Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 15:40
Je ne sais pas si le titre convient, j'ai du le concevoir un peu rapidement.

Cela fait suite aux discussions concernant la seconde guerre mondiale et ses ignominies. Dont les deux bombes atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki. L'arme nucléaire s'est développée depuis, et d'une manière inquiétante, mais a t-elle été utile dans le passé ? Et l'est-elle encore aujourd'hui ? Le débat est ouvert...
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 15:43
Qu'elle passé ?
celui avant l'explosion de la première bombe ou avant sa création
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 15:45
Avant sa création...
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 15:47
Alors la réponse est à rien puisque elle n'existait pas. on l'a inventé que pour la circonstance.
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 15:51
Tu as un peu bâclé ton intro Olive Wink
Je prends le temps de la réflexion ...

En attendant, une petite pensée furtive :
Avant la création de la bombe, on peut peut être demander l'avis des habitants de Polynésie ou d'Algérie ... je crois que les américains ont fait les essais dans leurs déserts (ils avaient de la place) - tout comme les Russes (bon, à leur façon, ils ont dû tester ça sur leur population aussi ...).

Willy : on n'est pas dans le jeu des devinettes là Razz

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 15:53
Bien sûr Willy, mais était-il pertinent de la faire ? Et aujourd'hui, est-ce que l'arsenal nucléaire ne représente t-il pas une menace ? Plus qu'un moyen de dissuasion ? Moi je suis pacifiste, je suis donc plutot contre, mais il faut argumenter.

Et justement, l'un des arguments utilisé par ceux qui pensent que l'arme nucléaire est nécessaire, c'est de dire que si nous ne la possédions pas, certains pays mal intentionnés s'empresseraient de la faire pour l'utiliser, ce qui n'est pas faux.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 15:54
Oui pardon Mathieu ! Smile

Je te laisse le soin de détailler un peu...
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 16:07
Non, j'aime bien les sujets ouverts, ça part où ça veut partir, c'est bien Smile
On a deux angles : est-ce que ça a été utile, et est-ce que ça l'est toujours.

J'ai un peu répondu au premier en mettant froidement le nombre de mort des deux bombes (pourquoi une seconde a-t-elle été larguée) en face du coût humain qu'aurait eu la poursuite de la guerre plusieurs années (on ne saura jamais)

Pour le second angle ...

Il y a un cas où je pense que l'arme nucléaire est utile : si Israël ne l'avait pas (et ses alliés ou tout au moins amis), il y a bien longtemps qu'elle se serait fait shooter ...

Par contre c'est un sacré merdier à entretenir, il y en a beaucoup trop (le traité de non prolifération diminue à peine les stocks ...) ...

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 16:24
Je crois que la peur qu'elle a suscité avec sont utilisation sur le Japon a dissuadé tous ceux qui la détenait de s'en servir. Ce qui nous à certainement évité une 3ème voir 4ème guerre mondial. Tout bien réfléchie il n'y aurait jamais eu de 4ème, vue qu'avec la précédente il n'y aurait plus personnes
et sous cette angle la ou les bombes on servit grandement et on certainement évités plus de morts que ceux qu'elle n'en ont fait.
Invité
Invité

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 17:17
StephaneM a écrit:
Olive1968 a écrit:Je ne sais pas si le titre convient, j'ai du le concevoir un peu rapidement.

Cela fait suite aux discussions concernant la seconde guerre mondiale et ses ignominies. Dont les deux bombes atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki. L'arme nucléaire s'est développée depuis, et d'une manière inquiétante, mais a t-elle été utile dans le passé ? Et l'est-elle encore aujourd'hui ? Le débat est ouvert...

Pas que ça, il y a seulement quelques décennies que les test sur l'armement nucléaire ont été prohibés, y compris dans l'espace. Avant ça, une multitude de test nucléaires sous-marins, sous-terrains, aériens. Des vidéos sont disponibles sur youtube si cela vous intéresse.



Dernière édition par StephaneM le Mar 24 Juil - 19:24, édité 2 fois
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 17:30
Oui mais c'était pendant la 2ème guerre mondial ou juste au début. avant l'atome était pour ainsi dire inconnu enfin pas pour en faire une arme.
Invité
Invité

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 19:25
StephaneM a écrit:
Olive1968 a écrit:Je ne sais pas si le titre convient, j'ai du le concevoir un peu rapidement.

Cela fait suite aux discussions concernant la seconde guerre mondiale et ses ignominies. Dont les deux bombes atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki. L'arme nucléaire s'est développée depuis, et d'une manière inquiétante, mais a t-elle été utile dans le passé ? Et l'est-elle encore aujourd'hui ? Le débat est ouvert...

Pas que ça, il y a seulement quelques décennies que les test sur l'armement nucléaire ont été prohibés, y compris dans l'espace. Avant ça, une multitude de test nucléaires sous-marins, sous-terrains, aériens. Des vidéos sont disponibles sur youtube si cela vous intéresse.

willyloge a écrit:Oui mais c'était pendant la 2ème guerre mondial ou juste au début. avant l'atome était pour ainsi dire inconnu enfin pas pour en faire une arme.

Oh que non, les essais ont continué longtemps après, comme la bombe tsar par exemple qui fût la plus grosse bombe nucléaire qui a explosé lors d'essais sur la bombe-A. Prenons l'exemple de notre beau pays:

Article élaboré par mes soins à partir de Wikipedia (informations à vérifier):

1) Les essais aériens de Reggane:

. Premier essai nucléaire français: nom de code, Gerboise bleue: date, 13 février 1960 sous de Gaulle. Cet essai fait suite à des travaux sur la bombe atomique menés depuis 1954 en France et lancés par le président du conseil Pierre Mendès. S'en suivra une prise de décision importante en avril 1958 de Félix Gaillard qui est alors ministre à l'époque, sous la présidence de René Coty. Il décide entre autres que le premier essai nucléaire aura lieu au début de l'année 1960 dans un site désertique qui n'est autre que le Sahara. La France n'est alors qu'à ses débuts en matière d'armement nucléaire que l'opposition qualifie de "bombinette" sous de Gaulle (à qui les opposants attribuent le lancement du projet). Autant dire qu'à cette époque, l'armement nucléaire est dérisoire en France, alors que les deux premières puissances mondiales ainsi que la Grande Bretagne disposent déjà de la bombe à Hydrogène.

. La création d'un champ de tir est effective à Reggane, en plein milieu du Sahara, du coté algérien, à environ 600kilomètres au sud de Bechar. Les tirs se font depuis une tour située à Hamoudia, à environ 50kilomètres S.O de Reggane. C'est le rapport annuel du CEA qui montrera en 1960 l'existence d'une zone contaminée dans un périmètre de 150kilomètres.

. La situation se complique pour la France lors du "Putch d'Alger", le 23 avril 1961. C'est pour cette raison que le gouvernement français ordonnera la détonation de "Gerboise verte" le 25 avril 1961, dans le but d'éviter toute récupération de la part des généraux putschistes qui l'avaient vraisemblablement localisée dans un entrepôt d'Alger. La bombe a été acheminée vers le site de Reggane en 2Chevaux.

2) Les essais sous-terrains du Hoggar:

. Etant dans l'impossibilité de continuer les test nucléaires à Reggane, la france penche en faveur d'essais souterrains qui sont sensés être moins polluants. Ce qui leur permet de se prémunir contre la signature prochaine du traité d'interdiction partielle des essais nucléaires. Ils désignent ''In Ecker'' comme site pour les essais nucléaires souterrains (toujours dans le Sahara algérien), on localise l'endroit à environ 150kilomètres au nord de Tamanrasset. Les tirs se font dans les galeries qui sont creusées à l'horizontale dans un massif de granite du Hoggar (Tan Afella). La bombe est minutieusement disposée au centre d'un colimaçon qui est creusé en fin de galerie. Le colimaçon est comblé par des sacs de sables en haut et en bas qui ont pour fonction d'exercer une force de compression lors de l'explosion afin d'assurer une certaine étanchéité souterraine. Les galeries sont par ailleurs fermées par une dalle de béton assurant en théorie le confinement de la radioactivité en sous-sol. C'est en Lybie que les Américains installent des stations sismiques, afin de surveiller les activités des français dans le Sahara.

. Le 7 Novembre 1961, la France fait son tout premier essai nucléaire en souterrain. Ils font un second essai le 1er Mai 1962, un nuage radioactif s'échappe pour ainsi dire de la galerie de tir, celle-ci même qui fût endommagée à la suite du premier essai nucléaire du 7 Novembre 1961. Le nom de code de cet opération est "Béryl", c'est ainsi que cet évènement regrettable sera défini comme étant "l'accident de Béryl".

. De Novembre 1961 à Février 1966, pas moins de 13 tirs sont effectués en galerie, dont 4 qui ne firent pas totalement confinés ou contenus: Béryl, Améthyste, Rubis, Jade. Ce sont les accords d'Evian qui prévoient que la France doit cesser ses expériences sur le nucléaire, bien qu'une close secrète donne le droit au pays de continuer d'exploiter les bases d'essais nucléaires pendant 5ans, ainsi que la base de lancement de fusées d'Hammaguir et la base de lancement de missiles de Colomb-Béchar. Et 20ans pour la base d'essais chimiques de B2-Namous). C'est la raison pour laquelle la France doit chercher un autre site pour ses expérimentations sur l'armement nucléaire.

3) Les essais dans le Pacifique, de 1966 à 1996:

. De 1964 à 1966: plus de 100 bâtiments sont mobilisés par la Marine nationale française pour la construction des installations du centre d'expérimentation du pacifique (le CEP), localisé en Polynésie française et comprenant un Quartier Général à Papeete. La B.A185 est avancée à Hao (460kilomètres N.O de Moruroa), les polygones de tir atomique de Fangataufa et de Moruroa se situent dans l'Archipel de Tuamotu-Gambier tout comme la B.A185.

. Durant l'été 1965, la Marine nationale créée le G.A.P comprenant plus de 3500 hommes (groupe aéronaval du pacifique dit force alfa), sept bâtiments dont le porte-avions Foch: le bâtiment de soutien Rhin, le pétrolier ''la Seine'', le pétrolier Aberwrach, les escorteurs d'escadre Jauréguiberry, la Bourdonnais et Forbin.

Par manque de temps, je continu en vous mettant directement ce que dit wikipedia sur le sujet:

Wikipedia a écrit:La force Alfa appareille le 23 mars 1966 de Toulon et aborde la Polynésie française le 22 mai 1966 afin de superviser les essais atmosphériques no 18 « Aldébaran », no 19 « Tamouré », no 20 « Ganymède » et no 21 « Bételgeuse ». Durant la traversée, la France quitte le commandement intégré de l'OTAN. Le groupe aérien embarqué du Foch comprend 24 avions (12 avions de guêt aérien Alizé, 8 avions d’assaut Étendard IV-M et 4 avions de reconnaissance Étendard IV-P) et 22 hélicoptères (10 Sikorsky H-34, 6 Alouette II et 6 Alouette III) et est chargé de surveiller et sécuriser la zone dite « dangereuse » (dispositif Phoebus). Après que soient repérés à plusieurs reprises dans la zone d'exclusion le bâtiment de recherches scientifiques USS Belmont (en) et le navire de contrôle de missiles et d'engins spatiaux USS Richfield, un sous-marin de nationalité inconnue et un avion ravitailleur (vraisemblablement d'observation et de recueil de prélèvements atomiques) KC-135 de l'US Air Force no 9164, le 19 juillet 1966 à 5h05, un Mirage IV no 9 largue sa bombe A AN-21 à chute libre no 2070 au large de Moruroa. Après deux autres tirs le 24 septembre 1966 et le 4 octobre 1966, la force Alfa quitte la Polynésie française le 2 novembre 1966. La seconde Force Alfa quitte Toulon le 12 mars 1968 pour arriver en Polynésie française le 16 mai. Elle comprend le porte-avions Clemenceau et les avisos-escorteurs Commandant Rivière, Protet, Amiral Charner, Doudart de Lagrée et Enseigne de vaisseau Henry. Quant au groupe aérien, il est composé d’Alizé, d’Étendard IV-M et d’hélicoptères Sikorsky H-34, Alouette II, Alouette III et Super Frelon. Le 24 août 1968, l’essai no 30 « Canopus » d’une bombe H, exécuté à Fangataufa, libère 2,6 mégatonnes. Plusieurs bâtiments américains et quelques chalutiers soviétiques sont aperçus lors de la campagne de tir. Avec la venue de la Force Alfa, l'ensemble du dispositif naval présent autour des deux atolls a représenté plus de 40 % du tonnage de la flotte française, soit 120 000 tonnes.

4) Essais aériens:

. C'est le 2 Juillet 1966 que le premier essai nucléaire aérien sur l'atoll de Moruroa a lieu. Deux ans plus tard, le 24 Août 1968, c'est au tour de la bombe à Hydrogène d'être testée pour la première fois sur l'atoll de Fangataufa du nom de code: "Opération Canopus".

Wikipedia a écrit:
. Les essais aériens en Polynésie ont fait intervenir plusieurs techniques :

– les essais sur barge ;
– les largages à partir d'avions qui permettent de reproduire les conditions réelles de façon assez proche ;
– les essais de sécurité afin de vérifier que les bombes n'explosent pas tant qu’elles ne sont pas amorcées. En principe, ces essais ne provoquent pas d'explosion ;
– les essais sous ballons captifs.

Au total, 46 essais nucléaires aériens ont été réalisés en Polynésie.

Le nuage radioactif consécutif à l'essai « Centaure » a effectivement touché Tahiti, le 19 juillet 1974. Des précipitations de forte intensité, conjuguées aux effets du relief, conduisirent à des dépôts au sol, hétérogènes en termes d'activités surfaciques : à Hitiaa sur le plateau de Taravao, et au sud de Teahupoo.



5 ) Le retour aux essais souterrains

Wikipedia a écrit:. De 1975 à 1996, la France a réalisé 146 essais souterrains en Polynésie. Ils ont été réalisés dans les sous-sols et sous les lagons des atolls de Moruroa et Fangataufa.

. Le 6 août 1985 est signé le traité de Rarotonga (îles Cook), déclarant le Pacifique Sud zone dénucléarisée. La France ne s’y est pas associée. Le 15 juillet 1991 est lancé le dernier essai français dans le Pacifique avant le moratoire d’un an décidé par le président François Mitterrand le 8 avril 1992, et renouvelé.

. Le 13 juin 1995 le président Jacques Chirac rompt le moratoire et ordonne la réalisation d'une dernière campagne d'essais nucléaires dans le Pacifique. Cette ultime campagne a pour but de compléter les données scientifiques et techniques pour passer définitivement à la simulation. Ces essais nucléaires, au nombre de six, prennent fin par un dernier essai le 27 janvier 1996 à Fangataufa.


Informations complémentaires:

Wikipedia a écrit:
Opposition de Greenpeace aux essais nucléaires

L'ensemble de la communauté antinucléaire française s'est opposée aux essais nucléaires. Au niveau international, l'organisation Greenpeace lança une campagne en avril 1972, quand David McTaggart et un équipage de cinq hommes appareillent sur un ketch de 12 mètres baptisé Véga. La Marine nationale finit par aborder le navire, l'obligeant à accoster à Moruroa. L'équipe du Véga n'a pu que retarder l'essai sans l'empêcher.

En 1973, Greenpeace envoie un voilier, le Fri, qui se fait intercepter par la Marine nationale au large de Moruroa. À bord on compte notamment le général de Bollardière, le prêtre Jean Toulat, l'écrivain Jean-Marie Muller et Brice Lalonde. Le Vega est de nouveau intercepté et arraisonné par la Marine nationale dans la zone interdite. Selon Michel Rocard, l'État français avait alors saboté plusieurs bateaux pour les empêcher de rejoindre Mururoa.

En juillet 1985, Greenpeace envoie son navire-amiral, le Rainbow Warrior, pénétrer à plusieurs reprises dans la zone militaire interdite. La DGSE envoie une équipe de nageurs de combats couler le bateau dans la baie d'Auckland. L'opération fait un mort chez Greenpeace et déclenche un scandale international.

En 1995, suite à l'annonce de la reprise des essais nucléaires, Greenpeace dépêche à deux reprises son navire amiral à Moruroa. Il sera à chaque fois arraisonné par les nageurs de combat du commando Hubert. Lors de ces deux tentatives, des groupes de zodiacs parviennent toutefois à pénétrer dans le lagon.

Démantèlement du Centre d'expérimentations du Pacifique

Depuis janvier 1994, dans le cadre de la Conférence du désarmement des Nations unies, des négociations ont été conduites en vue de la conclusion du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires. En 1994, le président François Mitterrand décide le développement du programme Simulation par la Direction des applications militaires du CEA. Ce programme doit permettre à la France de garantir la sûreté et la fiabilité des armes de la dissuasion, fondé sur le calcul. Il est financé par le ministère de la Défense et doit durer 15 ans.

En mars 1996, la France signe les protocoles du traité de Rarotonga (création d’une zone dénucléarisée dans le Pacifique Sud).

Le 24 septembre 1996, la France signe le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires et commence immédiatement à démanteler le Centre d'expérimentations du Pacifique.


Contaminations au Sahara

Quatre essais souterrains sur treize n'ont pas été totalement contenus ou confinés : Béryl, Améthyste, Rubis et Jade. Les deux premiers cités ont entraîné une sortie de laves radioactives. Dans les deux autres cas, les sorties, limitées à des radioéléments gazeux ou volatils, n'ont pas provoqué d'expositions significatives au plan de la santé du personnel et des populations.

1er mai 1962 : Béryl
100 personnes (>50 mSv)
15 personnes (>200 mSv)
9 personnes (600 mSv)
peut être 240 personnes (<2,5 mSv)

20 mars 1963 : Améthyste
13 personnes (=10 mSv)
280 personnes (<1 mSv)

20 octobre 1963 : Rubis
500 personnes (<0,2 mSv)
pas de donnée (=0,01 mSv)

30 mai 1965 : Jade
pas de donnée (<1 mSv)

Les essais Béryl et Améthyste ont conduit à une irradiation dépassant le seuil réglementaire actuel pour le public. Des conséquences sanitaires sont envisageables pour la quinzaine de personnes fortement contaminées (à plus de 100 mSv) par l'essai Beryl, mais les conséquences attendues sont trop faibles pour être identifiables statistiquement.

Contaminations sur Moruroa et Fangataufa

En 2006, Marcel Jurien de la Gravière, alors délégué à la sûreté nucléaire de la Défense, avait reconnu que six de ces essais avaient « affecté plus significativement quelques îles et atolls », entraînant des retombées sur des zones habitées, et ce jusqu’à Tahiti. En 2012, Bruno Barrillot, délégué pour le suivi des conséquences des essais nucléaires auprès du gouvernement polynésien, affirme qu'il y a eu beaucoup de retombées : "au moins cinq archipels ont été touchés, dont les Gambier, situés à 400 km sous le vent des tirs".

D'après une étude épidémiologique réalisée par l'Armée Française sur les vétérans du Centre d'Essais du Pacifique (CEP), il n'y a aucune surmortalité, que ce soit toutes causes confondues, par cancer, ou pour des pathologies spécifiques potentiellement liées à l’exposition aux radiations. Une sous-mortalité est au contraire observée.

Rapport Bataille 2001

Selon un rapport parlementaire de Christian Bataille publié en 2001, sur les 52 750 personnes affectées sur l’ensemble des sites pendant les essais atmosphériques, 3 425 personnes (6,5 %) ont reçu des doses mesurables. Au total, les doses collectives relevées s’élèvent à 8,9 homme.Sv.

Le nombre de doses ayant dépassé la « norme annuelle travailleur » de 50 mSv s’est élevé à sept. Dans quatre cas il s’agissait des pilotes d’avions chargés des pénétrations dans le nuage radioactif consécutif au tir pour des doses de 180 mSv, 120 mSv, 60 mSv et 51 mSv, ce qui les situe dans le domaine des expositions exceptionnelles concertées, la première étant légèrement supérieure à la limite. Dans deux autres cas, il s’agissait d’activités extérieures aux essais nucléaires avec deux médecins ayant eu une exposition lors d’examens radiologiques (60 et 54 mSv).

La plupart des autres personnels classés catégorie A a reçu dans sa majeure partie des doses inférieures à la norme « personnes du public » (soit 5 mSv). Cinquante-cinq personnes ont atteint la valeur de 15 mSv.

Il faut toutefois préciser que des personnes qui travaillaient ponctuellement dans des zones contaminées sans avoir le statut de personnel directement affecté, ne portaient pas de dosimètres (militaires). De ce fait il est impossible pour eux de connaître les doses reçues.

Le groupe le moins exposé était constitué par les Polynésiens recrutés localement. Ainsi, pour un effectif de 4 701, on a relevé 4 461 doses nulles (95 %) et 240 (5 %) doses de 0,20 à 5 mSv, aucune n’atteignant ce seuil.

Retombées radioactives sur la Polynésie

Le rapport d'une commission d'enquête publié en février 2006, montre que chacun des essais de 1966 et 1967 a provoqué des retombées radioactives sur les archipels habités de la Polynésie française; même Tahiti aurait été touché le 17 juillet 1974 par l'essai Centaure (avec des taux de radioactivité de six à sept fois supérieures à la normale). De plus de nombreux récifs coralliens ont été touchés. Une étude de l'INSERM montre qu'il existerait une relation statistique entre le risque de cancers de la thyroïde et la dose totale de radiations reçues à la thyroïde du fait des 46 essais nucléaires atmosphériques en Polynésie.


Bilan des doses reçues par les populations des îles et atolls les plus exposés
pour les essais dont les retombées ont été les plus importantes





L'impact mesuré n'a que rarement dépassé la limite réglementaire d'exposition de 1 mSv, et même les plus fortes expositions (celles des Îles Gambier en 1966) restent largement inférieure au niveau (100 mSv) où des conséquences sanitaires sont statistiquement confirmées.

Les doses maximales reçues par les populations des îles et atolls les plus exposés, pour les essais dont les retombées ont été les plus importantes, ont généralement été inférieures à 10 mSv. Des valeurs maximales plus importantes ont été calculées pour les doses thyroïde des enfants, allant jusqu'à 80 mSv aux Gambiers pour l'essai Aldebaran de 1966. L'état actuel des connaissances montre que ces niveaux de dose ne devraient pas conduire à l'apparition d'un nombre décelable de cancers de la thyroïde en excès dans les populations vivant en Polynésie.

Le bilan de la surveillance de la radioactivité en Polynésie française effectué en 2008 a constaté un état radiologique de l’environnement stable et des niveaux de radioactivité très bas (inférieure à 5 μSv.an-1), soit moins de 1 % de la dose associée à l’irradiation naturelle en Polynésie (environ 1 000 μSv.an-1).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Essais_nucl%C3%A9aires_fran%C3%A7ais#cite_note-4
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mar 24 Juil - 21:53
L'argument choc c'est celui de la dissuasion. Bon, admettons. Mais pour moi cela s'appelle danser sur un volcan ! L'arme nucléaire est potentiellement active, elle n'est pas que virtuelle et dissuasive. Alors on nous explique que sans cet arsenal, nous ne pourrions faire face aux menaces éventuelles, ce qui est vrai, mais ne résoud pas le problème pour autant. Aucune guerre nucléaire n'est envisageable, et ça tous les pays (à part peut être les plus "allumés") le savent.

Voilà ce à quoi (entre autres) devront réfléchir nos enfants et nos petits enfants, que faire de cet arsenal ? Etant donné que beaucoup de pays veulent participer à la fête, le problème n'est pas prêt d'être résolu. Pour qu'il le soit, il faudrait que chaque pays du monde qui possède ces armes y renoncent, c'est impensable ? Oui, donc rien ne changera avant longtemps...
Invité
Invité

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 14:01
Je te trouve bien catégorique Olive1968, le changement arrive parfois beaucoup plus vite qu'on ne le pense et cela, sans même que nous puissions le voir. Peut être que quelque chose d'incroyable nous attend dans les années à venir. Va savoir.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 14:06
Certes Stephane, mais j'en doute fort. Car certains pays veulent eux aussi leur part du gâteau, l'arme nucléaire en fait partie, et lorsque l'on voit les comportements belliqueux et déraisonnables de certains gouvernements, il y a de quoi s'inquiéter...

Mais je souhaite de tout mon coeur que tu aies raison.
Invité
Invité

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 14:24
Lol, j'ai juste dit ''peut-être'', au fond, j'en sais pas plus qu'un autre sur ce qui se passera dans le futur. Je préfère donc m'en tenir à l'optimisme, ça m'est sûrement plus utile que le pessimisme. Prendre beaucoup de recule aussi sur tout ce qui se passe, je trouve ça important.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9224
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 14:35
Mais oui, je pense que tu as tout à fait raison Stephane...
avatar
abac
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 936
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Centre de le France
http://pagesperso-orange.fr/arnold.jack/index.html.htm

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 15:17
L'arme nucléaire du 3° millénaire est elle semblable à celle essayée au japon, ou aux bombes H ?

Y a t-il des grenades nucléaires ? des bombes à dépression qui font imploser les poumons mais ne cassent rien de l'environnement matériel ou végétal ?

Autrement dit, l 'arme nucléaire n'est-elle pas devenue sélective, de courte portée, à moindre pollution radio active ?

Quelqu'un est au courant ? Question
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 15:41
abac : mes accréditation Très Secret-Défense ne me permettent malheureusement pas de t'en dire plus Razz

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 15:54
Il y a par contre plein de nouvelles armes, non nucléaires, et extrêmement efficaces pour des situations bien précises :
* bombes dites EMP - qui reprennent une des caractéristiques de la bombe nucléaire en grillant toute l'électronique
* super-bombes perforante pour les bunkers (les amerloques et les israéliens sont spécialistes - ils les développent notamment en cas de nécessité pour éradiquer des centrifugeuses à uranium enterrées ou des bunker de commandement)
* drones en tout genre (renseignement, attaques suicides, support aérien)
* nano robots (surveillance surtout)
* outils de contrôle des foules (ondes sonores spécifiques insupportables, flashs visuels, micro-ondes engendrant une sensation de chaleur extrême en surface)

Et je pourrais continuer longtemps le dico Smile

Le nucléaire est puissant, mais pour l'instant dans le cas d'une explosion dite nucléaire, on ne maîtrise pas les les émissions de radiation ... (je ne sais même pas si c'est possible)
Ah si, par contre, des "terroristes" pourraient faire des bombes sales, en utilisant de l'uranium enrichi.

L'uranium appauvri est par ailleurs utilisé dans certaines munitions pour percer les blindages : il s'agit d'une matière extrêmement dure et dense.
Il a servi dernièrement chez Kadafi par exemple, et auparavent au Kosovo et pendant la guerre du Golf. Le tout avec des effets secondaires sur les populations peut enviables ... la classe de nations qui se disent civilisées, non ?

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
febus64
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 727
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 55
Localisation : Béarn

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 17:56
willyloge a écrit:Je crois que la peur qu'elle a suscité avec sont utilisation sur le Japon a dissuadé tous ceux qui la détenait de s'en servir. Ce qui nous à certainement évité une 3ème voir 4ème guerre mondial. Tout bien réfléchie il n'y aurait jamais eu de 4ème, vue qu'avec la précédente il n'y aurait plus personnes
et sous cette angle la ou les bombes on servit grandement et on certainement évités plus de morts que ceux qu'elle n'en ont fait.

D'accord avec toi petit sage, elle n'a servi que 2 fois, cela prouve qu'elle est dissuasive, même les plus fêlés ne s'en sont pas servi. Le risque est surtout qu'il y ait un accident, un dysfonctionnement.
Mais le fait qu'elle existe me fait peur.

Concernant le post de Mathieu, sur la politique de défense d'Israël, je ne pense pas que le fait qu'il détienne cet engin de mort soit la cause de sa survie. Israël n'a pas besoin de cela, elle applique la même stratégie depuis des années qui est aussi de la dissuasion mais d'une autre manière: à savoir,"si jamais vous pointez vos missiles sur notre Etat, la risposte sera supérieure à l'attaque et par tous les moyens, et à ce moment là ce sont les américains qui interviennent diplomatiquement.
avatar
febus64
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 727
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 55
Localisation : Béarn

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 17:59
C'était : d'accord avec toi willyloge
avatar
febus64
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 727
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 55
Localisation : Béarn

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 18:12
Abac, certaines grenades ont été conçue pour recevoir des ogives nucléaires mais ce sont des grenades sous-marines pour détruire des bâtiments de types sous marins.
Par contre un grenade à main nucléaire est inconcevable, le lanceur lui même n'y survivrai pas, sans compter les dégats écologiques collatéraux.

Mais n'oublions pas que l'arme biologique/bactérioloqique/chimique existe aussi et peut faire autant de dégats, pour moi la menace est à ce niveau et me fait plus peur que le nucléaire.
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 7849
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 19:22
Effectivement febus64 - d'autant plus que les armes biologique/bactérioloqique/chimique sont 'abordables'. Il est facile de réaliser certains agents dévastateurs, quasiment dans sa cuisine - tout au moins dans un labo simple. Le problème est souvent la dispersion de ces agents ... mais bon, inutile de préciser que même mal fait, ça fait mal.

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

le Mer 25 Juil - 23:16
Maintenant il leur suffit de faire exploser une bombe nucléaire en haute altitude pour faire plus de dégât sans tuer quelqu'un ou presque. Rien que l’impulsion électromagnétique en détruisant tout ce qui a un micro processeur sera détruit, alors fini ordinateur, voiture, avions, portable, télés etc bref la ruine et le chaos assuré d'un pays
Contenu sponsorisé

Re: L'armement nucléiare sert-il à quelque chose ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum