Les fées

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Les fées

Message par Olive1968 le Mar 4 Sep - 15:10

Voilà un bien joli sujet. Saviez-vous que le nom de fée vient du latin "fatum" qui signifie destin ? Quelle région n'a pas son lot de légendes dans lesquelles apparaissent des fées ? Ainsi que des noms de lieux comme la "roche aux fées", ou d'autres...

Cette idéalisation magique de la femme remonte très loin dans l'histoire, il existe le fameux "traité de féerie" d'Ismael Mérindol, qui remonte à 1466, mais les fées étaient déjà connues et craintes dès le haut moyen âge, Mélusine étant l'une des plus célèbres. Véritable paroxysme du charme féminin, elles incarnent la séduction et le mystère de la nature profonde, les fées des bois, des eaux. La nature sauvage est leur domaine, et elles y invitent tous ceux qui cherchent à donner forme à tous ces mystères qui les habitent. Sur le plan culturel, les fées représentent un gros pan de notre imaginaire collectif, aussi bien pour les enfants que pour les adultes, ne parle t-on pas de "doigts de fées" ? De grands auteurs ont narré leurs aventures, et ils en ont fait des actrices incontournables des contes, comme le fameux Charles Perrault (1628-1703); pour qui s'intéresse au merveilleux comme moi, la symbolique des fées est passionnante. D'une part elles incarnent la magie d'une nature qui ne se livre pas facilement, et d'autre part elles incarnent la femme dans sa gangue de mystère, parfois inaccessible et séduisante. Ou plutôt son aura de mystère, ainsi que celui qui entoure, ou plutôt qui entourait, le processus de procréation. Tout ceci n'étant bien sûr qu'une analyse personnelle. Moi je ne retiens des fées que l'aspect merveilleux et tendre, celui qui habitait mon âme d'enfant. En tous cas je trouve que c'est un sujet majeur de notre imaginaire collectif, et peut être bien plus que nous l'imaginons.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Pimbi le Mar 4 Sep - 15:55

Et la fée du logis, tu l'as oubliée ? Rha là là, faut tout lui dire...
Je te signale, Olive, que le mot fée aux XVIIe et XVIIIe siècles, avait un sens très péjoratif.

La femme de Montchevreuil était une grande créature à qui il ne manquait que la baguette pour être une parfaite fée (Mémoires du duc de Saint-Simon)
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mar 4 Sep - 21:10

Certes Pimbi, mais moi j'en suis resté au charmes venimeux d'une Mélusine, ou à ceux nettement plus délicats d'une clochette !

Oui, moi je m'intéresse plutôt au rôle de la fée dans le monde médiéval, c'est à dire un "âge d'or" pour elle.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mar 4 Sep - 21:14

Par exemple ce que l'on appelle un "cercle de fée". Les mythes médiévaux accordaient une grande importance à cette forme. Il s'agissait de préserver sa vie et son destin, car quiconque y pénétrait par mégarde était condamné à danser éternellement ! Les fées incarnaient l'attrait des mystères de l'amour et de la nature, les impénétrables ténèbres qui soudain s'illuminaient d'un charme ineffable.

La fée du logis ? Oui la mienne c'est la fée néantise ! Razz
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mar 4 Sep - 22:30

En fait j'aimerais avoir votre point de vue sur le sujet, quel qu'il soit, je m'intéresse énormément aux visions que l'on porte sur les domaines de l'imaginaire, une vraie passion...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Invité le Mer 5 Sep - 10:05

Tiens donc, tu évoques Pérrault... Le fameux écrivain pédophile qui bourrait ses contes de métaphores sexuelles... Surprenant.
Si le chaperon rouge était une histoire dégueulasse, va savoir ce que les fées veulent dire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par le murmu le Mer 5 Sep - 10:27

Olive1968 a écrit:Certes Pimbi, mais moi j'en suis resté au charmes venimeux d'une Mélusine, ou à ceux nettement plus délicats d'une clochette ! .



Rooooooôôôô Olive..."les charmes venimeux dune Melusine" t"en a de droles d'idées,
j'habite juste à côté de chez elle et la fréquente un peu... ce n'est pas comme ça que ça marche!!!!!!
avatar
le murmu
Eternel chien fou
Eternel chien fou

Messages : 893
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : pays des pictons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 12:12

StephaneM a écrit:Tiens donc, tu évoques Pérrault... Le fameux écrivain pédophile qui bourrait ses contes de métaphores sexuelles... Surprenant.
Si le chaperon rouge était une histoire dégueulasse, va savoir ce que les fées veulent dire...

Tiens donc (à mon tour), j'ignorais cet aspect du personnage. Et j'ignore également d'où vient sa réputation de pédophilie, tu es sûr de ça ? Etonnant... Sans doute une interprétation psychanalytique de ses contes ? A moins que ce ne soit sa réputation ? Non sincèrement j'ignorais. De toutes manières j'ai cité Perrault comme j'aurais pu citer Andersen ou les frères Grimm, c'était simplement pour donner un exemple.

Spoiler:
Du coup je n'oserai pas aborder le cas des frères Grimm, tu risquerais de me dire qu'ils étaient gays ! Laughing Je blague.


Dernière édition par Olive1968 le Mer 5 Sep - 12:17, édité 1 fois
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 12:14

Mais oui le murmu, ignorais-tu que Mélusine était constituée d'une moitié reptilienne ? Dans la légende elle est représentée sous la forme d'une créature mi-femme mi dragon.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par le murmu le Mer 5 Sep - 13:09

Ben oui Olive... Mélusine, elle finit (un jour par semaine...) en queue de poisson mais d'abord y pas qu'elle et puis de nombreux hommes sont dans le même cas... et puis il ne faut pas "juger" les dragons "venimeux" comme ça, ils ne le sont pas forcement... et ne pas oublier que le "venin" bien préparé sert de base pour de merveilleuses médication.... Ce n'est pas Mélusine qui a des charmes venimeux... c'est ce naïf et crétin de Raymondin, influençable, qui n'a pas fait confiance à Mélusine et ne lui a pas permis de poursuivre sa transformation et d'achever sa carrière de batisseuse pour racheter finalement la malédiction transgénérationnelle qui pesait sur elle.
avatar
le murmu
Eternel chien fou
Eternel chien fou

Messages : 893
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : pays des pictons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Nelson le Mer 5 Sep - 13:52

J'en connais pas mal, de fées.
Ailleurs.
Elles sont trop pudibondes pour venir ici.
Il n'y aurait qu'Olive qui les attire...
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 14:20

le murmu a écrit:Ben oui Olive... Mélusine, elle finit (un jour par semaine...) en queue de poisson mais d'abord y pas qu'elle et puis de nombreux hommes sont dans le même cas... et puis il ne faut pas "juger" les dragons "venimeux" comme ça, ils ne le sont pas forcement... et ne pas oublier que le "venin" bien préparé sert de base pour de merveilleuses médication.... Ce n'est pas Mélusine qui a des charmes venimeux... c'est ce naïf et crétin de Raymondin, influençable, qui n'a pas fait confiance à Mélusine et ne lui a pas permis de poursuivre sa transformation et d'achever sa carrière de batisseuse pour racheter finalement la malédiction transgénérationnelle qui pesait sur elle.

Absolument le murmu, il a trahi son serment et en a payé le prix : bye bye Mélusine ! Smile
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 14:23

Nelson a écrit:J'en connais pas mal, de fées.
Ailleurs.
Elles sont trop pudibondes pour venir ici.
Il n'y aurait qu'Olive qui les attire...

Bien sûr ! D'ailleurs je les connais toutes. D'où crois-tu que je tire mon inspiration ? Embarassed Wink
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Pimbi le Mer 5 Sep - 14:30

Bourvil avait sa propre fée, la fée Rugineuse.
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Elixir le Mer 5 Sep - 15:37

La comtesse de Ségur aussi, adorait appliquer le martinet sur les petites fesses potelées des enfants. Justement, dans "un bon petit diable", elle raconte que "les fées" sont terriblement craintes en Ecosse, en 1842 du moins. Connues pour jouer de bien vilains tours, elles sont tout bonnement, disons-le, malfaisantes.
avatar
Elixir
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 893
Date d'inscription : 06/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Pimbi le Mer 5 Sep - 15:42

Il existe aussi la fée Lady. La fée Lady fée Gaga tongue
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 16:45

Pour revenir à ce que tu disais Stephane, à propos des contes de Perrault, je dois t'avouer que je ne m'étais jamais vraiment penché sur le cas du "Petit chaperon rouge", et je m'appercois qu'en effet, l'allusion pédophile semble plus qu'évidente. Apparemment c'est le seul conte de Perrault qui se termine mal; sans doute l'a t-il composé d'une manière volontairement métaphorique mais suffisamment explicite, imagé, pour que l'on se doute du sens réel de ce conte. Enfant je ne percevais que le premier degré évidemment, mais sur le plan psychanalytique le contenu est très intéressant. Ceci dit, Peut-on dire que Perrault était un ignoble pédophile qui sévissait régulièrement ? C'est moins évident; peut être s'agissait-il d'un fantasme qu'il ne réalisa jamais ? Tout cela ne me semble pas vraiment tranché en tous cas. Après tout, on pourrait en dire autant de bien des auteurs de contes, car si l'on cherche bien, et que l'on analyse tous les contes, on y trouvera forcément des allusions plus ou moins équivoques aux moeurs en vigueurs.

Ce que tu dis est intéressant Elixir, car les fées ont souvent suscité diverses croyances et réactions, parfois redoutées ou aimées, mais toujours animées par la magie. Elles sont montrées différemment selon les textes, mais dans les anciennes traditions elles se rattachent (tout comme dans le paganisme) aux divers éléments de la nature : les fées des eaux, des forêts, des foyers, des collines... Elles se mêlent aux humains dans certains cas, et peuvent même donner naissance à des enfants mi-humain mi-fée nommés "changelins"; sortes d'hybrides entre deux espèces séparées par deux évolutions différentes. A la renaissance, on croyait encore aux danses des fées qui pouvaient entrainer les malheureux qui s'aventuraient dans les crépuscules obscurs, ainsi on évitait de sortir après une certaine heure, et l'on se gardait bien d'approcher les marais nimbés de brume, et les forêts ténébreuses...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Pimbi le Mer 5 Sep - 16:51

J'avoue que j'ai du mal à voir une allégorie pédo dans le Petit chaperon rouge...
La pédophilie s'est accrue en obsession délirante chez beaucoup de gens. Encore une preuve de l'influence néfaste des médias qui nous chantent la romancine pédophile sur tous les tons et dans tous les modes.
Non, je ne souscris pas une seconde à la thèse que Perrault dissimulerait un amateur de chair tendre. Désolé.
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 17:10

Oui Pimbi c'est ambigu...

En tous cas une chose est sûre, les contes de fées ne sont pas anodins, ils contiennent toujours une part de réalité qui se rapporte aux comportements humains. Et d'un autre côté, ils sont fait pour faire rêver les enfants, même si leur contenu pédagogique peut être évoqué. Oui Pimbi c'est la raison pour laquelle je reste prudent, j'avoue que la forme (dans le petit chaperon rouge) peut faire songer à ça, et plus encore lorsque l'on se penche sur les détails, mais le fond est-il vraiment pédophile ? Je ne m'engagerais pas dans cette voie sans hésiter. Pour ma part cela ne m'empêche pas d'aimer lire ses contes, et notamment le petit chaperon rouge. Ce qui est indéniable c'est qu'il y a du sens dans ce conte, du sens que l'on peut interpréter à sa sauce. Par exemple, au lien de dire que le loup représente l'image de l'adulte vicieux, on pourrait tout aussi bien dire qu'il représente l'image d'une société dangereuse pour l'enfant, en dehors de toutes explications sexuelles. Ou encore autre chose...

Mais effectivement, on peut très bien imaginer que le loup est un symbole sexuel, c'est plausible. Là où il ne faudrait pas s'emballer, c'est dans le fait de dire que Perrault était pédophile. Personnellement je n'en sais rien.

Pour revenir aux fées, je vous conseille la lecture du traité de féerie paru (réédition de 1466) chez le "Pré aux clercs".
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Elixir le Mer 5 Sep - 17:14

Pour moi, un changelin est un enfant déposé par les fées chez vous, à la place du vôtre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
De l'anglais changeling : a child surreptitiously or unintentionally substituted for another - (in folklore) an ugly, stupid, or strange child left by fairies in place of a pretty, charming child.
Mais dans certains jeux de rôles etc, c'est un croisement de dopplegangers.
D'où vient ta définition, ô Olive, stp ?
avatar
Elixir
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 893
Date d'inscription : 06/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 17:36

Elixir a écrit:
D'où vient ta définition, ô Olive, stp ?

De diverses sources. Celle que je connais c'est celle-ci : un changelin est un enfant qu'une fée a eu avec un homme (un humain) et dont elle ne veut plus. Alors elle l'échange avec un bébé 100% humain. Mais peut être que c'est l'inverse dans certaines légendes ? Moi c'est la seule que je connaisse.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 17:53

Selon la "Petite encyclopédie du merveilleux" (excellente d'ailleurs) d'Edouard Brasey, les chagelings (et non pas changelins comme je l'ai dis) sont les bébés des fées, ces dernières les échangent contre des bébés humains non baptisés ! Mais il est possible que des variations régionales existent.

avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Pimbi le Mer 5 Sep - 18:11

Olive, je ne sais, mais j'éviterai de renifler du second degré dans les contes de Perrault. Il me semble qu'il écrivait tout bonnement des histoires pour les enfants, voilà tout, comme Enid Blyton, comme la comtesse de Ségur. Pourquoi faut-il lui supposer un sens dérobé ?
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 21:10

Pimbi, personnellement je ne cherche aucun second degré dans le contes de Perrault, je me contente d'en savourer l'aspect magique, féerique. C'était simplement une hypothèse, je n'en ferai jamais une dissertation. Qu'il existe un aspect philosophique et psychanalyte dans les contes de fées (dont ceux de Perrault) me parait être une évidence; mais rien ne nous empêche de les aimer tels qu'ils sont, sans chercher au delà...

Ah non moi je suis resté un grand enfant ! flower
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fées

Message par Olive1968 le Mer 5 Sep - 21:12

Et puis les contes de fées font rêver les petits comme les grands... Tu as vu mon avatar ? Wink
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum