Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 14:19
Cela fait toujours du bien de voir des chiffres. Même s'ils ne sont pas si concrets que ça, c'est déjà plus approprié.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 15:09
StephaneM a écrit:Tu pourrais écrire exactement la même chose, mais en intervertissant femme et homme.

Peut être Stephane, mais sincèrement je ne crois pas. Notamment dans le cas des violences conjugales par exemple, ou du harcèlement...
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 15:20
Olive : disons que ça existe, mais c'est extrêmement minoritaire. On peut donc bien inverser - ne serait-ce que pour ne pas oublier ces cas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes
Messages : 1821
Date d'inscription : 27/05/2012
http://luxcoppola.wordpress.com

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 15:32
MathieuMf a écrit:Tiens, je me suis posé la question suivantes : l'onanisme (ça fait plus classe que d'autres mots) est à priori plus répandu chez l'homme que la femme. Du fait des hormones ? Voici les résultats d'une étude datant de 2008, en France (chiffres déclaratifs, j'ai bien rigolé en voyant l'écart du nombre de partenaires ...) :
Mais là y'a encore deux choses qui jouent et n'ont rien à voir avec le dosage hormonal (j'aimerais vraiment un avis scientifique là-dessus car je n'y crois pas ; de toute manière un dosage hormonal ne peut être généralisé, c'est très différent selon chaque individu) : tout d'abord, la honte d'en parler en public + le fait qu'effectivement, pour certaines femmes, le sexe c'est uniquement avec un homme. Parce que c'est ce qu'on leur a toujours appris. Il est normal qu'un petit garçon se touche le sexe, mais imaginez les réactions si une petite fille se mettait un doigt en public ?

J'édite : en plus c'est tellement faux de lier le goût pour le sexe et les hormones ! On sait tous que plus on pratique, plus on aime ça, et plus on en a envie. C'est bien davantage psychique que physique, en fait, et pas mal de femmes ne s'autorisent simplement pas à être excitées parce que ça ne se fait pas. Je le sais parce que j'ai connu ça, et le jour où je me suis autorisée à m'écouter vraiment à ce sujet-là, ça a radicalement changé ma manière de considérer la sexualité.
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:04
Euh, la petite fille elle est pas obligée de se mettre un doigt hein, y'a plus discret et moins acrobatique en public ... Rolling Eyes
Puis en public, je doute qu'un garçon qui se tripote passe dans tout les cas - pas plus qu'une femme ...

Effectivement, ton ajout est plus que pertinent (d'autant plus qu'il est de première main - exceptionnellement sans jeu de mot). Je n'avais pas vu ceci de cette façon.

J'aimerais quand même avoir un avis "neutre" sur le point 'hormonal' - histoire d'être fixé. Peut être que cette histoire de dosage fonctionne de manière identique quelque soit le sexe tout simplement (un dosage différent pourrait entraîner des conséquences similaires).

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Elixir
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 890
Date d'inscription : 06/05/2011

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:05
willyloge a écrit:Légende ou réalité ?
Prétexte. Aller rechercher par amour fou la belle Hélène alors qu'elle avait eu quatre enfants depuis avec son ravisseur, j'y crois modérément.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:15
MathieuMf a écrit:Olive : disons que ça existe, mais c'est extrêmement minoritaire. On peut donc bien inverser - ne serait-ce que pour ne pas oublier ces cas.

Bien sûr Mathieu, mais il va de soi qu'il faut évoquer en priorité l'écrasante majorité des femmes qui sont concernées. J'ai vu que vous aviez abordé un autre aspect du sujet : les hormones. C'est une bonne chose que de l'avoir fait, car c'est vrai que les hormones sexuelles agissent différemment chez la femme et l'homme. Mais bon, on ne peut imputer aux hormones l'injure à caractère sexuel, non, l'homme ne s'en tirera pas aussi facilement ! Je blague... Wink

Les hormones agissent sur le comportement c'est sûr, mais peut être pas au point de transformer un gentleman en goujat de dernier ordre ! Quoi que... Rolling Eyes
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:25
On ne peut nier qu'il y a une différence entre la femme et l'homme. Qu'elle soi physique, mental, hormonal etc...
C'est je pense ce qui nous attire en la découverte de l'autre sexe. Même ci en réalité c'est peut être un leurre car nous sommes en réalité identique et complémentaire. Ça a l'air paradoxale dit comme cela mais je crois pour parler des homosexuels qui on su peut être s'affranchir de la barrière physique pour ne se concentrer que sur l'être.
Enfin c'est une idée que je lance.
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 28
Localisation : Haute-Garonne

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:27
willyloge a écrit:On ne peut nier qu'il y a une différence entre la femme et l'homme. Qu'elle soi physique, mental, hormonal etc...
C'est je pense ce qui nous attire en la découverte de l'autre sexe. Même ci en réalité c'est peut être un leurre car nous sommes en réalité identique et complémentaire. Ça a l'air paradoxale dit comme cela mais je crois pour parler des homosexuels qui on su peut être s'affranchir de la barrière physique pour ne se concentrer que sur l'être.
Enfin c'est une idée que je lance.

Dans ce cas cela voudrait dire que tous les homosexuels sont en fait bi... Je me trompe ?
avatar
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes
Messages : 1821
Date d'inscription : 27/05/2012
http://luxcoppola.wordpress.com

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:27
MathieuMf a écrit:Euh, la petite fille elle est pas obligée de se mettre un doigt hein, y'a plus discret et moins acrobatique en public ... Rolling Eyes
Puis en public, je doute qu'un garçon qui se tripote passe dans tout les cas - pas plus qu'une femme ...
J'ai pourtant souvent entendu, au sujet de petits garçons, qu'il était normal qu'ils jouent avec leur "zizi", comme disent les parents. Je ne pense pas que la même tolérance existerait si une petite fille jouait avec son organe génital, c'est tout ce que je dis.

MathieuMf a écrit:Effectivement, ton ajout est plus que pertinent (d'autant plus qu'il est de première main - exceptionnellement sans jeu de mot). Je n'avais pas vu ceci de cette façon.

J'aimerais quand même avoir un avis "neutre" sur le point 'hormonal' - histoire d'être fixé. Peut être que cette histoire de dosage fonctionne de manière identique quelque soit le sexe tout simplement (un dosage différent pourrait entraîner des conséquences similaires).
Je n'ai pas d'avis sur la question hormonale, je m'étonne simplement que ce soit un argument que tu avances alors que visiblement tu n'en as pas de preuve. Pour ma part, que les hormones jouent un rôle ou non, cela m'intéresse peu puisque je crois que l'environnement social influe énormément sur nous et que de cette manière, cela peut totalement réduire l'effet des hormones sur notre manière de nous comporter.
Je ne crois pas qu'il suffise d'injecter des hormones à une femme pour qu'elle devienne totalement portée sur le sexe si elle ne l'était pas avant. Autre chose : beaucoup de femmes (enfin, je dirais surtout les générations précédentes mais ça existe encore aujourd'hui) n'ont jamais joui avec leur partenaire. Comment peut-on espérer que ces femmes-là aiment le sexe et le réclament ?! Si ça ne leur apporte pas de plaisir... Bon, je sais que l'orgasme n'est pas le but de toute activité sexuelle, on peut prendre du plaisir sans jouir mais quand même : un rapport sexuel avec un orgasme, c'est mieux. Et certaines femmes n'ont jamais joui avec leur partenaire et n'ont jamais joui toute seule parce qu'on leur a mis dans la tête que le sexe, c'était réservé aux moments d'intimité avec leur homme. Forcément on en arrive à des comportements presque frigides mais qui s'expliquent par l'expérience et la pression sociale, et les hormones, si elles ont une influence, se voient balayées par cette réalité qui est la plus forte.
Freud notamment a bien montré que la sexualité est sujette à de nombreux refoulements psychiques, et même si on peut trouver que certaines de ses théories ne tiennent pas la route, je crois vraiment que notre conscience et surtout notre inconscient ont une influence énorme sur ce qu'on se permet ou pas de vivre en termes de sexualité.
avatar
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes
Messages : 1821
Date d'inscription : 27/05/2012
http://luxcoppola.wordpress.com

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:30
willyloge a écrit:On ne peut nier qu'il y a une différence entre la femme et l'homme. Qu'elle soi physique, mental, hormonal etc...
Je la nie. Je ne nie pas la différence purement biologique, mais je nie qu'elle ait des répercussions sur notre mental et nos modes de vie. Aucun scientifique d'ailleurs n'a été capable de corréler le genre à certaines attitudes ou certains comportements. Un cerveau, par exemple, est impossible à identifier du point de vue du genre : un scientifique sera incapable de dire s'il appartient à un homme ou à une femme, puisque les différences sont nombreuses même entre cerveaux du même sexe.
Imaginons simplement que les hommes et les femmes soient systématiquement traités de la même manière, élevés de la même manière. Quelles différences subsisterait-il entre les hommes et les femmes ?
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 28
Localisation : Haute-Garonne

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:47
Lux Lisbon a écrit:
Imaginons simplement que les hommes et les femmes soient systématiquement traités de la même manière, élevés de la même manière. Quelles différences subsisterait-il entre les hommes et les femmes ?

A part une paire de miche pour l'une et une paire de "balls" pour l'autre franchement je vois pas. Sur le plan intellectuel et comportementale je suis bien d'accord avec toi, c'est le conditionnement qui joue et qui fait que les garçons aiment les voitures et les filles les poupées. J'en ai même la preuve : ma mère garde des enfants en bas âge, donc quasiment vierges de tout conditionnement. Et ben j'ai vu des garçons jouer avec des poupées et des filles jouer avec des voitures sans aucune distinction. Si on conditionne un p'tit garçon a aimer le rose, ben il aimera le rose. Et ça le gênera pas ! Moi par exemple quand j'étais petit, ben quand je regarde les photos j'me dit : mais comment j'ai pu porter des habits aussi affreux... ben à l'époque j'aimais bien, parce qu'on m'a pas soumis à ce conditionnement d'esthétisme.

Bon j'dérive un peu du sujet mais j'y reviens. Donc de ce côté je suis assez d'accord. Par contre pour le coup des hormones je suis assez mitigé... J'ai quand même lu pas mal de revues scientifiques (étant un fervent amoureux des sciences aussi bien biologiques que technologiques) et il me semble me rappeler tout de même que l'homme produit (en moyenne) plus de testostérone que la femme, ce qui peut éventuellement jouer sur la mentalité (surtout sur le physique hein ? mais aussi sur le psychique). Faudrait quand même pas oublier les valeurs qui font de nous ce que nous sommes c'est à dire notre corps. Ça y joue quand même un peu.

En revanche, là où je suis d'accord, c'est de dire que les goûts et les facultés mentales sont déterminés par un lien de cause à effet et non pas par une composante biologique caractérisant le sexe de l'individu... Oula !! Je sens que j'en ai perdu 90% dans la salle là ! y en a qui suivent plus... En gros ce que je veux dire c'est qu'on ne nait pas con parce qu'on est soit un homme soit une femme, on le devient.
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 16:52
Pour l'instant on n 'a pas encore trouver si il y avait une différence, mais on la fait en médecine médico-légal sur les squelettes ou d'autre organes. Peut être qu'un jour cela viendra aussi pour le cerveau.
Mais je pense que cela est un faux débat la différence homme femme et si il y en a vraiment une. Je crois ce qui compte c'est de vivre en harmonie avec soi même et du coup on le sera plus facilement avec les autres.
Invité
Invité

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 17:55
Olive1968 a écrit:
StephaneM a écrit:Tu pourrais écrire exactement la même chose, mais en intervertissant femme et homme.

Peut être Stephane, mais sincèrement je ne crois pas. Notamment dans le cas des violences conjugales par exemple, ou du harcèlement...

http://www.francesoir.fr/actualite/societe/hommes-battus-oublies-des-violences-conjugales-21680.html
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/26/01016-20100826ARTFIG00447-les-hommes-aussi-sont-victimes-de-violence-conjugale.php

Continuez à sur estimer l'homme et à plaindre les femmes, vous continuerez à alimenter les idées reçues et à pratiquer la politique de l'autruche en plaçant l'homme sur un podium comme étant surpuissant.

Chiffres-clés

8 à 10 % d’hommes seraient victimes de violences conjugales.

En 2006, 31 d’entre eux sont décédés, ssoit un décès tous les 13 jours.

Par comparaison, 10 % des femmes se déclarent victimes de violences conjugales et une femme est tuée par son compagnon tous les 4 jours.

31 divisé par 365 ça donne 11,7 (soit un homme tué tous les 12jours et non 13 jours)

Chaque année, 110.000 hommes sont victimes de violences physiques ou psychologiques de la part de leur conjointe. Seuls 5% d'entre eux osent porter plainte. Un phénomène inquiétant qui s'aggrave souvent avec l'âge.

8à10% avec 5% des hommes qui n'osent porter plainte? Intéressant, on monte à 13 à 15% des hommes battus... Puisqu'ils sont soit trop faibles pour se défendre, soit non violents, soit ils ont peur de perdre leurs enfants et que la femme les prenne, soit ils ont peur d'avoir la justice aux trousses, sans compter la privation de nourriture que leurs femmes leurs imposent quand ils ne marchent pas au pas, etc... Je n'ai pas fini:

Les chiffres de 2011 (sur deux ans) sont évocateurs (ajoutez 5% aux hommes)
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/660-000-femmes-victimes-de-violences-conjugales_1011748.html

663 000 femmes et 280 000 hommes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles au sein de leur ménage sur deux ans, selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.

On monte autour des 306 000 hommes battus sur deux ans, contre 663 000 femmes (il y a environ 2fois plus de femmes victimes de violences conjugales que d'hommes qui le sont... Mais il y a tout de même énormément d'hommes qui en sont victimes et personne n'en parle? C'est surprenant... Quand on sait que toutes les aides de l'état aux associations de violences conjugales vont directement aux associations de féministes... Vous voyez des féministes aider un homme victime de ce genre de chose? Ne vous étonnez pas qu'en n'étant pas entendu, leur dernier recours soit le drame familiale).

Je ne vais pas courber le dos ou falsifier les chiffres pour donner raison à une partie ou à une autre.

willyloge a écrit:On ne peut nier qu'il y a une différence entre la femme et l'homme. Qu'elle soi physique, mental, hormonal etc...
C'est je pense ce qui nous attire en la découverte de l'autre sexe. Même ci en réalité c'est peut être un leurre car nous sommes en réalité identique et complémentaire. Ça a l'air paradoxale dit comme cela mais je crois pour parler des homosexuels qui on su peut être s'affranchir de la barrière physique pour ne se concentrer que sur l'être.
Enfin c'est une idée que je lance.

Ayant fait médecine, je pourrais vous dire avec assurance qu'il y a une différence homme femme au niveau du pelvis qui est moins haut mais beaucoup plus large chez les femmes (accouchement oblige). Il y a aussi une différence entre le squelette d'une personne n'ayant pas fini sa croissance (jusqu'à 25ans chez ceux qui ne souffrent pas de maladie génétique), comptant 270os depuis le puer qui se souderons progressivement entre eux jusqu'à la fin de la croissance pour qu'il ne reste plus que 204os dans le corps (quitte à parler des différences squelettiques, autant parler également des points communs). Le squelette de l'homme pèse de 4 à 6 kilogrammes contre 3 à 4 kilogrammes chez la femme en moyenne. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas.

Quand aux différences hormonales elles sont évidentes et dépendent de la fonction biologique de chacun. La femme possède des attributs qui sont rattachés aux fonctions qui lui permettent d'accueillir et de porter la vie en elle. Les hommes, n'ayant pas le même type d'hormones que les femmes si mes souvenirs sont bons:

Le rôle des hormones sexuelles externes est encore très discuté chez l'Homme qui a par rapport aux autres mammifères un odorat faible et une sexualité plus complexe, mais certaines études laissent penser qu'il existe. Les poils des aisselles et de la zone pubienne, du scrotum et du périnée pourraient ainsi jouer un rôle de « diffuseur hormonal », par exemple d'androstadienone (dérivé de la testostérone présent dans la sueur et d'autres sécrétions masculines, qui influe sur l'humeur des femmes et affecte la sécrétion de l'hormone lutéinisante stimulant l'ovulation). Il a été montré que des extraits de sueur féminine placés sur la lèvre supérieure, sous les narines d'autres femmes pouvaient modifier leurs taux d'hormones et synchroniser leurs cycles menstruels avec le cycle de la femme ayant fourni l'échantillon de sueur. On a aussi montré que des extraits de sueur masculine, déposé sur la lèvre supérieure d'une femme élèvent le taux de cortisol de cette femme dans les 15 minutes qui suivent, avec des effets persistants une heure (on ignore encore si c'est le taux de cortisol qui affecte l'humeur des femmes ou l'inverse).

(Il y a trois types d'hormones notables, il doit y avoir une histoire de concentration du taux hormonal sur certaines régions localisées du corps, derrière tout ça).

LordToms a écrit:Dans ce cas cela voudrait dire que tous les homosexuels sont en fait bi... Je me trompe ?

J'irais encore plus loin en disant que tous le monde le serait jusqu'au moment où les personnes apprennent à mieux connaitre l'autre et accepter la différence d'autrui, pour enfin choisir leur orientation sexuelle. Mais en théorie, l'orientation sexuelle n'est pas définie et inchangée du berceau à la tombe. Les sentiments humains étant très complexes. On parlera plus de choix en évoquant l'orientation sexuelle de chacun, plutôt que d'attirance naturelle déterminée pour la vie. A noter que les refoulés homo/hétéro phobes demeurent des bisexuels refoulés, ayant peur d'incarner leur propre phobie à cause de préjugés et d'idées reçus qu'ils ont à propos de l'homosexualité, entre autres raisons.

Soit, après avoir lu les différentes interventions de chacun, j'ai parlé.
avatar
Lux Lisbon
Grande Pécheresse des Bacchantes
Grande Pécheresse des Bacchantes
Messages : 1821
Date d'inscription : 27/05/2012
http://luxcoppola.wordpress.com

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 18:58
StephaneM a écrit:On monte autour des 306 000 hommes battus sur deux ans, contre 663 000 femmes (il y a environ 2fois plus de femmes victimes de violences conjugales que d'hommes qui le sont... Mais il y a tout de même énormément d'hommes qui en sont victimes et personne n'en parle? C'est surprenant... Quand on sait que toutes les aides de l'état aux associations de violences conjugales vont directement aux associations de féministes... Vous voyez des féministes aider un homme victime de ce genre de chose? Ne vous étonnez pas qu'en n'étant pas entendu, leur dernier recours soit le drame familiale).
Je ne peux pas parler pour toutes les féministes mais j'ai vu des hommes être accueillis dans des centres pour femmes battues, oui. Et je te rejoins sur le fait qu'il serait préférable que ces centres soient des centres pour "conjoints battus" plutôt que pour "femmes battues". C'est effectivement difficile pour un homme d'en parler, et il faudrait qu'on puisse davantage les aider et les accompagner. Dans tous les cas, c'est toujours très compliqué : j'ai dans mon entourage trois femmes qui se font taper dessus et qui sont toujours en couple et n'envisagent pas de partir. C'est vraiment terrible mais rares sont les femmes capables de mettre un stop à ce genre d'horreurs et à quitter le foyer. Idem pour les hommes, je crois, mais il me semble qu'en général la pression mise sur un homme par une femme est davantage psychologique que physique — mais cela peut être tout autant dévastateur.
Maintenant, les chiffres de femmes tuées par leurs compagnons existent et malheureusement, c'est une cause de mortalité essentiellement féminine. Il ne s'agit pas d'être misandre en disant cela, mais c'est une réalité qu'on ne peut nier.

StephaneM a écrit:Ayant fait médecine, je pourrais vous dire avec assurance qu'il y a une différence homme femme au niveau du pelvis qui est moins haut mais beaucoup plus large chez les femmes (accouchement oblige). Il y a aussi une différence entre le squelette d'une personne n'ayant pas fini sa croissance (jusqu'à 25ans chez ceux qui ne souffrent pas de maladie génétique), comptant 270os depuis le puer qui se souderons progressivement entre eux jusqu'à la fin de la croissance pour qu'il ne reste plus que 204os dans le corps (quitte à parler des différences squelettiques, autant parler également des points communs). Le squelette de l'homme pèse de 4 à 6 kilogrammes contre 3 à 4 kilogrammes chez la femme en moyenne. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas.

Quand aux différences hormonales elles sont évidentes et dépendent de la fonction biologique de chacun. La femme possède des attributs qui sont rattachés aux fonctions qui lui permettent d'accueillir et de porter la vie en elle. Les hommes, n'ayant pas le même type d'hormones que les femmes si mes souvenirs sont bons:
En ce qui me concerne, je n'ai jamais nié les différences biologiques et/ou hormonales. Je réfute simplement le fait qu'elles nous influenceraient complètement au quotidien et modifieraient notre comportement de manière extrêmement significative. Je crois qu'en l'état, l'impact culturel et social est plus fort que l'impact biologique.
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: Harcèlement de rue

le Ven 10 Aoû - 21:17
On est d'accord, j'ai dit que c'était un des facteurs, mais que le principal était l'impact sociétal.

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Harcèlement de rue

le Sam 11 Aoû - 0:14
Avant l'homme ou la femme il y a l'être humain, et sur ce point je pense que nous sommes unanimes. Qu'il existe des différences sociétales entre l'homme et la femme me parait évident, sur le plan biologique c'est aussi le cas, et l'exemple du cycle menstruel est probablement le plus connu. Je pense aussi que le fait de porter un enfant a toujours donné à la femme un statut particulier dans la société humaine, c'est une évidence mais on l'oublie souvent. Si les différences d'intelligence, de position sociale, de compétence, etc. se cherchent, les différences de statut elles sautent aux yeux. Je crois que chercher des différences entre l'homme et la femme n'est même pas la question centrale, je crois que la question centrale c'est celle du statut de la femme au sein de notre monde, et son évolution. Le fait est que la nature a donné à la femme le don d'enfanter, mais pas à l'homme. Sur le plan culturel et psychologique, il y a une différence. Mais je ne prétends pas que c'est une différence absolue, atavique, mais c'est comme ça. Combien y a t-il de femmes au foyer de nos jours ? Beaucoup. Combien d'hommes se consacrent à l'éducation de leurs enfants et aux tâches ménagères, trop peu ! (Chiffres à l'appui) Ce n'est pas une question de supériorité de l'homme sur la femme, c'est une organisation de la société. On parle d'instinct maternel, beaucoup de gens contestent cela, mais en même temps personne n'a démontré qu'il n'existait pas. Peut être même qu'il existe un instinct paternel ?

En gros je pense qu'il n'y a pas de différence notable (fondamentale, hors mis sexuelle) entre l'homme et la femme, par contre il y a des différences évidentes de statut. Et je pense même que sur le plan psychologique, notre époque apporte encore beaucoup de différences, à cause de la position des femmes. Un patron homme qui embauche une femme n'aura peut être pas le même comportement que si c'était un homme, et inversement. Des images nous collent à la peau, c'est quelque chose d'évident, qu'on le veuille ou non. Ce qu'il faudrait faire selon moi, c'est gommer ces considérations pour être plus équitable. La compétence n'a pas de sexe, l'intelligence non plus, par contre certains organes si; la nature est ainsi faite, et c'est à nous (qui sommes si intelligents) les êtres humains de réorganiser notre société afin que le sexe ne soit plus une donnée majeure, en dehors de la procréation, sinon les dérives en tous genres nous tomberont toujours dessus. L'homme fabrique un peu plus de testostérone, certes, mais ses facultés d'intelligence et de jugement n'en sont pas aussi affectées que cela (sauf pathologie), alors l'argument hormonal tient un peu la route mais pas trop selon moi. Je dirai même qu'il titube et s'effondre dès que l'on réduit les différences, notamment sur le plan mental. Il existe des hommes très sensibles, pourtant leurs capacités sexuelles n'en sont pas forcément affectées, ce qui confère à l'homme un certain côté féminin. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais sur le plan biologique l'homme est une femme comme les autres ! A méditer... Et si nous imaginions une société dans laquelle les hommes et les femmes parvenaient à trouver un équilibre parfait, que se passerait-il ? Utopique ? Peut être; souhaitable ? Je ne sais...

Pour moi l'être humain est avant tout mental, psychique, le sexe intervient dans la société et la culture, et c'est à peu près tout. Rien ne permet d'exclure l'hypothèse d'une société où la femme trouverait sa place tout en conservant son statut de femme, et tout ce que cela implique. C'est l'être humain qui doit primer, aucune discrimination ne doit venir perturber ce système. Il n'y a aucune raison à cela, sinon des raisons primaires qui personnellement me sont étrangères.
Invité
Invité

Re: Harcèlement de rue

le Mar 14 Aoû - 1:22
Lux a écrit:Je ne peux pas parler pour toutes les féministes mais j'ai vu des hommes être accueillis dans des centres pour femmes battues, oui. Et je te rejoins sur le fait qu'il serait préférable que ces centres soient des centres pour "conjoints battus" plutôt que pour "femmes battues". C'est effectivement difficile pour un homme d'en parler, et il faudrait qu'on puisse davantage les aider et les accompagner.

[...]

En ce qui me concerne, je n'ai jamais nié les différences biologiques et/ou hormonales. Je réfute simplement le fait qu'elles nous influenceraient complètement au quotidien et modifieraient notre comportement de manière extrêmement significative. Je crois qu'en l'état, l'impact culturel et social est plus fort que l'impact biologique.

Ce serait une bonne chose que cela entre dans les moeurs en effet, les gens comprendraient peut être que les violences conjugales touchent aussi bien les hommes que les femmes. C'est hormonale, certes, mais il y a sûrement des causes psychologiques qui viennent s'y ajouter, étant donné que beaucoup de personnes ne se trouvent qu'au travers des reports qu'ils font par rapport aux relations que leurs parents avaient lorsqu'ils étaient enfant. Mais ce n'est pas une généralisation que je ferrais ce soir, bien au contraire. Il y a sûrement autant de cas possible qu'il n'y a de couples au sein desquels ce type de violences a lieu.


avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: Harcèlement de rue

le Mar 14 Aoû - 8:43
C'est hormonal ?
L'homme n'est pas un animal à ce que je sache, bien qu'agissant ainsi il s'en rapproche ... et encore, les animaux sont dominant et dominés, ils ne se battent ni pour le plaisir, ni pour se défouler, et pour rabaisser seulement pour dominer.

Autant dans certains cas je pense que les hormones ont leur rôle (on en a parlé sur un autre sujet) - la question étant de savoir si ce dernier est marginal ou pas ... mais là, je ne vois pas de rapport, non.

De même pour l'excuse de l'enfance et des parents. Il y a une part d'éducation dedans, mais comme dans bien de sujet cette éducation est une route ouverte. La psychologie de la personne et son parcours, ses décisions sont ce qui compte. Il ne manquerait plus qu'il enfant abandonné de la DDASS n'ait pas le droit au bonheur et à une autre vie que ce qu'il a eu dans son enfance, parce qu'il a été justement délaissé et trainé de foyers en foyers (ça se passe bien pour certains, d'autres moins ...). Sachant que certains de ces enfants sont sortis de leur foyer pour des raisons sordides et pour leur protection ... Non, l'individu qui commet de tels actes (quel qu'il soit) - n'a pas d'excuse. C'est son choix - et on a toujours le choix.

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP
Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 28
Localisation : Haute-Garonne

Re: Harcèlement de rue

le Mar 14 Aoû - 9:46
N'empêche que même si je suis d'accord avec toi Mathieu, Stephane a raison... Bien souvent on retrouve le cas d'un type qui bat sa femme parce que son père en faisait de même... Alors non en effet ça n'excuse rien, ça explique juste d'où peut éventuellement venir le mal.
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: Harcèlement de rue

le Mar 14 Aoû - 10:01
Bien souvent ? Des chiffres ? J'aime les chiffres Smile
Dans ce cas il y a deux possibilités : faire pareil, ou faire tout l'inverse - effectivement, c'est tranché.

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Harcèlement de rue

le Ven 17 Aoû - 22:07
Une jeune femme contrôleur s'est faite violée dans un train TER de la Loire par un homme de 54 ans...

Alors si ce n'est pas un acte qui rapproche l'homme de l'animal, lequel sera susceptible de le faire ?
avatar
abac
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 936
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Centre de le France
http://pagesperso-orange.fr/arnold.jack/index.html.htm

Re: Harcèlement de rue

le Sam 18 Aoû - 16:22
Je ne suis pas sûr que les animaux mâles soient violeurs... ?

Ne respectent ils pas des cycles hormonaux auxquels ils sont soumis ?

Je ne sais pas, mais en matière de sexualité ne comparons pas trop homme et animal...
Je ne sais lequel des deux s'en vexerait Very Happy
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 91
Localisation : Pontault-Combault
http://www.deltalemerle.com

Re: Harcèlement de rue

le Sam 18 Aoû - 17:53
Les deux, sans doute...

Maintenant si vous regardez un chat ou n'importe quel félin, faire son affaire à une femelle, c'est pas du gateau !

Si un homme se comportait comme ça, qu'est-ce qu'on dirait de lui? Surement pas qu'il se conforme à sa nature intrinsèque.

Avez-vous des tortues géantes préparer leur reproduction? il est évident que la femelle en a marre de devoir supporter le poids et les à-coups du mâle pendant des heures (J'en ai vu, dans le jardin de mon hotel à Ouagadougou, durer ainsi... 6 heures, oui, M'sieurs-Dames !). et le gros encarcassé qui rouspète et qui mord !
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Harcèlement de rue

le Sam 18 Aoû - 21:17
abac a écrit:Je ne suis pas sûr que les animaux mâles soient violeurs... ?

Ne respectent ils pas des cycles hormonaux auxquels ils sont soumis ?

Je ne sais pas, mais en matière de sexualité ne comparons pas trop homme et animal...
Je ne sais lequel des deux s'en vexerait Very Happy

Excellent abac ! Smile

Toutefois lorsque je vois certains hommes je me dis que l'animal qui sommeillait en eux est bien réveillé !
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9218
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: Harcèlement de rue

le Sam 18 Aoû - 21:36
Dans le cas d'un violeur pathologique qui reproduit un schéma (c'est à dire qui viole parce qu'il a été violé dans son enfance), il existe des solutions. Mais ce qu'il faut éviter de faire, c'est de les libérer d'une manière inconsidérée comme on a pu le voir avec des affaires de violeurs multi-récidivistes. Qu'on le veuille ou non, lorsqu'ils sont dans cet état ils sont comme des animaux qui traquent leurs proies, et ne raisonnent guère plus.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum