Nostradamus

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Ouranos le Mar 10 Juil - 12:06

abac a écrit:Ouranos me propose :

Pourquoi ne pas chercher la présence de preuves dans cette voie par une expérience personnelle non basée sur des on-dits ? es ce la peur de rencontrer l'inconnu ou pire encore, la certitude de ne rien y trouver de concluant ?

J'y ai consacré plusieurs années, du maniement du pendule à la fourche de coudrier ( noisetier) ou de saule mâle... J'ai lu un grimoire d'un de mes ancêtres guérisseur, d'où une " initiation" par ma grand mère qui me " transmis le pouvoir" contre serment...

J'ai fréquenté clubs de Yoga ( je n'en dit rien de mal) et quelques théosophes. J'ai participé à des ateliers de parapsychologie ( alliés à des chercheurs d'OVNI !!!) .

Je me suis " désillé" le regard en m'intéressant à la prestidigitation, histoire de mieux déceler la part d'illusionnisme...

L'ésotérisme, de la magie blanche ou noire, en passant par les sorciers de mon village ...sans compter la métapsychique, dont Rémi Chauvin fut un temps, le président ( beau farceur celui-là !). Et j'en oublie ... de la Cabale aux médecines parallèles...

Et accessoirement : le baccalauréat que j'ai passé, était un bac Sciences expérimentales...

Mes conclusions - hors la psychologie et la construction de soi face aux aléas du monde - je juge que j'ai perdu beaucoup de temps dans ces systèmes " à structurer le vide ".

Je n'ai plus aucune sympathie pour " ces farceurs", même si je respecte et nourris de la compassion pour ceux que cela peut aider à vaincre quelque angoisse existentielle.

Bref, je ne peux plus être neutre dans ce domaine, mieux vaudrait que je m'abstienne. Very Happy

Je trouve dommage que ces expérience ne t'aient rien apporté de positif, pour moi l'ésotérisme est une voie de recherche non négligeable puisque c'est justement l'inconnu qui est la nourriture du cherchant.
Le terme de farceur me dérange, tu ne considérait sans doute pas à l'époque ta grand mère comme étant une farceuse ainsi que les théosophes que tu as pu côtoyer si ?. Il y a des faits que je n'explique pas et pour lesquels je garderais toujours ma part de doute, je me tiendrai quoi qu'il en soit toujours bien loin des jugements catégoriques.

Ouranos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 2352
Date d'inscription : 17/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Littlewingrunner le Mar 10 Juil - 14:06

A force d'être dans la voie du milieu on finit par ne plus avoir d'avis. Je suis absolument d'accord Abac ( et je ne suis pas cartésien pour autant, c'est fou comme on abuse de ce mot...). Ouranos parle de "preuves", je crois que la notion même de preuve ( en anglais evidence est plus évocateur) est incompatible avec quoi que ce soit dans ce domaine qui est celui de l'irréfutable et de l'imaginaire ( je pense qu'on peut néanmoins apprendre quelque chose de ce domaine, mais plus sur nous même et notre structure mentale que sur des vérités extérieures).

De plus depuis quand faut-il être membre du gouvernement pour le critiquer ? depuis quand faut-il être scientifique pour parler de science? Depuis quand faut-il être philosophe pour parler de philosophie et la critiquer ( personne ne s'en prive)? L'argument me fait la encore sourire.



avatar
Littlewingrunner
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 460
Date d'inscription : 24/02/2012
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Olive1968 le Mar 10 Juil - 14:20

Il me semble que je comprends la position d'abac, comme je comprends la tienne Ouranos. Ces deux points de vue se complètent selon moi, car la difficulté, et non des moindres à mon avis, c'est de concilier l'approche purement scientifique et l'approche ouverte des phénomènes. Trouver un concensus entre les deux serait une sorte de grall, un idéal intellectuel, bref, la clef de tout ou presque. Les scientifiques y court après mais je doute qu'ils aient les moyens de l'atteindre. Parvenir à cheminer en conservant un esprit critique, en tenant compte de tous les facteurs qui entrent en jeu, et ils sont fort nombreux. Je trouve que la science contemporaine élimine trop vite des principes qui, peut être, mériteraient plus ample analyse. Je ne dis pas qu'ils sont vrais, ou qu'ils rendent compte de réalités sous-jacentes, je dis simplement que l'on ne peut les éliminer que lorsque l'on a démontré qu'ils étaient faux, et ce sans le moindre doute.

Ou bien on les élimine du cercle de recherche scientifique ? Auquel cas, on part du principe que tout ce qui est probable ou possible mérite analyse. Mais où se situe la frontière entre ce qui est possible, probable, et ce qui est scientifiquement certain ? Ou même entre ce qui parait impossible et ce qui ne l'est pas ? Nous vivons dans un monde cohérent, mais n'oublions pas que la mécanique quantique (domaine étrange et complexe s'il en est) rend compte de bien des phénomènes de la nature, sans pour autant paraitre comme une théorie de farfelus. Si nous rattachons certaines découvertes scientifiques aux anciennes croyances, il est clair qu'elles peuvent nous apparaitre comme un peu pittoresques. Je crois qu'il convient d'être prudent, et d'avancer sans à priori mais en demeurant prêt à l'analyse... Ce qui ne nous empêche nullement de rêver.
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Ouranos le Mar 10 Juil - 14:40

Littlewingrunner a écrit:A force d'être dans la voie du milieu on finit par ne plus avoir d'avis.
Au contraire j'ai mon avis, et je ne ferme aucune porte, aucune voie de recherche pouvant l'égayer, cet avis n'est donc aucunement du domaine de la certitude.

Littlewingrunner a écrit:
De plus depuis quand faut-il être membre du gouvernement pour le critiquer ? depuis quand faut-il être scientifique pour parler de science? Depuis quand faut-il être philosophe pour parler de philosophie et la critiquer ( personne ne s'en prive)? L'argument me fait .là encore sourire.

Il te fait très certainement sourire car tu n'a pas saisi l'idée que j’essaie de mettre en avant, tu as mal interprété cet argument.

Personne ne s'en prive en effet Littlewingrunner, c'est bien là le problème, tu peux parler d'ésotérisme, de science, de philosophie autant que tu le souhaite, critiquer également mais en aucun cas être catégorique au point de porter des accusations sur un sujet qui t'échappe. Je ne te vise bien sur pas personnellement, je suis contre le fait d'être aussi catégorique à la façon de ces conspirationniste qui considèrent la maçonnerie comme une secte sataniste car ils se confortent dans leurs dogmes, leurs certitudes qui font d'eux les esclaves d'un autre, a la manière de ceux qui ne peuvent que s'appuyer sur les autres pour se créer une opinion sur tout et n'importe quoi détruisant ainsi leur personnalité propre. (c'est le propre de l'endoctrinement).
L'opinion publique est selon moi pour beaucoup dans cette destruction du caractère personnel de chacun.

Littlewingrunner a écrit:
Depuis quand faut-il être philosophe pour parler de philosophie et la critiquer
Very Happy
Tu admettras qu'entre connaitre la philosophie et "être philosophe", il y a un gouffre Wink


Dernière édition par Ouranos le Mar 10 Juil - 15:45, édité 1 fois
avatar
Ouranos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 2352
Date d'inscription : 17/02/2012
Localisation : Versailles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Ouranos le Mar 10 Juil - 14:57

Olive1968 a écrit:la difficulté, et non des moindres à mon avis, c'est de concilier l'approche purement scientifique et l'approche ouverte des phénomènes.

C'est dans cette optique que je cultive le doute en restant ouvert à toutes les hypothèses, ce qui ne me permet pas d'avoir mon avis, les remises en question sont extrêmement fréquentes.

Olive1968 a écrit:
Trouver un concensus entre les deux serait une sorte de grall, un idéal intellectuel, bref, la clef de tout ou presque. Les scientifiques y court après mais je doute qu'ils aient les moyens de l'atteindre. Parvenir à cheminer en conservant un esprit critique, en tenant compte de tous les facteurs qui entrent en jeu, et ils sont fort nombreux. Je trouve que la science contemporaine élimine trop vite des principes qui, peut être, mériteraient plus ample analyse. Je ne dis pas qu'ils sont vrais, ou qu'ils rendent compte de réalités sous-jacentes, je dis simplement que l'on ne peut les éliminer que lorsque l'on a démontré qu'ils étaient faux, et ce sans le moindre doute.

C'est de la relève de la noétique que d’étudier ces phénomènes de manière scientifique, d'ailleurs leurs résultats en dérangeraient plus d'un.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Ouranos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 2352
Date d'inscription : 17/02/2012
Localisation : Versailles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Pimbi le Mar 10 Juil - 15:21

Mais c'est exactement mon idéal, cette noétique, et ce qui justifie le roman que j'ai écrit, le Monde Nouveau où le haut et le bas seront unis. Ainsi, la matière sanctifiée par l'Esprit ne sera plus maudite, et la brèche sera comblée. Or, qu'est-ce que la brèche ? Ce que nous appelons la mort. La mort de la mort, c'est toute la finalité de cet élargissement de l'esprit humain vers des plans de plus en plus larges.
Nous entrons tout doucement dans l'Ere du Verseau.
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Olive1968 le Mar 10 Juil - 15:22

Je pense qu'il arrive un moment où la science conventionnelle se fait dépasser par des intuitions, qui peuvent s'avérer justes ou non. Ce n'est pas pour rien que le principe de "recherche fondamentale" existe, c'est bien pour balayer le plus large possible.

Si le doute existe, il doit être porteur de quelque chose non ? Sinon il n'aurait aucun pouvoir intuitif. Sinon comment progresser à partir de simples constats ? Selon moi, il est nécessaire que vienne le moment où l'on doit s'attendre à trouver ce que l'on ne cherchait pas là où l'on ne le voyait pas !
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Olive1968 le Mar 10 Juil - 15:25

Pimbi a écrit:
Nous entrons tout doucement dans l'Ere du Verseau.

Voilà qui va pouvoir abreuver notre soif de connaissance alors ? Wink
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Ouranos le Mar 10 Juil - 15:35

Pimbi a écrit:Mais c'est exactement mon idéal, cette noétique, et ce qui justifie le roman que j'ai écrit, le Monde Nouveau où le haut et le bas seront unis. Ainsi, la matière sanctifiée par l'Esprit ne sera plus maudite, et la brèche sera comblée. Or, qu'est-ce que la brèche ? Ce que nous appelons la mort. La mort de la mort, c'est toute la finalité de cet élargissement de l'esprit humain vers des plans de plus en plus larges.
Nous entrons tout doucement dans l'Ere du Verseau.

Met moi absolument un exemplaire de côté pimbi !!!!!! et dédicacé si possible ^^
avatar
Ouranos
Maitre Philosophe
Maitre Philosophe

Messages : 2352
Date d'inscription : 17/02/2012
Localisation : Versailles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par LordToms le Mar 10 Juil - 15:38

Ouranos a écrit:
Pimbi a écrit:Mais c'est exactement mon idéal, cette noétique, et ce qui justifie le roman que j'ai écrit, le Monde Nouveau où le haut et le bas seront unis. Ainsi, la matière sanctifiée par l'Esprit ne sera plus maudite, et la brèche sera comblée. Or, qu'est-ce que la brèche ? Ce que nous appelons la mort. La mort de la mort, c'est toute la finalité de cet élargissement de l'esprit humain vers des plans de plus en plus larges.
Nous entrons tout doucement dans l'Ere du Verseau.

Met moi absolument un exemplaire de côté Pimbi !!!!!! et dédicacé si possible ^^

De toutes façons c'était prévu ! Il nous l'avait déjà promis si je me souviens bien ! Razz

Pour ma part je trouve que la noétique est très intéressante. En tout cas ça me rend curieux et je vais surement d'ici peu m'y intéresser un peu plus.
avatar
LordToms
Président du CAJMP
Président du CAJMP

Messages : 4811
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 29
Localisation : Haute-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Littlewingrunner le Mar 10 Juil - 15:43

Je ne comprend pas le besoin qu'il y'a à défendre l'ésotérisme, et d'ailleurs comment savoir si le sujet me dépasse ou non ? Ce qui est assez marrant c'est qu'il y'a retranchement immédiat dans des arguments portant sur un principe: " Vous qui n'avez pas expérimenté l'ésotérisme vous ne pouvez la critiquer", sans même porter attention aux critiques qui ont pu être faites, on ne cherche même pas à s'y intéresser puisque de toutes façons elles émanent de quelqu'un qui n'est pas " du milieu". Je trouve cela singulièrement fermé pour une voie qui se dit être ouverte... Encore faut-il accepter la critique, qui est la première des qualités.

Même quand quelqu'un comme Abac, qui pourtant témoigne de son expérience dans le domaine, émet des critiques on ne les relève pas et on fait fi de celles ci. Bref je trouve que cet argument est absolument déplacé, évidemment qu'on peut être catégorique : il n'y a pas d'objet de la pensée, mais une façon qu'a la penser de traiter ses objets, n'importe lesquels, dire que Nostradamus n'est probablement pas un prophète, n'a aucune valeur scientifique et est l'objet de nombre de manipulation ce n'est d'ailleurs pas être catégorique. Comme je l'ai dit d'ailleurs je ne suis pas non plus totalement béotien en ce domaine ( mais je reconnais qu'il est plus facile de décridibiliser son interlocuteur en postulant qu'il n'y connait rien, ce que, pourtant, je me garde toujours de faire quand on parle de philosophie, parce que chacun a toujours la possibilité de donner une lumière intéressante), d'ailleurs le topic est bien là pour qu'on en parle. Je ne pense pas qu'Olive imaginait que tout le monde allait s'extasier sur Nostradamus et son génie.

J'ai dit ce que j'en pensais, et j'ai, je pense, plutôt bien développé mon point de vue ( sans verser dans le pavé, j'aurais pu mais j'ai voulu faire plaisir à Spirale), dès lors on ne peut nullement parler d'un point de vue catégorique, je l'ai justement justifié et développé. Donc oui je porte une accusation, et je la vois légitime, je me range pleinement aux côtés d'Abac sur la question ( à savoir la scientificité de Nostradamus ou même sa validité ), en revanche je considère que d'un point de vue noétique ( puisque tu en parles, mais tes liens sont très orientés, il suffit de voir les premières lignes du premier, auxquelles je ne me suis pas arrêtées je te rassure, pour voir qu'il y'a là un point de vue catégorique, on ne cherche même pas le moindre soupçon d'objectivité c'est assez drôle) il y'a un intérêt possible, noétique étant une branche de la philosophie depuis l'antiquité qui naît avec Anaxagore si j'ai bonne mémoire. Nostradamus peut en effet être intéressant sur cette question de l'intellect et de la connaissance, la structure de notre entendement qui a besoin d'illusion ( Nietzsche le notait déjà, sur la science noétique qui se développe aux EU il y'aurait beaucoup à dire mais on partirait dans une nouvelle controverse). Je ne pense pas que ma critique se range sur la même lignée que les conspirationnistes anti-francs maçons, je n'ai pas de haine particulière contre l'ésotérisme et ne m'e n méfie pas plus que ça tant qu'elle reste à sa place. En revanche quant elle a tentation à la scientificité ou à une validité générale cela a tendance à m’agacer, comme la science noétique ( surtout quand on a tendance à vouloir être totalement explicative, ce qui n'est pas systématique). Je ne suis pas cartésien, bien qu'étant rationaliste, mais plutôt rationaliste critique dans la lignée de Popper.

Philo sophia : aimer la sagesse. Un philosophe aime la sagesse, pour aimer celle ci il faut déjà l'avoir fréquenté, je ne crois pas qu'on peut philosopher sans connaître la philosophie. Peut-on naviguer sans avoir été formé pour être marin ? ( je reprend une image platonicienne qui est à mon sens relativement éclairante). Peut-être n'est-on pas philosophe si l'on se contente de ressasser un académisme scolaire, en revanche on n'est pas non plus philosophe sans être passé par lui. Les philosophes les plus décapants et irrationalistes, comme Nietzsche ( que j'apprécie, comme quoi mon "cartésianisme" a ses limites ), sont passés par une étude scolaire, ce dernier a même été professeur de philologie en Suisse et spécialiste des Anciens. Il a étudié Darwin, Spinoza, Leibnitz, Schopenhauer, Kant... Je ne pense pas qu'il y'ait un gouffre aussi grand que tu sembles le penser, et qui est d'ailleurs l'avis de "l'opinion publique " sur le sujet ( du genre " ah oui mais on oublie de penser par soi même quand on étudie la philosophie " comme le disent les lycéens en seconde, ou " Philosopher c'est avant tout penser par soi même ", ce qui est une évidence totalement vide et qui me fait toujours sourire).

avatar
Littlewingrunner
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 460
Date d'inscription : 24/02/2012
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Pimbi le Mar 10 Juil - 16:01

Ouranos a écrit:Met moi absolument un exemplaire de côté pimbi !!!!!! et dédicacé si possible ^^
Bien volontiers ! Encore quelques mois pour lui donner sa dernière façon : j'y travaille tous les jours, je suis à peu près à la moitié. Mais attention, c'est un pavé, trois tomes, et une histoire à défriser les bigoudis de plus d'une dévote et à lui faire recracher ses versets dans le bénitier. Pas de compromis avec la morale en usage actuel, le vrai dans sa dureté parfois difficile à avaler. Ceux qui tiennent encore à leurs notions caduques de normalité qui n'admet aucune exception, ceux qui ont de grosses taies anachroniques sur les paupières, ceux qui vivent une Bible dans une main et un pistolet dans l'autre, ceux-là n'ont pas fini de vouer l'auteur aux Gémonies.
En fait, je me régale d'avoir imaginé cette épopée...
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par MathieuMf le Mar 10 Juil - 16:14

Je sens que je vais bientôt trouver une lecture intéressante - rendez-vous dans quelque mois donc Smile

Quel est le style de ton roman ?
Le dernier que j'ai lu sur le sujet était de Dan Brown, c'était ... divertissant. (je ne vais pas faire d'élitisme hein - j'ai apprécié).

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 39
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Olive1968 le Mar 10 Juil - 16:24

Littlewingrunner a écrit: Je ne comprend pas le besoin qu'il y'a à défendre l'ésotérisme, et d'ailleurs comment savoir si le sujet me dépasse ou non ? Ce qui est assez marrant c'est qu'il y'a retranchement immédiat dans des arguments portant sur un principe: " Vous qui n'avez pas expérimenté l'ésotérisme vous ne pouvez la critiquer", sans même porter attention aux critiques qui ont pu être faites, on ne cherche même pas à s'y intéresser puisque de toutes façons elles émanent de quelqu'un qui n'est pas " du milieu". Je trouve cela singulièrement fermé pour une voie qui se dit être ouverte... Encore faut-il accepter la critique, qui est la première des qualités.

Absolument LR, je suis on ne peut plus d'accord avec toi. Il me semble qu'il existe un mot pour définir ce que tu veux exprimer : l'intolérance, ou peut être celui ci : dogmatisme ? Par contre lorsque tu dis que tu ne comprends pas le besoin qu'il peut y avoir à défendre l'ésotérisme, là c'est moi qui ne comprends pas très bien. Pour moi, on peut le défendre en tant que contenu culturel, historique. Le défendre en le présentant comme une vérité me parait excessif. Mais on peut très bien le défendre en le présentant comme une source d'inspiration littéraire par exemple, ou poétique. Ce ne sont que des idées, je n'en sais rien...

Je ne suis ni cartésien ni partisan du plus énigmatique ésotérisme, je me situe là où j'estime devoir être, c'est à dire quelque part entre une forme de réalité tangible et scientifique, et une forme d'onirisme poétique et merveilleux. En un point d'équilibre, du moins je le crois. Si je puis me permettre LR, tu as de grandes connaissances en philosophie, et tu manies particulièrement bien les concepts qui s'y rattachent, je l'ai noté. Mais peut être que du fait que l'ésotérisme soit une approche quelque peu floue sur le plan philosophique te dérange ? En lui même, l'ésotérisme n'est ni plus ni moins que ce domaine obscur dont l'homme a besoin pour se rassurer de l'inconnu, en tous cas c'est ainsi que je le perçois. Peut être qu'il vient un moment où la philosophie seule n'assouvit pas assez la soif de sécurité ? Alors il faut avoir recours à d'autres approches. Mais ne pas pouvoir critiquer l'ésotérisme serait absurde, il est criticable comme tout ce que l'homme a produit en matière de théories et de savoirs, si l'on veut prôner l'ouverture, il faut accepter la remise en question, c'est sûr. Après, je ne suis ni un éminent philosophe, ni un spécialiste de l'ésotérisme, moi j'essaie d'exprimer ce que je perçois dans tout cela, qui me parait plutôt compliqué d'ailleurs...
avatar
Olive1968
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 9281
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 50
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Pimbi le Mar 10 Juil - 16:29

MathieuMf a écrit:Quel est le style de ton roman ?
Le mien, pleinement, sans concession à qui que ce soit d'autre que ma propre façon d'écrire. Il plaira, il ne plaira pas, peu m'importe. Du reste, pour un tel sujet, il faut avoir de la charpente, être solide comme un roc, sinon tout s'écroule avant même d'avoir étél bâti.
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Littlewingrunner le Mar 10 Juil - 16:36

Je voulais dire : quel besoin il y'a de défendre l'ésotérisme à tout prix et à s'aveugler contre d’éventuelles critiques.

Pour le reste il y'a un auteur qui m'a, semble-t-il, absolument cerné ta position Olive : Gaston Bachelard. Professeur de physique jusqu'à trente ans il s'est lancé dans la philosophie, obtenant sa licence à 33 ans, puis écrivant sur Husserl ( auteur très complexe, spécialiste de mathématique). Il a peu à peu bifurqué vers une approche marginale : il a mis sur le même plan l'approche de l'imaginaire poétique ( il a écrit quelques milliers de pages sur cela) et l'approche scientifique comme complémentaire, la première établissant un système de signes et de représentation, la seconde un système de principes, d'axiomes, de lois. Ce sont pour lui deux approches inextricablement liées et complémentaires. Sur cela je suis d'accord et il y'aurait beaucoup à dire. Seulement Bachelard n'essaye pas de donner un statut scientifique quelconque à la première approche, celle de la poésie, de l'imaginaire, qui a pourtant une validité certaine ( ou une certaine validité), au contraire de certaines sciences nées de la parapsychologie ( qui détournent des concepts philosophiques par ailleurs).
Tu vois donc que je ne suis nullement rationaliste à outrance, je sais très bien que le réel en tant que tel est une construction par le rationnel ( et cela Bachelard l'explique fort bien ) et qu'il y'a nombre "d'obstacles épistémologiques " pour reprendre sa formule dans La naissance de l'esprit scientifique.

L'ésotérisme ne me dérange pas en tant que tel comme je l'ai dit, mais quand il prétend avoir une vertu explicative s'appuyant sur une validité scientifique ( comme la parapsychologie et ses pseudos-expérimentations). La philosophie a mon sens n'est pas là pour assouvir une soif de sécurité : si l'on remonte aux fondements et l'allégorie platonicienne on voit que c'est tout le contraire, c'est avant tout le doute ( qui n'est pas l'apanage de certains milieux ésotériques qui en font une vertu suprême...) et la remise en question, parfois violente.
avatar
Littlewingrunner
Petit Sage
Petit Sage

Messages : 460
Date d'inscription : 24/02/2012
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Herodote le Mar 10 Juil - 16:51

Littlewingrunner : Tout à fait d'accord avec vous sur l'ésotérisme. Ceci ne vous surprendra pas si vous avez bien voulu attacher quelque prix à mes interventions sur ce Forum. Je déteste qu'on me force la pensée et il y en a qui s'y ingénient. Ayant subi plus que ce que fait subir Dumas père à Dantès, sans toutefois découvrir la moindre ile au trésor, je suis atteint du "syndrôme de Monte-Cristo", titre d'un des nombreux ouvrages interdits de publication jusqu'à ma mort. A ce titre, je m'amuse autant que vous des gens qui voudraient me faire penser par un autre et j'achève mon chemin en riant de ces farauds qui proclament qu'il n' a de salut que dans le repentir et le pardon, suivant qu'on est sujet ou objet, alors que la vengeance est , parait-il, un plat qui se mange froid, mais que je trouve bien meilleur chaud.
L'ésotérisme lorsqu'elle est de la poésie indigeste est à la rigueur supportable. Si les mets servis sont à vomir les personnes qui vous ont invité étant charmants, ça s'avale. Le premier caniveau venu, en sortant, fera l'affaire.

Mais l'ésotérisme péremptoire, comme s'il y avait le début du commencement de la moindre évidence dedans, arrogante dans son énoncé et dans la réplique à vos arguments est tout bonnement insupportable. Je n'en ai jamais fait le moindre cas et ce n'est pas la Maçonnerie qui m'en montrera le chemin. Là où, rarement, j'en trouve des traces, même infimes, je me sauve à toutes jambes et j'abandonnerai même ma canne pour m'enfuir plus vite !

Le "Syndrôme de Monte-Cristo" me ferait, seul, me retourner et attendre. mais je n'ai plus les forces. C'est ainsi.

Pimbi : Vous avez raison et je crains pour ne point vous avoir encore lu, que vous ne vous modériez (vous savez comme j'aime ce verbe dont j'ai parlé ailleurs). Soyez le Monte-Cristo de tous les châtrés de force, que ce soit de ce que vous pensez ou du cerveau. Vous n'êtes pas au bout de vos peines pour écrabouiller l'hypocrisie qui nous entoure, la fausse rigueur qui nous sert de corset à torture, les admonestations qui révèlent une appartenance sociale qui n'est pas la nôtre et qui nous repousse, du moins le tente-t-elle, vers le tout petit néant que nous sommes à ses yeux. Vivez de tout votre poids et choquez-les, ces emmitouflés de notre temps ! Il en faudra beaucoup comme vous pour venger , au sens Monte-Cristallen du terme, ce qu'ils ont fait subir à l'Etre depuis des millénaires et jusqu'à maintenant ! Jetez la Bible mais non pas le pistolet. Ca peut servir !
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 92
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par MathieuMf le Mar 10 Juil - 17:13

Pimbi a écrit:
MathieuMf a écrit:Quel est le style de ton roman ?
Le mien, pleinement, sans concession à qui que ce soit d'autre que ma propre façon d'écrire. Il plaira, il ne plaira pas, peu m'importe. Du reste, pour un tel sujet, il faut avoir de la charpente, être solide comme un roc, sinon tout s'écroule avant même d'avoir étél bâti.
Je pensais plus au type de trame, qu'au style d'écriture Smile
Epoque contemporaine, intrigue policière, quête ésotérique, scientifique, aller-retour passé/présent, psychologie ... que sais-je Smile
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 39
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Pimbi le Mar 10 Juil - 17:43

Comment définir ce roman ? La meilleure formule qui me vient, comme ça, instantanément, c'est : anticipation eschatologique ; ou prophéties plus lisibles et déchiffrables que celle de Nostra et qui courent tous les risques de se vérifier, attendu qu'il est moins besoin d'être prophète qu'observateur du monde pour lui prédire son avenir. En cela, je t'assure que j'ai travaillé sans trépied ni fumées oraculaires ni formules magiques : un peu de réflexion a suffi.

Hérédote, je retiens l'exhortation et je vous dirais que c'est déjà fait, mais non publié, et pour cause, les bonnes consciences éditoriales à qui j'ai proposé ce titre délicieux, Delicati pueri, trente chapitres bien dérangeants, bien torrides, bien scandaleux, ont roulé dans leurs orbites chassieuses de grosses prunelles épouvantées, et nul doute que si ces messieurs-dames avaient eu loisir de m'embastiller comme on l'a fait du divin marquis, ils n'auraient pas hésité une seconde.
Mais soyons patients et confiants : les grenouilles de bénitiers et les charançons de sacristie n'auront bientôt plus d'avenir que dans le formol de leurs vieilles institutions.
P'tain, le vélo, ça me donne de l'inspiration, p'tain !
avatar
Pimbi
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 3086
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 32
Localisation : Ouskiya de l'Irouléguy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Invité le Mar 10 Juil - 18:19

@Ouranos:

Il est peut être préférable de demander la création d'une rubrique dédiée à l'éso, ainsi, les personnes qui voudrons en parler sérieusement dans une optique de travail soutenue pourront y participer. Après je pense que c'est à chacun de faire la part des choses de son coté, car il est vrai que les détracteurs ne font pas avancer d'un poil le débat. Or, il serait tout à fait possible de créer deux sujets bien distincts, un concernant une optique de travail qui va dans le sens de notre dame, l'autre qui viendrait ''critiquer'' ses écrits sans que cela ne soit constructif. Je pense que c'est donc tout à fait possible de faire cela.
Pour être franc, je ne participe jamais aux sujets sur lesquels je ne ressens aucune attirance, je n'éprouve d'ailleurs aucunement le besoin d'apporter ma pierre à un édifice qui ne m'attire pas, qui s'entretien déjà bien de lui même. C'est pourquoi je pense que tu as raison en parlant de certaines interventions dans ce débat, simplement, je pense que faire preuve de patience nous permettra d'en rediscuter ensemble par la suite. Entre personnes réellement intéressées par le sujet. N'hésitons pas à attendre que les autres disent ce qu'ils aient à dire pour continuer à en discuter sans forcément reprendre les arguments constituant la base des messages précédents. Et s'il faut ouvrir un post ''entre deux'' qui synthétise les observations des deux groupes de travail, pourquoi pas.

Cordialement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Herodote le Mar 10 Juil - 18:39

Le titre que vous avez choisi est bien digne de vous, Pimbi. Il sonne comme de petites gouttes de cristal qu'on agite doucement.
On ne vous embastillera pas. Mais on tue l'édition autrement. Il fut un temps où Pauvert et Régine Desforges prenaient quelques risques. Quitte à n'en déposer que chez des libraires qui disposaient d'un étalage maudit dont ils devaient garder la clef hors d'atteinte des dames d'oeuvres et des argousins. j'ai connu ce temps là. Mais il faudra de la patience et plusieurs tonnes de Bibles déversées sur la vitrine de l'éditeur qui vous aura snobé. Avec le pistolet que je vous ai demandé de conserver à tout hasard vous tiendrez ce truand publieur de c...ries géréralement traduite de l'américain, c'est ce qui se vend le mieux, comme les tee-shirts, vous le tiendrez en respect.

J'espère recevoir de vous un peit bout de la partie la plus croustillante de cette friandise. Cela vaut bien Nostradamus (restons dans le sujet) et le pauvre Anaxagore dont Littlewingrunner a dû faire usage pour se décoller de l'ésotérisme ambiant. Vous trouverez mon adresse dans l'annuaire des téléphones-à-pieds d'Halicarnasse ! Bon courage.
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 92
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Herodote le Mar 10 Juil - 18:54

StephaneM :
Alors parce que certains d'entre nous écrivent sur Nostradamus ou sur l'ésotérisme des choses qui ne vous plaisent pas, nous, les obscurs les sans grades ni sans relations, il faut que nous dégagions !
Un Forum pour vous tout seuls vous conviendrait-il ?

On m'a bien dit des choses pas agréables sur un autre sujet du Forum. J'ai répliqué et je n'ai pas demandé qu'on me fasse un truc rien qu'à moi pour y distiller mes propos tranquillement.


avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 92
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par MathieuMf le Mar 10 Juil - 19:02

+1.
"Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur."
Il en est de même - je le trouve - dans une discussion. Sans point de vue différent ou opposé, elle perd vite de son intérêt.

_________________
« Suivez ceux qui cherchent la vérité, fuyez ceux qui l'ont trouvé. » - Vaclav Havel
« L'éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde. » - Nelson Mandela
« Es mejor morir de pie que vivir toda una vida arrodillado » - Emiliano Zapata - soit en Français « Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux », maxime qui fût reprise par Charb …
GODF - RF
avatar
MathieuMf
Grand Maitre Suprême
Grand Maitre Suprême

Messages : 7864
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 39
Localisation : Nantes (rock n' roll !)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Loli le Mar 10 Juil - 19:16

La lucidité n'est pas supportable par tous, soyons " humains" sinon "humanistes"

Ca veux dire quoi être lucide ? lucide par rapport à quoi?
avatar
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012

http://utopia.lebonforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Loli le Mar 10 Juil - 19:26

Euclide a une phrase très intéressante à ce sujet : ce qui est affirmé sans preuves peut être nié sans preuves.
[quote]

Moi, je retiens juste cette phrase, qui me va bien... Smile
....car chacun a tout à fait le droit d'affirmer, comme de nier....tout en sachant que si pour certains( comme abac ) les expériences se sont avérées négatives, pour d'autres elles se sont avérées positives.

avatar
Loli
Sage Confirmé
Sage Confirmé

Messages : 685
Date d'inscription : 12/06/2012

http://utopia.lebonforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nostradamus

Message par Herodote le Mar 10 Juil - 22:29

Ce n'est pas pour cette raison qu'il faut couper les sujets en deux, une moitié pour ceux qui défendent et une motié pour ceux qui n'aiment pas et qui ont le front de le dire ! (sans s'en prendre jamais aux personnes à tel ou tei "intuitu personnae").
Euclide avait raison et je connais pas de parallèles qui se soient jamais rejointes (et elles deux seulement) autrement que par une particularité de la vision : la perspective. Il avait raison dans son postulat fameux et il me parait avoir eu raison dans cet aphorisme qu'on trouve ici.
avatar
Herodote
Grand Initié
Grand Initié

Messages : 2960
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 92
Localisation : Pontault-Combault

http://www.deltalemerle.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum