel et bien nous qui leur donnons ce sens, et qui décidons de les considérer comme un moteur de joie. Une âme doit toujours chercher à pulser pour une autre, enfin c'est un point de vue.
avatar
chrysalide
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 893
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 43

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 18:59
C'est un point de vue que je rejoinds totalement Olive...vraiment.
mais comme c'est difficile parfois de se défaire de la sale manie de " je suis heureuse à cause de ..."; "je suis malheureuse à cause de ...", pas si simple....
avatar
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 41
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 20:19
Olive1968 a écrit:D'aucun diront qu'être heureux est un devoir, et ils auront raison selon moi ! Dès que l'on a trouvé un sens à sa vie le mot bonheur devient très vite compréhensible, alors qu'il revêtait un sens quelque peu flou auparavant. Pour moi le bonheur est ancré en nous, et pour qu'il se manifeste, il lui faut trouver un terrain pour germer, et ce terrain c'est une prise de conscience. La philosophie stoïcienne est une merveilleuse école de vie, sur bien des plans, et elle nous enseigne que pour s'épanouir il faut déjà se rendre compte de l'importance de la vie, car dès que celle-ci perd son sens, il nous faut retrouver celui-ci, parce qu'il existe, nécessairement. Etre heureux ce n'est pas être béat, c'est être en accord avec ce que l'on est, avec ce qui nous fait vibrer et fournit une raison plus que suffisante pour aimer la vie. C'est quelque chose qui doit venir de soi, et de nulle part ailleurs. Bien sûr que l'on peut trouver des raisons d'être heureux qui paraissent "extérieures" à nous, mais en fait c'est bel et bien nous qui leur donnons ce sens, et qui décidons de les considérer comme un moteur de joie. Une âme doit toujours chercher à pulser pour une autre, enfin c'est un point de vue.


;D
avatar
vero59
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 902
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 50

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 20:21
on se dit heureux...mais heureux de quoi ? d'etre en bonne santé? d'avoir de l'argent? heureux sur le plan materiel? sur le plan spirituel?

Je pense, mais c'est mon point de vue, qu'il est "plus facile" d'etre heureux quand on a une situation bien assise, et un certain confort "materiel", peut on vraiment etre heureux quand on se debat dans les problemes d'argent, le chomage et toute la precarité qui va avec ?

bon, je sais, des gens qui n'ont pas l'aisance materielle, peuvent se dire heureux, ce n'est pas l'avoir qui importe mais l'être..mais je pose la question, peux t on etre vraiment heureux quand le necessaire manque? (la bouffe, le toit par exemple ?)

donc heureux..comme le bonheur est surtout une question de point de vue, de son propre point de vue

meme quand on a le "bonheur materiel", on n'est pas forcement heureux, alors qu'est ce que vraiment etre heureux, un etat de felicité?

maintenant que j'ai une bonne situation, que me manque til pour etre heureuse, je suis bien oui, mais heureuse? le bonheur? c'est quoi le bonheur

je rejoint chrysalide dans sa reflexion

qqfois, on ne se rend pas compte que le bonheur est souvent la sous nos yeux, mais qu'il passe dans les petits moments de la journee, sans qu'on s'en aperçoive (je relie la notion d'etre heureux et le bonheur)

dans un autre forum (plus familial et rien a voir avec la fm, où je suis moderatrice), nous avons un post intitulé "petit bonheur du jour"justement poir nous rappeler ce à quoi l'on n'aurait peut etre pas preter attention... perdu dans les automatismes du quotidien ,tous ces momenst de la journee où nous avons eu un instant de bonheur, où nous avons ete heureux, et peut etre dont nous ne nous sommes meme pas rendu compte

- manger une glace au chocolat
- la conversation sur la vie que j'ai eu avec mon cheri
- le calin de mon petit chien
- le sourire et les remerciements d'un patient
- les bras de mon cheri etc....

moments de bonheur ? en tout cas , des petits bribes de vie où j'ai ete heureuse
avatar
ishto
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1338
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 41
Localisation : tout près de toi, mon coeur

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 20:57
Pouvoir se nourrir de ses propres pensées de sorte qu'il y'ait constamment en soi une source de bonheur minimum à disposition même qd les ingrédients du bonheur sont absent, serait-ce ça l'idéal?
avatar
Elixir
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 890
Date d'inscription : 06/05/2011

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 21:09
Oui, Olive, il est tentant de se dire que tout est dans nos mains. Et pourtant, cette question de verre vide ou plein ne me semble pas visible à première vue quand je regarde mon entourage.
J'ai un ami dépressif. Un gars tout ce qu'il y a de dur à la tâche qui fait l'admiration de tous, au bureau. Mais quand ses démons le prennent, il est tout simplement incapable de se rappeler sa femme aimante et ses enfants sans problèmes. A l'inverse, quand il est en phase haute, la vie est tellement au carpe diem qu'il met en péril leur avenir. J'ai l'impression qu'il n'y a pas vraiment quelqu'un aux commandes de lui-même et que cela lui est impossible en fait.
Pour moi, j'ai une si forte affinité au bonheur que quand il me vient une tuile, il me faut un moment avant d'arrêter d'en rire, ce qui a déjà choqué mes partenaires du moment.
C'est marteler une évidence de dire que nous ne sommes pas tous égaux devant la chance ou le malheur.
Mais il est vrai qu'il ne faut jamais arrêter d'essayer de se battre contre l'adversité tout en étant capable de profiter des belles choses.
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 21:51
Elixir : Vous évoquez un cas quasiment pathologique, qui semble conduire à une sorte de dédoublement de la personnalité (je n"ose dire schizophrénie, par crainte d'être pris pour un psy !).

Diogène d'Elée était heureux dans son tonneau et le seul qui le dérangeât était, nous conte l'anecdote, Alexandre-le-Grand, au faîte de sa gloire, qui lui faisait de l'ombre en lui cachant son soleil.
On fait son bonheur de n'importe quoi. Son malheur aussi, hélas...

je rejoins une fois encore Olive avec notre sérénité stoïque qui renferme tous les ingrédients du bonheur en elle-même. Donc, l'exemplarité, que j'ai citée plus haut comme un "maître-mot". Plus nous avançons sur la voie de l'xemplarité plus nous sommes près d'être heureux. Voyez Saint François d'Assise, le plus grand personnage du Moyen-Age, pour moi agnostique, qui, démuni de tout au profit des autres, mourut, comme dans l'opéra éponyme de Messiaen, avec la joie au coeur et la poésie aux lèvres.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 21:59
Bien sûr Elixir. De nos jours, il est courant de rencontrer des personnes "troublées" par des difficultés psychologiques, comportementales; la plupart du temps (et ce n'est pas moi qui le dit mais les spécialistes), il ne s'agit pas de problèmes profonds, purement pathologiques, mais de problèmes liés à un manque de sens dans une vie. Je ne dis pas que c'est le cas de ton ami, bien sûr que non, mais ça l'est dans de nombreux cas. Et comme le dit Herodote, il est possible que ton ami connaisse des problèmes assimilés à la "bipolarité" ? Auquel cas, il faudrait peut-être qu'il puisse se "recentrer" sur lui même ?

La sagesse stoïcienne est une méthode, une méthode basée sur soi, et qui permet de mieux vivre les difficultés de la vie. Par la réflexion stoïcienne, on atteint une sorte d'essence personnelle, en quelques sortes on se retrouve. C'est un chemin qui est peut-être plus difficile à suivre sur nos terrains contemporains ? Je ne sais pas. La psychologie a peu à peu remplacé la philosophie populaire, en ce sens que chacun de nous étant différent, il faut une méthode adaptée pour chaque cas, tout en respectant certaines grandes lignes. Aujourd'hui on peut se servir de la philosophie pour aller mieux ou simplement progresser dans une forme de sagesse, mais en ce qui concerne des problèmes plus "profonds", il me semble que la psychiatrie est plus adaptée. En disant cela je ne ferais certainement pas plaisir à Michel Onfray, mais bon... Wink Mais cela concerne des cas dont le cerveau est manifestement troublé par un déséquilibre biologique.

Ce qui est certain c'est que notre époque engendre des malaises et des pertes de repères, que la philosophie (notamment le stoïcisme) peut gérer. Notre époque très anxiogène peut générer un manque, et donner sens à ce que l'on vit peut être fort utile. La sagesse stoïcienne fournit des outils, et ces outils doivent permettre de mieux progresser dans cette jungle complexe qu'est la spiritualité moderne, un peu intoxiquée par biens des maux. Il me parait évident que cette philosophie ne peut être que positive, car elle donne du sens là où, précisément, il n'y a en a plus !
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 22:29
Un exemple simple : combien de gens errent sans but ? Que ce soit dans le cadre familial ou professionnel. Parce que cette perte de sens à complètement gelé l'élan vital de ces personnes, jusqu'au jour où le malaise est tellement profond qu'il leur faut songer à bouleverser leur regard sur la vie. C'est à ce moment précis que la philosophie stoïcienne intervient en redonnant du sens au vide.

Si l'on ne peut être en adéquation avec nos besoins profonds, on ne peut être heureux. Pourquoi ? Parce que pour chacun de nous la vie a un sens, mais pour débusquer ce sens, il faut faire preuve de révolte parfois; bien sûr par de révolte physique, mais de révolte mentale, en refusant de suivre un chemin qui n'est pas le notre. Penser notre vie en se recentrant sur nos véritables priorités, méditer sur le bien fondé de notre cheminement actuel, puis estimer s'il faut rectifier ou non. Combien de malheurs et de souffrances psychologiques éviterait-on si l'on songeait plus souvent à pratiquer ce travail philosophique ? A mon avis beaucoup...
avatar
Elixir
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 890
Date d'inscription : 06/05/2011

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 22:47
Il est clair qu'il s'agit d'une maladie et que je citais une exception d'ailleurs pas si rare quand on parle de bonheur et qu'à un moment donné, le travail psychologique n'est tout simplement plus possible s'il l'a jamais été.
Tous ne sont pas capables de se voir de l'extérieur, et même dans ce contexte, ont la force de remédier à la situation.
Et là, je ne parle plus de mon brave ami en particulier, car qui d'entre nous tient vraiment sa destinée en main ? qui est capable de se détacher aisément de quelqu'un qui vous fait du mal, par exemple ?
avatar
Guthrie
.
.
Messages : 2382
Date d'inscription : 30/09/2012

Re: Etre heureux ou non ?

le Mer 31 Oct - 22:50
Oh tu sais, Elixir, le bonheur n'a aucun rapport avec le bien-être. Puisqu'on peut passer sa vie, comme si de rien n'était, auprès d'un être impossible, hirsute, intraitable, alors que la fadeur et la facilité de n'importe qui d'autre vous eût jeté dans le plus mortel ennui.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum