Le forum pour tous ceux qui cherchent, sans savoir ce qu'ils espèrent trouver ! Ne craignez rien, et venez vous inscrire !

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012
http://utopia.lebonforum.com/

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:22
Nelson a écrit:C'est à toi que je m'adressais, Olive, et non pas à Willy. Désolé.

Si je comprends bien, tu souscris à la non-dualité, l'advaïta ?

C'est quoi l'advaita ? c'est première fois que j'entend ce mot/
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:25
Nelson a écrit:C'est à toi que je m'adressais, Olive, et non pas à Willy. Désolé.

Si je comprends bien, tu souscris à la non-dualité, l'advaïta ?

Absolument Nelson.
avatar
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012
http://utopia.lebonforum.com/

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:28
Bon, j'ai essayé de regarder par google, mais j'ai rien compris.
Donc si vous pouviez m'expliquer un peu le concept..(en mots simples)
avatar
le murmu
Eternel chien fou
Eternel chien fou
Messages : 889
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : pays des pictons

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:32
tu mets le doigt dans un drole d'engrenage Loli, comme le chinois qui a inventé la tyrolienne...renonce avant qu'il ne soit trop tard...après tu ne le pourras plus...

en plus demander ça une nuit de pleine lune!
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:32
L'advaïta c'est une philosophie orientale qui stipule que tout est un, sans dualité, ni distinction.

Enfin j'y souscris, uniquement sur le plan éthique Nelson. C'est à dire que je pense que l'être humain possède une individualité, une âme propre, tout en ayant la capacité de produire un système plus juste. Ce n'est pas paradoxal pour moi, cela se tient dans mon esprit, il y a compatibilité. C'est sans doute quelque chose que j'aurai beaucoup de difficultés à exprimer, car c'est une sorte de mélange entre la dualité (non nécessaire) des systèmes humains, et l'advaïta. Je sais pas si je me suis fait bien comprendre là ? Rolling Eyes
avatar
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012
http://utopia.lebonforum.com/

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:35
L'advaïta c'est une philosophie orientale qui stipule que tout est un, sans dualité, ni distinction.

C'est à dire ? ça veux dire quoi tout est un ? Laughing
Tu veux dire le bien et le mal n'existe pas ? tout ça ?

avatar
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012
http://utopia.lebonforum.com/

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:36
le murmu a écrit:tu mets le doigt dans un drole d'engrenage Loli, comme le chinois qui a inventé la tyrolienne...renonce avant qu'il ne soit trop tard...après tu ne le pourras plus...

en plus demander ça une nuit de pleine lune!

Oui, ça m'a l'air compliqué... cyclops
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:39
Par exemple tu ne peux imaginer de vagues sans océan, de temps sans réalité, etc. Tout découle de sa cause, d'une manière unifiée. Le bien et le mal se sont des concepts humains, à la limite on pourrait peut être les intégrer dans une unité conceptuelle du monde, le bien sans le mal n'existerait pas, et réciproquement.

Par contre je diverge avec l'advaïta sur la question de l'âme individuelle, c'est quelque chose que j'ai un peu de mal à admettre. Mais c'est peut être moi qui suis dans l'erreur, bien sûr.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:43
Non Loli, ce n'est pas compliqué en soi, dans le principe, mais ce qui l'est ce sont les développements philosophiques que l'on pourrait en déduire.

C'est même assez naturel quand tu y songes. C'est tout à fait dans l'esprit des philosophies orientales, qui fédèrent beaucoup tout ce qui est. Il me semble que tu peux retrouver l'équivalent (plus ou moins) dans la philosophie de Spinoza. Par exemple en ce qui concerne l'immanence. Rectifiez moi si je me trompe...
avatar
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012
http://utopia.lebonforum.com/

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:48
Philosophies orientales...genre, il faut se départir de l'égo, le désir , les passions tout ça...pour arriver à son unité...son être pur , originel...
Mouais... silent
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:53
Voilà, une sagesse absolue qui rapproche du tout. Mais moi je trouve cela très beau et très pur dans le principe. En tous cas c'est certainement une bonne manière de trouver l'apaisement spirituel. Et puis ce n'est pas agressif, c'est une douce philosophie qui conduit à la méditation.

Ce qui me gêne par contre, c'est le fait de nier (le mot est peut être un peu fort) l'être en tant que tel. Mais il est possible que cela taquine trop mon ego ? Wink Nous sommes tous uniques, mais nous pouvons accéder à une unité générale. Ou alors il faut le percevoir comme un point de contact entre nous et le tout, l'esprit absolu...
avatar
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012
http://utopia.lebonforum.com/

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 22:58
Je trouve ça trop excessif...surtout lorsqu'il parle de " non désir"...je n'ai jamais compris ça....seul un maitre spirituel ou un yogi pourrait y arriver...mais un simple humain, c'est difficile à comprendre... Surprised

J'ai toujours l'impression qu'il ne faut plus rien ressentir, aucune émotion...comme si on était coupé de tout....je n'y crois pas trop.
Car l'égo est toujours là...enfin, bon...je n'y connais pas grand chose non plus
avatar
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé
Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012
http://utopia.lebonforum.com/

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 23:02
A propos de yogi

Inde - Un Yogi hindou ne Mange ni de Boit depuis 70 ans Idea

Inde – Un ascète hindou aujourd’hui âgé de 83 ans explique s’être passé de nourriture et d’eau, et cela depuis 70 ans. Placé en observation dans un hôpital indien, il est aujourd’hui étudié par une équipe médicale qui cherche à percer le mystère de sa survie et de son mode de vie. Le Yogi Prahlad Jani se présente comme un vieil homme mince, la peau mate et une longue barbe blanche. Il explique alors qu’il n’était âgé que de 8 ans, une déesse l’a béni, le délivrant du besoin de nourriture pour survivre. Soixante-dix ans plus tard, l’homme assure qu’il n’a depuis ni mangé, ni bu, et il est aujourd’hui hospitalisé, dans le seul but de trouver le secret de sa longévité. Il subit ainsi plusieurs tests médicaux, et cela sous observation continue. Si les tests devraient durer entre 15 et 20 jours, le médecin en charge des examens explique que depuis son hospitalisation, le Yogi n’a ni bu, ni mangé, ni même été aux toilettes, trois caméras le filmant 24h/24 à l’appui.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Jeu 2 Aoû - 23:07
Je suis comme toi Loli, j'ai un peu de mal à admettre que nous puissions nous passer de ce qui nous caractérise, mais je pense que ce n'est pas tout à fait ce que veut transmettre cette philosophie. Je pense que c'est davantage une sorte de preuve que l'on peut s'émanciper des souffrances inutiles, et s'épanouir avec la nature dans une profonde harmonie.

Surtout avec le caractère qui est le mien, ce serait difficile de m'imaginer en pleine béatitude ! Smile Car je suis un rêveur et un poète, mais je suis aussi une personne au caractère bien trempé ! Wink
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 7:01
L'injustice est une fatalité au même titre que si on croit aux hasard dans la vie.
Je pense que c'est une question de croyance intérieur.
Invité
Invité

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 8:48
Loli a écrit:Je trouve ça trop excessif...surtout lorsqu'il parle de " non désir"...je n'ai jamais compris ça....seul un maitre spirituel ou un yogi pourrait y arriver...mais un simple humain, c'est difficile à comprendre... Surprised

J'ai toujours l'impression qu'il ne faut plus rien ressentir, aucune émotion...comme si on était coupé de tout....je n'y crois pas trop.
Car l'égo est toujours là...enfin, bon...je n'y connais pas grand chose non plus

Trop mignon l'histoire du Yogi béni à 8ans qui est aujourd'hui 10fois plus âgé et toujours aussi innocent / jeune intérieurement Smile Incroyable qu'il n'ait pas succombé aux plaisirs de la nourriture et de la boisson.

"Non désir" doit être compris par l'absence de désirs (vivre en fonction de ses besoins pour se conformer à ce qui est naturel pour nous, ce qui évolue sur le modèle de la roue du dharma / roue cosmique / dharmaçakra... Cela impliquerait que j'explique ma conception des choses et ce serait bien trop long, je vais donc parler d'un truc similaire). Les personnes ayant une pratique métaphysique soutenue peuvent à un moment ou à un autre développer une sorte de vision extérieure qui leur permet de constamment être observateur extérieurs d'eux même. Ainsi, ils ne sont pas en clin à succomber face au poids des désirs qui sont supposés les accabler... C'est un des éléments à comprendre avant de parvenir au Samskara, j'avais des trucs à dire sur le sujet mais j'ai zappé les principes en question, je vais donc parler de ça: Samadhi: état bienheureux dans lequel le pratiquant est absorbé dans le sentiment d'unité; brahmacharya: trouver le juste milieu dans tous les domaines de la vie; satya : avoir une vue impartiale des événements; santoṣha: prendre les événements tels qu'ils se présentent; Prānāyāma, ne plus respirer inconsciemment; Pratyāhāra, le bien-être non dépendant du conditionnement des sens; Dhârana est la concentration (une aptitude à soutenir l'attention sans se laisser distraire) sur l'activité du mental, des émotions, de la posture, ou du souffle. Il s'agit de l'écoute subtile des sensations, de la respiration, des pensées qui passent, ou ne passent pas. BLA BLA BLA MERCI WIKIPEDIA (Très utile pour retrouver la mémoire de temps à autres, même si ce n'est pas de cela que je voulais parler. C'était lié aux principes de détachement qui viennent avec le Samskara).

Trouver un juste milieu entre deux choses, possible:
https://fr.wikipedia.org/wiki/An%C4%81tman
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C4%80tman

Ce n'est toujours pas ce que je cherchais mais je suis content de trouver bien plus encore... Soit, tout cela pour dire qu'au final, nous faisons la différence, ensemble, mais qu'une grosse partie du travail se fait à force de réflexions sur sa propre expérience de vie... Bien qu'en résumé et à moins de vivre dans le néant (et encore), cela ne soit pas forcément lié à une expérience personnelle de vie mais plus à la capacité à adopter de nouvelles façons de voir les choses pour reconsidérer le regard que l'on croit avoir acquis avec le temps. C'est peut être de cela dont il s'agit, lorsque l'on apprend à se détacher de tout désir dont nous n'avons pas besoin, bien que nous le sachions, sans forcément pouvoir résister à la tentation... Il existe plusieurs moyens d'être à l'écoute de ses besoins, dont certains se font par l'expérience modérée de ses désirs... D'autres se font via l'abstraction totale de ceux-ci, etc... Les goûts et les couleurs ne se discutent pas forcément, tant que la finalité apporte quelque chose de constructif, pourquoi se priver d'expériences enrichissantes? Smile

Il y a tellement de façons différentes en apparences d'aborder les choses, d'en faire l'expérience, etc... Disons que la vie nous offre un champ incroyable de perspectives semblables qui se vivent de différentes façons, en fonction de ceux qui en font l'expérience... Une chose en apparence nouvelle, apparaitra toujours de façons simultanée à différents endroits du globe et l'expérience "nouvelle" s'étendra au reste du monde lorsque 10% de la population mondiale en feront une expérience riche en enseignements ===> théorie quantique sur l'évolution de la conscience collective (liée aux champs morphogénétiques).

Oh, j'ai envie de dire que dans ce que l'on nomme réalité, tout n'est pas formel ou informel et que tout principe, loi, n'en sont pas puisqu'elles ne sont que le résultat d'observations obsolètes, étant donné que tout principe, loi, peut être transcendé.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 11:40
Ce qui intéressant aussi je trouve, c'est l'approche psychologique de ces "fatalités" et de ces "injustices". Le sage n'est-il pas celui qui aborde tout cela avec une immense abnégation ? Un esprit positif qui résiste à tout ? C'est quelque chose qui me fait rêver ! Car j'aimerais pouvoir penser ainsi. A savoir d'une manière totalement détachée, avec un optimisme incorruptible, et un esprit de dévouement. Etre stoïque en un mot... Je m'efforce de tendre vers cela au quotidien, parfois c'est particulièrement difficile, et réclame des efforts soutenus. Je me dois de lutter contre les injustices, mais si je n'y puis rien, il ne faut pas que tout cela me mine. Les fatalités, il faudrait se donner le droit de les aborder avec détachement et optimisme, je pense que la sagesse est à ce prix. L'inverse ne peut que détruire à mon avis, aussi, je tâche de progresser dans ce sens.
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié
Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 31
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 11:57
La cessation du désir, c'est l'ataraxie, non ? C'est - me semble-t-il - le point d'équilibre suprême représenté dans les Tarots par le sommet de la Roue de Fortune.
J'ai connu de brefs instants de cette curieuse décorporation, notamment en revenant d'une promenade dans la montagne. C'était en 2005, si j'ai bonne mémoire, j'avais dix-neuf ans, et tout à coup j'ai eu l'impression non que le temps s'arrêtait (ce serait insuffisant de dire ça), mais que le principe même de l'intemporalité l'effaçait pour quelques secondes, et ceci sans qu'il y ait de contradiction entre les deux sphères, parce qu'elles sont intimement liées. Une illumination ? Non, je ne crois pas : juste l'écran qui sur cette Terre fausse notre vue qui s'est déchiré.
C'est vraiment à partir de cette expérience que je me suis mis au travail, comme si ce que j'avais vécu était nécessaire à féconder l'esprit.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 12:04
Pour revenir au yogi, il y a là un sacré mystère ! Est-ce un paradoxe ou une réalité physiologique ? Peut-on réellement vivre ainsi ? Se passer d'eau et de nourriture pendant aussi longtemps ? Notre organisme aurait-il cette faculté ?

Il est clair que notre métabolisme ne peut fonctionner que s'il reçoit un apport de nutriments et d'eau suffisants, sinon, à quoi serviraient nos organes ? Pourtant, à l'instar de ce yogi, il serait possible de s'en passer ! Shocked Si c'est le cas, il y quelque chose de curieux dans l'histoire... En effet, comment un métabolisme conçu pour absorber des éléments nutritifs peut-il s'extraire de cette condition ? Chacun sait que l'eau est nécessaire à la vie sur Terre, alors comment se fait-il qu'un organisme (à fortiori humain) puisse s'en passer ? Si cela est possible, c'est que le caractère obligatoire de l'apport en eau et en nourritures est en réalité facultatif, donc il contredit la structure même de l'organisme qui est conçu pour ne fonctionner qu'avec ces apports. Curieux. Cela me fait songer aux superstitions et aux magies de toutes sortes. Ou bien le corps n'est qu'une enveloppe dont les fonctions primaires peuvent être dépassées et transcendées ? C'est possible. Moi cette histoire de yogi me laisse un peu perplexe, et pourtant je n'ai pas pour habitude de douter de ce genre de chose, j'ai un esprit plutôt ouvert (il me semble). Il y a un paradoxe naturel qui me gêne là-dedans. Une sorte de contradiction évolutive. A moins que l'organisme ne soit qu'une sorte de transition vers un état purement spirituel, auquel cas il faudra passer par une sorte de phase évolutive où le corps humain pourra dépasser tous les apports nécessaires à la vie.

Donc, si cela est possible, c'est qu'un état particulier de l'être humain peut être atteint sans conséquences. Ou bien il faut accepter une éventualité magique ou surnaturelle. Ou bien encore il faut admettre qu'il est possible que l'être humain soit en pleine mutation et qu'il puisse se permettre de fonctionner autrement. Je pense que si je fais la même chose, que je me passe de nourriture et d'eau pendant tout ce temps, ce sera fatal assez vite. Si un yogi peut le faire, on peut supposer que tout le monde peut le faire ? S'il est le seul à pouvoir le faire, c'est qu'il faut atteindre un certain état, une sorte de dépassement de l'être. Par conséquent, il faut faire en sorte que le corps n'ait plus besoin d'apport. Avouez que tout cela est un peu étrange, et puisse laisser dubitatif. Pour ceux qui ne croient pas à l'âme ou à une quelconque transcendance c'est à la limite de la supercherie. Pour les autres c'est une preuve évidente que le corps n'est qu'une enveloppe. Mais si tel est le cas, alors comment expliquer qu'une âme indépendante d'un corps matériel puisse se loger dans une enveloppe aux fonctions négligeables ? Et oui, ça cogite là-dedans ! scratch Smile

Si quelqu'un a une réponse je suis preneur. Le yogi lui même peut être ? Il faudra que je prenne rendez-vous avec lui. Wink
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 12:10
Mais je suis un peu hors sujet, ce n'était qu'une parenthèse...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 12:15
Pimbi a écrit:La cessation du désir, c'est l'ataraxie, non ? C'est - me semble-t-il - le point d'équilibre suprême représenté dans les Tarots par le sommet de la Roue de Fortune.
J'ai connu de brefs instants de cette curieuse décorporation, notamment en revenant d'une promenade dans la montagne. C'était en 2005, si j'ai bonne mémoire, j'avais dix-neuf ans, et tout à coup j'ai eu l'impression non que le temps s'arrêtait (ce serait insuffisant de dire ça), mais que le principe même de l'intemporalité l'effaçait pour quelques secondes, et ceci sans qu'il y ait de contradiction entre les deux sphères, parce qu'elles sont intimement liées. Une illumination ? Non, je ne crois pas : juste l'écran qui sur cette Terre fausse notre vue qui s'est déchiré.
C'est vraiment à partir de cette expérience que je me suis mis au travail, comme si ce que j'avais vécu était nécessaire à féconder l'esprit.

C'est très intéressant ce que tu décris Pimbi ! Et tu le décris très bien. Smile Moi je fais partie de la catégorie de ceux qui croient dans l'existence d'une intemporalité, d'une abstraction possible. Je crois que l'on peut se détacher d'une réalité corporelle transitoire. C'est un avis personnel, et cela n'est pas en contradiction avec l'exposé que j'ai publié juste avant; car on peut raisonner logiquement sans pour autant laisser tomber ses principes et ses croyances. Moi je pense que nous pouvons vivre un état dépassant le corps, la matérialité. Je dirais que je suis divisé, entre un rationnalisme logique et un esprit particulièrement dévoué à tout ce qui peut nous extraire de notre condition matérielle ! Je suis un cas ! Smile
avatar
Nelson
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 6859
Date d'inscription : 25/04/2011
Localisation : Hic et nunc

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 12:27
Un paradoxe sur pattes, notre Olive ! Wink
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême
Messages : 9243
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 49
Localisation : Avignon

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 12:43
Et poète en plus ! Tu imagines le spécimen ? Wink

Le paradoxe m'habite ! Sans mauvais jeu de mots... lol!
avatar
le murmu
Eternel chien fou
Eternel chien fou
Messages : 889
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : pays des pictons

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 12:53
je crois pas que tu sois divisé,Olive...advaïta oblige... c'est vrai que si tu le crois, tu l'es apparamment... tu as tout simplement des "facettes" mais pas de divisions...pas plus que tu n'es divisé entre corps et âme, entre esprit et matière à ce qu'il me semble.
avatar
willyloge
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe
Messages : 1437
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 55
Localisation : Cuers 83

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 13:19
je comprend OLIVE dans son paradoxe, je ressens un peu la même chose.
Une partie rationnel de moi me dit certaine chose et une me raconte des histoire fabuleuse, et entre les deux je balance ce qui créé en moi un mélange de poésie rationnel décalé.
C'est un peu flou dit comme cela. Mais très difficile à expliquer avec des mots.
avatar
le murmu
Eternel chien fou
Eternel chien fou
Messages : 889
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : pays des pictons

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

le Ven 3 Aoû - 13:29
ben oui, notre MENTAL est un diviseur né un MENTEUR... et la logique aristotélicienne ne nous aide guère à aller vers ce qui EST... tout dépend du niveau ou l'on souhaite se situer... comme expliqué sur un autre topic, la physique classique et la physique quantique ont chacune leurs lois qui ne sont valables qu'a leurs niveaux et qui semblent s'opposer... c'est déjà guère évident pour des profanes en ce qui concerne la matière visible et palpable...alors je vous dit pas si on veut appliquer cela dans les dimensions "âmes" ou "esprit"...c'est le cas de le dire, c'est la quadrature du cercle.
Contenu sponsorisé

Re: l'injustice est elle une fatalité ?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum